background preloader

Victoria Ire, reine d'Angleterre - L'histoire de l'Angleterre

Victoria Ire, reine d'Angleterre - L'histoire de l'Angleterre
Victoria Ire voit le jour le 24 mai 1819 en Angleterre, plus précisément à Kensington Palace. Elle est la fille unique d’Edward Auguste, duc de Kent et de Victoire Marie Louise de Saxe-Cobourg. Ses parents se sont mariés en 1818 par nécessité. En effet, le duc de Kent avait une maîtresse de longue date (qui n’était pas de sang royal) il fallait offrir un héritier au royaume. Depuis la mort de la princesse Charlotte, héritière du trône, en 1817, les fils de George III se sont lancés dans la course au trône. Tous se marient, espérant maintenir la descendance des Hanovre. L’héritière tant désirée est la princesse Victoria (de son prénom Alexandrina Georgina Victoria). Victoria sera éduquée par sa mère et un « ami » de celle-ci, John Conroy. Après son couronnement, le 28 juin 1838, les personnes proches de la reine Lord Melbourne, son oncle Léopold Ier, commencent à évoquer le prochain mariage de Victoria.

http://histoangleterre.canalblog.com/archives/2010/06/07/18176646.html

Related:  Histoire Grande BretagneLa reine VictoriaCivi UK

Victoria du Royaume-Uni « Victoria du Royaume-Uni » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior La reine Victoria en 1842 Victoria, née Alexandrina Victoria le 24 mai 1819 au palais de Kensington à Londres, morte le 22 janvier 1901 à Osborne House sur l'île de Wight, fut reine du Royaume-Uni et d’Irlande de 1837 à 1901, impératrice des Indes de 1876 à 1901 et reine d'Australie du 1er au 22 janvier 1901.

Henri VIII d'Angleterre (1491-1547) Roi d’Angleterre de 1509 à 1547, Henri VIII est surtout connu pour ses rapports compliqués avec ses femmes, puisqu’il en a fait exécuter deux, et que l’annulation de son premier mariage est à l’origine du schisme avec Rome ! Néanmoins, Henri VIII fut aussi le roi d’une Angleterre ayant eu la volonté de se poser en arbitre dans la lutte entre Charles Quint et François Ier dans le contexte, décisif pour l’Europe, de la Réforme. Enfin, la crise avec Rome allait amener à la création de l’anglicanisme, entériné sous le règne de la fille d’Henri VIII, Elisabeth Ire.

La Reine Victoria en 5 faits Leave a Comment Mis à jour le 17 novembre 2016 C’est le 20 juin 1837 à l’âge de 18 ans que Victoria devint Reine du Royaume-Uni jusqu’à sa mort en 1901. Son règne de 63 ans et sept mois est le second plus long de toute l’histoire du Royaume-Uni après celui d’Élisabeth II. Ce fut une période marquée par des changements industriels, culturels, politiques, scientifiques et militaires ainsi que par une extension de l’empire britannique. La série ITV avec Jenna Coleman dans la peau de Victoria nous fait aujourd’hui nous pencher sur cette reine où il y a beaucoup à dire, mais où je me suis contentée aujourd’hui de juste 5 faits :

La Reine Victoria, Reine dévouée à l'Angleterre et femme amoureuse - IDEOZ Voyages Victoria d’Angleterre est le souverain qui connut à ce jour le règne le plus long dans l’histoire de l’Angleterre ; 64 ans !!! Cette femme de caractère accéda au trône à la mort de son oncle Guillaume IV à l’âge de 18 ans. Un règne exceptionnel par sa longévité fut ainsi inauguré … De l’accession au trône d’Angleterre au mariage avec son cousin Albert de Saxe-Cobourg. VICTORIA Montée sur le trône en 1837, et disparue le 22 janvier 1901, la reine Victoria aura symbolisé le Royaume-Uni à l'apogée de sa puissance. L'« ère victorienne » résume ainsi le succès et les ambiguïtés de l'Angleterre de la seconde moitié du xixe siècle. Le pays a en effet été épargné par les guerres et les révolutions, tout en se taillant le premier empire colonial du monde (Victoria régnait sur un empire « sur lequel le soleil ne se couche jamais ») ; la Royal Navy, la City de Londres sont les symboles d'une réussite qui est d'abord économique, articulée autour de la trilogie sidérurgie, charbon et coton. Victoria a été la reine de la première puissance industrielle et commerciale de la planète. Elle a été aussi la reine du plus ancien régime parlementaire d'Europe, qui s'est alors considérablement démocratisé et à la tête duquel alternaient les conservateurs (tel Disraeli) et les libéraux (tel Gladstone).

Grande Bretagne La révolution industrielle, qui valut à l’Europe tant de cheminées fumantes et tant de quartiers ouvriers noirs de suie, a commencé sur les champs des paysans britanniques. Leur productivité au 18e siècle était telle que l’alimentation du pays semblait assurée à long terme et que les propriétaires terriens avaient de nouveaux capitaux en reste qu’ils pouvaient investir ailleurs. C’est sur ces bases que la production mécanique en grande série a pu progressivement démarrer. Tout juste huit fuseaux de fil, entraînés par une roue hydraulique, tournaient sur la première machine à filer de 1765 qu’on appelait « spinning Jenny ». A la même époque, la première usine de textile fut fondée à Cromford près de Nottingham.

La puissance britannique au XIXe siècle La victoire sur Napoléon à Waterloo, le 18 juin 1815, ouvre la voie à la domination britannique. Pourtant, ce n’est pas vers l’Europe que la Grande-Bretagne va tourner ses efforts, mais vers le reste du monde. C’est la construction de l’Empire, certes déjà entamée le siècle précédent, mais qui va se confirmer tout au long du XIXe siècle (jusqu’en 1914), pour contribuer à la première mondialisation. Une puissance britannique qui dépasse les domaines militaire et économique, dont nous résumerons ici quelques facteurs. L’Empire britannique (1815-1922) Définir le monde britannique et les frontières sans cesse mouvantes de l’Empire durant le long XIXe siècle est un débat historiographique récurrent.

L'Empire britannique en Asie Le XIXe siècle est britannique. Ayant vaincu Napoléon en Europe, la Grande-Bretagne peut mener à bien son expansion mondiale, déjà bien entamée au XVIIIe siècle. Quand on pense « Empire britannique », c’est souvent l’Inde qui revient. Pourtant, si celle-ci a été le joyau du monde britannique, la puissance de ce dernier s’est exercée dans toute l’Asie, sous différentes formes, et pas toujours dans la facilité, y compris aux Indes. Les conditions de l’expansion britannique en Asie La situation en Europe a contribué à l’expansion britannique dès le XVIIIe siècle.

Related: