background preloader

Combien coûte un e-commerce … pour réussir ? Tous les frais détaillés « Enrico Panaï – Consultant Expert Ergonomie Web et Ergonomie Stratégique

Combien coûte un e-commerce … pour réussir ? Tous les frais détaillés « Enrico Panaï – Consultant Expert Ergonomie Web et Ergonomie Stratégique
Home / Strategie web / Combien coûte un e-commerce … pour réussir ? Tous les frais détaillés The project would not have been started if the truth had been told about the cost and timescale. Cette question est l’une des plus récurrentes dans le secteur du web. Un petit site e-commerce peut coûter entre 2000 et 5000 euros. Mais la bonne question est ailleurs : « Combien ça coûte de faire de l’e-commerce ? Et voilà ma réponse : Nouveau E-commerce calculator J’ai créé cet outil pour aider à identifier les coûts cachés. Vous pouvez désormais utiliser vos paramètres, vos annotations et recevoir par mail un document stratégique prêt à l’utilisation. Les personnes préfèrent généralement avoir une boutique en ligne et investir plus, si cela marche. Y croyez-vous vraiment ? C’est comme si un étudiant promettait d’étudier seulement une heure par jour après avoir eu de bonnes notes. Et non ! Pourquoi externaliser tous les coûts ? Ne perds pas de temps à apprendre un autre métier ! Création e-commerce Mailing

300 conseils pour développer votre e-commerce en 2011 (partie 1/2) : Consultant web et Expert e-commerce - Ludovic Passamonti Peu avant Noël, l'excellent blog américain Get Elastic a publié un document contenant plus de 300 astuces pour améliorer et développer son e-commerce en 2011. Malheureusement, ce document est en anglais, et j'ai bien conscience qu'il a peu de chance de trouver un écho auprès des e-commerçants français, malgré sa grande richesse. Donc, pour bien commencer l'année, je vous propose une traduction intégrale de ce document, légèrement adapté sur certains points qui me semblaient nécessiter un peu plus d'explications. J'ai scindé le document en 2 articles, dont voici le premier de la série. Avec ça, votre todo list de 2011 va être bien remplie ;-) Je vous souhaite une excellente année 2011, pleine de réussites pour vos projets e-commerce. Rendez-vous au prochain article pour les 150 derniers conseils.

Budget pour lancer une boutique Après ce premier billet, sur le coût d’une boutique, pas mal de commentaires mettaient l’accent sur le fait que, pour se lancer, il faut beaucoup plus qu’une boutique. Et c’est une bonne remarque Bon, faut quand même relativiser, en fonction du projet de chacun.Comme je le dis souvent, il n’y a pas qu’un seul type de e-commerce.Par exemple, il y a ce que j’appelle le « e-commerce du dimanche ». Rien de péjoratif, cela couvre les sites gérés par des personnes ayant une activité principale autre, et s’occupant d’un site « comme ça », en plus. Souvent, c’est avant tout lié à une passion. Mais revenons à notre sujet : que doit on prendre en compte, dans un budget initial e-commerce ? Voici une petite liste : Etude marketing / stratégiqueRéalisation de la boutiqueAchat du stockShooting des produitsBudget marketing initial Etude marketing / stratégique Si on veut faire les choses bien, il est plus que raisonnable de faire une étude avant de se lancer : Stock Shooting des produits Autres postes

La liste ultime des outils de Web Marketing incontournables faut donc les utiliser avec précaution (sauf éventuellement pour l’affiliation). - Les flux RSS : c’est l’inverse de la newsletter. C’est l’internaute qui s’y abonne tout seul et quichoisi quand il veut de se désabonner. 4 – La pub classique via des annonces pub (bandeaux…). Cet outil reste encore un des outils les plus utilisés pour construire un plan média… mais il fautdésormais avoir une forte dose de créativité, une bonne offre ou un très gros budget pour sortir de lamasse. - L’achat de bandeaux de pub, les skyscrapers … sur des sites à forte audience (ou sur des sitesultra ciblés) sont des outils des plus classiques pour construire une image ou pour lancer un site ouencore pour faire des promotions exceptionnelles. - Les publicités contextuelles (dévirées d’Adsense) sont intéressantes si vous souhaitez toucher des cibles très pointues (surtout en BtoB), mais il y a le problème d’un trafic peu nombreux et desfraudes. - L’affiliation : - Les comparateurs de prix - Les jeux sur internet :

Les coûts et modes de rémunération online : CPM, CPC, CPA, CPL, CPS ... - SamWeb SamWeb Parce que la publicité est le grand modèle économique du web, parce qu’il revêt de nombreux leviers et canaux d’acquisition, voici un récapitulatif pour en faciliter la compréhension Utilisée pour le Search payant (SEA), le Display, l’Affiliation… la notion de coûts d’acquisition pour un annonceur est forcément liée à la notion de rémunération pour un éditeur (ou publisher). Acquisition de trafic et conversion par la publicité online De l’acquisition de trafic à la conversion de l’internaute en acheteur : il faut capter son attention, susciter son intérêt, lui donner envie de souscrire ou d’adhérer, et enfin l’aider à passer à l’acte d’achat. CPM – Coût pour Mille : rémunération à l’affichage CPT – Cost per Thousand Le CPM est le prix défini pour 1 000 affichages d’un espace publicitaire (bannière, vidéo…). C’est le mode privilégié de facturation des espaces publicitaires online (display) et notamment par les éditeurs de contenus comme les journaux en ligne. Notions liées : Cost per Click

Les sites web voient leur audience s'effriter au profit des applications Selon le Bordelais AT Internet, spécialisé dans l'analyse des audiences sur internet, en moyenne, les sites web en France ont été moins visités en 2013 par rapport à 2012. Une baisse de la fréquentation qui n'est pas liée à un recul du nombre d'internautes, mais à une forte croissance des visites via les applications. 2013 confirme 2012 : les sites web régressent Alors que l'été dernier, nous nous demandions quand les applications allaient tuer les sites web, le Français AT Internet nous confirme une tendance remarquée depuis quelques années : la montée en puissance de la fréquentation des applications, ce qui n'est pas une surprise, et plus inquiétant, la chute des sites web. Si les applications profitent de l'explosion des équipements en smartphones et des forfaits mobiles intégrant un accès à internet, pour les sites web, leur recul est plus alarmant, sachant que le nombre d'internautes en France continue d'augmenter, même si à un rythme moins élevé que ces dernières années. Nil Sanyas

Réussir son site eCommerce : le Business Plan + la CheckList Se lancer dans l’aventure de l’eCommerce ne doit pas être pris à la légère. En effet ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de boutique physique, que les investissements sont moins lourds, qu’il y a moins d’employés à gérer… qu’il faut penser que c’est simple. Monter une entreprise, sur internet ou dans une ville, requiert la mise en place d’un vrai Projet structuré pour oublier un minimum d’étapes et pour anticiper les problèmes. C’est pourquoi dans ce dossier nous allons aborder 2 points cruciaux dans la réalisation d’un site eCommerce : – Le Business Plan, c’est à dire le calcul de la rentabilité et de la viabilité de son projet. – La Réalisation du Site Internet, avec une Check List des principaux point à ne pas oublier. Cela peut paraître évident, mais ces deux points sont bien trop souvent négligés par les entrepreneurs, car vécus comme une contrainte alors qu’ils sont au contraire d’une aide précieuse… Partie 1 : Réaliser le Business Plan d’un Site eCommerce – Les charges fixes Les Bénéfices

» Les plateformes e-commerce – Résumé et comparatif Voici un aperçu rapide des différentes plateformes e-commerce en mode ASP ou SaaS (Voir l’introduction) disponibles en France actuellement : Notre solution ecommerce : Wizishop Le leader des solutions ecommerce à la performance. Plus de 25 500 WiziShopiens et 300 fonctionnalités. S’adresse à : TPE, PME en direct – Agences web qui souhaitent une alternative efficace à l’Open Source Coût : A la performance (3 à 0,3% du C.A.) Sa différence : Une solution complète, innovante et extrêmement efficace. Les autres solutions interviewées sur le blog : Amen NB de clients : 1500 S’adresse à : TPE, PME Coût : De 10 à 40€ / mois Sa différence : Bénéficie d’un parc de 125 000 clients potentiels grâce à leurs solutions d’hébergementSite | Démo | Exemple de site | Présentation d’Amen BoutikOne NB de clients : 600 S’adresse à : TPE, PME Coût : entre 280 et 480€ ou 30€ / mois Sa différence : Une offre à 1€ / jourSite | Démo (demo / demo) | Exemple de site | Présentation de BoutikOne

Quel taux de transfo pour votre site ? Lors d’une conversation dernièrement avec un autre super-héros sur le coin d’un zinc de Roubaix (où je traîne mes collants verts), nous nous demandions : « Un site de ecommerce qui démarre peut-il atteindre rapidement un taux de transformation correspondant à la moyenne du marché ? » Autrement dit, vous lancez, par exemple, un site spécialisé dans la chaussure, quel taux de transformation pouvez-vous espérer ? 0,5% ? 1% ? 1,5% ? Un site neuf, c’est comme un prototype, il souffre forcément de tout un tas de défauts : d’ergonomie, d’information sur la rassurance. Bien, mais alors sur quel chiffre se baser lorsqu’on préparer son business plan ? Et vous, vous êtes à combien ?

Prix d'un site ecommerce : pourquoi cela coûte forcément cher (pour réussir) Ca doit être la période de la rentrée et des projets qui se réveillent pour la fin de l’année qui fait ça : j’ai reçu la semaine dernière une charette d’e-mails pour me demander des devis de site e-commerce avec 10 lignes d’explication sur le projet, ou simplement combien coûte un site d’e-commerce chez moi (car je les ai en stock sur les étagères de mon salon). Je vais faire une réponse sur le blog pour que tout le monde en profite, et vous livrer ma vision du coût réel d’un site e-commerce. Je considère qu'un site e-commerce n’est pas un site web comme les autres. Il a la particularité de n’être que la partie visible d’un iceberg monumental que j’appellerai : l’écosystème e-commerce. Cet écosystème tentaculaire, en perpétuel dévelopement et complexification (c’est français ça ?) Le côté « technique » d’un site e-commerce Il regroupe toute les solutions techniques, logiciels, ou infrastructures nécessaires au fonctionnement du site, à court ou moyen terme : Sinon, combien ça coûte ?

La fréquentation des applications mobiles augmente en 2013, celle des sites web continue de baisser - 29 janvier 2014 Périmètre Etude réalisée du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2013Périmètre de 2 933 sites web et 263 applications Publiée le 29/01/14 – La tendance observée depuis 2012 s’affirme en 2013 : la fréquentation moyenne des sites web en France recule toujours tandis que les applications mobiles voient leur trafic exploser. Trafic des sites web en France : -3.7 % en moyenne sur l’année 2013 En 2013, la fréquentation des sites web poursuit sa tendance à la baisse chaque trimestre Le graphique suivant présente l’évolution de la fréquentation enregistrée en moyenne pour un site web en France entre l’année 2012 et l’année 2013, avec le détail mensuel. En 2013, les visites ont diminué de 3.7% en moyenne pour un site web en France : Une baisse de trafic de 1% s’était déjà observée en 2012 vs 2011. La fréquentation moyenne mensuelle des sites web a été inférieure à tous les mois de 2012, à l’exception du mois de mars (+1.3%), d’où un trafic en recul chaque trimestre : Méthodologie

Chiffres-clés - e-commerce : marché (France) La croissance du marché de l'e-commerce en France depuis 2005 et les prévisions pour l'année prochaine. Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les ventes sur Internet continuent de progresser à un rythme soutenu. En 2014, les ventes sur internet ont atteint 56,8 milliards d'euros, en hausse de 11% sur un an. Les ventes de Noël (novembre-décembre), qui représentent 20% du chiffre d'affaires de l'année, ont atteint 11,4 milliards d'euros soit 13% de plus qu'à Noël 2013. Note méthodologique : L'indice global de croissance et l'estimation de la taille de marché Fevad sont calculés à partir des données recueillies auprès des sites du panel iCE 40/Fevad, des valeurs des paiements électroniques communiquées par les plateformes sécurisées de paiements qui participent à l'enquête (Be2bill-Rentabiliweb, Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ingenico Payment Services, Paybox, Paypal, Payzen, Worldline), ainsi que des paiements hors cartes bancaires.

À 2 pas : une nouvelle enseigne Auchan va inaugurer le 9 février prochain dans le quartier de Ménilmontant à Paris sa nouvelle enseigne « À 2 pas ». Sur 550 m2, en pied d’immeuble, la volonté stratégique du groupe nordiste est, selon ses propres termes « l’ultra proximité ». Avec 5 500 références, principalement des MDD, l’offre se concentre sur l’alimentaire et le prêt à consommer. Un modèle adaptable Le concept À 2 pas est conçu comme un modèle à géométrie variable selon ses implantations, avec une offre construite en modules et un aménagement approprié sur des surfaces de 250 à 550 m2. La proximité, nouvel Eldorado des distributeurs ? Auchan est déjà présent en centre-ville ainsi qu’en première périphérie avec son enseigne Simply Market (acquise en 2005), mais c’est la première fois que ce poids lourd du format hyper s’aventure si profondément en centre-ville avec un format si petit.

Related:  e marketingBlog