background preloader

Un club lecture protéiforme connecté @ ! - LivresAdos : Nouveautés Littérature Jeunesse

Un club lecture protéiforme connecté @ ! - LivresAdos : Nouveautés Littérature Jeunesse
Faire vivre un Club Lecture, c'est avoir envie de partager nos lectures et nos avis sur les livres. C'est aussi apprendre à argumenter et à accepter les opinions différentes. A l'heure des réseaux, c'est en plus prolonger la vie du club sur la toile et contribuer à la formation des élèves aux TICE tout en liant travail sur la forme et sur le contenu. Nous avons donc décidé de varier nos échanges, nos découvertes et restitutions ! 1- Un club ouvert sur l’extérieur Nous programmerons des visites dans des bibliothèques, des librairies, salons mais aussi associations de promotion du livre comme Croqu'Livre, et autres lieux où le coeur des livres bat. Au-delà des rencontres avec des acteurs du monde des livres, il faut aussi amener les jeunes à formaliser leurs avis, impressions, leur apprendre à trouver des entrées du livre, à fouiller l'histoire et à déployer des arguments. 2- Un club ouvert sur les réseaux Nous proposerons la mise en ligne de leurs critiques sur le site collaboratif Babelio. Related:  Incitation à la lecture

Portraits livresques 26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 20:26 Il y a quelques temps, je découvrais, sur le site La Boîte Verte, le "Corpus libris" d'Emily Pullen. Libraire à Skylight Books à Los Angeles, elle a eu l'idée de réaliser une série de portraits de ses lecteurs, en jouant avec les couvertures de livres, à la manière du « Sleeve Faces » (l’art de mettre en scène les pochettes des disques vinyles 33t). J'ai repris son idée avec les élèves du club CDI. Voilà les résultats de deux séances, réalisées deux années différentes. Partager cet article Publié par Mathilde Bernos - dans Clubs Univers épistolaire du XIXe : La pratique du billet Au cours du Parcours Littéraire sur l’univers épistolaire en 4e, nous avons étudié des échanges de billets entre George Sand et Gustave Flaubert. Pour leur permettre de bien comprendre cette pratique courante au XIXe siècle et de découvrir les liens entre les écrivains de cette époque, je leur ai proposé de se prêter au jeu de l’échange de billets. Voici le déroulement de l’étape : 1- Etude des textes : « Flaubert et Sand » (extrait du manuel Fleurs d’encre, Hachette, 2011) 2- Recherches : par binômes, les élèves se sont vus attribuer un écrivain. Ils devaient, chez eux, faire des recherches sur cette personnalité et sur son actualité en 1866 (année choisie pour l’expérience). 3- Ecriture des billets : en classe, en temps réel, ils ont rédigé de véritables billets, échangés à travers la classe (pour une fois qu’ils pouvaient s’écrire des « mots »). Les pages ont ensuite été numérisées puis assemblées grâce à Calaméo pour être mis en ligne sur le blog.

Des ressources proposant des contenus libres de droits Voici quelques sites Web à consulter afin de trouver diverses ressources à utiliser librement dans vos présentations TNI ou autre. Picto Il s’agit d’une banque constituée de plus de 600 images et illustrations, qui sont destinées à une utilisation pédagogique. Cette banque contient 102 images de dix personnages fantaisistes, allant du petit garçon à la souris en passant par le sapin de Noël et le piment. Le monde en Cette ressource propose plus de 23 000 images des régions du Québec et du monde. Carrefour édu La section « Multimédia » de Carrefour éducation propose un moteur permettant de rechercher des images libres de droits dans plusieurs banques d’images en même temps, dont celles mentionnées ci-dessus. 1. À propos de l’auteur Véronique Lavergne

McDonald’s offre des livres aux enfants : opération marketing ou vraie bonne idée ? « Magicalibri, magicalibra ! » Cléa, 7 ans, bouille de Mafalda, connaît la formule. Les deux mots magiques prononcés, voilà les quatre personnages du Club des aventuriers de l’Histoire partis dans un nouveau voyage dans le temps. Ce n’est pas le papa de Cléa qui lui lit l’histoire ce mercredi après-midi, mais une employée de la chaîne de restauration rapide américaine. “C’est au titre de nos actions et de celles de McDonald’s, qui font bouger les choses, que nous avons pris la décision d’accepter leur présence” – Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre jeunesse de Montreuil La multinationale développe depuis trois ans ces ateliers de lecture, aujourd’hui proposés dans six cent cinquante de ses mille quatre cent cinquante restaurants français. Avant McDonald’s, le Crédit Mutuel et la Maif avaient déjà loué un espace au même prix que les éditeurs. Les actions du géant américain sont saluées par une autre partie du secteur de la littérature jeunesse.

Le book-trailer, un outil de promotion de la lecture à exploiter en classe Le book-trailer, qu’est-ce que c’est ? Le book-trailer ou bande-annonce de livre est une courte vidéo réalisée ou commandée par un éditeur pour présenter un livre afin de mieux le commercialiser. Largement inspiré des bandes-annonces de films et techniquement identique, le book-trailer est importé des Etats-Unis où il existe depuis une dizaine d’années déjà. Mais ces 4èmes de couverture mises en scène ont du mal à décoller en France. Il est vrai que très couteuses en réalisation et très souvent de qualité moyenne voire médiocre, elles se font rares. Pourquoi utiliser le book-trailer en classe ? C’est dans le cadre du Prix des Incorruptibles que ces book-trailers nous ont interpellées avec ma collègue de français : en effet la sélection du niveau 4° cette année comporte deux ouvrages adaptés en courtes vidéos. Mais utiliser l’image animée pour servir l’écrit allait-il vraiment fonctionner ? Analyse du book-trailer du roman Quelques minutes après minuit de Patrick Ness

Florence Charravin : Princesse de Clèves, princesse du web Au lycée Aubanel, en Avignon, les premières de Florence Charravin ont exploré à la manière du 21ème siècle un roman publié en 1678 : La Princesse de Clèves. L’œuvre, si ancienne et si délicate qu’un ancien président de la République souhaitait la voir disparaitre des programmes scolaires, se trouve revitalisée par une pédagogie qui exploite bien des ressources du numérique : le réseau Facebook sert de carnet de lecture collectif pour susciter de stimulantes interactions ; un blog permet d’enrichir l’œuvre des productions créatives des lycéens, ainsi valorisées ; des enregistrements audio via les smartphones des élèves favorisent une appropriation plus sensible et le développement de compétences orales. Désuète, vraiment, la Princesse de Clèves ? Le travail a porté sur La Princesse de Clèves : pourquoi le choix de ce roman en particulier ? Vous avez utilisé Facebook pour accompagner la lecture par les élèves du roman : selon quel dispositif ? Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut

Guide pratique droit d’auteur, droit à l’image à l’ère du numérique (pour les administrations) Très intéressant : le Guide droit d’auteur, droit à l’image à l’ère du numérique (foire aux questions) (pdf, 28 pages), un cahier pratique téléchargeable gracieusement, réalisé en juillet 2015 par l’APIE (Agence du Patrimoine Immatériel de l’Etat). Ce guide fournit des repères utiles pour les administrations qui gèrent au quotidien des contenus numériques et qui se posent des questions sur la gestion de propriété intellectuelle et du droit à l’image dans le cadre de plateformes de partage, de réseaux sociaux, sites Internet et blogs, MOOCs, applications mobiles… En effet, les rapports, textes, photos, images, illustrations, conférences, supports pédagogiques, logiciels, bases de données, logos, dessins, vidéos, design… peuvent être protégés par des droits de propriété intellectuelle et/ou par un droit à l’image. Aussi, mieux vaut-il être avoir un regard averti sur ces questions. Réponses pratiques et complètes Ce guide délivre bien des réponses pratiques. Sommaire du guide Tags: droit, guide

Doc' Toulouse n°1 - ESPACE CDI "J’ai plaisir à saluer aujourd’hui la parution du premier numéro de la lettre Doc’Toulouse, bulletin bimestriel à l’adresse des professeurs documentalistes de l’académie. L’idée en revient aux membres du groupe académique et c’est sans réserve que j’ai adhéré à cette initiative, qui s’inscrit dans l’axe deux de la politique documentaire 2014-2015. Cette lettre a pour vocation de compléter et élargir les dispositifs de veille et d’informations existants : avant tout organe d’échanges et de mutualisation entre vous qui exercez sur des établissements et des territoires marqués par une grande diversité, elle sera ce que vous en ferez par vos apports, le partage de vos expériences, de vos coups de cœur, de vos questionnements aussi. Elle n’a de sens que dans cette démarche interactive. Pour le second numéro, l’équipe de rédaction attend vos contributions à l’adresse suivante : gapd@ac-toulouse.fr. Joël FAU, IA IPR EVS

Related: