background preloader

Le traité transatlantique (TAFTA) expliqué en quelques minutes

Le traité transatlantique (TAFTA) expliqué en quelques minutes

http://www.youtube.com/watch?v=-AXPpS5n_gE

Related:  FaAOD - Horizons diverstechnologies et modes de viel'économie autrement - comprendre les limitesEcologie PolitiqueLe Traité Transatlantique (TAFTA | TTIP)

Le néolibéralisme est un fascisme Le temps des précautions oratoires est révolu ; il convient de nommer les choses pour permettre la préparation d’une réaction démocrate concertée, notamment au sein des services publics. Le libéralisme était une doctrine déduite de la philosophie des Lumières, à la fois politique et économique, qui visait à imposer à l’Etat la distance nécessaire au respect des libertés et à l’avènement des émancipations démocratiques. Il a été le moteur de l’avènement et des progrès des démocraties occidentales. Le néolibéralisme est cet économisme total qui frappe chaque sphère de nos sociétés et chaque instant de notre époque. C’est un extrémisme. TAFTA pour les nuls ! 3 minutes #DATAGUEULE TAFTA pour les nuls ! 3 minutes #DATAGUEULE TAFTA, tout le monde déteste, mais rares sont ceux qui y comprennent quelque-chose !

Jeremy Rifkin : “Ce qui a permis le succès inouï du capitalisme va se retourner contre lui” Pour l’économiste américain Jeremy Rifkin, l’heure de la troisième révolution industrielle a sonné. La société va devoir s’adapter. Il y a vingt-cinq ans, c'était la star du ring, le « boss », vainqueur du communisme par K-O ! Aujourd'hui, le capitalisme est un champion usé par la crise, miné par les contradictions et politiquement à bout de souffle.

La Fabrique du Consentement : Plaidoyer pour une décroissance de l’éphémère « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » – Patrick Le Lay, Directeur de TF1 Il est devenu d’usage d’admettre dans la plus pure tradition de la fatalité, que la civilisation est ce qu’elle est et qu’il faut s’adapter ou périr. Il en va ainsi de tous les ismes qui ont malmené la condition humaine à travers le siècle, notamment précédent et l’espace. En son temps, Jean-François Léotard avait fait l’inventaire de tous les récits de légitimité (communisme, stalinisme, nazisme… libéralisme) et comme épouvantail islamisme imposés par les puissants aux peuples.

18 avril : journée mondiale contre TAFTA TAFTA, TTIP, PTCI, CETA, GMT... Des codes qui cachent le même projet de libre-échange entre les États-Unis et la Commission Européenne. Un "partenariat" économique" qui vise à étendre les marchés nord-américains à toute l’Union Européenne, avec des règles et des normes entièrement basées sur le profit des actionnaires et de la finance, au détriment des citoyens et de l’environnement. Texte intégral de la Constitution du 4 octobre 1958 en vigueur Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 août 1789| Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946| Charte de l'environnement de 2004|

Manipulation par les média « Une image vaut mille mots » Le but des média n’est plus d’informer, il est de divertir l’auditeur et détourner son attention de certains problèmes, certaines vérités, ou alors carrément de lui imposer des opinions. L’auditeur ou le lecteur devient une cible à influencer. Ce n’est pas nouveau, mais avec les caméras peu dispendieuses et les logiciels d’édition de photos, ça devient de plus en plus facile de manipuler les images.

Révolution monétaire – Débat avec Stéphane Laborde et Jean-Baptiste Bersac : les perspectives d’émancipation politique offertes par le chartalisme et par la théorie relative de la monnaie (TRM) Pour nous aider tous à progresser sur le sujet central de la monnaie, il y a longtemps que je pense à réunir devant quelques caméras deux jeunes spécialistes des problèmes monétaires, Stéphane Laborde (TRM) et Jean-Baptiste Bersac (néo-chartalisme), dont je trouve le travail stimulant, prometteur et utile au bien commun. Il me semblait utile de faire ensemble, publiquement, le point sur leurs propositions dans des termes compréhensibles par tout le monde. Ce moment est arrivé dans les premiers mois de 2014 et, grâce aux jeunes gens qui ont bien voulu filmer cette rencontre et se charger ensuite du travail de montage, vous pouvez découvrir à votre tour ces deux alternatives monétaires, aussi étonnamment méconnues qu’enthousiasmantes : Pour bosser la question : • Le blog de Stéphane Laborde (Création Monétaire.info) :

VICTOIRE - Refuser les pesticides n'est PLUS un crime ! Cher-es ami-es, Les bonnes nouvelles en matière écologique sont suffisamment rares pour être saluées comme il se doit. Emmanuel Giboulot, viticulteur bio, qui s'était illustré en refusant de se soumettre à un arrêté préfectoral l'obligeant à épandre des pesticides pour lutter contre la flavescence dorée, a été relaxé par la cour d'appel de Dijon. Menacé, en première instance, d'une peine de 1000 euros d'amende (dont 500 euros avec sursis), Emmanuel Giboulot a interjeté appel en considérant que refuser de polluer ne pouvait faire l'objet d'une condamnation, même symbolique. Une nouvelle fois, un lanceur d'alerte a réussi à faire plier un État qui, par la voix d'un préfet, estime que les vieilles recettes du productivisme agricole seraient encore la seule et unique méthode à appliquer unilatéralement. Par son opposition déterminée, Emmanuel Giboulot a mis en lumière l'extrême incohérence d'un État.

Ce petit milieu d'avocats d'affaires qui gagne des millions grâce aux traités de libre-échange Épisode 3, suite de notre série sur les procédures d’arbitrages entre investisseurs et États (voir l’épisode précédent). George Kahale III ne mâche pas ses mots. Son cabinet, Curtis, Mallet-Provost, Colt & Mosle, dont le siège est à New York, est le surprenant numéro un de l’un des classements annuels des premières firmes mondiales d’arbitrage, réalisé par le magazine American Lawyer.

Envoyé spécial. Perturbateurs endocriniens : des cocktails parfois explosifs Au supermarché, les perturbateurs endocriniens sont présents dans tous les rayons. "Envoyé spécial" s'est arrêté devant les produits de cosmétique et d'hygiène et s'est d'abord penché sur la composition d'un shampoing : il contient de la benzophénone 4, un filtre solaire fortement soupçonné d'agir en perturbateur endocrinien qui, ici, est destiné à protéger les cheveux colorés des rayons UV. La benzophénone est aussi utilisée dans les après-shampoings, les gels douche et les vernis à ongles, particulièrement pointés du doigt. Le plus désolant, c'est que souvent, un vernis à ongles contient plusieurs perturbateurs endocriniens. Sur l'étiquette de celui-ci sont mentionnés de la benzophénone 1, mais aussi du triphényl phosphate, une double couche qui peut se révéler explosive. Un extrait de "Perturbateurs endocriniens, nos vies empoisonnées", une enquête de Sophie Roland, Vincent Kelner et Sylvie Millet diffusée dans "Envoyé spécial" le 7 avril.

Fort Boyard : Un candidat oublié dans la cellule d’une épreuve retrouvé 7 ans plus tard La Rochelle – Stupeur et incompréhension pour France Télévision après la découverte de ce week-end. Un homme, ancien candidat de l’émission Fort Boyard, dit avoir été oublié lors d’une épreuve de l’émission dans une des cellules, il y a plus de sept ans. Reportage. A l'origine de la crise, des idées fausses LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien de Tricornot Il y aura certainement un avant et un après dans le débat public, quand l'ouvrage du chercheur australien Steve Keen L'Imposture économique sera paru. Disponible en librairie le 9 octobre, la traduction de la dernière édition de son Debunking Economics (Zed Books, 2011) remet complètement à plat les théories communément admises : l'école néoclassique – qui domine actuellement avec son dérivé néokeynésien –, mais aussi classique – qui lui préexistait, ou encore marxiste.

Fortuitudes Depuis quelques jours à Tangalle, sur la côté sud du Sri Lanka, nous restons des heures à admirer la mer et ses impressionnantes vagues. La pension dans laquelle nous avons établi nos quartiers se trouve tout au bord de l’eau; assis sur la terrasse, l’océan s’offre à perte de vue autour de nous. On se croirait sur un bateau, mais un bon gros bateau solide, face à cette mer en colère.

Related: