background preloader

Environnement de travail et d'apprentissage

Environnement de travail et d'apprentissage
Nos environnements de travail et d'apprentissage changent vite. Ils sont plus en plus hybrides, nous autorisant à être à la fois ici et ailleurs, présents physiquement et virtuellement... mais parfois nulle part, à force d'être partout ! Notre environnement virtuel est désormais partie intégrante de notre environnement physique, par l'intermédiaire de machines toujours plus discrètes et puissantes. Un simple téléphone et voilà que nous sommes en même temps en classe et à la bibliothèque, dans notre ville et ailleurs dans le monde, voyageant sur la mappemonde en 3D que nous offre Google Earth. On peut aussi être chez soi et au bureau, seul et avec d'autres, et le télétravail s'impose comme une solution d'avenir pour réduire le stress du aux déplacements, au collectif imposé, et même au regard du chef. Le sentiment de liberté finalement, s'avère essentiel dans le choix d'adopter tel ou tel outil.

http://cursus.edu/dossiers-articles/dossiers/16/environnements-travail-apprentissage/#.VCkdxtGI70M

Related:  lirbiENT ENVIRONNEMENT NUMERIQUE DE TRAVAILautres documentsnutakor

[DOSSIER RELFEXIONS]Transhumanisme : de la science-fiction à la réalité Par Julien Bergounhoux publié le à 06h00 , mise à jour le 19/11/2014 à 09h16 Les avancées technologiques dans les domaines de la bionique et de la génétique se succèdent à un rythme toujours plus élevé. Découvrez la nature de ces découvertes et leurs applications au travers de notre dossier consacré au transhumanisme, cette tendance qui rassemble scientifiques et technologues convaincus que le futur de l'humanité passe par une fusion entre hommes et machines. Consultez tous nos articles sur le sujet pour vous faire votre avis. Les domaines de la bionique et de la cybernétique ont depuis toujours enflammé les imaginations.

« Est-ce que les français comprennent quelque chose aux ENT que les autres ne voient pas ? » - LUDOVIA 2011 Enseignant québécois, François Guité est invité à Ax les Thermes en tant que bloggeur pour raconter avec d’autres bloggeurs, la vie et les idées de Ludovia par tweets et par billets. Homme curieux, il est arrivé avec ses questions et ses étonnements sur l’approche française du numérique en éducation. L’obstination mise à développer les ENT l’intrigue tout particulièrement. « Est-ce que les français comprennent quelque chose aux ENT que les autres ne voient pas ? » se demande-t-il.

Les ceintures de compétences C’est dans les tuyaux depuis un moment, et c’est la suite logique de l’évolution de mon système d’évaluation autogérée : aujourd’hui je vous parle de ceintures de compétences. Le bilan de ce qui a déjà été fait Pour commencer remettons en contexte le pourquoi de ce système. La vocation première de mes plans de travail c’est (je vous le donne en 1000) la différenciation. L'apprentissage augmenté Tous les acteurs éducatifs se penchent sur la question de la qualité des apprentissages. Dans cette réflexion, les Tice tiennent une place de choix, qu'il s'agisse de les accuser de tous les maux ou de louer leur pouvoir presque magique. Bien entendu, l'utilisation des Tice ne peut être systématiquement assimilée à une pratique d'innovation pédagogique visant à améliorer la quantité ou la qualité des apprentissages académiques. Nombre d'usages des Tice renforcent même des pratiques anciennes, voire obsolètes.

Accueil - LUDOVIA 2011 Avant l'ouverture de Ludovia, nous avons rencontré Patrick Mpondo-Dicka, maître de conférences au Laboratoire de Recherche en Audiovisuel (LARA) de l’Université de Toulouse Le Mirail et vice-président de culture numérique, l’association organisatrice du colloque scientifique de Ludovia. Nous avions remarqué lors de l’édition précédente son rôle de passeur entre deux univers complémentaires mais dont les entrelacs sont trop pâles dans le domaine des Tice : le monde de la recherche et celui de la pratique. Ludovia : un terrain de rencontres Organisateur du colloque scientifique, Patrick Mpondo-Dicka est sémiologue.

L’erreur pour apprendre L’erreur est un impondérable de l’acte d’apprendre. Omniprésente, multiforme, pernicieuse, maligne, entêtante, saugrenue, obstinée ou accoucheuse, révélatrice, elle est encore souvent mal perçue et sanctionnée dans notre système scolaire. L’erreur a des statuts divers, elle questionne et interpelle. Qui n’a pas connu le découragement en corrigeant des copies qui révèleraient tant les failles des élèves que de l’enseignement, voire de l’enseignant ? Pourtant, les professeurs savent qu’il est nécessaire de prendre en compte les erreurs des élèves pour les faire progresser.

Notes et compétences, quelle équation ? C'est une question qui agite la salle des profs, à l'heure de la mise en oeuvre du socle commun. J'émets l'hypothèse de l'incompatibilité. La note sur 20 permet, à travers l'exemple de la dictée, de sanctionner les fautes. On peut rétorquer que dans les multiples évaluations notées, les points sont comptés en positif : on pointe les réussites des élèves par un point, qu'on pourra d'ailleurs décliner jusqu'au quart de point selon le degré d'approximation de la formulation de l'élève. Retirer un demi ou un quart de point sur une question permet de signifier à l'élève que sa réponse n'est pas parfaite, mais qu'elle comprend tout de même un élément de réponse positif.

[ETUDE BUSINESS] - Mc Kinsey - De l’homme augmenté au transhumanisme Comment, parmi les technologies de rupture qui font parler d’elles aujourd’hui, identifier celles qui changeront vraiment le monde en profondeur ? Le cabinet de conseil en stratégie McKinsey s’est livré à l’exercice courant 2013 en privilégiant dans un rapport les technologies dont l’impact économique est le plus facilement mesurable. Les douze technologies retenues pourraient, si elles sont bien diffusées, créer chaque année, dès 2025, une valeur mondiale combinée de plusieurs dizaines de milliers de milliards de dollars. Au sein de ce hit parade, trois retiennent plus particulièrement l’attention. Ensuite, les robots de nouvelle génération. Longtemps tenus à l’écart dans les usines à cause de leur dangerosité, ils seront de plus en plus mélangés aux hommes sur les chaînes de production.

De l'école numérique à la cité digitale La journée e-education bordelaise était aussi une rencontre entre les acteurs de l’école numérique : représentants des villes, inspection académique et enseignants. Les parents manquaient à l’appel, une présence en creux signe de décalage pour un univers qui s’ouvre sur le numérique mais peine à le faire dans le monde réel. Ce que peut être l’école numérique Pour, Philippe Bonsignore, chargé de mission Tice à l’inspection académique, l’entrée du numérique dans la classe ne doit pas être une rupture mais s’intégrer dans la pratique de l’enseignant, lui permettre de faire les activités en classe qu’il faisait déjà mais différemment.

Arbre de connaissances Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un arbre de connaissances est une représentation des connaissances ; c'est par exemple une représentation imagée et structurée de la somme des richesses que chaque membre apporte à une communauté, selon diverses réalités (connaissances, compétences, opinions, événements, projets, besoins etc.) vécues par un groupe de personnes. Origines[modifier | modifier le code] La société Trivium a été fondée dès 1992 dans la foulée de cette mission. Exemple d'intégration des arbres de connaissances dans un outil décisionnel spécifique aux ressources humaines

Related: