background preloader

Médiathèque de la Cité de la musique, Paris

Médiathèque de la Cité de la musique, Paris

CNSMD LYON - Médiathèque Nadia Boulanger Repères chronologiques pour la musique Essor culturel de l’État bourguignon. Le Cantus firmus devient un élément commun à plusieurs parties de la messe, conférant à celle-ci un caractère unitaire. Ce Cantus firmus peut être emprunté au répertoire religieux ou profane. Ainsi, la chanson de l’Homme armé, très populaire, sert-elle de base à plusieurs messes. GenresMotet Musique calviniste, musique luthérienne, le psaume protestant Canzone, madrigal, air de cour (fin du XVIe s.) Essor de la musique instrumentale en France, en Italie, en Angleterre, en Espagne Musique de danse Le ballet de cour (fin du XVIe s.) TechniquesLa complexification de la polyphonie donne naissance à l’art du contrepoint (rapport des voix considérées dans leur déroulement horizontal) L’adoption de consonances privilégiées sur les fins de phrases donne naissance à l’art de l’harmonie : rapport des voix considérées dans leur empilement vertical. La notion de mélodie avec accompagnement se dégage. Ressource : Musique de la Rennaissance Compositeurs : Les fils de Bach

Images d’Art Répertoire des arts du spectacle - Accueil Le Répertoire des arts du spectacle permet d’identifier et de localiser les fonds patrimoniaux, ensembles documentaires ou œuvres d’art ayant trait à l’histoire du spectacle conservés en France. Domaines concernés Théâtre, opéra, comédie musicale, opérette, théâtre musical, danse, music-hall, cabaret, café-théâtre, prestidigitation, cirque, arts de la rue, marionnettes, mime. Les types de documents recensés Documents écrits manuscrits ou imprimés, enregistrements sonores et audiovisuels, documents iconographiques, œuvres d'art, éléments de décors, costumes et accessoires de scène. La mise en œuvre du Répertoire des arts du spectacle associe depuis 1997 : Le Ministère de la culture et de la communication (Direction du livre et de la lecture, Direction des archives de France, la Direction des musées de France, Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, Mission de la recherche et de la technologie, Comité d'histoire) Le Centre national du théâtre

Pistes pour une histoire des musiques électroniques et électroacoustiques News : Lire la chronique du livre de Guillaume Kosmicki Musiques électroniques : des avant-gardes aux dance-floors (Le Mot et Le Reste, 2009) . Plusieurs compilations rétrospectives sur les musiques électroniques, divers articles parus ça et là dans la presse (notamment un Art Press spécial "Techno : anatomie des cultures électroniques" en 1998), et maintenant l'ouvrage d'Ariel Kyrou Techno Rebelle : un siècle de musiques électroniques, autant de publications qui apportent leur contribution à ce qui est en passe d'être écrit : une histoire des musiques électroniques, des musiques qui ont au minimum un demi-siècle ou sont quasiment centenaires si l'on voit large. Ainsi, la protohistoire de l'électronique musicale débute avec le Telharmonium (1905) et le Theremin Vox (1920). Dès leur apparition les techniques de production, de transmission et d'enregistrement du son ont fait l'objet de tentatives de transpositions dans le domaine de la création musicale. Quelques adresses :

vérifier pour classer dossier Musique électroacoustique : wiki Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La musique électroacoustique est un genre regroupant de nombreux courants musicaux. L'expression « musique électroacoustique » est née au milieu des années 1950 pour désigner une musique composée à l'aide de sons enregistrés ou réalisés par synthèse. Elle puise ainsi son origine à la fois dans la musique concrète initiée en France par Pierre Schaeffer en 1948 et dans la musique électronique développée au début des années 1951 à Cologne. Elle regroupe des courants aussi divers que la musique acousmatique, la musique mixte, le live electronic ou le paysage sonore. Tout en étant souvent considéré comme le surensemble de la musique électronique, sa définition et ses caractéristiques restent sujettes à de nombreux débats. Le champ de la musique électroacoustique est vaste. La question de la définition[modifier | modifier le code] La définition de la musique électroacoustique a toujours suscité de nombreux débats.

Réalisations multimédia Sonagramme d'une voix diphonique Sonagramme d'une voix diphonique Les possibilités techniques offertes par le développement du multimédia ouvrent aujourd'hui de nouvelles perspectives pour " donner à voir " les musiques de tradition orale. Elles offrent à l'ethnomusicologie des moyens susceptibles de bouleverser en profondeur ses pratiques de communication scientifique. musique électroacoustique Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ». Locution utilisée en France pour désigner une technique musicale, et même un genre apparus dans les années 50 : il s'agit de la musique pour bande magnétique réalisée en studio par le compositeur, et utilisant indifféremment des sons d'origine « concrète » (enregistrés par micros) et des sons « électroniques » (issus d'appareils tels que : générateurs électroniques, synthétiseurs, ordinateurs, etc.) qui sont manipulés, assemblés, organisés, pour aboutir à des œuvres destinées à être diffusées par haut-parleurs. Une œuvre de musique électroacoustique n'a donc d'existence matérielle que sur le support de la bande magnétique, comme le film sur sa pellicule. On peut signaler, par ailleurs, que l'expression musique électroacoustique est typiquement française : le genre se dénomme en anglais « electronic music » ou « tape music », en allemand « elektronische Musik », en italien « musica elettronica ». Aux U.

base de données Au cœur des missions du musée du quai Branly s’inscrivent la valorisation de son patrimoine et sa présentation au public. Le musée innove pour y répondre pleinement et propose la mise en ligne de l’ensemble de ses collections en version numérique, dont les notices et photographies de plus de 267 000 objets, l'ensemble des photographies numérisées, les références d'imprimés de la médiathèque et des documents des archives et de la documentation muséale. Cet ambitieux projet, qui continue de s’enrichir régulièrement, facilite l’accès de tous à la documentation patrimoniale et contribue à la promotion de la recherche en sciences humaines et sociales. Des bibliographies, la présentation de nouvelles acquisitions ou de collections thématiques complètent la mise en ligne des catalogues. Les documents sonores et audiovisuels sont disponibles en extraits sur le site internet, ou intégralement depuis les postes de consultation de la médiathèque et du salon de lecture Jacques Kerchache.

Related: