background preloader

Pourquoi H&M se lance dans la déco en France

Pourquoi H&M se lance dans la déco en France
Créer un univers de marque complet, sur un marché en croissance, c'est le pari fait par la chaîne de magasins. Rideaux et draps aux couleurs de l'automne, nappes et housses de coussin estampillées Merry Christmas 2014... Une ambiance sage qui tranche avec la frénésie des rayons, tout proches, de jeans ou de blouses bohémiennes sur lesquels fondent les fashionistas. Réunir la décoration et le vêtement, c'est le défi que s'est lancé H&M, le champion de la mode à petits prix , avec deux tests parisiens et un troisième à Mulhouse. Un concept qui a fait ses preuves. Le groupe est convaincu de pouvoir dupliquer son modèle commercial, celui de la mode accessible à tous. Boutique en ligne. Zara sur le coup depuis dix ans. Francis Lecompte Related:  MarqueTendances et actus marketingquestion 3 produit ou image

Les 10 raisons pour lesquelles Microsoft passe son Windows de "8" à "10" Franchement, c'est quoi cette idée de penser que tout est dans le " chiffre " ? Après Windows 1.0, Windows 2.0, 3.0, 3.1, 3.11, 95, ME, 98, XP, Vista, 7 et 8... C'est le numéro 10 qui vient de sortir des cartons des hommes du marketing de la firme de Redmond ! Nous avons essayé de trouver les 10 raisons qui ont poussé Microsoft à sauter un numéro. Raison numéro 1. Le marketing n'a jamais été le point fort de Microsoft. Raison numéro 2. Microsoft n'a pas écouté ses clients. Raison numéro 3. Microsoft pense faire oublier le fiasco de Windows 8 même après un premier correctif déjà disponible (Windows 8.1). Raison numéro 4. Faire d'un échec un succès. Raison numéro 5. Tout est dans le symbole. Raison numéro 6. Éviter un chiffre maudit ? Cette superstition touche aussi les plaques d'immatriculation des voitures car : - 42, qui se dit "Shini" (?? - 49, qui se dit "Shiku" (?? - 42-19, qui se dit "Shini iku" (???? - 42-56, qui se dit "Shini goro" (??? - 24, qui se dit "Nishi" (?? Raison numéro 7.

Infographie : les chiffres clés de l'e-commerce français en 2015 Combien d'e-marchands dépassent le million d'euros de ventes ? Comment progresse le mobile dans l'e-commerce ? Quid des marketplaces ? Réponse en un coup d'oeil. Sur les 164 200 sites marchands actifs en France actuellement, 6 000 réalisent un chiffre d'affaires supérieur à un millions d'euros et pèsent à eux tous 89% du commerce électronique français, relève Skeelbox dans une infographie réalisée à partir des chiffres clés 2015 de la Fevad.

Découvrez votre profil: maîtrisez-vous la phase de découverte d'un prospect ? Laurent Lacroix, spécialiste de la prospection et de la négociation commerciale chez Demos " Osez poser les bonnes questions lors de la phase de découverte d'un prospect " Le cycle de vente comporte quatre étapes. La première est la phase "connaissance". Souvent très courte, elle permet de se présenter au téléphone et d'introduire le motif de l'appel, ou tout simplement de passer par les convenances usuelles qui permettront de briser la glace lors d'un face-à-face physique avant d'aborder un sujet plus professionnel. I- Pourquoi la phase découverte est-elle aussi importante ? Faisant appel à l'écoute active, qui consiste à écouter et à poser des questions pour mieux rebondir, la phase découverte permet d'explorer les motivations qui vont pousser l'interlocuteur à manifester un intérêt pour la solution que le vendeur va ensuite proposer par le biais d'un écrit, la proposition commerciale. II- La phase découverte doit répondre à une grille de lecture constituée de questions-clés.

Ces marques ne sont pas celles que vous croyez Une histoire, une invention, une réputation. Les marques ont toutes un ADN propre à rassurer le consommateur. Seulement, la vie des entreprises provoque parfois leur disparition pure et simple. Pourtant les consommateurs ne les oublient pas totalement. Découvrez quelques-unes de ces marques fantômes. Les promesses du social commerce - Les fondamentaux E-commerce - TENDANCE Les réseaux sociaux et l'e-commerce, c'est un peu l'histoire de la rencontre de deux mondes que tout oppose. Et ce mariage est peut-être à l'origine d'une ère nouvelle pour l'Internet marchand. Car de cette union est né le social commerce, univers dans lequel gravitent des internautes, rebaptisés à juste titre «social shoppers». Facebook conserve son hégémonie Dresser le portrait du social shopper, peu s'y risquent. © Source: Lightspeed Research pour E-commerce Magazine, septembre 2011, sur un échantillon de 1 000 personnes. Car, à l'évidence, les e-commerçants s'intéressent de près aux potentialités offertes par le social commerce. Richard Volarski (Linkéo) « Le social shopper demeure fidèle aux marques qu'il apprécie et les suit sur les réseaux sociaux. » Le social commerce se diversifie C'est un travail quotidien et de longue haleine. 3 questions à... Qu'est-ce qui a motivé votre choix d'intégrer les réseaux sociaux à votre stratégie d'entreprise? Interview...

Sitram se remet aux fourneaux Voilà 50 ans que Sitram fabrique, dans le centre de la France, des casseroles et autres ustensiles de cuisson fort connus dans les années 80 et 90. Depuis, la marque s'est faite si discrète qu'elle a failli être oubliée. Mais une étude consommateur réalisée en mai dernier(1) a montré que près d'une personne sur deux se souvenait de Sitram et de ses spots publicitaires au ton décalé, même après toutes ces années (voir les vidéos ci-dessous, extraites de l'INA, pour une rapide plongée dans le passé...). Mieux encore, Sitram arrive en 3e position des marques de cuisson spontanément citées par les consommateurs, après Seb et Tefal. Réveiller une belle endormie Le ton de la communication de la marque reste proche de celui, cocasse, des années 90. Et voila les spots, dont le premier (caniche) est très proche du précédent, datant des années 80 et 90 : Reconstruire toute la gamme La campagne de communication n'est qu'une facette de la relance de la marque. Visionnez les deux autres spots de Sitram :

Intermarché lance Mon Marché Plaisir sa MDD fruits et légumes Les Mousquetaires lancent une MDD de fruits et légumes : Mon Marché Plaisir et affichent ses ambitions. "Devenir leader sur le segment et augmenter le chiffre d'affaires de 170 millions d'€ pour atteindre les 15 % de part de marché d'ici 2015" . Après avoir remporté un vif succès avec sa campagne pour les fruits et légumes moches (avec l'agence Marcel - voir la vidéo et notre article présentant la campagne). Cette nouvelle marque n'est pas à priori moche ... Moins mais mieux ? Malgré le contexte économique, les ventes de produits de marques nationales et de marques propres premium continuent de progresser au détriment des premiers prix. Une marque visible la nouvelle marque est repérable en point de vente grâce à une signalétique spécifique. L'offre se concentre sur des produits pratiques, faciles à consommer et à cuisiner : pastèque sans pépin, cuisson micro-ondable, épluchage facile...A terme, un nouveau concept de rayon pour créer une véritable zone marché

Les Français confirment leur désamour pour le commerce physique Le commerce est un secteur que les Français adorent détester. Et lorsque le budget se contracte, ce sentiment est exacerbé. Près de 70 % des consommateurs affichent leur désamour pour les grandes surfaces, révèle la deuxième édition du baromètre Ifop/Wincor Nixdorf. À l'exception des magasins de loisirs culturels, l'achat sur Internet suscite davantage de plaisir chez les internautes. Ils attendent (voire exigent) le même niveau d'expérience (rapidité, disponibilité, personnalisation de l'offre) dans "la vraie vie" que sur le Net. L'émergence du commerce connecté répond en partie à ces attentes. Les principaux enseignements Les courses ? Seuls 30 % des Français apprécient de faire leurs courses dans les grandes surfaces, contre 60 % que cela "n’enchante pas", mais qui le font par nécessité, et 9 % qui le font à contrecœur. 49 % rechignent également à faire leurs achats dans les magasins de proximité, 5 % y vont même à contrecœur. Internet est le lieu d'achat préféré

Perrier lance une collection Inspired By Street Art Perrier s'encanaille avec le street art. Trois artistes signent une édition limitée baptisée Inspired by Street Art disponible au début du mois d'octobre dans une centaine de pays. La japonaise Sasu, l'américain JonOne et le brésilien Kobra ont chacun livré leur vision de la marque sur du verre, du fer (la canette) et du plastique (la gamme PET). " Perrier a inspiré de grands noms de l'art comme Dali, Warhol, Villemot ou plus près de nous Jean-Paul Goude " explique Arnaud Tillon, directeur de la marque Perrier au niveau mondial " le street art, et les arts urbains plus largement, véhiculent une énergie et une insolence très proches des valeurs de Perrier." Capter l'énergie de cette forme artistique - qui s'est un peu embourgeoisée depuis une quinzaine d'années - n'est pas un phénomène nouveau dans les expressions des marques. De Coca-Cola, à Christofle en passant par Louis Vuitton, Lacoste ou Converse, toutes, ont un jour, tenté l'aventure des arts urbains.

Playmobil : 40 ans de succès en 10 chiffres On ne présente plus Playmobil, la marque de jouet qui a conquis le cœur des plus jeunes depuis son lancement en 1974. A l'origine de cette petite figurine en plastique, un groupe allemand et le premier choc pétrolier. L'affaire remonte effectivement au début des années 1970, lorsque Horst Brandstätter, le patron du groupe éponyme, a l'idée de créer un jeu totalement nouveau qui utilise moins de pastique pour sa fabrication. Il s'adresse alors au designer Hans Beck qui imagine des petits personnages de 7,5 centimètres avec une tête qui se tourne et des jambes amovibles. Les Playmobil sont présentés au Salon international du Jouet à Nuremberg en février 1974. C'est le début d'une grande success-story. Pour fêter les 40 bougies de la mythique figurine, une exposition est organisée à l'Aquarium de Paris (jusqu'au 30 septembre 2014). Voici les 10 chiffres à retenir pour comprendre la recette de ce phénomène mondial. 2,7 milliards C'est le nombre de figurines vendus depuis les origines.

Promotion dématérialisée : les techniques promotionnelles passent au digital La promotion passe au digital Crise économique, baisse du moral des ménages, médiatisation autour de la hausse des prix et de l’inflation : dans ce contexte économique, les marques alimentaires pâtissent de l’arbitrage budgétaire des consommateurs qui ne se fait pas toujours en leur faveur. Elles ont donc plus que jamais intérêt à se doter d’une ‘e’ dimension afin de prolonger ‘out store’ le relationnel avec les consommateurs. Les coupons de réduction préalablement imprimés sur le site de la marque ou envoyés par mobile permettent de faire partie de la liste des achats programmés par le consommateur et de générer du trafic in store. Plus généralement, internet est devenu un canal incontournable permettant aux marques alimentaires de créer des liens et fédérer des communautés. Alors, sur Internet ou sur mobile, la promotion est passée au digital ! Lire la suite de notre dossier sur la promotion dématérialisée La promotion utilisant le vecteur de l’Internet

Coca-Cola Life arrivera en France début 2015 Après l'Argentine et le Chili, il y a un an. Après la Suède et le Royaume Uni il y a trois semaines, Coca Cola France vient d'annoncer le lancement de Coca-Cola Life début 2015. Céline Bouvier, directrice marketing de Coca-Cola France explique "Coca-Cola Life est le quatrième lancement de la marque en 128 ans d'existence. Il y a eu le lancement en 1886, puis la version light en 1988 et en 2007 la version zéro. C'est donc, pour nous, un moment historique." Coca-Cola Life est un cola au goût sucré d'origine naturel à base de stevia et de sucre mais à teneur réduite en calories (89 calories pour 33 cl contre 138 pour la version classique). Plan de lancement Si aucune information ne filtre de l'état major de Coca-Cola France, le plan de lancement sera massif (affichage, télévision, digital) mais le levier de la dégustation in et out store sera particulièrement investi. Rappelons que l'outsider régional Breizh Cola (n°2 du marché en Bretagne !) La vidéo de la publicité argentine

Apple, marque préférée des influenceurs L’Index de Réputation a étudié le discours des influenceurs (médias, web et réseaux sociaux) sur les principaux acteurs de l’électronique grand public du 1 janvier 2014 au 15 janvier 2015 en France. Les entreprises sont positionnées selon leur visibilité médiatique et l’opinion des influenceurs : ComCorp a défini quatre zones positionnant la réputation des marques : confiance, défiance, danger, opportunité. Confiance La zone de confiance indique une position bénéficiant à la fois d’une forte visibilité médiatique et d’une opinion positive de la part des influenceurs. Apple domine avec 1 milliard de contacts média[1][1] en France sur la période étudiée. Défiance La zone de défiance met en avant des acteurs bénéficiant d’une forte visibilité médiatique mais pour lesquels les influenceurs émettent majoritairement une opinion négative. Malgré une visibilité médiatique très au-dessus de la moyenne, Google et Amazon se situent dans la zone de défiance. Danger Opportunité

Overdose de promotions dans le tourisme : impacts Sur le marché du tourisme, les promotions, incontournables, sont à la fois cause et conséquence de changements dans le comportement des acheteurs. Pierre Doignies, Directeur d’études, Audirep, livre ses conseils aux professionnels du tourisme en matière de politique promotionnelle. Objectif : éviter des perceptions négatives des baisses de prix et une incohérence du positionnement. Le consommateur est-il devenu chasseur de promotions ou de prix ? Le consommateur cherche avant tout à payer le « bon prix » et à ne pas se faire «avoir ». Ce qui a avant tout changé ce sont les pratiques promotionnelles des acteurs du marché qui ont : Fait face à une baisse des volumes et ont réagi avec beaucoup de promotionsDéveloppé des nouveaux canaux discountés comme les sites de ventes privées En témoigne, l’été dernier, donc période de pointe, plus d’1 Français sur 2 (51 %) optant pour un hébergement en hôtel ou club a bénéficié d’une promotion. Cela impacte-t-il sur sa structure de consommation ? (c) ill.

Related: