background preloader

Le Biomimétisme

Le Biomimétisme
Véritable opportunité pour le futur, le biomimétisme consiste in fine à faire de la recherche autrement, en s’inspirant du vivant pour tirer parti des solutions et inventions produites par la nature. Discipline en forte croissance et à haut potentiel, elle est au cœur des stratégies d’innovation des entreprises car au coeur de la nouvelle révolution industrielle en cours. En effet, innover en étant à la fois économe en énergie et en ressources est désormais considéré comme la seule solution viable pour le développement économique de la nouvelle ère industrielle. Définie et conceptualisée par la naturaliste américaine Janine Benyus en 1997, cette démarche d’innovation fait appel au « transfert et à l’adaptation des principes et stratégies élaborés par les organismes vivants et les écosystèmes, afin de produire des biens et des services innovants, de manière plus durable, afin de relever les défis de notre société et de rendre les sociétés humaines compatibles avec la biosphère ».

http://ceebios.com/le-biomimetisme/

Related:  TPE baleines - éoliennesP13 Comment la technologie s'inspire-t-elle du vivant ?biomimetismeBiomimétismePhytothérapie

L'impression 3D : un nouvel outil pour l'industrie du surf Quel est le rapport entre une baleine à bosse et une planche de surf ? Et si je vous dis que le shaper Roy Stuart s’est inspiré des nageoires de baleines pour designer ses ailerons de surf et les imprimer en 3D ? Le design particulier inspiré des nageoires de baleine Basé à Putaruru, Nouvelle-Zélande, Roy Stuart est un shaper renommé dans le milieu du surf, toujours à la recherche d’améliorations et d’innovations dans la construction de ses planches, qui représentent parfois jusqu’à 40 heures de travail. Les ailerons en fibres de verre peuvent être particulièrement compliqués à réaliser, notamment à cause du moule et de l’adhérence à la planche. Roy a travaillé en étroite collaboration avec l’agence néo-zélandaise Palmer Design and Manufacturing pour optimiser le modèle 3D de ses ailerons, s’inspirant largement des nageoires pectorales d’un des plus grands mammifères marins.

Les insectes nous inspirent : 5 innovations inspirées par les insectes A chaque fois que vous rencontrez un problème, observez la nature. Celle-ci a peut-être déjà eu les mêmes difficultés, et si c’est le cas, elle a sûrement trouvé une solution il y a quelques milliers d’années. Voilà la devise du biomimétisme, une démarche qui entend réconcilier progrès et respect de l’environnement. Théorisée en 1998 par la scientifique américaine Janine Benyus, cette démarche a séduit scientifiques et entrepreneurs et en inspirera sans doute bien d’autres ! Découvrez 5 innovations inspirées par les insectes !

Biomimétisme Un article de Encyclo-ecolo.com. Le biomimétisme Depuis 3,8 milliards d’années, la vie s’est diversifiée en d’innombrables espèces qui interagissent dans un équilibre dynamique avec la planète. Des pales en forme de nageoire de baleine pour doper la performance d’une éolienne On nage en plein bio-mimétisme. La société canadienne WhalePower, créée en 2004, a élaboré un prototype de pales d’éolienne calquées sur la forme des nageoires des baleines à bosse. C’est grâce aux propriétés hydrodynamiques de ses nageoires pectorales recouvertes sur leur bord d’aspérités, appelées tubercules, que la baleine à bosse coule si grâcieusement dans le fluide salé des océans. Un phénomène dont les chercheurs de l’Université de Harvard se sont emparés dès 2004 pour étudier et mieux comprendre le bon comportement de ce cétacé à bosse en matière de dynamique des fluides.

Cinq inventions géniales inspirées par la nature A chaque fois que vous rencontrez un problème, observez la nature. Celle-ci a peut-être déjà eu les mêmes difficultés, et si c’est le cas, elle a sûrement trouvé une solution il y a quelques milliers d’années. Voilà la devise du biomimétisme, une démarche qui entend réconcilier progrès et respect de l’environnement. Théorisée en 1998 par la scientifique américaine Janine Benyus, elle séduit aujourd’hui des centaines de scientifiques et entrepreneurs. Leur credo : la nature reste le seul ingénieur capable de créer des multitudes de cycles de production sans consommer d’énergies fossiles, ni produire de déchets. Cet ingénieur original puise sa créativité dans les contraintes et s’adapte toujours à son environnement.

Le Velcro ou le scratch : Un cas d'école de biomimétisme Vous connaissez tous le velcro, cette matière qu’on appelle plus facilement « scratch » et qu’on retrouve sur les baskets ou les manteaux. Mais saviez-vous qu’entre elle et les fruits de bardane il n’y avait qu’un pas ? En effet, la bardane est une plante dont les fruits sont munis de crochets destinés à faciliter la dispersion des graines en s’accrochant à tout ce qui passe près d’eux. Les animaux, dont les poils sont constitués de kératine, la même matière que nos cheveux, s’y prêtent particulièrement car la kératine est constituée d’écailles dans lesquelles les crochets s’enfoncent très facilement.

Les baleines et les éoliennes Comme nous l'avons précisé précédemment, l'eau et l'air présentent les mêmes principes de dynamique, notamment dans le domaine de la résistance au mouvement d'un objet. Immergées dans l'eau comme nous sommes "immergés" dans l'air, les baleines à bosse se défendent donc aussi de performances remarquables. Considérons d'abord leur nom : baleine à bosse. Il ne désigne pas les petites bosses qui recouvrent ses nageoires et sa tête (d'où le singulier, décrivant le dos de ces cétacés à la surface de la mer). Biomimétisme : un appareil photo inspiré de l’œil d’un aigle L'acuité visuelle des rapaces, et en particulier celle des aigles, est bien connue. Une fois encore, la science s'inspire des extraordinaires capacités de Mère Nature pour inventer quelque chose d'étonnant. En l'occurrence, il s'agit d'un appareil photo miniature dont les lentilles inspirées de la fovéa de l'œil d'un aigle sont imprimées en 3D directement sur un capteur CMOS (complementary metal-oxide semiconductor). Développé par une équipe de l'université de Stuttgart (Allemagne), ce dispositif voué à faire de l'imagerie de précision offre un champ d'application assez vaste. La fovéa est une minuscule fossette de la partie centrale de la rétine composée de photorécepteurs appelés cônes qui permettent de distinguer les couleurs.

Vigne génétiquement résistante au mildiou et à l'oïdium Sur le domaine expérimental de l’Inra à Bordeaux, les chercheurs Inra comparent sur plus d’un demi-hectare, dans des conditions proches de la pratique agricole, trois modes de culture. Un mode conventionnel bas intrants, avec le cépage Merlot, qui permet d’économiser 50 %* de pesticides par rapport au mode classique, un mode agriculture biologique, toujours avec du Merlot, qui réduit les pesticides à 65 %*. Ces deux modes sont comparés à une variété résistante au mildiou et à l’oïdium, soit un cépage inédit issu des recherches de l’Inra de Colmar, permettant d’économiser 96 %* de pesticides. Outre l’usage de produits phytosanitaires, ils évaluent pour chacun des modes, la durabilité, le coût, le temps de travail… et jusqu’à la qualité du vin. L’essai est en place depuis 2011, il y a donc eu deux récoltes et deux vinifications (2014, 2015).

Des éoliennes inspirées de nageoires de baleines L'eau et l'air présentent les mêmes principes de dynamique, notamment dans le domaine de la résistance au mouvement d'un objet. Les baleines à bosse, formidables animaux aquatiques pouvant atteindre 40 tonnes à l’âge adulte, ne tirent pas leur nom des petites protubérances qui recouvrent ses nageoires et sa tête, mais de la bosse apparaissant lorsque l’animal s’apprête à plonger dans les profondeurs. Les scientifiques ont longtemps supposé que l'incroyable agilité des baleines à bosse devait beaucoup aux "excroissances" qui se trouvent sur les bords de leurs nageoires principales. A partir de 2004, des chercheurs de l'Université de Harvard ont étudié cette thèse et c’est le biologiste Frank Fish qui découvre enfin l’utilité de ces protubérances qui recouvrent entièrement ce grand cétacé marin.

Related: