background preloader

Papillomavirus

Papillomavirus
Madame, Monsieur, Je suis le Professeur Henri Joyeux, cancérologue et chirurgien. Je vous écris car le Haut Conseil de Santé publique a publié un rapport qui préconise : d’introduire massivement dans les écoles la vaccination contre les papillomavirus (HPV), pour essayer de lutter contre le cancer du col de l’utérus et d’autres infections sexuellement transmissibles ;d’abaisser à 9 ans l’âge de la vaccination, pour les filles comme pour les garçons. A mon avis, cela ne peut qu’être le résultat du lobbying des labos pharmaceutiques internationaux. Les 2 vaccins actuels appelés Gardasil et Cervarix, comportent des risques d’effets indésirables graves. Pire, ils vous cachent que ces vaccins ne protègent pas du tout à 100 % contre le cancer du col de l’utérus. Cela veut dire qu’une personne vaccinée a toujours 30 % de risque d’attraper le cancer du col de l’utérus. Moi pas. Les papillomavirus se transmettent par voie essentiellement sexuelle. Il y a de bonnes raisons d’être très inquiet. Sources :

http://petition.ipsn.eu/papillomavirus.php

Related:  vaccinationVaccins2006 GARDASIL vaccin HPVVaccins

La disparition des maladies infectieuses n'est pas due aux vaccins Le dernier grand article de Sylvie Simon du 20/07/2013 pour répondre à l'article de Slate : Regardez les maladies du XXe siècle disparaître après l'introduction des vaccins, et à un commentaire Bonjour à tous. Je profite des vacances pour vous soumettre un texte plus long que de coutume, qui vous éclairera sur l’utilité des vaccins qui auraient « éradiqué » toutes les maladies infectieuses qui menacent encore l'humanité. Article paru dans © N E X U S N° 84 de janvier-février 2013 Le Danger des vaccins petite enfance Un nombre alarmant d’études scientifiques mettent actuellement en lumière les dangers des vaccins. Il ne s’agit plus de mises en garde émanant de mouvements associatifs marginaux ou à tendances sectaires. Non, c’est maintenant la communauté médicale internationale elle-même qui exprime ses doutes, voire ses inquiétudes. Le British Medical Journal, une revue mondialement connue et respectée pour sa rigueur scientifique, a publié le 30 janvier 2013 une étude démontrant que le vaccin contre la grippe H1N1 Pandermix avait causé des milliers de cas de narcolepsie chez les enfants, une maladie grave et incurable, sans que cette catastrophe ne soit compensée par des vies sauvées par ailleurs par ce vaccin. (1) Une association, quoique plus faible, a aussi été établie entre le vaccin contre la grippe et la maladie de Guillain-Barré (paralysie). (2) Le Gardasil, vaccin contre papillomavirus et le cancer cervical, est aujourd’hui au centre d’un scandale qui n’en finit pas.

2006, MERCK, marché USA - 2007, Sanofi Pasteur, marché UE Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Gardasil (Merck & Co., 2006) est un vaccin contre les génotypes 6, 11, 16 et 18 du papillomavirus humain (HPV). Le Gardasil est controversé dans la population et auprès de certains spécialistes en raison d'effets secondaires associés et de la politique menée à son sujet. Concernant les effets du HPV, les variantes 16 et 18 seraient en partie responsables de certains cancers du col de l'utérus chez la femme et les génotypes 6 et 11 causeraient le plus souvent des condylomes lorsque ces derniers produisent une pathologie.

30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d’être mis au grand jour Le « Freedom of Information Act » (Acte donnant libre accès à des documents secrets) au Royaume-Uni auquel a eu recours un médecin, a permis de révéler le contenu de 30 années de documents officiels secrets montrant que les experts gouvernementaux : 1. savaient que les vaccins ne fonctionnaient pas 2. savaient que les vaccins pouvaient provoquer les maladies qu’ils étaient sensés prévenir. 3. savaient que les vaccins présentaient des dangers pour les enfants SANTÉ : Si votre médecin insiste pour vous dire que les vaccins sont sans danger… demandez-lui de signer ce document Si votre médecin insiste pour vous dire que les vaccins sont sans danger… demandez-lui de signer ce document dans lequel il devra confirmer que les vaccins qu’il veut administrer sont sûrs. La plupart des personnes qui consentent à se faire injecter un vaccin soit pour elles-mêmes, soit pour leurs enfants, croient en toute bonne foi que cette pratique améliorera leur santé. Ce que ces personnes ne savent souvent pas, c’est que même leur médecin n’est vraisemblablement pas bien informé des ingrédients toxiques contenus dans les vaccins et qui pourraient être susceptibles d’endommager leur santé à court – moyen – ou long terme.

Le (futur) scandale des vaccins contre le cancer du col de l'utérus Chères lectrices, chers lecteurs, Voici ce qu’il faut savoir sur ces vaccins mis sur le marché dès 2006 : Ces vaccins sont évidemment une très belle affaire de business pour deux laboratoires internationaux, Merck aux USA associé à Sanofi Pasteur en Europe pour le Gardasil (prévision de 2 milliards de dollars de vente), et GlaxoSmithKline pour le Cervarix. L’Inde poursuit la Fondation Bill & Mélinda Gates Décidément, le nom de GATES et de leur fondation ressort beaucoup en ce moment, notamment quant au EBOLA on en a déjà parlé : Lisez c’est édifiant , ils ont forcés des enfantS à se faire vacciner et beaucoup en sont morts ou sont tombés malades … en Inde , Afrique etc … Alors, théorie du complot ?

Réponse du Professeur du Joyeux à l'ordre des médecins Réponse au Conseil National de l’Ordre des Médecins qui porte plainte Une plainte et l’impossibilité de poursuivre ma mission de consultant à l’ICM de Montpellier C’est le 18 juin 2015 que le CNOM s’est réuni à Paris pour examiner les 2 pétitions diffusées sur les réseaux sociaux concernant respectivement : – l’une la vaccination contre les cancers du col de l’utérus, que les laboratoires cherchent à généraliser dès l’âge de 9 ans chez garçons et filles, – l’autre la rupture de stock calculée par les fabricants du vaccin trivalent contre Diphtérie-Tétanos-Polio (DTP) obligatoire selon la loi ; ceci entraînant l’obligation pour les familles d’utiliser deux mois après la naissance un vaccin Héxavalent contre 3 maladies supplémentaires : l’hépatite B, la coqueluche ainsi que les maladies dues à l’Hémophilus Influenzae de type b. Une belle arnaque !

Ce vaccin contre le cancer... qui ne sera pas commercialisé Le journal Nature a récemment raconté une histoire extraordinaire*. On y voit à l'oeuvre le meilleur de la démarche scientifique : la capacité d'observation, l'intelligence de l'analyse et l'audace de l'expérimentation. En 1924 William Coley, chirurgien des os et cancérologue, observe le cas d'un patient qui souffre à la fois d'un cancer gravissime, le sarcome, et d'une infection cutanée, la scarlatine.

Les vaccins peuvent tuer Afin de dissuader les gens de nuire à leur santé, on peut lire cet avertissement sur chaque paquet de cigarettes : Fumer peut tuer. Les gouvernements du monde entier ont décidé de mettre cet avertissement sur tous les paquets de cigarettes en raison du taux élevé de mortalité causé par les effets toxiques de la nicotine et des autres additifs. Il est bien regrettable que ces gouvernements n’appliquent pas les mêmes mises en garde pour les vaccins HPV, comme sur les fiches d’information distribuées aux parents. En fonction des preuves déjà rassemblées, ces vaccins devraient être accompagnés d’une information-mise-en-garde précisant : Les vaccins HPV peuvent tuer.

GARDASIL fiche controverse Le vaccin Gardasil, une bonne affaire ou un nouveau scandale sanitaire? Le 2 juillet 2011, un collectif de médecins envoie une lettre ouverte au ministre de la santé M. Xavier Bertrand: ils contestent le choix du remboursement du Gardasil, un vaccin contre le cancer du col de l'utérus. Pire encore, ils mettent en cause l'efficacité même de ce produit. Pourtant lorsqu'il est commercialisé par le laboratoire Merck en 2006, il est présenté comme une avancée majeure pour la santé des femmes. Mais à l'heure où les gouvernements européens s'appliquent à réduire au maximum la dépense publique, les choix coûteux comme le remboursement de médicaments, en particulier les produits chers comme le Gardasil, doivent être justifiés.

Related: