background preloader

Les services innovants en bibliothèque

Les services innovants en bibliothèque
Bonjour, Les services innovants en bibliothèque relèvent du concept de « Bibliothèque troisième lieu ». Nous vous proposons ainsi, un extrait de l’article de Mathilde Servet, intitulé « les Bibliothèques troisième lieu », publié dans le BBF d’avril 2010 (n°4, p. 57-63). En outre, vous trouverez, ci-dessous, une liste de références sur les bibliothèques troisième lieu, avec d’autres éclairages. Pour conclure, nous souhaitons vous informer que le Guichet du savoir n’a pas pour vocation de traiter les questions de bibliothéconomie. Bonnes recherches ! Qu’est-ce que le troisième lieu ? Le troisième lieu, notion forgée au début des années 1980 par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride, se distingue du premier lieu, sphère du foyer, et du deuxième lieu, domaine du travail. Caractéristiques du troisième lieu :• Un espace neutre et vivant• Un lieu d’habitués• Comme à la maison…• L’œcuménisme social• Un cadre propice au débat Related:  Learning Centers et Biblioth.qs -3eme Lieux, fablabs, ...Architecture des lieux documentaires3e lieu

3e LIEU - LIEU DE SAVOIRS ET D'ÉCHANGES CULTURELS Article (2007) : "Idea store, la bibliothèque du futur ?" Je vous recommande tout particulièrement pour compléter de lire l’article de wikipédia, très complet. Bon allez je sais vous avez peu de temps, alors voilà une petite synthèse : Idea Store est un nouveau concept de bibliothèques, ouvertes sept jours sur sept, en libre-service, avec crèche et café, combinant services d’informations, de formation continue, de rencontres et de loisirs au cœur du quartier de Tower Hamlets à Londres. Les Idea Store bénéficient d’une approche unique et novatrice: partenariats étendus permettant une approche globale des prestations de service, leçons tirées du commerce et du marketing, intégration des services, création d’une image forte axée sur le client, consultation étendue et continue. Comme l’avait remarqué justement ce blogueur, on constate vite qu’il s’agit d’orienter l’équipement et les services vers les usagers. Au fond, on ne fait que renommer la bibliothèque pour mieux l’insérer dans le tissu urbain, économique, culturel et social. Sur le même thème

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

Bibliothèques : s'éloigner des livres pour devenir "troisième lieu" Si les bibliothèques n'ont plus l'apanage de l'accès à la culture, elles font toujours figure de « troisième lieu », un endroit autre que celui du travail ou de la vie privée, favorisant les rencontres et le lien social. Les recherches architecturales tendent désormais à penser ces espaces de manière différente, par rapport à la seule nécessité de stocker et de présenter des documents. Le plan retenu pour la Washington DC Library, par Mecanoo Architecten et Martinez+Johnson Architecture Le principe du troisième lieu est particulièrement apprécié par les citoyens : gratuit et ouvert à tous, il permet de fréquenter ses semblables dans une relative sérénité. Pour lire, travailler, écouter de la musique ou regarder un film : autant d'activités qui font de l'ombre à la première, à la base de la bibliothèque. À présent, les établissements mettent l'accent sur d'autres fonctionnalités, en privilégiant des espaces ouverts, à l'extérieur ou entre les murs. Sources : The Verge , Gizmodo

Aide à la construction et à l'aménagement d'une bibliothèque Construction d'une nouvelle bibliothèqueAménagement d'une bibliothèqueDiversification et augmentation du publicPropositions de nouveaux services Avant : La création d'une bibliothèque publique relève de la responsabilité d'une collectivité territoriale (commune, communauté de communes, etc.). Le projet est porté, en amont par les élus, qui en prennent la décision par une délibération. Pendant : Après : Les élus et l'équipe de la bibliothèque ont la charge de l'inauguration de la bibliothèque (invitations, etc.). Afin de bénéficier de subventions du Conseil général de l'Eure, la bibliothèque doit faire partie du réseau départemental de bibliothèques publiques. Modèle de cahier des charges mobilier Fournisseurs de mobilier de bibliothèques Aménager une bibliothèque en milieu rural (Conseil général des Ardennes) Les bibliothèques troisième lieu (Article du BBF) Visite de bibliothèque: grille d'évaluation

Mathilde Servet et l’avenir de nos bibliothèques | La Souris Epistolaire Mathilde Servet, conservateur à la Bpi (Bibliothèque Publique d’Information) et spécialiste de la bibliothèque troisième lieu, a gentiment accepté de répondre à nos questions à ce sujet. Comment définiriez-vous la bibliothèque troisième lieu ? Pensez-vous que la bibliothèque troisième lieu puisse être à l’origine d’une nouvelle cohésion sociale ? La notion de bibliothèque troisième lieu permet de revisiter nos établissements sous un angle très humain, ce qui à mon sens est crucial aujourd’hui, dans un monde où le lien social se délite et les modes de vie s’individualisent. Quel rapport avec les bibliothèques me direz-vous? Mais tout simplement d’abord car les bibliothèques ont toujours été des troisièmes lieux dans leur essence, ce n’est pas nouveau ! La bibliothèque troisième lieu permet en une notion de résumer cette démarche. Cette cohésion sociale peut d’ailleurs être favorisée à toutes échelles et dans tous types de milieux. Oui, il existe un lien fort et évident entre tout cela.

Les idea Stores (2008) Les Idea Stores 1 sont un concept mêlant services de bibliothèque, d’étude et d’information, proposés à travers un réseau de lieux répartis dans l’arrondissement londonien de Tower Hamlets 2. Situé à l’est de la ville, Tower Hamlets compte 215 000 habitants 3, dont 49 % de « non-blancs », pour un tiers originaires du Bangladesh, le reste se répartissant entre Somaliens, Chinois, Vietnamiens, Africains ou Caribéens. L’arrondissement est caractérisé par une riche diversité et par la coexistence de deux extrêmes : d’un côté, la quatrième zone la plus défavorisée du Royaume-Uni, avec un très fort taux de chômage et d’illettrisme, de l’autre le quartier d’affaires de Canary Wharf, qui abrite les sièges de nombreuses multinationales et attire chaque jour 100 000 travailleurs, pour la plupart très bien payés. Le concept des Idea Stores a démarré en 1999. Une stratégie de reconquête Nous eûmes ainsi immédiatement la colonne vertébrale de notre stratégie. Et les téléphones portables? Un bilan ?

La sidération du troisième lieu Vous n’êtes pas parfois excédés par la référence (révérence ?) réitérée à la bibliothèque comme troisième lieu ? Ce troisième lieu (il ne s’agit pas ici du bar lesbien des nuits parisiennes ) revient en boucle comme une incantation. Ce fameux troisième lieu chante la gloire d’espaces accueillants et ouverts, autorisant de multiples postures, facilitant la diversité des comportements, offrant l’opportunité d’un havre chaleureux entre la maison (ce 1er lieu avec les gosses qui crient et le conjoint qui fait la g…) et le travail (un 2e lieu au rythme stakhanoviste et au patron qui fait la g…). Idea store Londres Le lieu comme espoir de légitimité ? Un vieux ‘adulte expérimenté’ comme moi a l’impression de revivre les sidérations du siècle dernier qui voyaient dans les médiathèques le summum de la modernité : en introduisant hardiment la musique, les films, les manifestations culturelles, chacun pensait conjurer la honte du has-been et mobiliser ainsi les foules… lemmings ). Like this:

La sidération du troisième lieu | Bertrand Calenge : carnet de notes Vous n’êtes pas parfois excédés par la référence (révérence ?) réitérée à la bibliothèque comme troisième lieu ? Ce troisième lieu (il ne s’agit pas ici du bar lesbien des nuits parisiennes ) revient en boucle comme une incantation. Ce fameux troisième lieu chante la gloire d’espaces accueillants et ouverts, autorisant de multiples postures, facilitant la diversité des comportements, offrant l’opportunité d’un havre chaleureux entre la maison (ce 1er lieu avec les gosses qui crient et le conjoint qui fait la g…) et le travail (un 2e lieu au rythme stakhanoviste et au patron qui fait la g…). Idea store Londres Le lieu comme espoir de légitimité ? Un vieux ‘adulte expérimenté’ comme moi a l’impression de revivre les sidérations du siècle dernier qui voyaient dans les médiathèques le summum de la modernité : en introduisant hardiment la musique, les films, les manifestations culturelles, chacun pensait conjurer la honte du has-been et mobiliser ainsi les foules… lemmings ). WordPress:

Inventer le mobilier des nouveaux espaces de coworking… et des futures bibliothèques ? Du 29 novembre au 6 décembre, le Centre Pompidou accueillait l’exposition Transformations où étaient présentés 100 diplômes d’étudiants en architecture, design, graphisme et mode. Parmi les multiples propositions mises en avant, mon attention a été attirée par le travail de Dario Adelaïde, un étudiant en design qui s’est interrogé sur le mobilier des nouveaux espaces de travail comme les maker spaces, les centres de télétravail ou les ateliers de coworking. Si ce projet m’a interpellé c’est parce que l’une des voies possibles pour les bibliothèques est précisément de muter en espaces de sociabilité et de travail collectif… La bibliothèque comme « lieu de travail » Parmi les nouveaux modèles de bibliothèques qui sont dans l’air du temps, on évoque en effet souvent l’idée de bibliothèque comme tiers-lieu, comme lab ou comme learning center. Ces dix dernières années, des dizaines de salles de lecture ont été transformées de facto en espaces de coworking. Des éléments de la série « Nork »

Jeux vidéo, café-restau et ambiance cosy : la bibliothèque deviendra un "troisième lieu" jeux vidéos. A l’occasion du Congrès mondial des bibliothèques qui se tient à Lyon, Rue89Lyon continue son exploration de la bibliothèque du futur. La bibliothèque d’Amsterdam est un exemple en matière de bibliothèque « tiers-lieu ». Capture d’écran sur le site de l’ENSSIB. Couleurs flashy, sièges moelleux, aire destinée aux jeux vidéo, studios pour la musique, ordinateurs omniprésents… Bienvenue dans l’OBA (Openbare Bibliotheek van Amsterdam). Ici, le cadre souvent austère et silencieux des établissements traditionnels a disparu, place à un nouveau concept, la bibliothèque « tiers-lieu » qui se veut la pointe de la modernité. Et le public aime. Le concept de « troisième lieu » qu’est ce que c’est ? Créé dans les années 80 par le sociologue américain Ray Oldenburg, le concept de « troisième lieu »‘ ou « tiers-lieu » s’applique à un endroit public dédié à la vie sociale où les personnes peuvent se rencontrer facilement. Car cette affluence, nombre de bibliothèques ne la connaissent pas.

Aménagement & mobilier Aménager une bibliothèque, c’est créer une synergie entre 4 éléments dans un lieu donné : Quelles collections ? livres, CD, DVD, périodiques, multimédia... Quels publics ? Tous ces éléments doivent être recensés, analysés afin d‘établir un diagnostic qui permettra de répondre de façon pertinente aux besoins des usagers et seront inscrits dans le projet d'établissement. L'aménagement d’une bibliothèque se conçoit et s'organise en fonction des différents espaces à aménager : accueil, espaces jeunesse, adulte, multimédia, espaces de travail interne, espace de médiation. Le mobilier doit être esthétique, fonctionnel, adapté aux différents publics : - rayonnages de hauteurs différentes jusqu’à 2 m en section adulte et 1,50 m en section enfant - bacs à albums et coussins pour les enfants - fauteuils confortables pour le coin des revues et la consultation sur place… Ne pas hésiter à visiter d’autres bibliothèques et à demander des devis auprès de différents fournisseurs. Démarche à suivre

La bibliothèque cinquième lieu, sixième lieu, etc. De façon bizarre et réitérée, les questions que je posais sur la bibliothèque troisième lieu me reviennent à travers de multiples échanges, lectures, contacts. Tout aussi étrangement, elles se conjuguent avec des observations passionnées sur mon post-scriptum, qui promettait ma critique de la vogue du ‘learning center‘. Je l’avoue, ces questions me taraudent particulièrement, peut-être parce que me suis beaucoup consacré aux collections et aux politiques documentaires, et que ‘troisième lieu’ comme learning center posent des objectifs qui négligent justement parfois ces collections et parfois ces politiques documentaires. Un déclic : la bibliothèque quatrième lieu Je suis tombé sur un rapport de Victoria Péres-Labourdette (Agence Gutenberg 2.0), invoquant "La bibliothèque quatrième lieu", dans la bibliothèque numérique de l’enssib. Si la démonstration laisse perplexe et même réticent, la superposition des attendus questionne, et plus encore la solution -si facile et donc si géniale !

Related: