background preloader

Cinq conseils pour en finir avec le management à l'ancienne

Cinq conseils pour en finir avec le management à l'ancienne
Management Le 16/09/2014 La transformation du travail à l’ère de la mondialisation numérique s’accélère. On choisit de plus en plus d’être son propre patron, et un nombre croissant d’entreprises et de travailleurs indépendants traitent par le biais de plateformes en ligne. Des forces majeures sous-tendent cette mutation du travail, comme les rapides avancées que connaît le domaine des technologies de la communication, la mondialisation, les changements démographiques en matière de main-d’œuvre et le besoin urgent de lutter contre le changement climatique. Le fossé se creuse pourtant entre les dirigeants qui se tournent vers la flexibilité offerte par le travail du futur et les entreprises qui peinent à se défaire des pratiques de travail rigides de l’ère industrielle, caractérisées par un temps et un lieu de travail fixes et un style de management fondé sur le contrôle (ou, tout du moins, l’illusion du contrôle). 1. 2. 3. 4. 5. Related:  Management : Biais culturel françaistinoulette78Management - Gestion

Le management à la française doit évoluer Management Le 25/11/2014 Le modèle managérial français perd régulièrement de son efficience. Reconnu par le passé pour sa stabilité et son rôle d’inclusion, il semble aujourd’hui dépassé. Pourquoi un tel constat ? La perception du travail a changé, notamment aux yeux des jeunes générations, qui voient le travail de plus en plus comme une source de revenu, et de moins en moins comme un levier d’intégration sociale. Une insatisfaction grandissante A l’ère de la révolution numérique, nous avons basculé dans un monde où chacun devient hyper-connecté. La crise du dialogue social et l’accroissement des conflits générationnels Les syndicats subissent un même niveau de défiance que les dirigeants d’entreprise. Une ligne managériale illisible « Le changement, c’est maintenant !» Des managers désengagés et versatiles Pourquoi près de 60% des cadres sont-ils en désaccords avec les orientations stratégiques de leur entreprise ?

Dites « plus de hiérarchie » et tout le monde s’en fait une idée fausse | Blog IGI Note : Cet article de blog a été traduit par iGi Partners et est mis à votre disposition gratuitement, afin que, si vous ne parlez pas anglais ou tout simplement préférez lire le français, vous puissiez tout de même profiter du contenu de qualité qu’offre cet article, rédigé par Frédéric Laloux (www.reinventingorganizations.com), auteur du livre Reinventing Organizations. Zappos.com a récemment généré une petite excitation lorsqu’il a annoncé qu’il allait se débarrasser de la bonne vieille approche hiérarchique de gestion d’entreprise, celle que tout le monde connait, pour adopter quelque chose appelée « Holacracy ». Même si vous n’avez pas entendu parler de ce changement, voici la raison de son importance. Qu’est-ce que l’Holacracy ? Brian Robertson, qui a développé l’Holacracy, l’appelle un “système d’exploitation organisationnel”, en faisant une analogie à l’informatique. Tout cela vous semble confus ? Dites “plus de hiérarchie” et tout le monde s’en fait une idée fausse. 1. 2. 3. 4.

6 histoires drôles qui sont de vraies leçons de vie professionnelle Vous connaissez ces articles qui vous donnent des conseils pour réussir votre vie professionnelle ? Eh bien là, c'est pareil, mais en plus sympa à lire.Oui, on peut parler de management et de développement de soi au travail avec des petites histoires ! Je suis sûr que La Fontaine n'aurait pas fait mieux... @Andrey Pavlov Un homme rentre dans la salle de bains alors que sa femme vient juste de sortir de la douche, quand la sonnette se fait entendre. La femme se couvre vite avec sa serviette, et dévale les escaliers pour ouvrir. Quand elle ouvre la porte, elle se retrouve nez-à-nez avec Bob, leur voisin d’en face. Avant qu’elle n’ait eu le temps de dire un mot, Bob s’écrie : « Je te donne 800€ si tu fais tomber la serviette. » Après un temps de réflexion, la femme un peu gênée s’exécute finalement et se retrouve totalement nue devant Bob. La femme se rhabille en vitesse et remonte à l’étage. « Rien, c’était juste Bob, le voisin d’en face. » Honteux, le prêtre retire prestement sa main.

La France : excès de verticalité, défaut d'horizontalité Une première idée est que dans ce pays les gens souffrent d’un déficit de reconnaissance. (D’où que, bien souvent, seul l’appel, non à ce qui est légitimement attendu d’un professionnel, mais à sa "solidarité compassionnelle", à son intervention "particulière", puisse débloquer une situation. N’est-ce pas parce que, dans ce cas, l’importance de sa mission lui est soudainement rendue ?) D’où peut bien venir un tel déficit de reconnaissance ? En tout cas, moi, lorsqu’enfant j’étais injustement traitée, mal considérée par les "grands", je traînais des pieds pour faire ce que j’aurais effectué avec allant dans un contexte relationnel juste... "C’est injuste !" Sans qu’on en sache d’ailleurs jamais plus sur la vraie raison du litige. (Ce ne sont évidemment pas les litanies creuses et fadasses du type "conditions de travail" ou "grilles salariales" des "grands" médias qui vous l’expliciteront !) D’où cette troisième idée : La culture de l’horizontalité ne fait pas partie de notre patrimoine.

Le vrai « mal français » : un système de management autocratique et non performant Par Nicolas Nilsen Vendredi encore – à propos de l’affaire SFR-Numericable – Arnaud Montebourg a donné l’image la plus détestable de ce qui tue la France : un mode de gestion étatique non seulement autocratique et autoritaire, mais également menaçant (si on n’agit pas comme le gouvernement l’a décidé, c’est le chantage au contrôle fiscal). Le Français croit malheureusement qu’il va suffire d’une élection politique pour que tous les problèmes soient magiquement réglés. Mais le mal est beaucoup plus profond et de nature plus « anthropologique »… La France est bloquée à cause d’un mode de décision « top-down », et d’un système de management autoritaire qui n’est pas seulement démotivant mais totalement inefficace dans le monde moderne où les décisions doivent être de plus en plus décentralisées. Le linguiste britannique Richard D. Je vous laisse découvrir les autres graphiques – et lire les légendes et explications – ici. Un effort « anthropologique » pour comprendre notre société bloquée

Antonin GAUNAND » Une définition du leadership : influencer et fédérer Le leadership est le "processus par lequel une personne influence un groupe de personnes pour atteindre un objectif commun." (définition du leadership issue de l'ouvrage de Peter NORTHOUSE, Leadership - Theory and Practice, Sage). On peut définir le leadership comme étant une autorité d’influence, basée les relations que le leader noue avec les membres d’un groupe. Être un leader est une reconnaissance, et non un statut (voir l'article Leader ou manager). Le leadership est le "processus par lequel une personne influence un groupe de personnes pour atteindre un objectif commun." Il existe de nombreuses définitions du leadership, certaines très larges, d’autres plus restreintes. Une définition du leadership Une définition du leadership : Le leadership est la capacité d’une personne à influencer et à fédérer un groupe,Pour atteindre un but commun,Dans une relation de confiance mutuelle,Et pour une durée limitée. Les quatre caractéristiques du leadership 1. 2. 3. 4. Liens

Les difficultés pour développer le leadership en France « Cela faisait longtemps que je résistais à la transformation, constate Confucius; et dire que je voulais transformer les autres! » Cette phrase me semble capitale. Elle exprime, selon moi, une vérité: nul ne peut espérer susciter chez autrui une transformation s’il n’accepte d’être transformé lui aussi. (Commentaire de Jean-François Billeter, Etudes sur Tchouang-tseu, Allia, p.66) Le leadership français : regards d’expatriés Cet article est en quelque sorte le prolongement des témoignages rassemblés lors de la rencontre que j’ai organisée autour du thème Travailler en France : paroles d’expatriés. Il n’existe pas de terme français équivalent à l’anglais leadership. Dans la conception française de leadership se glisse donc immédiatement la notion de pouvoir et de distance hiérarchique, d’où l’identification du leader, du meneur d’hommes, à celui qui détient de l’autorité. M. M. Définition du leadership Il existe d’innombrables définitions du leadership. Quelques suggestions de lecture:

Mouvement pour l’Organisation et le Management du 21ème siècle GIS Mapping Software | Business Intelligence Mapping | Descartes Descartes AltaMap™ is web-based Geographic Information System (GIS) Mapping Software has a highly scalable, high-performance mapping engine that provides geometry calculations and map display. It uses multi-threaded architecture for automatic resource pooling and in-process communications. Descartes AltaMap includes a series of components for geocoding, routing, real-time traffic, and mobility. The Descartes AltaMap location based services (LBS) Platform allows you to determine current locations on a map, ability to navigate from one point to another, find what's around you, visualize data and enforce user-defined business rules. Descartes AltaMap provides detailed information that enables the user to make smarter business decisions throughout your enterprise. Geo-Analysis Descartes AltaMap enables you to manage your business proactively using location as criteria. Geo-Search Geo-Fencing

Michel Crozier et « Le phénomène bureaucratique » : toujours d'actualité | Fondation IFRAP Pour son étude [1], Michel Crozier a longuement enquêté notamment dans deux organismes public et para-public. Les usines d'une entreprise industrielle, la SEITA, et les services administratifs d'une organisation de services, la Caisse Régionale d'Assurance Maladie de Paris (CRAM). À la SEITA, les problèmes commençaient à la tête. Chacune des trente usines devait être dirigée par un directeur et un directeur adjoint, tous deux polytechniciens, recrutés à la sortie de l'École. L'activité du directeur était largement limitée à un rôle de représentation dans la ville où se trouvait l'usine. C'est à partir de la description de ces deux organismes que Michel Crozier analyse le phénomène bureaucratique en général, du point de vue de la théorie des organisations. Les dégâts économiques Comme on pouvait le prévoir quand cette étude est parue, cette situation ne devait pas durer [2]. Les dégâts humains Les entreprises privées aussi "La résistance au changement : le cas de l'administration publique"

Related: