background preloader

L’innovation monétaire (3/5) : Différentes monnaies pour différents objectifs

L’innovation monétaire (3/5) : Différentes monnaies pour différents objectifs
Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la Fing continue d’explorer pour nous l’innovation monétaire (voir la première et la seconde partie). Dans De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation qui vient de paraître chez Fyp éditions, il entre dans le corps du sujet et explique la nécessité qu’il y a d’avoir différentes monnaies pour remplir différents objectifs. Nos monnaies nationales n’ont qu’un objectif unique, alors qu’on pourrait imaginer autant de monnaies que de but assignés à leur utilité. 1. Jusqu’à présent, nous n’avons parlé que d’un monde où in fine il n’existe qu’une seule forme de monnaie permettant de tout acheter. Pourtant, à y regarder de plus près, nous pourrions nous poser la question de monnaies plus spécialisées. Un pilote d’un cargo qui fait la navette entre l’Europe et l’Afrique témoigne (1) : « J’ai fait deux vols d’Europe vers l’Angola avec des grandes machines comme des chars. Imaginons une monnaie qui permette d’acheter seulement du raisin. 2. Related:  Banquescoopération / collaboration

Découverts bancaires : des frais scandaleux ! @Jupiterimages Tous les résultats de notre étude Calculez le vrai TEG de votre crédit Vous avez eu un ou plusieurs découverts dépassant le montant autorisé ? Tentez de récupérer les commissions d'intervention. 60 vous aide grâce à son calculateur. Banque/argent - 21 octobre 2009 Découverts bancaires : des frais scandaleux ! Dans son mensuel de novembre, 60 dénonce le matraquage que subissent les personnes en découvert bancaire. Avoir un découvert bancaire peut virer au cauchemar. 60 a voulu savoir combien pouvait coûter un découvert en étudiant 13 offres bancaires. Peuvent également s’ajouter des frais divers et variés : commissions d’intervention, frais de gestion sur compte en anomalie, action de recouvrement, lettre de mise en demeure, mise en place du risque, etc. Des TEG erronés, voire illégaux Notre étude montre que les commissions d’intervention, appliquées lorsque le découvert n’est pas autorisé, sont particulièrement élevées : entre 5,90 € et 10 € par opération, selon les banques.

La régulation de l’économie collaborative en question En septembre, rapporte Ron Lieber pour le New York Times, Nigel Warren a loué la chambre qu’il occupe dans son appartement à New York sur Airbnb pour 100 $ la nuit. Mais à son retour quel ne fut pas sa surprise d’être convoqué par son propriétaire et les agents de la ville de New York pour avoir enfreint plusieurs interdictions et se retrouver condamné pour plus de 40 000 $ d’amendes ! En effet, les lois locales ou votre contrat de location peuvent interdire la sous-location voir la location de courte durée. A New York, par exemple, vous ne pouvez pas louer d’appartements ou de chambres pour moins de 30 jours, sauf si vous vivez dans les locaux en même temps. L’économie collaborative dans la tourmente Bien sûr, Nigel Warren s’est retourné contre Airbnb accusant le site de ne pas suffisamment alerter les utilisateurs des risques qu’ils encourent en mettant leurs appartements en location, selon les différentes juridictions locales existantes. Wu rappelle ce que nous avons déjà évoqué.

L’innovation monétaire (1/5) : Monnaie, vous avez dit monnaie A l’occasion de la publication prochaine de De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation dans la collection Fabrique des possibles chez Fyp éditions, Jean-Michel Cornu, responsable scientifique de la Fondation internet nouvelle génération (Fing), nous propose d’entamer avec lui un vaste tour d’horizon pour comprendre le rôle de l’innovation monétaire. Dans cette première partie, il revient sur le rôle que joue la monnaie dans nos sociétés. L’innovation est devenue le moteur de notre société, mais de quelle innovation parlons-nous ? Il y a bien sûr l’innovation technologique qui comprend sa petite sœur moins connue : l’innovation architecturale (ainsi, c’est l’architecture de l’internet qui en apporte avant tout sa valeur). Cette première génération d’innovation a toujours cours, mais elle a été complétée par une deuxième génération : l’innovation de service qui voit son explosion avec le web puis le web 2. Image : Money par Nick Ares. 1. 2. 3. Jean-Michel Cornu ___________ 1.

Une nouvelle étude révèle que les étudiants n’obtiennent pas les compétences requises pour affronter le marché du travail et la vie LONDRES, January 10, 2011 /PRNewswire/ – - Une étude novatrice sur l’enseignement et l’apprentissage prend de l’ampleur afin d’inclure de nouveaux pays, et Microsoft Partners in Learning propose un nouvel outil pour permettre à toute école de mesurer sa réussite quant à l’enseignement des compétences requises pour le 21e siècle. Microsoft Corp. a annoncé aujourd’hui les résultats préliminaires de son étude intitulée Innovative Teaching and Learning (ITL), qui démontre que les étudiants peuvent obtenir les compétences requises pour affronter le marché du travail et la vie au 21e siècle par le biais de l’école, mais que dans les faits, c’est rarement leur cas. Bien que les leaders de l’éducation exigent constamment des changements, les politiques et les systèmes d’éducation de la plupart des pays n’ont toujours pas fourni de définitions claires des compétences requises au 21e siècle, ou une manière de guider les professeurs dans la façon d’enseigner et d’aborder ces compétences.

L’innovation monétaire (2/5) : Comment se crée la monnaie Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la Fing continue d’explorer pour nous l’innovation monétaire (voir la première partie). Dans De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation qui vient de paraître chez Fyp éditions, il revient, notamment, avec sa clarté pédagogique légendaire, sur les processus de création de la monnaie. D’où vient la monnaie ? 1. La première façon de créer une monnaie a été d’utiliser un objet ou une matière première existant : de l’or, de l’argent, des coquillages [1] ou même des objets usuels dans les universités brésiliennes (voir plus loin). Cette forme de monnaie permet d’éviter le troc direct en utilisant un “objet intermédiaire”. La situation a considérablement évolué. Image : la proposition de Dowling Duncan, vainqueur de la compétition créative de reconception du dollar (Redesigning Dollar). 2. Les États ont une légitimité et celle-ci devrait leur permettre de décréter la création de monnaie. L’État, se retrouve face à peu de choix : 3. 4.

Entreprises L'art de la Collaboration | Collabor8Now I was recently asked to present at the Knowledge and Innovation Network (KIN) summer workshop on the topic of “Collaborative Behaviours”. The slides I used have been posted to Slideshare and embedded at the end of this blog post. This post is a summary of the key points I made during my session. Preamble “Knowledge can only be volunteered, it can’t be conscripted”. What is “collaboration”? According to dictionary definitions, collaboration means: The act of working with another or others on a joint projectSomething created by working jointly with another or othersThe act of cooperating as a traitor, especially with an enemy occupying one’s own country. I think we can discount point 3 from this discussion, but it is worth testing all three of these definitions with the behaviours described later in this blog post to determine whether there are consistent characteristics that can be applied to all three. Types of Collaboration Peer to Peer Production The Digital Workplace Incentives and Rewards

La coopération dans le blanc des yeux L'oeil humain a une particularité : le blanc des yeux (le Sclera) est visible même lorsqu'il regarde devant lui et est bien plus grand et brillant que celui des autres singes (voir les photos sur Live Science). Cette particularité semble lui permettre d'indiquer aux autres humains où diriger leur attention. Les chercheurs de l'Institut Max Planck pour l'Anthropology Evolutionnaire à Leipzig en Allemagne ont fait une expérience pour comparer la réaction de Chimpanzés, de Gorilles et de Bonobos avec celles d'enfants humains de 18 mois : Un expérimentateur adulte capte le regard de l'enfant ou de l'animal et ensuite regardé le plafond. Il a fait cela en ne bougeant que les yeux, en bougeant la tête et les yeux, en ne bougeant la tête les yeux fermés et enfin en se tournant pour ne bouger que la tête de dos. Cela semble montrer que les hommes cherchent avant tout à attirer l'attention en donnant des informations et que la sociabilité joue un rôle important pour les humains.

"Comment redistribuer la nouvelle richesse ?" Dans un entretien accordé au Bilan du monde (en vente en kiosques depuis le 17 janvier), l'économiste Kemal Dervis explique que le rattrapage de l'Occident par les pays émergents est un fait acquis. Mais ce basculement de l'histoire laisse entier le problème des inégalités entre les nations, comme en leur sein. Les économistes se disputent pour savoir si la bonne santé économique des pays du Sud est encore liée à celle des pays du Nord, ou s’ils ont acquis une dynamique propre qui signifierait, à terme, le déclin de la domination économique occidentale au profit des nouvelles nations émergentes. Quelle est votre opinion ? Kemal Dervis : En termes de produit intérieur brut (PIB), il y a bien une convergence entre pays avancés et émergents depuis la fin des années 1980 : ces derniers croissent plus vite que les premiers. Pourtant, les pays émergents aussi ont vu leurs performances érodées par la crise, tout comme les pays avancés. Comment expliquez-vous cette convergence ?

L’innovation monétaire (4/5) : Mettre en place une monnaie complémentaire aujourd’hui Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la Fing continue d’explorer pour nous l’innovation monétaire (voir la première, la seconde et la troisième partie). Dans De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation qui vient de paraître chez Fyp éditions, il nous explique, concrètement, comment créer et mettre en place une monnaie complémentaire, avec les outils d’aujourd’hui. 1. Quel système utiliser pour échanger de la monnaie ? Lorsque la comptabilité est effectuée dans un système déporté comme le sont les banques, il est également possible de n’emporter avec soi qu’un moyen d’identification et d’authentification qui pourra se connecter à la banque. Mais la mise en place d’un ensemble de monnaies ou bien de cartes et de terminaux d’identification peut s’avérer compliquée et chère. Il existe maintenant des plateformes généralistes pour créer des monnaies complémentaires. Une autre évolution consiste à utiliser le téléphone portable comme outil de paiement. 2. Jean-Michel Cornu

Crédit Agricole Aquitaine - Accueil - Particuliers - Crédit Agricole

Related:  Future of money