background preloader

Elèves en difficulté : Tout un programme ?

Elèves en difficulté : Tout un programme ?
Comment les PPRE (Programme Personnalisé de Réussite éducative) peuvent-ils aider les élèves en difficulté ? Faut-il proposer « des contenus plus adaptés aux compétences des élèves mais avec un risque de totale rupture avec ce qui est proposé en classe ou à l’inverse des contenus proches avec le risque de ne pas suffisamment aider les élèves ? Martine Janner-Raimondi répond en s'appuyant sur les résultats de ses travaux. Elle donne les clés des PPRE efficaces : la vigilance et l’expertise des enseignants à condition qu'ils mettent la lutte contre l'échec scolaire au coeur de leur projet. Martine Janner-Raimondi est l’auteur de « Elèves en difficulté : tout un programme » paru aux éditions L'Harmattan. Maître de conférences en Sciences de l’Education à l’université de Rouen, ses travaux de recherche sont orientés, entre autres, vers la prise en compte de la difficulté scolaire à l’école primaire comme au collège. PPRE Mode d'emploi Etudes de cas Julia Midelet

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/09/11092014Article635460152793965699.aspx

Related:  Souffrance scolaire, décrochage, orientationLes MoyensaccompagnerHétérogénéité / Différenciationdécrochage scolaire 2

La lutte contre le décrochage scolaire En vidéo : La lutte contre le décrochage scolaireLutte contre le décrochage scolaire : témoignages Toutes les vidéos sur le décrochage scolaire Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire : les actions de l'année 2016-2017 Le plan d'action "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire" se poursuit pour répondre à l'objectif présidentiel de diviser par 2 en 2017 le nombre de décrocheurs. L'accent est mis sur la persévérance scolaire et la prévention du décrochage, mais aussi sur la mobilisation partenariale, notamment avec les collectivités territoriales, au service des jeunes déjà sortis du système éducatif. Pallier les troubles d'apprentissage Dans le domaine scolaire, les vocables en "DYSquelquechose" (dyslexie, dysgraphie, dysorthographie, dyspraxie, dysphasie,…) désignent des "situations" de difficultés scolaires dites "spécifiques" c'est-à-dire concernant un enfant indemne de déficit intellectuel ou de pathologie visible somatique ou psychologique. Ces termes en DYS désignent tout à la fois des difficultés en classe et des diagnostics médicaux. Ergothérapeutes, orthophonistes, éducateurs, pédopsychiatres, psychologues, etc. mais aussi les parents et les enfants sont tous impliqués dans les thérapeuthiques et procédures à mettre en oeuvre pour permettre le bon déroulement de la scolarisation et socialisation de l'enfant. Dès la maternelle, les maîtres doivent s’attacher à détecter les perturbations du langage, de comportements, etc. et ils devraient être aidés à différencier ce qui relève de l’aide et du soutien pédagogique et ce qui nécessite un accompagnement spécialisé, et donc impliquer les experts en la matière.

Education prioritaire : Quelle réforme pour les Rep+ ? Le ministère a-t-il trouvé la clé du succès scolaire des enfants des milieux populaires ? Symboliquement, c'est la Sorbonne que Benoît Hamon et Jean-Paul Delahaye, directeur de l'enseignement scolaire, ont choisi pour de premières rencontres avec les responsables des 102 futurs Rep+. En janvier 2014, Vincent Peillon avait présenté un ensemble de mesures aboutissant à la création des Rep+. Ce 9 avril, dans le temple du savoir, il s'agit de savoir comment vont fonctionner les établissements et les écoles qui regrouperont à la rentrée les enfants les moins favorisés socialement et même quelle pédagogie ils vont appliquer. Hamon : Priorité à la lutte contre les inégalités

Persévérance et décrochage - Thèmes Le RIRE a regroupé dans ce dossier thématique des ressources qui pourront outiller les intervenants en milieu éducatif. Ils y trouveront des ressources pour la prévention et le dépistage et des études sur le sujet. par Marie-Ève Lacroix et Pierre Potvin, Université du Québec à Trois-Rivières Au Québec, en 2003, 18,5 % des jeunes de 19 ans avaient quitté l’école sans obtenir de diplôme d’études secondaires. C’est ce qu’on appelle le décrochage scolaire ; après cinq ans, on parle d’abandon scolaire. Des initiatives innovantes contre le #décrochage dans les académies Académie d'Aix-Marseille La culture, levier de raccrochage dans la classe Tremplin Association Les têtes de l'art, Marseille, Bouches du Rhône Contexte et enjeux

Le redoublement, spécialité française, injustice nationale Le redoublement, une des particularités du système scolaire français, aurait du plomb dans l’aile. François Hollande veut en limiter le nombre. Perspective évasive, dans dix ans on appréciera ce qu’il en est. Depuis quelques années, l’Education nationale aussi recommande d’éviter cette décision. Les raisons de ce sursaut sont diverses, mais au fond qui veut vraiment supprimer le redoublement? Combien sont-ils ces malheureux, recensés comme autant de brebis qui n’ont pas suivi le troupeau scolaire défini par leur année de naissance?

Accompagner Un agir professionnel Accompagner, se tenir à côté, faire voir, rendre compte des possibles, écouter, être présent, aider à formaliser, faire émerger, initier, cadrer, baliser, assurer, maintenir, négocier..., les termes associés à l'accompagnement sont multiples et utilisés de manière différente dans des contextes variés. La multiplicité et la complexité du rôle d'accompagnateur, tant par les fonctions auxquelles il réfère que par les contextes où il s'exerce, nécessitent une clarification. C'est dans cette voie que les auteurs se sont engagés avec une équipe de chercheurs du département Éducation et Technologie des Facultés de Namur. Ils ont ainsi tenté de mieux comprendre la pratique d'accompagnement à la lumière de leurs expériences de chercheurs-formateurs-accompagnateurs et sont entrés, pour ce faire, dans une démarche de description, d'analyse et de formalisation de leurs pratiques. Sandrine Biémar Docteur en sciences de l'éducation, elle est active en formation initiale et continue des enseignants.

Cerveau, apprentissage et enseignement Il y a quelques années, la pertinence de s’intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée. Intuitivement, les chercheurs, les enseignants et les autres intervenants du milieu de l’éducation se doutaient bien de l’existence d’un lien important et profond entre le cerveau et les apprentissages scolaires. Cependant, ce lien n’était ni clair ni appuyé sur des connaissances scientifiques solides, ce qui rendait les retombées éducatives des recherches sur le cerveau somme toute peu nombreuses et fragiles.

COMPERES en bref - COMPERES - COMPERES Le Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires (COMPERES), comité de travail de la TREM, est mandaté par ce dernier pour la mise en œuvre de son plan d'actions stratégique en vue d’améliorer la persévérance et la réussite scolaires, la diplomation et la qualification des jeunes en Mauricie. COMPERES a pour mission de mobiliser et mettre à contribution l'ensemble des acteurs de la Mauricie pour contrer le décrochage scolaire. COMPERES souhaite stimuler la mobilisation de toute une région afin d’assurer le développement et la croissance de cette dernière en misant sur le plein potentiel et la réussite des jeunes. Ses objectifs: Principalement soutenir la persévérance et la réinsertion scolaires afin d’accroître la diplomation et la qualification. 1.

Échec scolaire, ce que nous enseigne la FAD « L’éducation est le point où se décide si nous aimons assez le monde pour en assumer les responsabilités, et, de plus, le sauver de cette ruine qui serait inévitable sans ce renouvellement et sans cette arrivée de jeunes et de nouveaux venus » Hannah Arendt. L’échec scolaire est une ruine pour la société car il gâche des talents potentiels. L’échec scolaire c’est bien sûr l’élève qui nous semble avoir de mauvaises performances.

Related: