background preloader

« Il y a deux siècles, je serais morte en couches ». Vraiment ?

« Il y a deux siècles, je serais morte en couches ». Vraiment ?
Parmi les personnes qui pourfendent mes billets figurent des femmes protégeant bec et ongles le pouvoir médical qui leur aurait sauvé la vie ainsi qu’à leur bébé. En énumérant les complications qui ont nécessité l’usage de machines bruyantes, de substances pharmaceutiques et d’improbables instruments, elles affirment qu’elles seraient mortes en couches si elles avaient dû donner naissance il y a deux siècles. Il est indéniable que la mortalité périnatale était monstrueuse à cette époque et que de nombreux progrès médicaux ont eu lieu depuis lors. Cependant, lorsque l’on se penche sur les causes de décès maternel avant le XXe siècle, il n’est pas si évident que l’armada médicale actuelle et son utilisation ostentatoire soient les principaux facteurs de la baisse du nombre de décès liés à l’accouchement. Pour commencer, au XVIIIe siècle, les gens mourraient facilement. La fièvre puerpérale était l’autre principale tueuse des futures mères. Sources : INSEE, « Espérance de vie – Mortalité ».

http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/2014/09/09/il-y-a-deux-siecles-je-serais-morte-en-couches-vraiment/

Related:  NaissanceAccouchementsanté des femmes

Naissance : association de parents pour une naissance naturelle, responsable et consciente Notre projet de Naissance ou Liste de desiderata Répertoire articles de réflexion Le Projet de Naissance est l'ensemble des choix que font les (futurs) parents, à propos de cette naissance, insérés dans leur philosophie générale. Chaque projet est donc unique. Les choix portent sur les personnes, les actes, les lieux, les attitudes devant l'imprévu, … ☞ CNGOF - RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE MEDICALE Promoteur : CNGOF (Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français) Comité d’organisation : B. Jacquetin, Président (SIFUD, Société Internationale Francophone d’Urodynamique), M.

La médecine est sexiste - La Parisienne Claudine Proust | 19 juil. 2014, 08h47 « Médicaments : ils soignent mieux les hommes que les femmes. » C'est ce que révèle « Science et Vie », dans son magazine d'août, à paraître lundi et que nous avons pu consulter en exclusivité. Un gros pavé dans la mare : n'en déplaise aux féministes, homme et femme ne devraient pas être traités de la même façon, leur corps ne s'exprimant ni ne réagissant pareil. Les biologistes le savent, mais l'ensemble de la communauté scientifique et les médecins, le nez dans leur pratique quotidienne, n'en tiennent pas assez compte. A médicament identique, effet différent. Différence de métabolisme oblige, Monsieur et Madame réagissent différemment, démontrent de très sérieuses études scientifiques, encore trop rares.

Fait Maison Accompagnement à la maternité et à l’accouchement en Ille-et-Vilaine : Isa Isabelle Bar, la sage-femme du film Fait Maison, n’exerce plus comme sage-femme, mais s’est installée comme accompagnante à la maternité et à la parentalité, à Châteaubourg, à côté de Rennes. Elle propose des entretiens, des temps d’échange en groupe et des activités de détente pendant la grossesse et après l’accouchement (massage, yoga...). C’est Isabelle qui nous a accompagné pour la naissance de nos 3 enfants et nous a donné envie de réaliser le film Fait Maison, comme un hommage à cette femme d’exception, toujours à l’écoute. Recherche : L’histoire du féminisme à Rennes

Pôle Mère-Femme Sources: Publications de notre service concernant l'évaluation de notre politique restrictive d'épisiotomie. Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction, disponible en ligne depuis le mardi 30 juillet 2013 (source) Influence d’une forte diminution du recours à l’épisiotomie sur le taux global de périnée intact et peu lésionnel dans une population d’une maternité de niveau III (Impact of a major decrease in the use of episiotomy on perineal tears in a level III maternity ward)

Santé maternelle, néonatale et infantile Mère éthiopienne et son fils, à qui tous les vaccins obligatoires ont été administrés par un agent de vulgarisation sanitaire. s’assurer que les mères et les nourrissons restent en vie et en bonne santé tant au cours de la grossesse et de l’accouchement que pendant les premières années de vie des enfants. Le défi Dans le monde en développement, des millions de femmes et de nourrissons meurent au cours de la grossesse, de l'accouchement et des quelques premiers mois qui suivent la naissance, alors que ces décès auraient pu être évités. Ces vies pourraient, pour la plupart, être sauvées grâce à des procédures et des outils éprouvés et abordables facilement disponibles dans les pays développés.

La rupture prématurée des membranes à terme : risque et impatience La plupart des femmes perdent les eaux vers la fin de leur travail. Cependant, pour une certaine minorité, la rupture de la poche des eaux arrive avant le tout début du travail. La prise en charge standard dans cette situation est de diriger ou déclencher le travail en utilisant des prostaglandines et/ou de l’ocytocine pour stimuler les contractions. Les femmes qui choisissent d’attendre s’entendent souvent dire que leur bébé a des risques accrus d’infection et sont fermement incitées à avoir une perfusion d’antibiotiques pendant le travail (en France, ce choix ne leur est pas donné explicitement). Dans mon expérience, la plupart des femmes acceptent le déclenchement plutôt que d’attendre.

Episiotomie, excision, ce sexe féminin qui effraye Aussi étrange que cela puisse paraître, le sexe des femmes fait peur aux hommes. La représentation la plus courante de cette angoisse masculine est le mythe du vagin denté présent dans bon nombre de cultures, y compris dans la nôtre. Ce mythe, abondamment décortiqué par la psychanalyse, renvoie à des peurs archaïques de castration, à la méfiance envers les femmes dévoreuses d’amants et à la crainte de la toute-puissance des mères. Dès lors, tels les Chevaliers terrassant la Bête, les hommes n’ont eu de cesse de passer le sexe des femmes par les armes pour conjurer leurs frayeurs primitives. La forme la plus évidente de cette violence s’illustre dans les mutilations sexuelles coutumières telles que l’excision, l’infibulation et toutes les combinaisons plus ou moins raffinées de celles-ci. Parmi les raisons souvent citées au sein des sociétés où perdurent ces pratiques, figurent de façon récurrente les dangers pour autrui que présenterait un sexe féminin intact.

Nouveau rapport 2014 « Doctors of the World - Médecins du Monde International Network Consult the documents and videos in English.Consulte los documentos y videos en español. .L’accès aux soins des plus précaires dans une Europe en crise sociale Le cas des femmes enceintes et des enfants Mai 2014 Ce rapport de Médecins du monde (MdM) présente pour l’année 2013 nos observations sur les déterminants sociaux de la santé et sur l’état de santé des personnes ayant bénéficié de l’appui de 25 de nos 160 programmes européens pour accéder aux soins. En 2013, nous avons analysé 29 400 consultations (dont 15 445 consultations médicales) qui ont été effectuées dans 25 villes de huit pays européens au cours desquelles 16 881 patients ont été accueillis. Les analyses quantitatives sont étayées par des témoignages émanant des équipes de terrain.

Related: