background preloader

JOB 2.0 -

JOB 2.0 -
Cet article a été publié il y a 3 ans 3 mois 12 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Les réseaux ne sont pas un monde à part comme on voudrait le croire parfois. Le récent jugement du Conseil des Prud’hommes de Boulogne-Billancourt déclarant fondé le licenciement de trois salariés qui avaient dénigré leur employeur sur leur mur Facebook est là pour nous le rappeler. Certes une liberté fondamentale existe : la liberté d’expression. Martine Aubriot est-elle une imbécile ? Appelons la Cour de cassation à la rescousse pour définir la diffamation. La loi de 1881 définit les injures comme étant des “expressions outrageantes, termes du mépris ou invectives“. Précisons d’abord qu’il faut nommer la personne pour qu’elle puisse s’estimer diffamée ou injuriée. Lorsque la personne est ainsi nommément citée, il est simple d’engager des poursuites contre l’auteur des propos. C’est la grande question ! Transposons-nous sur internet. Related:  Pages webFacebook et Collectivités

10 Community Manager Tools You Might Not Know by Renee Warren on Mar 01, 2011 Community Managers are often faced with the grueling task of sourcing out the best tools to use for social media. With new platforms launching weekly, it can be daunting. Do you go with a paid version or do you use one of many free tools to save money? With limited time on your side, you must choose the best tools to help monitor, engage and optimize your company’s online presence. Here is a list of ten simple tools you may not have heard of, but are definitely worth checking out. 1. As a community manager you are most likely bombarded with RSS feeds, social alerts, and e-newsletters. 2. To take your social engagement to the next level, telling a story could get more attention. 3. This is for all you Community Managers on a Mac. 4. If you aren’t currently using this tool, you had better start. 5. We all like to share, especially as a Community Manager. 6. Form-u-list, is a simple list building tool for all your twitter needs. 7. 8. A trend spotting tool. 9.

Community Manager : rôle et responsabilités Une journée co-organisée par Voirin Consultants et l’éditeur Blue Kiwi. L’objectif est d’offrir un panorama complet sur les activités du Community Manager, le rôle pivot au sein de l’entreprise collaborative utilisant des logiciels sociaux. Une journée instructive, en particulier lors des retours d’expérience (avec les études de cas CEA ou Renault) et lors de la présentation sur la gestion du changement. En plus de 2 ans sur les sujet des réseaux sociaux d’entreprise, #hypertextual n’a jamais traité le sujet Community Managers. Une synthèse un peu longue qui n’apportera pas grandes nouveautés aux experts mais qui pourra éclairer les novices sur le sujet … L’essor de L’entreprise Collaborative Cette journée a été entamée par une présentation théorique de Frédéric Créplet (DG de Voirin Consultants) présentant l’Entreprise 2.0 et les différentes typologies de communautés la constituant. 1- “Réseauter” : Objectif : favoriser la mise en avant des compétences et des intérêts. Planification

Why Ad Agencies Struggle With Social Media The day an advertising agency’s creatives (art directors and copywriters) truly “get” social media and how to communicate ideas through social channels, is the day said agency becomes a relevant player in the new marketing landscape. Trouble is, in my experiences, advertising creatives are often solitary, anti-social types, content to focus on their art and craft even at the expense of changing with it. Certainly I don’t infer that all creatives are this way. But the transition of the advertising creative to be able to include compelling social activations in their traditional communications concepts has not been an easy one for many. Conversely, a piece of content you would provide to your audience on Facebook can be more complex in language, include dynamic or multi-media elements, but is also rather unpredictable in that the audience can respond to it. Now the creative concept must truly live outside a prescribed box of parameters. Your ideas?

Médias sociaux > Les médias sociaux : et si on en parlait moins ? … et surtout mieux Si je devais retenir deux choses de la semaine passée, ce serait d’abord : une semaine riche avec beaucoup de rencontres et de discussions avec des directions communication et web autour de l’intégration et prise en main des médias sociaux par les entreprises. J’ai également été impressionné par la présentation de la stratégie médias sociaux de British Telecom par Bian Salins (@b1an). Parler des médias sociaux est à la portée de tous Et oui, parler des médias sociaux est à la portée de tous puisque c’est un sujet que l’on aborde de plus en plus dans les blogs. En effet, je ne compte plus les comptes Twitter où, dans la biographie, on voit les mots “Experts Social Media” ou les blogs reprenant des analyses toutes faites sur ce qu’est un Community Manager, l’importance de l’écoute ou bien encore la notion de e-reputation. Pourquoi tous ces blogs qui se disent experts ne valorisent-ils pas leur expertise par une vraie analyse apportant richesse, analytique et contenus nouveaux ? Conclusion

"Le rôle du Community Manager est multiple, il doit agir en mode transversal" Etant le point de contact direct avec de nombreux publics de l’entreprise (quid de la frontière entre CM et attaché de presse ?), le Community Manager a un rôle clé dans la gestion de la réputation corporate. Quels sont les bonnes pratiques ? Isabelle, quels sont vos conseils pour mettre en place une stratégie sur les réseaux sociaux ? Au cours d’une de mes expériences précédentes, j’ai dû reprendre en main la présence digitale de l’entreprise pour laquelle je travaillais ; sa seule présence sur les réseaux sociaux était une présence « passive » grâce notamment aux pages lieu générées automatiquement par Facebook par exemple . J’ai donc lancé plusieurs pages Facebook, des comptes Viadeo, LinkedIn, Twitter, Google+. Pour résumer je dirais : Vous avez été force de proposition pour « investir » sur les médias sociaux (réseaux sociaux, micro-blogging) et mettre en place une stratégie digitale. Son rôle est multiple, principalement parce qu’il doit agir en mode transversal. Des questions ?

Le social CRM n’est pas tant une affaire de média que d’approche de la relation client Résumé : le social CRM tout le monde voit un peu où cela nous mène sans encore trop savoir quels en sont les leviers. Une erreur fréquente est de continuer à gérer le client “à l’ancienne,” comme une cible passive dont la seule fonction est d’acheter et sur le dos de qui on crée la valeur mais en utilisant de nouveaux canaux. Une pratique qui au mieux n’apporte rien, au pire nuit à ceux qui la pratiquent. Il s’agit donc ici de revenir aux bases et manager la relation client au lieu de manager le client. J’ai eu l’occasion de discuter avec Paul Greenberg, pape du Social CRM, lors du dernier Lotusphere où nous avons eu la chance de nous croiser. Notre premier constat commun a été que si tout le monde est d’accord sur les grandes lignes et la direction que prennent les choses, chacun a sa propre définition et sa propre vision. Notre second point d’accord a concerné la question du “canal” social. Alors j’ai proposé à Paul ce que serait ma vision a minima d’un programme social CRM : Google+

Réseaux sociaux, jeux vidéo, chasses au trésor > Quand la consommation devient ludique Vecteur de publicité et de fidélisation notamment sur les réseaux sociaux, le jeu numérique devient un média qui capte de plus en plus l’attention du consommateur. Selon un sondage IFOP réalisé pour le compte de L’Atelier BNP Paribas, 59% des 18-24 ans ont déjà participé à un jeu vidéo parrainé par une grande marque sur Internet. C’est un fait, le placement de produits, l’introduction d’espaces publicitaires dans les jeux vidéo de facture classique passe de moins en moins inaperçue. 28% des personnes interrogées déclarent y être sensibles ou à tout le moins attentives. Et quand la publicité se transpose dans l’univers du jeu numérique sur le Net, l’impact n’en est que plus important. 43% du public affirme ainsi avoir déjà vu une publicité dans un jeu sur Internet, une proportion qui monte à 67% chez les plus jeunes adultes (âgés de 18 à 24 ans). Un nouveau média Vers une « société du jeu » Mais qu’en est-il dans le monde « offline » ? Le jeu est donc désormais partout.

Community manager, un nouveau métier territorial ? Le magazine des professionnels de la gestion territoriale. La Lettre du Cadre Territorial Community manager, un nouveau métier territorial ? Télécharger cet article en PDF Le web actuel est devenu conversationnel. Pour une collectivité, disposer d'une page Facebook et d'un compte Twitter n'est plus suffisant pour mener une véritable communication 2.0. « Votre mission si vous l'acceptez... » Le community manager remplit plusieurs missions.- Écouter : la principale mission du community manager sera d'écouter sa communauté et les réseaux sociaux en général. Les qualités d'un bon community manager Un bon community manager se doit de présenter certaines qualités.- Rester zen : parfois, le community manager s'apparente à un animateur d'un centre jeunesse, avec des enfants qui braillent et se disputent. Qui recruter pour ce poste sensible ? La plupart des collectivités ne disposent pas encore de community manager. Quels sont les outils indispensables au Community Manager ? 1.

Non, je ne suis pas membre de votre communauté ! Résumé : il est désormais très commun pour une marque de considérer son audience sur le web comme une communauté et de lui appliquer les recettes du community management. Est-ce pertinent dans tous les cas ? La réalité de l’audience des marques va bien au delà de la simple dimension communautaire qui n’est pas une baguette magique qui réglera tous les problèmes. La structuration de cette audience et ses attentes sont beaucoup plus complexes et, souvent, utiliser la dynamique communautaire pour adresser des problématiques individuelles, revendiquer un sentiment d’appartenance qui n’existe pas peut avoir l’effet inverse à celui désiré et être source d’incompréhension entre la marque et sa communauté….qui n’en est souvent pas une. Je remarque qu’il arrive de plus en plus fréquemmenti, que ce soit sur internet ou même par email, que l’on s’adresse à moi en me disant “cher membre de notre communauté” ou, “chère communauté” lorsque la marque en question s’adresse à tous ceux qui la suivent.

Sur les réseaux sociaux, difficile d'avoir plus de 200 amis Une étude de l'université de l'Indiana portant sur trois millions de comptes Twitter montre qu'un utilisateur ne parvient à entretenir des relations réciproques qu'avec 200 personnes maximum. Au début des années 1990, alors qu'il étudiait l'organisation sociale chez les primates, Robin Dunbar avait théorisé que la taille de leur néocortex induisait une limite au nombre d'individus composant un groupe “efficace”. En extrapolant ses données pour les appliquer aux humains, il était parvenu à la conclusion qu'au-delà de 150 individus, le temps et les capacités intellectuelles mobilisées pour entretenir des relations sociales devenait trop important pour maintenir la cohésion du groupe. Des résultats en partie corroborés par la recherche ethnographique, sociologique et historique, selon Dunbar : les villages du néolithique, tout comme les unités de l'armée romaine, se composaient de 150 personnes.

40 outils Facebook indispensables Cet article a été publié il y a 2 ans 10 mois 17 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Deuxième épisode de notre série consacrée aux outils destinés à rendre votre web plus agréable. Aujourd’hui Facebook. Des outils qui vous permettrons de : Bloquer des personnesCréer un livre de vos publicationsCréer un F-storeModifier et optimiser vos paramètres de confidentialitéObtenir des statistiques sur vos amisSavoir qui a consulté votre profil (ATTENTION : ceci est une blague. Je tiens à repréciser que cette liste est loin d’être exhaustive. *Pour l’installation des scripts userscript, l’extension Greasemonkey est nécessaire. Source des images :

Médias sociaux et relation client : attention à ne pas transformer l’exception en généralité ! Résumé : lorsqu’une entreprise investit les médias sociaux pour améliorer son service client elle peut penser qu’un indicateur de succès sera le volume d’intéractions géré par ces médias. Ce qui est une erreur : le canal social ayant vocation à traiter les exceptions, lui faire traiter les demandes génériques le surcharge sans apporter de plus value dans la qualité de service. Il est donc essentiel de ne pas essayer d’attirer toutes les demandes des clients sur ce canal mais, au contraire, à faire en sorte de bien distribuer les demandes afin que le canal social ne traite que les quelques pour-cent où il fait la différence par rapport à un traitement automatisé conventionnel. Il m’est arrivé dans quelques billets de traiter la logique de service client au travers de médias sociaux, notamment pour mettre en évidence qu’il s’agissait d’avantage d’une histoire d’organisation, de process et de relations “one to one” que de bla-bla communautaire. Vous voyez peut être là où je veux en venir ?

Google Plus : Pages et Profils : les URL personnalisées débarquent Google permet désormais aux membres de Google Plus de personnaliser l'URL de leur profil ou de leurs pages Google Plus. Cet outil facilite l'identification des profils et entreprises présents sur le réseau social et dans les résultats de recherche de Google. Longtemps attendues, les "vanity Url" font enfin leur arrivée sur Google Plus. Cette fonctionnalité qui permet de personnaliser l'URL de son profil ou de sa page (à l'image de ce que propose Facebook, Twitter, LinkedIn, ou encore Instagram) est une alternative aux URL assignées sur le réseau social de Google. Avec ce changement, le nom d'un profil ou d'une page pourra donc apparaître dans l'URL qui deviendra signifiante : (google.com/+nomdelentreprise) URL personnalisées sur Google Plus : comment en bénéficier ? Google assortit l'utilisation des URL personnalisées à plusieurs conditions : Être suivi par au moins 10 abonnés Avoir ouvert un compte depuis au moins 30 jours Avoir ajouté une photo à son profil Logo : Google Plus

Related: