background preloader

Transvision 2014

Transvision 2014

http://transvision2014.org/

Related:  de l'homme augmente au transhumanismeTransHumanismeInternet society

Prolongement de la vie, éradication de la mort, hommes machines : que cache la nébuleuse transhumaniste ? “Si nous n’avions pas inventé ce mot, nous aurions certainement été plus performants !”, s’amuse le futurologue libertarien suédois Anders Sandberg, membre du Future of Humanity Institute de l’université d’Oxford. Ce mot, pour ce chercheur selon qui la liberté individuelle est un droit naturel, est “transhumanisme”. Il est vrai que ce courant de pensée qui milite pour le dépassement de la nature humaine grâce aux sciences et techniques continue d’alimenter les fantasmes et les craintes. On le soupçonne de mépriser l’être humain, de vouloir fabriquer un surhomme quitte à établir un ordre inégalitaire, voire totalitaire, et on le taxe d’eugénisme. Le transhumanisme s’est pourtant présenté sous un jour plus contrasté lors des débats qui ont eu lieu à l’Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de la Ville de Paris du 20 au 22 novembre, à l’occasion du colloque TransVision organisé par l’AFT (Association française transhumaniste : Technoprog !).

« La technologie possède les qualités que nous cherchons dans la religion » George Dyson est l’un des penseurs les plus intéressants et les plus originaux des sciences et de l’informatique. Combien d’historiens des sciences ont un temps habité dans les arbres et passé vingt ans à fabriquer des kayaks selon les méthodes des habitants des îles aléoutiennes, en Alaska ? Antoine Viviani, le réalisateur d’« In Limbo » (une expérience interactive déjà en ligne sur inlimbo.tv, et un long-métrage documentaire pour le cinéma en 2015, en coproduction avec Providences, Arte et l’ONF), l’a rencontré pour parler avec lui de l’univers numérique, de la survenue de l’imprévisible dans le chaos et de l’émergence possible d’un nouveau mysticisme. Antoine Viviani : Qui êtes vous, George Dyson ? Making of Antoine Viviani a réalisé un film interactif sur les données sensibles, « In Limbo », dont Rue89 est partenaire et que nous aimons beaucoup.

Les nouveaux médias sociaux ne sont peut-être pas si nouveaux que ça Le passé aide toujours à comprendre le présent. Xavier de la Porte nous ouvre cette semaine la porte de l'histoire de notre rapport aux technologies. "L'infobésité", l'une des plaie de l'internet, est-elle propre au réseau ? Technoprog - Ouvrage introductif Le transhumanisme au service du progrès social. Nous sommes aux portes de la plus grande transformation de notre histoire : l’humain possède les moyens d’intervenir sur sa propre évolution, de manipuler la vie, l’intelligence, le temps, de changer le monde. Le courant de pensée transhumaniste prône l’usage des sciences et des technologies pour augmenter les capacités de l’homme.

Le transhumanisme n'est pas un humanisme FIGAROVOX/TRIBUNE - A l'occasion du 1er colloque international sur le transhumanisme en France, Théophane le Méné s'interroge sur les dérives de la volonté humaine de toute-puissance. Théophane Le Méné est journaliste. Il écrit pour Causeur et FigaroVox. C'est aujourd'hui que s'ouvre 1er colloque international sur le transhumanisme en France, sous la houlette de l'Association Française Transhumaniste.

Foi & Vie « Dieu est mort, maintenant nous voulons que le Surhomme vive ! », s’exclamait, à la fin du XIXe siècle, le Zarathoustra de Nietzsche. Sommes-nous à la veille de l’exaucement de cette incantation ? Si la filiation entre la pensée nietzschéenne et le mouvement transhumaniste s’avère problématique, il est clair en tout cas que l’obsolescence de l’homme, son dépassement par le déferlement technologique, et la transition entre une humanité limitée par la maladie et la mort, et un nouvel être qui aurait acquis l’immortalité, sont à l’ordre du jour sur la scène intellectuelle. Des réseaux Internet seront tissés dans les campagnes © Crédit photo : DR L’Internet des objets va, dit-on, envahir les cités. Capteurs, signalisation, gestion des transports… l’informatique fera partie intégrante du tissu urbain. Pourrait-elle se diffuser aussi dans la campagne ?

Dossiers, Peter Thiel, Pierre Manent, Francis Wolff, Silicon Valley, Technologie, Progrès, Futur, Transhumanisme, Californie, États-Unis, Réseau, Liberté, Libertarisme, Inégali Il s’est noué en Californie, depuis le début du siècle, une triple alliance qui prétend changer le cours de la destinée humaine. Dans la baie de San Francisco s’activent de riches entrepreneurs de l’économie numérique (Google, Facebook, Amazon…), des scientifiques transhumanistes, qui, rêvant d’allonger l’espérance de vie jusqu’à l’infini, révolutionnent le marché de la santé, et, enfin, des idéologues libertariens aspirant à abolir l’État. Tous militent pour une rupture métaphysique. Car là où nous, Européens, avons appris à considérer le progrès technologique comme une menace, ces Américains l’envisagent comme la solution à tous nos problèmes – et peut-être même à celui de la mort.

Related: