background preloader

Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire

Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire
L'ancienne enseignante a démissionné de l'éducation nationale, mais n'a pas renoncé à diffuser les outils de l'école de demain Ne dites pas d'elle qu'elle est « professeure » : cela efface son sourire, assombrit son humeur. D'abord parce que l'année scolaire qui vient de débuter se fera sans elle : Céline Alvarez n'a pas repris, ce 2 septembre, le chemin de l'école maternelle Jean-Lurçat de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) où elle avait entrepris, en 2011, de croiser la pédagogie Montessori avec la recherche en sciences cognitives. Faute de pouvoir élargir l'expérimentation, elle a pris la lourde décision de donner sa démission. Ensuite parce que ce n'est pas pour « professer », comme elle dit, que cette jolie trentenaire a passé en candidat libre, il y a cinq ans, le concours de l'enseignement. Et elle le justifie sans s'embarrasser de fausse modestie : « C'était pour infiltrer le système et parvenir à le changer, pas pour enseigner. « Manque de recul », « manque d'évaluation »...

http://www.lemonde.fr/festival/article/2014/09/04/celine-alvarez-une-instit-revolutionnaire_4481540_4415198.html

Related:  Philosophes et psychanalystes (F)PEDAGOGIEPédagogies innovantes & alternativesConstruire l'autonomieÉCOLE

Suzanne Bachelard Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Suzanne Bachelard (née le 18 octobre 1919 à Voigny - morte le 3 novembre 2007 à Paris) est une philosophe et universitaire française. Biographie[modifier | modifier le code] Suzanne Bachelard est la fille du philosophe Gaston Bachelard. Elle enseigna la philosophie à La Sorbonne, à l'École normale supérieure de Sèvres et à la Faculté des lettres de Lille. Elle a édité le livre posthume de son père Fragments d'une Poétique du Feu (disponible aux éditions PUF). Les intelligences multiples de Howard Gardner en mindmapping La capacité d’un être humain ne se limite pas au fameux test du QI qui se base sur les connaissances linguistiques et logiques mais comme le souligne Bruno Hourst « l’intelligence est une réalité multiple dont les diverses facettes font la personnalité de chacun ». Nous devons prendre conscience de cette pluralité de l’intelligence dans notre façon d’enseigner et de former. En effet les apprenants n’ont pas le même faisceau d’intelligence il est important de le prendre en compte afin d’améliorer le processus d’apprentissage. Pour vous éclairer sur la théorie de Howard Gardner, j’ai réalisé une carte heuristique en puissant les informations dans le très bon ouvrage de Bruno Hourst » Au bon plaisir d’apprendre « . Cette Mindmap est accessible via ce lien :

Les différentes étapes de l’installation. Avant d’aborder des questions plus pratiques qui concernent la mise en route d’un fonctionnement basé sur l’autonomie des enfants et utilisant le matériel didactique de Maria Montessori, nous souhaitons aborder les différentes étapes d’installation d’un tel fonctionnement. Voici une terminologie qui nous permettra de mieux communiquer entre nous à ce sujet. En année de transition, vous conservez votre fonctionnement avec des ateliers traditionnels. Nous entendons par ateliers traditionnels, les ateliers où les enfants sont regroupés à 6 ou 8 autour d’une même table pour effectuer une même tâche. La plupart du temps, ces ateliers sont au nombre de quatre : un atelier semi-dirigé pris en charge par l’Atsem ; un atelier dirigé, animé par l’enseignant ; et enfin, deux ateliers dits « autonomes » où les enfants sont engagés dans une tâche qu’ils réalisent seuls. Ce fonctionnement traditionnel vous servira de support pour démarrer le libre choix d’activités.

Les classes puzzles pour intégrer les minorités à l'école Après 1954, date à laquelle la ségrégation scolaire fut abolie aux Etats-Unis, tout le monde espérait que l'homogénéisation de la société s'effectuerait naturellement et en douceur, en particuier grâce au rôle crucial de l'école. Malheureusement, les choses ne se sont pas passées aussi simplement. Et il fallut plus de 15 ans pour qu'une nouvelle technique d'enseignement soit promue, de manière à faciliter l'inétgration sociale et la réussite scolaire de tous.

La classe inversée n'est possible "que si l’enseignement est une passion" La classe inversée fait des émules à l'école. Pour Soledad Messiaen, professeure de CM1-CM2, ce système permet une plus grande différenciation et rend les élèves actifs. Les CM1-CM2 de Soledad Messiaen en plein exercice – la veille, ils ont visionné le cours en vidéo, chez eux. En septembre 2013, Soledad Messiaen, professeure des écoles à Burie (Charente-Maritime), décide “d’inverser” sa classe de CM1-CM2. Selon le principe anglo-saxon de la “flipclass” (classe inversée), l’élève visionne le cours chez lui, via une vidéo réalisée par son enseignant. Le temps passé en classe est consacré à la réalisation d’exercices. Élisabeth de Fontenay Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Fontenay. Élisabeth de Fontenay Philosophe occidental Époque contemporaine Élisabeth de Fontenay en 2009

Delphine Morand : Pédagogie de l'écriture collaborative L’écriture en classe est foncièrement non pas personnelle mais individualiste : elle vise essentiellement la conformité avec des modèles scolaires, elle est le plus souvent tournée vers la notation. Et si le numérique permettait de mettre en place d’autres pratiques, bien plus pédagogiques ? Apprendre à écrire avec, écrire avec pour apprendre : c’est le chemin tracé, en équipe, par Delphine Morand, professeure de lettres au lycée Bertrand d’Argentré à Vitré en Bretagne. Sur des espaces d’écriture collaborative en ligne (des pads), les élèves, en binômes, sont amenés à rédiger des nouvelles, inspirées d’images produites dans l’atelier-photo du lycée. Elle montre ici combien l’activité est stimulante et enrichissante, propice aux interactions, à la concentration et à l’investissement. Elle explique aussi combien changent alors la posture et le travail de l’enseignante, amenée à produire via un « chat » des conseils plus personnalisés pour développer de réelles compétences d’écriture.

Rentrée scolaire : la pédagogue qui voulait révolutionner le système éducatif français Basta ! : Quelles compétences ont été développées par les enfants de votre classe de Maternelles, à Gennevilliers, entre 2011 et 2014 ? Céline Alvarez [1] : Dès la première année, tous les enfants, suivis par le CNRS, ont progressé plus vite que la norme, sauf un qui était l’enfant le plus absent. Ils sont entrés très facilement dans la lecture, ont fait des mathématiques, des divisions, des soustractions. Dans certains domaines, en conscience phonologique, c’est-à-dire la capacité d’entendre les sons dans les mots, en mémoire de travail [notre capacité à retenir sur du court terme], ils étaient très au dessus de la norme.

Ne pas opposer bienveillance et exigence L’année électorale qui vient sera chargée en caricatures, fausses bonnes idées et poncifs rétrogrades sur l’école, son fonctionnement, les méthodes pédagogiques... Nous avons souhaité au CRAP-Cahiers pédagogiques nous essayer à déconstruire ces caricatures et ces promesses hasardeuses. Cette rubrique se veut un remède aux simplismes rances et aux mythes miteux.

Related:  A liresamuelschiro