background preloader

Portail:Monde celtique

Portail:Monde celtique
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauter à la navigationSauter à la recherche Monde celtique Le portail Monde celtique est un portail Wikipédia ayant pour objectif d'offrir un accès aisé à l'ensemble des articles de Wikipédia ayant trait aux Celtes de l’Antiquité, mais également aux nations modernes qui revendiquent une identité celtique. Participer au projet Il existe de nombreux moyens pour aider à améliorer les articles sur le monde celtique :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Monde_celtique

Hermès Trismégiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hermès Trismégiste (en grec ancien Ἑρμῆς ὁ Τρισμέγιστος / Hermễs ho Trismégistos) est un personnage mythique de l'Antiquité gréco-égyptienne, auquel ont été attribués un ensemble de textes appelés Hermetica, dont les plus connus sont le Corpus Hermeticum, recueil de traités mystico-philosophiques, et la Table d'émeraude. Thot-Hermès[modifier | modifier le code] Les Grecs donnent le nom de leur dieu Hermès à la divinité égyptienne Thot, dont le culte se tient en Moyenne-Égypte à Khemenou qui devient Hermopolis Magna.

Organisation de la société celtique La hierarchie : différentes classes sociales Les Celtes sont divisés en trois classes : la classe sacerdotale : elle regroupe tous ceux qui communiquent avec les puissances divines ou surnaturelles (prêtres) mais aussi ceux qui régissent les rapports sociaux, donc les druides. la classe guerrière : elle rassemble les guerriers (equites), mais aussi ce qui concerne la magie et la ruse. la classe productrice : elle a pour devoir de fournir tout ce dont l'élite (ceux des deux premières classes) a besoin. On y trouve ainsi artisans, commerçants, agriculteurs et éleveurs autrement appelés plebs

JF BRADU - Les Celtes 2. les lieux de fabrication (source principale : encyclopédie Universalis) Voir aussi : ici avec une carte La technique de la sigillée n'est pas une invention des Gallo-Romains. Dès le IIIème siècle av JC, des ateliers hellénistiques (Pergame, Antioche, Samos, Délos, Mégare) fabriquent des bols à décors moulés. Cette technique est copiée en Italie et, vers la fin du Ier siècle av JC, les céramiques d'Arezzo (Toscane) atteignent une grande renommée.

Art celte Les Celtes n'ayant laissé que très peu de traces écrites de leur civilisation, celle-ci nous est avant tout connue grâce à leur art, largement redécouvert durant la deuxième moitié du XXe siècle. L'art celte privilégie les petits objets utilitaires comme des armes, des bijoux, des ustensiles domestiques ou religieux. L'art des Celtes présente une grande diversité selon les époques et les régions considérées. Il n'est pas, non plus, exempt d'influences extérieures : étrusque, grecque, scythique, puis latine, et enfin germanique et chrétienne. Toutefois, quelques caractéristiques majeures le distinguent définitivement de l'art des autres civilisations qui étaient en contact avec l'aire culturelle celtique : Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire celtibère : essai de définition 1Les Celtibères sont difficiles à définir dans l’absolu : chacun, selon sa compétence, propose une solution correspondant aux résultats de ses recherches, soit en archéologie, soit en épigraphie. Et, quand on cherche à tirer parti des historiens antiques, puisque après tout le nom de Celtibères est de leur invention, force est de constater qu’ils n’ont pas tous la même définition des Celtibères et que leur « ethnographie » de la péninsule hispanique a évolué avec le temps, en fonction des accidents de l’histoire, en fonction, surtout, du point de vue de la civilisation dominante : celle de Rome. 2Il est à propos de rappeler l’invective de Flavius Josèphe contre un historien nommé Euphore, accusé d’avoir écrit que les Ibères sont une cité (πόλις) : 1 Flavius, Contre Apion, I, 67. La critique de l’emploi du mot polis se fait encore plus pertinente l (...)

Kundalini (yoga) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Kuṇḍalinī (devanāgarī: कुण्डलिनी, sur la racine "kundal" signifiant "boucle" ) est un terme sanskrit lié au Yoga qui désigne une puissante énergie lovée dans le chakra appelé mūlādhāra et dont le positionnement symbolique correspond dans le corps humain au périnée. Elle est représentée comme un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi. Par la pratique de la méditation, la Kuṇḍalinī s'éveillerait et monterait le long de la colonne vertébrale depuis l'os sacrum jusqu'à la fontanelle, progressant d'un des sept chakras à l'autre afin de les harmoniser un à un. La Kuṇḍalinī est indifféremment désignée comme « énergie vitale » ou « énergie divine » selon les auteurs qui l'emploient et la tradition qui l'utilise.

la culture celtique Le site de Celtic Session se veut aussi culturel, nous allons faire un petit tour d'horizon de la culture celtique; langue, croyances, géographie, histoire... Les Celtes Le nom de Celte apparait chez Hécatée de Millet vers -500 avant J.C. et Hérodote vers -450 avant J.C.. Il viendrait de l'indo-europée Keletos (rapide), ou Kel-kol (habitant ou colon). Langues celtiques Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte des langues celtiques aujourd'hui Carte de l'expansion celte entre l'âge du fer et l'Antiquité.1. Civilisation de l'Hallstatt et 2.

Histoire des groupes ethniques et culturels en France Si les groupes ethniques n’ont pas en France d’existence légale (sauf en Nouvelle-Calédonie), ils sont en revanche reconnus par les sciences humaines et sociales dans leur diversité culturelle, et à Paris, outre certains thèmes du Musée de l'Homme, un nouveau musée national leur est spécifiquement consacré. Leur histoire est riche de la longue série d’influences civilisationnelles (linguistiques, religieuses, artistiques, technologiques, économiques, agricoles, urbaines, architecturales, culinaires...) qui se sont croisées, confrontées et métissées depuis des millénaires, à la fois sur l’actuel territoire français et dans la zone d'influence historique de la culture française à travers le monde. Premières populations du territoire actuel de la France[modifier | modifier le code] Hypothèses autour des populations originelles[modifier | modifier le code]

Rig-Véda Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Manuscrit du Rig-Véda en devanāgarī (début du XIXe siècle) Le Rig-Veda ou Ṛgveda (devanāgarī : ऋग्वेद, en IAST Ṛgveda)[1] est une collection d'hymnes (sūkta) sacrés de l'Inde antique composés en sanskrit védique. Il fait partie des quatre grands textes canoniques (Śruti) de l'hindouisme qui sont connus sous le nom de Veda.

Related: