background preloader

Qu'est-ce que le native advertising?

Qu'est-ce que le native advertising?
La « publicité nouvelle génération » a pour ambition de remettre l’utilisateur au centre du dispositif publicitaire. Les messages sont mieux ciblés, plus qualitatifs et mieux intégrés au contexte du média. L’utilisateur est de nouveau la priorité. Bienvenu dans l’ère du native advertising. Le native advertising est apparu fin 2012 aux Etats-Unis dans un contexte publicitaire en pleine mutation : Une part de plus en plus grande d’agences et d’annonceurs s’interrogeaient sur l’efficacité des formats classiques de publicité tels que les bannières, dont le taux de clic est passé d’environ 10% en 2000 à moins de 0,01 en 2014L’utilisation des formats vidéo pre roll ne convainc qu’à moitié : 80% des vidéos sont passées par les utilisateurs. Le constat général montrait la difficulté à générer de l’engagement grâce à la publicité sur Internet et qu’une majorité d’internautes rejetaient les formes classiques de publicité. Emerger plus Faire émerger à nouveau la publicité sans gêner l’internaute.

http://www.agence-pavillonrouge.fr/native-advertising/

Related:  devoir sur les mediasNative Ads/Brand Contentweb du clic et web de l'attentionNative advertising

« Il faut passer du web du clic au web de l’attention » Quel problème pose ce que vous appelez « le Web du clic » ? Le défi est double : vendre des affichages de publicité sur des pages, comme le font aujourd'hui les médias, ne monétise pas du contenu mais des clics sur des liens qui mènent à du contenu. Une fois que j'ai cliqué, la monétisation a lieu, peu importe que j'aie lu le contenu ou que je l'aie aimé. Cela pose un problème pour le bon contenu : pour vendre beaucoup d'impressions publicitaires, je ne veux pas que les gens lisent le contenu mais qu'ils cliquent dessus. Pour les annonceurs, cela veut dire qu'ils ne payent pas pour gagner l'attention des gens mais pour de simples clics. Quel est le second défi ?

Brand content, native advertising : vers une publicité "responsable" ? Accueil Notoriété et ROI, tels sont les maitres mots du marketing sur la Toile. Pour se distinguer et endiguer la concurrence, les marques rivalisent d'agressivité, parfois au détriment de l'internaute. Mais les modèles évoluent.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. La fin du site Internet traditionnel pour bientôt [Cet article fait partie de la série : tendances marcom à étudier en 2014] (c) Terge Enje Lorsque le Web s’est imposé comme canal principal de communication et de marketing, beaucoup d’entreprises ont créé des sites vitrines à leur image leur permettant de présenter aux visiteurs leurs informations de contact, leur offre et un assaisonnement sur mesure d’informations supplémentaires. Aujourd’hui, ce type de site me semble voué au déclin, particulièrement pour les raisons suivantes : La mort SEO des vitrines figées Si votre site Web constitue un rouage essentiel de votre communication en ligne, il est probable que son bon classement dans les pages de résultats de recherche soit un enjeu de taille.

Native advertising Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le native advertising (que l'on pourrait traduire en français par publicité native) est une forme de publicité en ligne qui a pour but d'attirer l'attention du consommateur en fournissant du contenu dans le contexte de l'expérience utilisateur. Ce format de publicité s'adapte donc autant dans la forme que dans sa fonction au média parcouru par l'utilisateur. Elle se rapproche en cela du publireportage, même si la publicité native tend à être plus claire sur ses intentions que celui-ci. Le but recherché est de rendre la pub moins intrusive, donc d'augmenter la probabilité que l'utilisateur clique dessus.

Le journalisme est-il soluble dans l’ère numérique La presse est en crise et ce n’est pas nouveau. Le modèle industriel des entreprises de presse est à bout de souffle et l’ère numérique n’a fait qu’accélérer et précipiter un déclin entamé il y a une vingtaine d’années. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer quelques chiffres : en dix ans, plusieurs dizaines de titres ont disparu aux États-Unis et en 2008, 16 000 journalistes américains ont été licenciés alors qu’ils étaient 2 000 à perdre leur emploi en 2007. En France, entre 2009 et 2011, le nombre de cartes de presse a diminué de 1 089 et la disparition de La Tribune et de France Soir n’augure rien de bon pour les années à venir. Internet aurait-il pour autant donné le coup de grâce à la presse ?

La data émotionnelle : un marketing qui ne manque pas sentiments - Business Herald Business Herald Une nouvelle révolution s’opère dans le monde du marketing : après avoir développé le contenu de marques, une nouvelle stratégie cherche à intégrer des données émotionnelles dans ce contenu. Autrement dit, il devrait d’ici 2016 être possible de ressentir des émotions en visualisant des spots publicitaires. Explications. Une première innovation marketing : le brand content [Expert] Ergonomie éditoriale : tendances et innovations pour 2015 A propos Cyrille Frank est journaliste. Co-fondateur de Askmedia (dataviz, infographies pour Le Parisien Magazine, Paris Match… ). Il est aussi formateur aux techniques rédactionnelles plurimédia, au marketing éditorial et au data-journalisme ainsi que consultant en stratégie éditoriale (augmentation de trafic, fidélisation, monétisation d’audience) et en usages des réseaux sociaux (acquisition de trafic, engagement…). Retrouvez Cyrille Frank : sur Twitter : @cyceronson site Internet : Mediaculture.fr

Native advertising: ce nouveau livre blanc de l'IAB qui divise L’Internet Advertising Bureau (IAB) a publié son premier livre blanc sur les Natives Ads, baptisé «l’Open RTB 2.3 ». Dans ce rapport fourni, beaucoup de termes techniques pour découvrir une innovation dans le marketing « programmatique », c’est-à-dire l’utilisation de logiciels et d’algorithmes pour qu’une publicité arrive à l’écran au bon endroit, au bon moment, et à la bonne forme. Cette mission, c’est celle du RTB, ou Real-Time Bidding (littéralement «enchère en temps réel»). Le RTB est vendu sur une place de marché virtuelle automatisée qui met en relation les éditeurs et les annonceurs. Cette technologie consiste à allouer des espaces en temps réel, suite à des enchères effectuées par des annonceurs ou agences.(Pour en savoir plus sur le RTB).

Comment favoriser la performativité des marques ? Si l’on considère la consommation comme étant l’un des terrains de jeu de notre identité, les marques ont autant de rôles à jouer, ou plutôt à performer. Le mot « performatif » a été forgé en 1955 par le philosophe John Austin à partir du verbe « to perform », qui a le double sens de jouer et d’accomplir. Selon Austin, l’énoncé « je vous déclare mari et femme » est performatif car il produit une action. Un consommateur performe une marque parce qu’il la fait exister à travers ses actes. Il la vit, se l’approprie, adopte des attitudes, se conforme au modèle social et à la culture de la marque. 5 grandes erreurs stratégiques de design d’expérience utilisateur — Think digital En terme de stratégie d’expérience utilisateur digital, de nombreux obstacles et tentations se dressent sur le chemin de la bonne décision. Les 5 exemples suivants illustrent les plus récurrents et les plus tenaces d’entre eux, ceux qui nous éloignent irrémédiablement du design centré utilisateur. C’est peut-être le poison le plus tenace qui empêche actuellement le digital de grandir et de se structurer convenablement. De nombreux décideurs raisonnent comme ils l’ont toujours fait, à savoir, ce sont eux qui décident, qui ont le dernier mot, et qui imposent leurs visions, faisant fi d’un quelconque avis utilisateur.

Related: