background preloader

Qu'est-ce que le native advertising?

Qu'est-ce que le native advertising?
La « publicité nouvelle génération » a pour ambition de remettre l’utilisateur au centre du dispositif publicitaire. Les messages sont mieux ciblés, plus qualitatifs et mieux intégrés au contexte du média. L’utilisateur est de nouveau la priorité. Bienvenu dans l’ère du native advertising. Le native advertising est apparu fin 2012 aux Etats-Unis dans un contexte publicitaire en pleine mutation : Une part de plus en plus grande d’agences et d’annonceurs s’interrogeaient sur l’efficacité des formats classiques de publicité tels que les bannières, dont le taux de clic est passé d’environ 10% en 2000 à moins de 0,01 en 2014L’utilisation des formats vidéo pre roll ne convainc qu’à moitié : 80% des vidéos sont passées par les utilisateurs. Le constat général montrait la difficulté à générer de l’engagement grâce à la publicité sur Internet et qu’une majorité d’internautes rejetaient les formes classiques de publicité. Emerger plus Faire émerger à nouveau la publicité sans gêner l’internaute.

Brand content, native advertising : vers une publicité "responsable" ? Accueil Notoriété et ROI, tels sont les maitres mots du marketing sur la Toile. Pour se distinguer et endiguer la concurrence, les marques rivalisent d'agressivité, parfois au détriment de l'internaute. Mais les modèles évoluent.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Société Prisons : Valls veut durcir le régime des permissions de sorties Le Premier ministre entend la « colère et le malaise » des policiers et promet de « corriger des dysfonctionnements » dans la justice. Médias Facebook poursuit son offensive contre YouTube Le groupe de Mark Zuckerberg va notamment proposer un système permettant de suggérer d’autres vidéos à ses utilisateurs quand ils en regardent une première. High tech Avec les montres connectées, les heures des bracelets sont-elles... + GRAPHIQUES - Apple, Huawei, Samsung : les géants de la « Tech » ont multiplié les lancements de smartwatches ces derniers mois. à lire également sur les echos Bière? «?

Veille digital #14 – Le Native Advertising : Buzzword ou nouveau concept publicitaire Bonjour à tous et bienvenue sur cette veille digitale #14 consacrée au native advertising. Qu’est ce que le native advertising ? Il s’agit d’un nouveau concept de publicité qui doit bouleverser les modèles publicitaires digitaux en intégrant « nativement » les contenus publicitaires au sein des contenus. En d’autres termes, l’idée est d’immerger les contenus publicitaires au sein des contenus éditoriaux avec des messages ciblés et liés au contexte, voire même complémentaires, pour le bénéfice de l’expérience utilisateur. La finalité étant double : avoir un résultat plus qualitatif pour l’annonceur qui propose une publicité optimisée, et surtout soulager l’utilisateur pour ne pas le noyer sous la publicité display. D’où est venue cette idée ? Cette nouvelle tendance est venue d’un constat simple, la publicité traditionnelle en ligne (display classique) perd des parts de marché et ne profite qu’à la marge de la croissance des investissements en marketing online. Il y a deux raisons à cela :

Native advertising Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le native advertising, publicité native ou publicité intégrée[1], est un type de publicité, principalement en ligne, qui s'harmonise avec un contenu éditorial classique sur lequel elle apparaît. Dans de nombreux cas, elle se manifeste comme un article ou une vidéo, produit par un annonceur avec l'intention spécifique de promouvoir un produit, tout en respectant la mise en forme et le style spécifiques du support. Le mot « natif » fait référence à cette cohérence de contenu, à contrario d'autres médias externes, telle la publicité apparaissant sous forme de bannière publicitaire. Cette intégration et cette ressemblance avec les contenus éditoriaux permet à la publicité native d'éviter le banner blindness et rend plus difficile son blocage par un logiciel antipub. Origines[modifier | modifier le code] Le native advertising apparait fin 2012 aux États-Unis dans un contexte publicitaire en pleine mutation. Références[modifier | modifier le code]

La fin du site Internet traditionnel pour bientôt [Cet article fait partie de la série : tendances marcom à étudier en 2014] (c) Terge Enje Lorsque le Web s’est imposé comme canal principal de communication et de marketing, beaucoup d’entreprises ont créé des sites vitrines à leur image leur permettant de présenter aux visiteurs leurs informations de contact, leur offre et un assaisonnement sur mesure d’informations supplémentaires. Aujourd’hui, ce type de site me semble voué au déclin, particulièrement pour les raisons suivantes : La mort SEO des vitrines figées Si votre site Web constitue un rouage essentiel de votre communication en ligne, il est probable que son bon classement dans les pages de résultats de recherche soit un enjeu de taille. (c) Guppiecat Or un site statique a tôt fait de sombrer dans l’invisibilité la plus totale des abysses du classement Google s’il n’est pas mis à jour régulièrement. Pour un communicant, un site web statique ne sert à rien. Tenue mobile exigée Le fourre tout qui perd tout le monde en route Like this:

La data émotionnelle : un marketing qui ne manque pas sentiments - Business Herald Business Herald Une nouvelle révolution s’opère dans le monde du marketing : après avoir développé le contenu de marques, une nouvelle stratégie cherche à intégrer des données émotionnelles dans ce contenu. Autrement dit, il devrait d’ici 2016 être possible de ressentir des émotions en visualisant des spots publicitaires. Explications. Une première innovation marketing : le brand content Le contenu de marque, connu sous son acronyme anglais « brand content », désigne une nouvelle innovation marketing. Produit par et pour la marque, le brand content s’inscrit bien entendu dans une logique de communication et de mise en avant de la marque, mais apporte de la matière aux consommateurs qui peuvent être sensibilisés à d’autres thématiques que la pure stratégie de vente de la marque. La marque phare en termes de brand content est RedBull. Une nouvelle révolution : l’insertion de la data émotionnelle Après la révolution du contenu de marque, une deuxième est en marche : celle de la data émotionnelle.

5 reasons why native advertising has a bright future | VentureBeat | Business | by John Koetsier Successful CMOs achieve growth by leveraging technology. Join us for GrowthBeat Summit on June 1-2 in Boston, where we'll discuss how to merge creativity with technology to drive growth. Space is limited. Satish Polisetti is cofounder of AdsNative There’s no question that native advertising has a bright future. Research by MandLoys indicates that 70% of users want to learn about a company or a product through content. Simply put, if you want to really engage consumers, you’ve got to run a content-driven campaign and you’ve got to get that content to a large audience precisely when and where they want them the most. Native ads can do that. While native advertising offers huge advantages for both publishers and advertisers, it also comes with two major challenges: convenience and scale. So what happens next? With native advertising sweeping the industry, it’s only a matter of time until the advertising technology catches up to the demand. Publishers will create native ad spots in minutes

Native advertising: ce nouveau livre blanc de l'IAB qui divise L’Internet Advertising Bureau (IAB) a publié son premier livre blanc sur les Natives Ads, baptisé «l’Open RTB 2.3 ». Dans ce rapport fourni, beaucoup de termes techniques pour découvrir une innovation dans le marketing « programmatique », c’est-à-dire l’utilisation de logiciels et d’algorithmes pour qu’une publicité arrive à l’écran au bon endroit, au bon moment, et à la bonne forme. Cette mission, c’est celle du RTB, ou Real-Time Bidding (littéralement «enchère en temps réel»). Le RTB est vendu sur une place de marché virtuelle automatisée qui met en relation les éditeurs et les annonceurs. Cette technologie consiste à allouer des espaces en temps réel, suite à des enchères effectuées par des annonceurs ou agences.(Pour en savoir plus sur le RTB). Pas grand-chose à voir avec le native advertising donc, qui, lui, est sensé être un nouveau format publicitaire grâce auquel l’annonceur éveille l’attention du lecteur en s’intégrant à l’expérience utilisateur du site éditeur.

[Expert] Ergonomie éditoriale : tendances et innovations pour 2015 A propos Cyrille Frank est journaliste. Co-fondateur de Askmedia (dataviz, infographies pour Le Parisien Magazine, Paris Match… ). Il est aussi formateur aux techniques rédactionnelles plurimédia, au marketing éditorial et au data-journalisme ainsi que consultant en stratégie éditoriale (augmentation de trafic, fidélisation, monétisation d’audience) et en usages des réseaux sociaux (acquisition de trafic, engagement…). Retrouvez Cyrille Frank : sur Twitter : @cyceronson site Internet : Mediaculture.fr Le 21 novembre 2014 s’est déroulée la 5e journée de la presse en ligne, organisée par le Spiil. Les interfaces web – désormais en responsive design – gagnent en horizontalité pour mieux exploiter le format 16-9e, mais aussi pour proposer un maximum de contenus avant l’ascenseur (cf capture ci-dessous, il n’y a plus que 32% de clics sous le premier ascenseur selon Google Analytics). Ce principe se retrouve dans la fin (bienvenue!)

Comment favoriser la performativité des marques ? Si l’on considère la consommation comme étant l’un des terrains de jeu de notre identité, les marques ont autant de rôles à jouer, ou plutôt à performer. Le mot « performatif » a été forgé en 1955 par le philosophe John Austin à partir du verbe « to perform », qui a le double sens de jouer et d’accomplir. Selon Austin, l’énoncé « je vous déclare mari et femme » est performatif car il produit une action. Un consommateur performe une marque parce qu’il la fait exister à travers ses actes. Il la vit, se l’approprie, adopte des attitudes, se conforme au modèle social et à la culture de la marque. La performativité, un jeu de liberté Le « performeur » de la marque est libre d’inventer sa manière d’utiliser, de porter le produit. Chaque marque a tout intérêt à observer ses fans, ses semi-pros et à détecter des modalités inédites de performation. Proposer différents degrés de performation Développer des univers culturels attractifs Proposer plusieurs modèles de performativité

What you need to know about the brand-new native ad exchanges | VentureBeat | Marketing | by Dylan Tweney Successful CMOs achieve growth by leveraging technology. Join us for GrowthBeat Summit on June 1-2 in Boston, where we'll discuss how to merge creativity with technology to drive growth. Space is limited. Request your personal invitation here! Over the past year, numerous “native ad exchanges” have emerged, including MoPub, my own company Sharethrough, Bidtellect, and OpenX (see the full native ad marketplace diagram from Lumascape here). So how are these different from existing display advertising exchanges? Native advertising differs from display because the good being exchanged is content. VentureBeat asked developers: what works in mobile advertising? Also, unlike display ads, native ads by definition must match the form and function of each page on which they appear. Imagine you’re a marketer looking to gain an audience for your latest Vine video beyond the closed Twitter/Vine platform. Then you come across the new world of native ad exchanges that give you: Native media formats

Related: