background preloader

Les ceintures de compétences - IClasse 130

Les ceintures de compétences - IClasse 130
Le principe : Les élèves travaillent les mêmes compétences de la sixième à la troisième. Cependant, le niveau attendu de leur part évolue. Par ailleurs, chaque élève apprend à son rythme et le niveau atteint est variable. C'est dans cet esprit qu'est mis en place le système de ceintures de compétences. Ainsi, pour les compétences disciplinaires à savoir localiser et situer, lire et pratiquer différents langages, décrire et expliquer, raconter et expliquer, caractériser, porter un regard critique, en plus de l'évaluation traditionnelle par compétences, chaque élève disposera d'une grille avec des ceintures comme au judo qui lui permettra de se positionner dans la progressivité des apprentissages : blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron, noire. Ces différentes ceintures s'acquièrent sur l'ensemble des 3 années de 5ème à la 3ème.

https://sites.google.com/site/classe130/l-evaluation/les-ceintures-de-competences

La didactique de l’histoire 1 Institut pour la recherche en histoire et géographie (1990-1994). 2 Huit Rencontres (1986-1996) organisées par L. Marbeau puis F. Audigier. Principalement consacrées (...) 3 Revue de l’association des professeurs d’histoire et de géographie. Jouer au citoyen avec Google Earth Les élèves de 4ème du collège Germinal de Raismes (banlieue de Valenciennes) se sont initiés à l’utilisation du logiciel Google Earth dans le cadre d’une étude de cas. Ce cas est un projet « réel » d’aménagement du territoire : la construction d’une boucle d’essai ferroviaire à grande vitesse dans le Valenciennois. Un sujet bouleversant la vie locale, un argumentaire simple, une documentation abondante,... que rêver de mieux ? Caroline Jouneau-Sion décrit les quatre étapes du dispositif pédagogique et en analyse les faiblesses et les points forts.

Jeux sérieux et jeux vidéo en vrac pour enseigner l’histoire – Apprendre avec le jeu numérique Comme dans la plupart des matières il existe une offre abondante de jeux sérieux pour l’histoire. Cependant la qualité de l’offre est hétérogène. Certains jeux sont les héritiers en ligne directe du ludo-éducatif. De bons titres ludo-éducatifs pour l’apprentissage de l’histoire présentent une architecture divisée avec une partie exercice accolée à une partie divertissement : une juxtaposition qui pourrait faire perdre à ces produits le label « jeux sérieux » mais qui ne seront pas écartés de cette sélection pour autant. Les jeux gratuits et jouables dans un navigateur seront privilégiés dans cette sélection.

Poverty Is Not A Game Accueil Poverty Is Not a Game (PING) – Un jeu sur la pauvreté PING est un jeu informatique destiné à être utilisé dans les écoles secondaires. Il doit servir de base pour entamer une discussion avec des élèves du deuxième et du troisième degré de l’enseignement secondaire sur ce qu’est la pauvreté et sur ce que c’est que d’être pauvre. Les joueurs se mettent dans la peau de Jim ou de Sofia, qui se retrouvent dans la rue à la suite de certaines circonstances et qui doivent se débrouiller. PING démontre qu’il est possible, par l’intermédiaire d’un jeu vidéo, d’aborder en classe des thèmes de société complexes, comme la pauvreté. La pédagogie coopérative : oui, si… Ou le point de vue d’un didacticien Cahiers pédagogiques : Michel Develay, vous n’avez pas particulièrement travaillé sur la coopération à l’école et vous êtes peut-être surpris de voir les Cahiers pédagogiques consacrer un dossier à ce thème. Mais, justement, cela m’intéresse que vous ne soyez pas un spécialiste de la « classe coopérative ». Pouvez-vous répondre rapidement à cette première question : l’école doit-elle former à la coopération ? Michel Develay : Puisque vous me demandez une réponse courte, permettez que je vous réponde « oui ».

Quand des professeurs d’Histoire-Géographie renversent leur classe 1/2 C’est un nouveau concept qui fait florès dans le monde de l’éducation, et que les ango-saxons appellent la flipped classroom (la classe renversée). Le principe est simple : la leçon est renvoyée au travail personnel du soir, tandis que les devoirs, les applications pratiques, sont réalisées en classe. Rien de révolutionnaire a priori si ce n’est que l’usage et les possibilités des TIC augmentent et renforcent la pratique et que la systématisation et la conceptualisation de la classe renversée modifient fortement la pédagogie au quotidien. Dans le cadre de notre dossier intitulé #sansdevoirs, nous nous sommes – paradoxalement – intéressés à cette pédagogie car elle trace une piste qui peut s’avérer pertinente quand on cherche à réduire effectivement les pratiques scolaires discriminantes, comme les devoirs traditionnels, qui renforcent plus que ne réduisent, les inégalités scolaires (lire notre dossier). Quatre professeurs ont accepté de répondre à nos questions : Ghislain Dominé

présentation jeu en classe Voici quelques échantillons de ce que le réseau a publié pour présenter ses activités : Plaquette de présentation du réseau Ludus Jouer en classe : oui, mais pourquoi ? Diversifier en classe entière au collège Résumé : Où le lecteur sera invité à parcourir, en cheminant, des chemins variés, courts ou longs, parfois erratiques, parfois directifs, le vaste monde de la diversification en pédagogie ; où pourtant, il se trouvera confronté à des choix, d’adaptation, de transposition, de pertinence, d’efficience ou encore de congruence, ne pouvant pas tout emporter ; où enfin, il construira pour lui et pour ses collègues, au-delà de la profusion des techniques et des méthodes, des réponses qui font sens, à propos de l’efficacité scolaire et de son propre pouvoir à faire bouger le « monde », c'est-à-dire, d’abord ses élèves. Le conférencier François Muller est consultant, responsable de la mission innovation et expérimentation, dans l’académie de Paris. En hommage et en héritage direct d’André de Peretti qui avait donné une exceptionnelle conférence au Mans-Rouillon le 2 juin 1993 sur le thème Différencier la pédagogie : pourquoi ?

Centre Académique pour la Scolarisation des enfants allophones Nouvellement Arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de Voyageurs - Propositions de séances d'apprentissages différenciés L’hétérogénéité est un problème constant quand on enseigne dans les dispositifs d’accueil. Mais elle peut devenir aussi une alliée dans la dynamique du groupe classe. Les séances que nous vous proposons sont des séances qui prennent en compte le niveau d’interlangue des élèves.Il s’agit davantage d’apprentissages différenciés que d’une séance entière en pédagogie différenciée. Un guide d’entretien avec l’élève en difficulté Le cadre règlementaire des PPRE place l’entretien avec l’élève au cœur de la pratique des enseignants [2]. Il s’agit dans cet article de construire un outil comprenant un guide de passation et une grille d’entretien utilisable pour tout projet d’aide pédagogique. Au-delà de la mise en place des PPRE, il s’agit d’ouvrir la réflexion à l’élaboration d’une formation spécifique des techniques d’entretien en milieu scolaire. Dans le cahier des charges de la formation des maitres, un enseignant doit être capable d’identifier et d’analyser les difficultés d’apprentissage des élèves, de tirer le meilleur parti de leurs réussites et de leur apporter conseils et soutien personnalisés [3]. Cela sous-entend qu’il s’inscrit dans une pratique professionnelle guidée par une méthodologie d’action.Aborder la question des méthodes ne peut se faire sans évoquer le problème des rapports d’une méthode avec l’objet (classe d’objets ou encore domaine) auquel on l’applique [4].

Être compétent, c’est aider les autres à le devenir Gros plan sur… La charte de tutorat entre élèves (Document construit par une classe de 6e en 2007-2008 au collège Guynemer, Montbéliard. H. Gutknecht) Le tuteur Ne pas se moquer de celui qu’on aide, au contraire l’encourager Ne pas lui donner sa copie, son cahier ou les réponses de l’exercice.Si l’aide est contestée, elle cesse immédiatement.

Les apprenants, tous différents Comment assurer un enseignement de masse, tout en respectant les méthodes et aspirations de chacun ? La réponse se trouve dans la pédagogie différenciée et la pédagogie individualisée. La pédagogie différenciée est appliquée à tous, car tous les styles d'apprentissage sont immanquablement représentés dans un gorupe classe; alors que la pédagogie individualisée s'adresse à des personnes en nombre limité, parfois sur le temps de cours, le plus souvent en s'appuyant sur des dispositifs périphériques aux heures de cours. Ces approches pédagogiques prenant en compte les particularités des apprenants ne sont pas encore généralisées. Pourtant, les expériences réussies abondent.

Related: