background preloader

Un consommateur paradoxal et rationnel

Un consommateur paradoxal et rationnel
Même si la consommation des ménages a plutôt bien résisté à la crise, pourquoi le désir de consommer marque-t-il le pas ? Le consommateur, 100% rationnel et raisonnable, voit ses comportements en matière de recherche d’informations avant l’achat évoluer. Heureusement, le plaisir d’acheter demeure… et reste sous la houlette du budget disponible. Abordons ces paradoxes et frictions avec notre interviewé, Flavien Neuvy, économiste, directeur de L’Observatoire Cetelem. Pourquoi l’envie de consommer est-elle en berne ? Il convient d’abord de rappeler que la consommation des ménages a plutôt bien résisté à la crise. Le consommateur devient-il alors plus raisonnable ? Le consommateur est un agent économique parfaitement rationnel. Cela induit-il de nouveaux comportements en matière de recherche d’informations avant l’achat ? Flavien Neuvy, économiste, directeur de L’Observatoire Cetelem Absolument. Que sont devenus le « bonheur personnel » et la part de « rêve » induits par l’achat ? (c) ill.

http://www.marketing-professionnel.fr/parole-expert/consommateur-consommation-paradoxal-rationnel-201409.html

Related:  Techniques de venteQG1 LE CONSOMMATEUR EST IL TOUJOURS RATIONNEL DANS SES CHOIX?QG1 le consommateur est-il toujours rationnel dans ses choix ?Relation clientChapitre 1 Comprendre le consommateur

Parcours d’achat des Français : le magasin... Les proches (parents ou amis) sont le meilleur vecteur d’influence pour déclencher un achat (31% des répondants), tandis qu’Internet est une source d’information pré-achat décisive (46% consultent les avis en ligne, par exemple), et que le magasin reste, de loin, le lieu préféré pour concrétiser l’achat, pour 62% des Français. Voilà quelques-uns des résultats saillants de l’étude sur le parcours d’achat des Français à l’heure de la pluralité des canaux (magasin, web, mobile…), réalisé par l’Ifop pour le compte de Wincor Nixdorf. Objectif : cerner les contours de ses habitudes, brouillées par l’immixtion de plus en plus fréquente d’Internet sous toute ses formes, e-commerce (concurrent des magasins pour l’achat) et smartphones ou tablettes (pour consulter avis clients, comparer prix et produits…), les smartphones étant par ailleurs de plus en plus souvent utilisés à l’intérieur du magasin (la moitié des sondés l’utilise en point de vente, en lien avec leur parcours d’achat).

Un mythe s'écroule : le consommateur rationnel n'existe pas Nouvelle étape dans notre découverte des « techniques secrètes pour faire craquer le consommateur » avec une affirmation qui remet en cause une grande partie de l’enseignement en économie et en marketing tel qu’il est encore largement pratiqué (et appliqué). On a longtemps fait le pari, dans les départements marketing et les écoles, que le consommateur exerce ses choix en analysant rationnellement, le mix produit, c’est à dire l’offre qu’on lui propose. Il n’en est rien ! Les échecs du marketing

Le buzz des Etats-Unis : plusieurs jours de queue pour l'iPhone 6 - Les Echos Politique Pour Bartolone, Thévenoud doit démissionner Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), a estimé lundi que l’éphémère secrétaire d’Etat Thomas Thévenoud saurait « prendre... High tech Keynote : au bout de combien de temps Apple va-t-il dévoiler... Le groupe de Cupertino tient sa conférence de rentrée mardi. La préparation est la clé du succès dans la vente ! « Si je disposais de neuf heures pour abattre un arbre, j’en emploierais six pour affûter ma hache. » Abraham Lincoln L’objectif de la préparation est de se poser la question du « Comment faire » pour réussir les objectifs à atteindre : le « Combien ». Ceci afin d’être le plus efficace possible le moment venu et ne rien laisser au hasard => c’est la clé du succès ! Chaque étape doit être minutieusement préparée pour être le plus à l’aise possible lors de l’entretien de vente. Il est nécessaire de structurer le plan de vente et prendre un coup d’avance en réalisant 3 actions clés.

Apple, fruit de la passion LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Raphaëlle Rérolle Ce sont de banales files d'attente, mais le monde entier les a vues : des centaines de personnes sagement alignées devant les boutiques Apple - pardon, les Apple Stores - plusieurs heures avant leur ouverture. Tout ça dans l'espoir d'acheter une machine, pourtant disponible à peu près partout, et en quantité largement suffisante, au moins à terme. Le 22 septembre, vingt-quatre heures après son lancement, l'iPhone 5 avait déjà trouvé 2 millions d'acquéreurs, soit le double du 4S, son prédécesseur, et 4 fois plus que son "ancêtre", le 4. Comprendre les freins à l’achat Les boutiques en ligne ont certes des avantages (comparaison des prix, gain de temps, zéro déplacement), mais elles ont aussi leurs inconvénients. Selon une étude IPSOS, ces freins à l’achat se regroupent en 6 grands facteurs : 1) L’impossibilité d’essayer les produits : Afin de contourner cet inconvénient, il est de votre devoir, e-commerçant, de proposer un descriptif clair de votre produit. Taille, couleur, modèle, composition, texture sont les éléments indispensables à cette description. À cela s’ajoute le visuel du produit, qui pourra être décliné en 2 – 3 photos (avec différents points de vue)

Marketing expérientiel : quelles émotions pour le consommateur d’aujourd’hui ? Fer de lance des marques et des agences ces dernières années, le marketing expérientiel fait toujours parler de lui. Mettre le consommateur au centre du dispositif marketing, plutôt que le produit lui même, telle est la recette désormais connue de ce marketing. Il s’agit de faire vivre au consommateur une expérience de la marque, grâce à une immersion totale dans son univers et à travers la sollicitation de tous les sens. Le consommateur participe à la construction de la marque et éprouve ses valeurs. Ce sont le désir et les émotions qui guident ses actes d’achat. Au delà d’un marketing expérientiel et sensoriel, on parle alors aujourd’hui de marketing émotionnel.

Zara : regrettable erreur ou marketing de la honte? Il aura suffit d'un tee-shirt enfant à l'incroyable design pour secouer violemment la marque-enseigne de mode Zara en ce mercredi 27 août. Rayé et orné d'une étoile jaune cousue au niveau du coeur, le vêtement, repéré dans la nouvelle collection, a déchaîné une tempête de protestation telle sur les réseaux sociaux que la marque a, en quelques heures, retiré l'article de son site de vente en ligne et de ses points de vente. Communication de crise maîtrisée C'est également via les réseaux sociaux que Zara a choisi de réagir. Sur Twitter ce matin, la marque "s'excuse sincèrement" et ajoute que le motif "était inspiré de l'étoile des shérifs dans les westerns classiques" et que le tee-shirt "n'est plus en vente en magasin". "Une marque doit réagir très rapidement en situation de crise", souligne Christophe Ginisty, créateur de la conférence ReputationWar et spécialiste de la communication de crise et réputation des marques.

Comment préparer une négociation ? Comment devenir un as de la négociation ? Est-ce à la portée de tous ? Nous vous proposons un billet dans le suite de négociation : les 5 erreurs à ne pas commettre ! Psychologie et impact des couleurs en email marketing La couleur a un impact sur la perception et l’efficacité des campagnes d’emailing. On peut d’ailleurs parler dans ce cas de psychologie des couleurs, compte tenu de leurs effets sur le taux de délivrabilité et plus globalement sur le destinataire. Il y a quelques semaines, une amie travaillant dans un grand groupe de publication m’a demandé si j’avais des études à lui fournir pour appuyer les arguments qu’elle défendait auprès d’un client. Celui-ci souhaitait utiliser un arrière-plan noir pour sa campagne d’email.

Related: