background preloader

Anatomie de l'oeil : le globe oculaire

Anatomie de l'oeil : le globe oculaire
> La rétine : c'est la couche sensible à la lumière grâce aux photorécepteurs (les cônes et les bâtonnets). La rétine possède 2 types de photorécepteurs : - Les bâtonnets : De forme allongée, ils doivent leur nom à leur forme. ils sont environ 130 millions. > La cornée est une membrane solide et transparente de 11 mm de diamètre au travers de laquelle la lumière entre à l'intérieur de l'œil. > Le cristallin : C'est une lentille auxiliaire molle et composée de fines couches superposées. > L'humeur vitrée : Elle occupe 80% du volume de l'oeil, elle est constituée d'une gelée (acide hyaluronique) qui donne à l'oeil sa consistance. > L'iris (arc-en-ciel en grec) : Il s'agit du diaphragme de l'oeil percé en son centre par la pupille. > La pupille : Il s'agit d'un trou au centre de l'iris permettant de faire passer les rayons lumineux vers la rétine Related:  SVT - Lycéetpegout

Daltonisme: tout savoir sur les daltoniens avec photos et témoignages VI - Le cerveau et l'olfaction : vérification de la logique de nos résultats 1) Le cerveau : la perception de la vue et de l'odorat D'après nos expériences nous avons constaté que lorsque nous regardons un aliment, nous nous attendons à ressentir un certain goût correspondant à sa couleur. Ainsi lorsque nous modifions la couleur d'un aliment, la majorité des personnes s'attendent à trouver un goût qu'ils connaissent déjà. De même, une odeur nous évoque souvent un aliment. Le cerveau est à l'origine de ce phénomène : en effet, lorsque nous observons un aliment, un message nerveux contenant sa couleur est envoyé. Document 1 : Document 2 : 2) Le cerveau et l'olfaction: la perception de l'odorat Définition Sens qui permet de percevoir les odeurs. Mécanisme Lorsque l'on mange, des particules odorantes se dispersent dans le mucus (fine couche de glaire recouvrant la muqueuse des fosses nasales), puis vont se fixer sur les récepteurs des cils. Ainsi, l'odorat va pouvoir nous révéler, par voie rétro nasale, les arômes des aliments. Bilan Bilan :

Univ St Etienne Hôpital de Bellevue Bienvenue sur le site du service d'ophtalmologie du CHU de Saint-Etienne. Son but est clairement de faciliter l'échange d'informations entre tous les protagonistes, plus ou moins spécialisés, de la discipline : de l'étudiant en DCEM à l'ophtalmologiste en passant par l'interne DES ou le médecin généraliste entre autre. Cette page d'accueil vous présente l'ophtalmologie universitaire dans ses trois grandes lignes directrices : le soin, l'enseignement et la recherche. Si besoin, utilisez le petit moteur de recherche ci-dessous : Vos remarques ou vos questions sont les bienvenues, écrivez nous : Damien GRIVET : damien.grivet@libertysurf.fr Pr. Dr. nombre de connexion au site

Les SVT au jour le jour: 1ère S : Thème 3-C : De l’œil au cerveau : quelques aspects de la vision Les notions d’optique de la vision sont étudiées en physique, ainsi que quelques données essentielles sur la lumière et la couleur. Sans chercher à proposer une étude exhaustive de la physiologie de la vision, cette thématique est abordée selon trois approches qui associent des aspects scientifiques et des implications en matière de santé. Chapitre 1 : De l’œil au cerveau L’organe des sens qui permet la perception visuelle : c’est l’œil. L'œil est un système sensoriel utilisé dans l'ensemble du règne animal. La définition de l'œil varie selon les biologistes, certains considérant qu'un œil est un organe capable de produire une image à partir de différences d'intensités entre photorécepteurs. Environ 1/3 des 33 embranchements animaux existants possèdent des organes photosensibles, et un autre tiers possèdent des yeux, le dernier tiers n'ayant a priori pas d'organes spécialisés dans la détection de la lumière. La formation d'une image. Comment l’œil capte-t-il la lumière ? 1. 2. 3. 4. Cours :

I) Le lien entre goût et odorat Expérience: Problématique : Le goût et l'odorat sont-ils liés ? Conséquence vérifiable : Si l'odorat et le goût influent l'un sur l'autre, alors on observera des perturbations du goût et de l'odorat lorsque l'on présentera une odeur et une saveur différentes. Nos différentes expériences auront pour but de déterminer si l'odorat a une influence sur le goût et inversement si le goût a une influence sur la perception des odeurs. - Une première expérience va consister à faire goûter différents aliments à une personne pour voir si elle reconnaît les aliments choisis. Durant cette expérience nous allons faire varier ce que la personne sent : c'est-à-dire que nous allons soit lui boucher le nez, soit lui faire sentir un autre aliment pendant la dégustation, soit la laisser tel quel. - La deuxième expérience est exactement l'inverse de la première : on va faire sentir différents aliments à une personne en lui faisant manger en même temps un autre aliment. Protocole : Résultats : 1) Expérience 1 :

planide I Role de l’IDE …auprès d’un patient devant subir une intervention oculaire : 1) En pré-opératoire : - Accueil - Recueil de données 2) Jour opératoire 3) Retour de bloc et post opératoire immédiat 4) J1 5) Les jours suivants 6) Au départ II Soins infirmiers spécifiques à une cataracte III Soins infirmiers spécifiques au décollement de rétine 1) Hospitalisation en urgence 2) Assurer un repos usuel 3) Instituer une immobilisation 4) Résoudre les problèmes de dépendance liés à l’immobilisation 5) Prévenir les risques liés à l’immobilisation 6) En post opératoire IV Soins infirmiers spécifiques aux glaucomes 1) Pour une GAAF 2) Pour un GCAO V Soins infirmiers spécifiques à la kératoplastie 1) Définition 2) Avant 3) Actuellement depuis 1996 VI Soins infirmiers spécifiques à une plaie oculaire VII Diagnostics infirmiers prévalent en ophtalmologie retour 1) En pré-opératoire : - Accueil du patient et installation dans sa chambre : - Recueil de données ou entretien d’accueil : · L’élimination : Il surveille :

Tableau d'activités envisageables en Première S Ces tableaux proposent des activités et des ressources pour mettre en œuvre le nouveau programme de Première S. Il s’agit de travaux réalisés par un groupe académique de professeurs de SVT, piloté par les IA-IPR de SVT de l’académie. Pour l’ensemble du programme sont associées des propositions d’activités et les compétences qu’il est possible de travailler avec. Pour y voir plus clair, n’hésitez pas à ouvrir le fichier joint avec le tableau complet. Attention : ces productions, de natures variées (ressources, activités, …), ne sont que des documents de travail et en aucun cas des documents de référence à utiliser clef en main. Cette liste des « possibles » n’est ni exhaustive, ni obligatoire. Pour obtenir un accès à ces productions, envoyer un mail, en précisant vos coordonnées professionnelles. D’autres ressources pour le nouveau programme de Première S" ProgLycéeSVT Les ressources proposées sont accessibles sur l’espace réservé Profsvt de l’académie. puis dans Groupes de travail

I ) La perception du goût "Le goût est le sens qui permet d'identifier les substances chimiques sous forme de solutions par l'intermédiaire de chémorécepteurs.". En effet, comme nous l'avons dit précédemment, le goût est un sens essentiel à l'Homme. Nous allons étudier dans cette première partie l'organe du goût : la langue. La langue, qui est le muscle le plus fort de l'Homme, possède des papilles gustatives (mais leur nombre diminue avec l'âge) permettant de reconnaître différentes saveurs et d'ainsi envoyer au système nerveux une de ces informations : la substance est-elle salée, sucrée, amère ou acide ? Les papilles ont une durée de vie d'environ dix jours et se régénèrent régulièrement. Il existe quatre types de papilles gustatives : les papilles caliciformes, les papilles fongiformes, les papilles filiformes et enfin les papilles foliées. Voici un schéma des trois premiers types de papilles gustatives : Zoom Voici un schéma représentant chaque saveur avec son type de papilles correspondantes:

ORL - FRANCE

Related: