background preloader

Anatomie de l'oeil : le globe oculaire

Anatomie de l'oeil : le globe oculaire
> La rétine : c'est la couche sensible à la lumière grâce aux photorécepteurs (les cônes et les bâtonnets). La rétine possède 2 types de photorécepteurs : - Les bâtonnets : De forme allongée, ils doivent leur nom à leur forme. ils sont environ 130 millions. > La cornée est une membrane solide et transparente de 11 mm de diamètre au travers de laquelle la lumière entre à l'intérieur de l'œil. > Le cristallin : C'est une lentille auxiliaire molle et composée de fines couches superposées. > L'humeur vitrée : Elle occupe 80% du volume de l'oeil, elle est constituée d'une gelée (acide hyaluronique) qui donne à l'oeil sa consistance. > L'iris (arc-en-ciel en grec) : Il s'agit du diaphragme de l'oeil percé en son centre par la pupille. > La pupille : Il s'agit d'un trou au centre de l'iris permettant de faire passer les rayons lumineux vers la rétine Related:  BA - Kératocône

Ophtalmologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Examen ophtalmologique. L’ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l’œil et de ses annexes. C’est une spécialité médico-chirurgicale. Historique[modifier | modifier le code] L’ophtalmologie, en raison de l’importance de l’œil dans la perception humaine et du rôle de l’œil dans l’esthétisme du visage, est une science très ancienne. Anatomie et physiologie oculaire[modifier | modifier le code] L’œil[modifier | modifier le code] Comme chez la plupart des mammifères, oiseaux, reptiles et poissons, l’œil humain est constitué d’un globe oculaire, formé de 3 enveloppes : la sclèro-cornée, l’uvée, et la rétine (de dehors en dedans). Composition de l’œil. Segment antérieur[modifier | modifier le code] Segment postérieur[modifier | modifier le code] Annexes de l’œil[modifier | modifier le code] Au nombre de quatre : Examen ophtalmologique[modifier | modifier le code] Acuité visuelle[modifier | modifier le code]

Anatomie et physiologie de l'œil | Dossier 1 - Anatomie de l'œil L'oeil, ou globe oculaire, est une structure creuse de forme globalement sphérique. Il se compose de tuniques, d'un cristallin et de liquides. La tunique externe est la sclérotique, tissu conjonctif dense et peu vascularisé. Du côté antérieur, cette sclérotique est remplacée par la cornée, transparente qui permet l'entrée des rayons lumineux dans le globe oculaire. Son rayon de courbure avant est de 7,8 mm.Le rayon de courbure de la face arrière est de 6,8 mm.Elle est plus mince au centre : 0,45 mm. La cornée est composée de 5 couches différentes : Épithélium cornéen : 32 micromètres d'épaisseur, cellules se renouvelantrapidement. La tunique vasculaire au milieu, formée de trois parties : la choroïde, le corps ciliaire et l'iris. La choroïdeest une membrane pigmentée en brun par des mélanocytes. La tunique interne est la rétine, composée de deux couches. Les fibres nerveuses efférentes sortent de l'oeil par le nerf optique. 2 - Géométrie de l'œil

Glandes lacrymales : définition Petites glandes situées dans la région de l’oeil et chargées de fabriquer les larmes. L’hydratation permanente du globe oculaire est assurée par les glandes lacrymales accessoires situées au dessus de l’oeil. Ce film lacrymal évite le dessèchement des yeux. Les signes Les conjonctivites à répétition, témoins souvent chez l’enfant d’une imperforation du canal lacrymonasal ou à une malposition du canal. Les examens Le biomicroscope permet de visualiser les canaux. Termes associés : oeil - larmes - conduit lacrymal - canal lacrymonasal - cavité nasal - L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Ces maladies qui rendent aveugles De nombreuses pathologies entraînent une cécité, progressive ou plus brutale qui pourrait être prévenue par une information correcte, une bonne observance des traitements ou le dépistage précoce permettant des prises en charges souvent très efficaces. Les principales sont: La cataracte, (voir aussi l'article Soleil et risques ophtalmiques) bien connue chez les diabétiques et les personnes âgés pouvant avoir, en fait, de multiples causes:- Le diabète - L'âge bien entendu ? mais aussi: - Les traumatismes - Les anomalies congénitales - Les origines toxiques (médicaments) La cataracte est la première cause de malvoyance dans le monde et touche 50 % des français âgés de plus de 60 ans. Elle entraîne plus de 400 000 opérations chaque années. La baisse de vision est progressive, elle peut se traduire au stade débutant par une sensation d'éblouissement lors de la conduite d'automobiles et finit par apparaître comme une «pupille blanche» visible par l'entourage du patient. Le glaucome.

Qu'est-ce que le kératocône ? - Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Toulouse Le Kératocône se révèle habituellement dans les trois premières décennies de la vie et en particulier à l’adolescence. Les femmes sont autant atteintes que les hommes. Le nombre de nouveaux cas diagnostiqués par an est d’environ à 1/2000 habitants. Dans cette maladie, la cornée se déforme et s’amincit inexorablement. Dans cette maladie, la cornée se déforme et s’amincit inexorablement. Généralement, le diagnostic est porté par l’ophtalmologiste qui constate une baisse de la vision non corrigible par les verres de lunettes, une topographie de la cornée anormale, un astigmatisme irrégulier. Les premiers symptômes sont : Une myopie et/ou un astigmatisme anormalement évolutifs Une vision mal corrigée par les lunettes Des difficultés d’adaptation aux lentilles Des difficultés pour la conduite nocturne Une fatigue visuelle, des maux de tête Certaines maladies rares peuvent faire rechercher et découvrir un kératocône. Quatre stades cliniques distincts, sont classiquement distingués.

Cécité : quelles causes ? La cécité peut être liée à des facteurs d’origine génétique, à un accident ou à une maladie infectieuse. Dans nos pays occidentaux, ce sont la rétinopathie diabétique, le glaucome, la cataracte ou la DMLA qui constituent les causes principales de cécité. Cécité innée ou acquise ? La cécité peut être innée ou se déclarer plus tard dans la vie. Une cécité de naissance est souvent liée à des malformations prénatales du système optique ou à une maladie rétinienne héréditaire. Lorsqu’elle est acquise, la cécité se développe le plus souvent progressivement (glaucome, cataracte, etc.). Les causes principales de cécité en France La rétinopathie diabétique En France, le diabète est la première cause de cécité chez les moins de 65 ans. Le glaucome Le glaucome est une altération du nerf optique, souvent associée à une pression intraoculaire trop élevée. La cataracte La DMLA À lire aussiDiabète : gardez vos yeux à l’œil ! Source Merci au Dr Betz, ophtalmologue

Modélisation de l'oeil en vue de simulations de chirurgies réfractives L'acquisition des données est une phase très importante de la chaîne de traitements. Plusieurs types d'images ont été utilisés : IRMFigure 1 (Seimens MAGNETOM EXPERT de 1 Tesla 1996), échographieFigure 2 (General Electric – Logiq 500 – 1996). Les images ultrasonores ont été obtenues à l'aide d'un protocole d'acquisition particulier. Celui-ci privilégie la méthode de l'immersion pour obtenir un bon couplage acoustique entre la sonde et l'oeil. Le patient est couché sur le dos, l'oeil examiné a été préalablement anesthesié. Il porte sur le visage un masque de plongé sous-marine sans vitre, rempli de sérum physiologique.

Perte de la vision (cécité): Causes et Traitements - Therapeutes magazine Yeux | Ophtalmologie | Perte de la vision (cécité) Description La perte de la vision ou perte visuelle est l’absence de vision où elle existait avant, ce qui peut arriver de manière aiguë (brutalement) ou chronique (sur une longue période de temps). Causes Les changements de vision peuvent provenir des yeux ou peuvent être causés par plusieurs affections différentes du cerveau ou même tout le corps. Certaines causes habituelles de la perte de vision sont un traumatisme oculaire, l’opacification du cristallin connu comme la cataracte, l’augmentation de la pression oculaire ou le glaucome, des lésions rétiniennes dues au diabète appelées rétinopathie diabétique, l’effondrement de la partie centrale de la rétine (dégénérescence maculaire liée à l’âge), le détachement de la rétine, l’inflammation du nerf optique (névrite optique), et les AVC. La perte de vision peut accompagner d’autres symptômes, qui varient selon la maladie ou un trouble sous-jacent. Diagnostic et traitement

Définition - Association kératocône Symptômes. Les effets du kératocône varient selon les individus et peuvent être de légers à graves. Le plus souvent, les deux yeux sont touchés (dans 90 % des cas) mais il est fréquent que le kératocône ne soit diagnostiqué que d’un seul coté, le délai d’apparition dans le deuxième oeil étant très variable et pouvant atteindre plusieurs années. Dans les premiers stades, le kératocône entraîne une vision floue (sensation de brouillard) et déformée (astigmatisme). Cette baisse de l’acuité visuelle est surtout ressentie en vision de loin (myopie) et est souvent associée à une sensibilité excessive à la lumière (photophobie), à un éblouissement et à une irritation oculaire (yeux larmoyants). Evolution. Dans de rares cas (moins de 3 %), une complication particulière, le kératocône aigu (hydrops), peut survenir. Il est important de noter que la vitesse d’aggravation de la maladie est accélérée par le patient lui-même lorsqu’il se frotte les yeux fréquemment. Le kératoglobe.

Related: