background preloader

Des peintures rupestre à l'infographine

Des peintures rupestre à l'infographine
Related:  Courants artistiques

L'image pariétale - Visite de Lascaux La découverte de Lascaux en 1940 a ouvert une nouvelle page dans la connaissance de l’art préhistorique et de nos origines. Œuvre monumentale, la grotte continue de nourrir l’imaginaire collectif et d’émouvoir les nouvelles générations du monde entier. C’est à ce haut lieu de la Préhistoire qu’est dédiée la nouvelle publication multimédia du ministère de la Culture et de la Communication, publication qui réactualise autant la forme que le contenu scientifique de ce site mis en ligne en 1998, à la lumière des dernières avancées de la recherche archéologique. Au delà de l’émotion et à la lumière des recherches les plus récentes, le site internet est destiné à faire comprendre les secrets des artistes qui ont peint et gravé le bestiaire de Lascaux il y a 19000 ans et à présenter les orientations actuelles de la recherche scientifique sur les grottes ornées. Vache rouge à tête noire. Haut de page

Courants Artistiques | e-cours-arts-plastiques mar2 Cet article fait suite à la 1ere partie, vous proposant des pixels plein l’histoire des arts, un panorama et des interrogations posées par ce mode de production des images. Bien qu’encore peu représenté dans les musées, le Pixel Art est largement ancré dans la culture populaire. Pour preuve, son utilisation très répandue dans la communication et la publicité. A ce titre le Pixel Art s’inscrit dans la lignée du Pop Art : il se base sur la société de consommation, ici la consommation des jeux vidéo, jeux en lignes et de la culture geek (à définir comme insatiable curieux de trouvailles numériques, cherchant le fonctionnement des choses), consommant une culture numérique gratuite et immédiate). Read the rest of this entry fév25 Ce que l’on considère aujourd’hui comme des pixels a toujours existé dans l’art. Pour rappel, le principe de la mosaïque consiste à utiliser des fragments de pierres colorées, d’émail, de verre, de pierre ou encore de céramique. déc2 Read the rest of this entry juil18

Qu'est ce que l'art abstrait ? Courant des arts graphiques et plastiques du xxe s. qui rejette la représentation du réel tangible, que celui-ci ait été pris comme point de départ, et soumis à une opération d'abstraction, ou non. (Synonymes : abstraction, art non-figuratif.) L'expression « art abstrait » désigne l'une des principales tendances de la peinture et de la sculpture du xxe s. Elle recouvre des mouvements extrêmement divers, mais qui ont pour caractéristique commune de s'opposer à l'art figuratif : l'abstraction recherche l'émotion par la forme et la couleur, sans recourir à la représentation ou à l'évocation de la réalité. Un courant international Au début du xxe s., le langage de l'art est remis en question par les artistes d'avant-garde. Premières œuvres et grands principes Selon ces principes, l'œuvre abstraite ne doit pas chercher à copier la réalité, comme l'art figuratif s'y appliquait, mais être une projection pure de l'imagination de l'artiste. Centres principaux et tendances majeures L’orphisme De Stijl

Culture multimédia : subventions en berne Nouvelles coupes sombres dans le budget de la culture. Cette fois, c'est l'art multimédia qui subit le désengagement de l'Etat. Premières victimes : les ECM, espaces culture multimédia, un programme qui, depuis dix ans, sensibilise et initie le public aux technologies, prioritairement sous l'angle culturel, et soutient la création numérique. La rumeur bruissait depuis novembre : les ECM, convoqués au compte-gouttes par les directions régionales des affaires culturelles (Drac), se sont vus retirer leurs subventions. Des sommes qui peuvent paraître dérisoires (entre 10 et 30 000 euros), mais qui sont essentielles pour plusieurs de la centaine de structures concernées. Difficultés. Même situation à la Maison populaire à Montreuil, dont une grande partie de l'activité repose sur cette subvention. «Péril». LECHNER Marie

les Plans l’échelle des plans Permet de mettre en avant le contexte en montrant l’ensemble d’un décor, d’un paysage, dans lesquels peuvent être intégrés des personnages. l’ensemble d’un décor, d’un paysage, dans lesquels peuvent être intégrés des personnages. Le plan de demi-ensemble cadre les personnages tout en faisant apparaître le décor dans lequel ils évoluent. Le plan moyen (ou plan en pieds) cadre le personnage en entier. Le plan américain prend le personnage à mi-cuisses : son nom vient du fait qu’il a été beaucoup utilisé dans les westerns. L’attention du spectateur est concentrée sur l’action du personnage : le héros va-t-il oui ou non sortir le revolver de sa poche ? Le plan rapproché cadre le personnage à la taille ou à la poitrine. Ce plan attire l’attention du spectateur sur un visage, une expression, un objet particulier. il « force » l’intérêt du spectateur. Il focalise l’attention sur un détail .

L'animation de l'image Précédent L’histoire de l’animation débute au XIXème siècle grâce à ce qu’on appelle des jouets optiques. Ces jouets servent à donner une impression d'animé en utilisant des effets d’optiques. Parmis ceux-ci, le folioscope (ou feuilloscope) : ce jouet d’optique créé au XIXème siècle est le premier d’une longue série. Il consiste à réunir, dans un carnet, des feuilles et sur chacune, un (ou des) dessin(s) différent(s). Un feuilloscope Feuilloscope "Pacman" réalisé par Nicky Nguyen D’autres objets ont été inventé à la même époque : - le thaumathrope par John Hershel : inventé en 1827, il 'sagit d'un disque découpé dans du papier auquel un dessin différent et complémentaire se trouve sur chacune des faces (par exemple un oiseau d'un côté et une cage de l'autre). Des thaumathropes Un phénakistiscope Un zootrope Un praxinoscope Suite

Le Land Art, un partenariat entre l'art et le paysage Ce billet vous propose de survoler les grandes lignes de ce qui constitue les tendances du Land Art. Ce mouvement ne représente pas le paysage mais s’y implique. Une vidéo et quelques explications en images pour tout comprendre ! Le Land Art n’a jamais constitué un mouvement artistique organisé. Ce qui les regroupe, ce sont leurs interventions sur le paysage, qu’il soit naturel ou urbain. Par exemple, les 400 poteaux en acier inoxydable dans le désert du Nouveau-Mexique de Walter De Maria, The Lightning Field, ou encore 2 700 parasols jaunes ou bleus simultanément sur la côte californienne et au Japon Christo et Jeanne-Claude, The Umbrellas. Walter De Maria, dans The Lightning Field en 1977. Les premières œuvres ont été réalisées dans les paysages désertiques de l’Ouest américain à la fin des années 1960. Spiral Jetty de Robert Smithson, photographiée en avril 2005. Certains artistes intégrés au mouvement prônent l’écologie mais ce n’est pas une tendance générale. Andy Goldsworthy S.

Tableaux de Francis Picabia  Éternels Éclairs La Biographie Il est recommandé d'aller voir le site officiel. - Aussi : Des droits d'auteurs protègent les oeuvres ici présentes ; en cas de réclamation des ayants droit celles-ci seraient immédiatement retirées. Stéphen Moysan Chat, par Francis Picabia Cocolo, par Francis Picabia Image en haute résolution non disponible Coup de soleil, par Francis Picabia Femme à la mantille bleue, par Francis Picabia Femme à la toque, par Francis Picabia Femme au serpent, par Francis Picabia Femmes au bulldog, par Francis Picabia Femme nue, par Francis Picabia L'élégante, par Francis Picabia Le marin, par Francis Picabia Portrait d'une belle, par Francis Picabia Portrait de femme I, par Francis Picabia Portrait de femme II, par Francis Picabia Suzane Romain, par Francis Picabia Trois mimes, par Francis Picabia Adam et Ève, par Francis Picabia Edulis, par Francis Picabia Femme fleur, par Francis Picabia Geminis, par Francis Picabia Hera, par Francis Picabia Le Sphinx, par Francis Picabia Les Peintres

(180) « L’œuvre négociée. Sociologie de l’expérience du Net art et de ses dispositifs de médiation », Sociologie et sociétés, vol. 39, n°2, pp.251-267, 2008. | Jean-Paul Fourmentraux fisante et conflictuelle,comme articulation de tours de main et d’actions rituelles (DeCerteau,1990).Dans le but de qualifier ces formalités de pratiques,la suite du texte pro-pose de distinguer les scripts d’emplois (Akrich,1990) et les régimes d’action (Dodier,1993) qui encadrent l’expérience de l’œuvre Net art.Couplé à l’examen empiriqued’une œuvre,il expose une requalification des notions de «dispositif»,de «cadre» etde «régime» d’action (socio-technique) ajustée à la mise en œuvre d’art.L’analysecroise le travail des différents actants,leurs agencements et modes de relations,dansl’objectifd’éclairer la «fabrique» du fait artistique usant des technologies numériqueset ses incidences sur la désignation de l’œuvre Net art. Le partage d’une œuvre en procès: Des_Frags de Reynald Drouhin Om/Transexual ,2005),l’image matrice apparaîtpeu visible du fait de sa faible fragmentation et du manque de transparence des imagesvignettes prélevées sur le réseau.Le second exemple ( Om/Butterfly,2005

L'image cinétographique Au XIXème siècle, sans doute sous la pression de l'engouement pour la technique et les sciences, la découverte de la photographie va permettre de systématiser la reproduction à la camera oscura. On découvre en effet que si l'on remplace le verre de la camera oscura par une surface enduite d'une couche sensible à la lumière, on obtient une image directement. Après de multiples essais et des procédés divers dont le plus répandu fut le Daguerréotype, le procédé au gélatino-bromure d'argent finit par s'imposer. Les cristaux d'argents sont liés par de la gélatine animale - qui leur confère aussi la sensibilité à la lumière - et couchés sur une bande transparente: le film d'acétate (auto-combustible) puis, après guerre, le film celluloïd.. Le cinéma va adapter cette technique, associée à un mécanisme de translation du film. Le Cinématographe inventé par les frères Auguste et Louis Lumière en 1895 est la projection collective en salle de films tournés par une caméra.

Principes de base Le montage est l'action de choisir et d'assembler des plans de bases dans un ordre donné et cohérent pour servir la narration. Les plans ainsi montés formeront eux-mêmes, les différentes séquences du film. Il sera suivi, ou précédé, des effets spéciaux, et du montage audio. Le tout formant le montage final (final cut). Au début du cinéma le montage n'existé pratiquement pas. Le montage traditionnel s'effectue à partir du premier positif, les rushes. Le montage son se fait donc avant (films d'animation…) en parallèle, ou à la fin du montage image. Le montage final, ou final cut, peut avoir une influence déterminante sur le sens du film, la « happy end » demandée par les producteurs ne convient pas à tous les films… D'ailleurs, la Directors Guild of America (syndicat de réalisateurs US), permet aux « réalisateurs honteux » de signer leurs film sous le pseudo de Alan Smithee. Une des premières table de montage électrique à lampes, pour films 35 mm, la Moviola (1924)

Related:  EN VRAC