background preloader

Fiscalité de l'Assurance-vie (impôts et cotisations sociales)

Fiscalité de l'Assurance-vie (impôts et cotisations sociales)
Comme tous les placements financiers, les revenus des contrats d'assurance-vie sont fiscalement et socialement imposables. Si le produit bénéficie toujours d'un régime fiscal de faveur à partir de 4 ans de détention, ce n'est plus le cas pour les prélèvements sociaux dont les règles ont été durcies entre 2009 et 2014. Les cotisations sociales sur l'assurance-vie Les modalités de prélèvement des cotisations sociales sur l'assurance-vie (ou du contrat de capitalisation) sont différentes suivant le type de contrat souscrit : Contrat monosupport en euro. A chaque capitalisation annuelle, les prélèvements sociaux sont appliqués au taux en vigueur. Contrat multisupport. A partir du 1er janvier 2010, la loi de financement de la Sécurité Sociale a mis fin à l’exonération lors du dénouement du contrat par décès de l’assuré. Cette modification de réglementation fait désormais fonctionner le contrat monosupport en euros et le fonds en euros d’un contrat multisupport de la même manière. Avec : Related:  Epargne & fiscalitéassurance vie e learningLES COTISATIONS SOCIALES

Déterminer le rendement d'une obligation Déterminer le rendement d'une obligation peut se révéler relativement simple si on s'intéresse au rendement courant mais peut se révéler plus complexe si on s'intéresse au rendement à l'échéance c'est à dire au rendement effectif de l'obligation. Le rendement courant Le rendement courant correspond au rapport du coupon annuel au prix de l'obligation à un moment donné.. Son calcul est relativement simple. Il suffit de diviser la valeur du coupon par le cours boursier de l'obligation, soit : Le rendement à échéance (ou rendement actuariel) Le rendement à échéance correspond au rendement d'une obligation qui serait détenue par un investisseur jusqu'à son échéance. La méthode des intérêts composés Pour calculer le rendement à échéance d'une obligation, on utilise la méthode des intérêts composés. À partir de l'exemple précédent, on obtient la formule suivante pour calculer la valeur future d'une obligation : Le taux de rendement actuariel ou rendement à échéance d'une obligation "couponnée"

Assurance vie : fonctionnement étape par étape Remonter ↑1/ Assurance-vie : principe général L'assurance-vie, c’est un contrat qui vous permet d’investir : sur un fonds en euros aussi appelé fonds garanti (les sommes placées sur ce fonds ne peuvent diminuer, c’est la garantie de l’assureur et la sécurité absolue pour vos économies)ou / etsur des Unités de Comptes (ce sont les fonds en actions, obligations… qui vous permettent d’accéder aux marchés boursiers. Ils comportent une part de risque et un espoir de gain supérieur) Remonter ↑2/ Assurance-vie : le versement de l’épargne sur le contrat Au moment du versement, vous devrez choisir sur quel type de fonds déposer vos économies : le fonds garanti ou les Unités de Comptes. Lorsque vous versez des sommes sur l'assurance-vie, l'assureur va prélever des frais. Compris entre 0% (pour les meilleures assurances-vie) et 5% (pour les plus chères), les frais sur versements viennent diminuer le montant de l’épargne réellement investi sur votre assurance-vie. Remonter ↑Sélection d'assurances vie

Sortie en capital : prélèvements sociaux Les gains de l’assurance vie sont soumis aux prélèvements sociaux, même lorsqu’ils sont exonérés d’impôt sur le revenu. Dans les contrats ne comportant qu’un fonds en euros, ces prélèvements sociaux sont prélevés chaque année à la source, et directement déduits des intérêts crédités sur votre compte. Depuis juillet 2011, les revenus du compartiment en euro des contrats multisupports sont également soumis aux prélèvements sociaux chaque année, et non plus lors du dénouement du contrat. En revanche, pour les gains réalisés sur les supports en unités de compte de ces mêmes contrats multisupports, les prélèvements sociaux ne sont retirés qu’à l’occasion des « rachats », c’est-à-dire lorsque vous retirez tout ou partie de votre capital, ou encore lors du décès de l’assuré. Unités de compte : deux poids, deux mesures selon la date de versement L'article 8 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014 met fin à cette règle.

Palmarès 2014 des meilleurs fonds en euros (rendement 2013) Accueil > Placements > Assurance-vie Les tableaux de cette page présentent les contrats d'assurance-vie, toujours en commercialisation, ayant obtenu les meilleures performances sur leur fonds en euros, en 2014, dans plusieurs catégories : contrats d'association, contrats internet ou contrats traditionnels. Il s'agit des performances des fonds en euros, pour l'année 2014, après déduction des frais de gestion mais avant intégration des cotisations sociales. Ces performances ne tiennent pas compte des éventuels frais sur versement. Pour comparer les contrats que nous recensons, avec les rendements des fonds en euros, les fonds en unités de compte proposés et le détail de différents frais, vous pouvez utiliser nos tableaux récapitulatifs des assurances-vie. Fonds en euros partagés entre plusieurs contrats Ce premier tableau recense les fonds en euros les plus courants qui sont présents dans plusieurs contrats. Autres contrats d'assurance-vie

Exercices techniques d'assurance des personnes Exercice 1 Un investisseur place 5000 € pendant 5 ans à intérêt composé, au taux annuel de 4,5%. 1) Calculer l’intérêt produit par ce placement à la fin de la première année. 2) Calculer la valeur acquise par ce capital au bout des cinq ans de placement. 3) Calculer l’intérêt total produit par ce placement au bout des cinq années. Exercice 2 On place aujourd’hui 4000 € à intérêt composé au taux annuel de 5,2%. 1) Déterminer la durée du placement, n. 2) Calculer l’intérêt de l’année (n–2). 3) Calculer l’intérêt total produit au bout de (n –2) années de placement. 4) Déterminer la valeur acquise par ce capital au bout de (n–2) années de placement. Exercice 3 Deux capitaux placés pendant trois ans, le premier à intérêt simple au taux de 7% et le second à intérêt composé au taux de 10%. Calculer les montants des deux capitaux. Exercice 4 Un investisseur souscrit un bon de capitalisation de 10000 € dont les intérêts sont composés annuellement. Exercice 5 Calculer le taux d’intérêt annuel. Exercice 6

Taux de CSG - CRDS et prélèvements sociaux Mars 2017 Les taux de la CSG, de la CRDS et des prélèvements sociaux peuvent varier suivant la nature des revenus et plus-values concernés. La quasi-totalité des revenus et plus-values de toute nature perçus par les personnes physiques fiscalement domiciliées en France est soumise à un ensemble de prélèvements sociaux destinés à combler le déficit des régimes sociaux. Pourcentages et taux On distingue : la Contribution Sociale Généralisée (CSG) : 7,5% sur les revenus d'activité ou de remplacement et 8,2% sur les revenus du patrimoine ou de placements, la Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) dont le taux est de 0,5%, le prélèvement social de 4,5%, auquel s'ajoute un prélèvement additionnel au taux de 0,3%, sur les revenus du capital, le prélèvement de solidarité au taux de 2% sur les revenus du patrimoine et de placement soumis à la CSG. Notre vidéo Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net Revenus

Calcul des échéances d'un crédit [Calcul de crédit] Accueil > Crédits > Principes et fonctionnement Calcul des échéances de crédit classique : c'est à dire d'un crédit à taux fixe et à montant d'échéance fixe. Paiement des intérêts à terme échu. On suppose que la première échéance est payée selon la périodicité définie. Le taux périodique Calculer son propre crédit est assez simple lorsque l'on connaît les formules mathématiques à appliquer. Ce qui nous donne pour des échéances mensuelles : TxAn / 12. A quoi sert ce Taux périodique ? Il sert à calculer les intérêts d'une échéance : On multiplie ce Taux Périodique par le capital restant dû pour trouver les intérêts à payer pour cette échéance. Exemple : un taux périodique de 20 %, un capital emprunté de 100 €, un montant d'échéance de 50 €. Voir aussi les tableaux d'amortissement. Taux actuariel ou taux proportionnel La formule donnée précedemment correspond à un calcul de taux proportionnel. On trouve aussi le taux actuariel. Le montant d'échéance Simulation de calcul

Assurance-vie : comparatif et rendement en décembre 2015 Cette année, la rémunération moyenne des fonds en euros de l'assurance-vie devrait passer pour la première fois au-dessous de la barre des 2%. Les meilleures assurances-vie offrent des rendements supérieurs à 2,5%. Voir le comparatif. [Mis à jour le jeudi 31 août 2017 à 11h58] La fiscalité de l'assurance-vie s'apprête à changer, comme l'a confirmé ce mercredi 30 août le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à l'université d'été du Medef. Enfin, la fiscalité de certains contrats d'assurance-vie seulement. Ceux qui se trouvent en dessous de 150 000 euros d'encours ne seront pas impactés, tout comme les gains obtenus sur des versements effectués avant la mise en oeuvre de la réforme. Le rendement moyen net de frais de gestion des fonds en euros des contrats d'assurance-vie devrait tomber à 1,48% en 2017, selon les estimations du site Good Value For Money. Le rendement moyen des unités de compte, lui, atteint 2,9%, selon les estimations de la FFA (brut d'inflation), après 3,9% en 2015.

Cotisations sociales des travailleurs non-salariés (TNS) | Net-iris Révisé le 02/06/2016 par les Carole Girard-Oppici et classé dans Social. Charges sociales des indépendants et exploitants en début d'activité. Introduction L'exercice d'une profession indépendante non salariée ne dispense pas de s'inscrire et de cotiser auprès d'un régime de protection sociale, peu importe que la personne exerce par ailleurs une activité salariée. l'Urssaf recouvre les cotisations personnelles d'allocations familiales, la CSG, la CRDS, la Contribution à la formation professionnelle ;le RSI recouvre les cotisations obligatoires d'assurance maladie-maternité ;la CNAVPL, dont fait partie la CIPAV, recouvre les cotisations retraite, invalidé et décès (hors avocats qui relèvent de la CNBF). Particularités du début d'activité Afin d'aider le créateur d'entreprise, l'artisan, le commerçant ou le professionnel libéral au démarrage de son activité, période qui souvent s'accompagne de faibles revenus, il existe un régime dérogatoire concernant les cotisations sociales. © 2016 Net-iris

Relations économiques internationales En 1979, les taux d’intérêt hypothécaires au Canada tournaient autour de 11 %, et le taux d’inflation atteignait aussi 11 %. Il était alors très intéressant d’acheter sa maison à crédit. L’emprunteur qui se serait contenté de ne payer que les intérêts (sans rembourser le capital) aurait quand même vu sa dette fondre toute seule sous l’effet de la hausse des prix. Au rythme de 11 % d’inflation par an, le poids réel du loyer payé à la banque aurait baissé de moitié tous les sept ans. Même si le taux d’intérêt nominal était de 11 %, le taux d’intérêt réel était de 0 %. Jusqu’en 1979, la politique monétaire américaine était basée sur le maintien des taux d’intérêt nominaux à long terme à l’intérieur d’une fourchette de 5 % à 8,5 %. La formule exacte et la formule simpliste Le taux d’intérêt réel s’obtient par la formule suivante : [(1 + Taux nominal) / (1 + Taux d’inflation)] – 1 (Il faut convertir les taux en valeur décimale au préalable). Taux réel = Taux nominal – Taux d’inflation Exercice

Cotisations et contributions sociales des professions libérales - professionnels Les cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires (assurance maladie et maternité, assurance vieillesse, invalidité-décès, allocations familiales, CSG-CRDS) sont calculées sur les revenus professionnels que le travailleur indépendant doit déclarer en mai de chaque année au moyen de la déclaration sociale des indépendants (DSI). Cette déclaration est obligatoire, même si vous n'êtes pas imposable, si votre revenu est égal à zéro, ou si votre situation est susceptible de donner droit à exonération partielle ou totale des cotisations. Elle est automatiquement transmise à tous les organismes sociaux pour le calcul des cotisations. Elle est obligatoirement dématérialisée si le revenu professionnel 2016 est supérieur à 3 973 €. En cas de cessation d'activité l'année précédente, il n'y a pas de déclaration à transmettre, l'assuré est directement contacté par la sécurité sociale des indépendants pour déclarer ses revenus. Attention :

Calculateur d'épargne Ce calculateur vous aidera dans l’établissement de vos plans d’épargne en fonction de vos objectifs. Ce que vous cherchez à faire : Calculer le capital dont vous disposerez à la fin de votre plan d’épargne : Sélectionnez la ligne « calculer le capital total ». Remplissez les données concernant le montant de votre versement initial et/ou celui de vos versements périodiques ; la durée du placement ; le rendement annuel que vous espérez. Cliquez sur « calculer ». Calculer quel versement initial est nécessaire pour obtenir un capital total donné : Sélectionnez la ligne « calculer le versement initial ». Calculer le versement périodique nécessaire pour obtenir un capital total donné : Sélectionnez la ligne « calculer l’épargne périodique ».

Related: