background preloader

Evictions scolaires

Evictions scolaires
Les réponses à ces questions de pratique courante évoluent avec les connaissances médicales et les avancées thérapeutiques, qu’elles soient curatives ou préventives. C’est pourquoi le Conseil supérieur d’hygiène publique de France (CSHPF) vient d’élaborer un nouveau guide destiné aux médecins traitants et aux médecins des collectivités d’enfants qui doivent, avec les directeurs de ces collectivités, prendre les mesures en cas de maladies transmissibles. Il est composé de 42 fiches, une par pathologie. Télécharger le guide des conduites à tenir en cas de maladie transmissible dans une collectivité d’enfants (PDF - 249.1 ko) Conseil supérieur d’hygiène publique de France Séance du 14 mars 2003 Ce guide a été réalisé par un groupe de travail du Conseil supérieur d’hygiène publique de France, section des maladies transmissibles. Composition du groupe de travail : Docteur I. Relecteurs : Professeur E. Related:  Infectieux/vaccins

Carte mondiale d'alertes épidémiques Tableaux des maladies professionnelles Une maladie est dite professionnelle si elle est la conséquence directe de l'exposition d'un travailleur à un risque physique, chimique ou biologique, ou résulte des conditions dans lesquelles il exerce son activité professionnelle et si elle figure dans un des tableaux du régime général ou agricole de la Sécurité sociale. Cette base de données permet d'accéder à ces tableaux, tels qu'ils sont publiés au Journal officiel, grâce à plusieurs modes de recherche. Pour en faciliter la compréhension, chaque tableau est accompagné d'un commentaire médico-technique, rédigé par des experts. Ainsi cette base de données permet de répondre aux questions : l'activité exercée est-elle susceptible de conduire à une maladie professionnelle ? une maladie donnée peut-elle avoir une composante professionnelle ? Dans tous les cas, une fois la déclaration faite par le salarié ou ses ayant-droits, c'est l'organisme de sécurité sociale qui reconnaît ou pas le lien entre la maladie et l'activité professionnelle.

Carte mondiale d'alertes épidémiques GROG Legifrance ECN Pilly2016 - Accueil - spilf - infectiologie Les questions et commentaires doivent être adressées exclusivement à ecnpilly@infectiologie.com Les documents sont ceux de l'ouvrage ECN.PILLY 2016 (les items mis à jour depuis l'impression de l'ouvrage sont suivis de l'icone Il s'agit de documents protégés ne permettant ni la copie de texte, ni l'impression. UE1 N°4 La sécurité du patient La gestion des risques Les évènements indésirables associés aux soins (EIAS)UE2 N°26 Prévention des risques foetaux : infections, médicaments, toxiques, irradiationUE6 N°142 Surveillance des maladies infectieuses transmissiblesUE6 N°143 VaccinationsUE6 N°144 Fièvre aiguë chez l'enfant et l'adulteUE6 N°145 Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfantUE6 N°146 Angines de l'adulte et de l'enfant et rhinopharyngites de l'enfant (partie pédiatrique non traitée ici)UE6 N°147 Otites infectieuses de l'adulte et de l'enfant UE6 N°156 Tétanos UE6 N°157 Infections urinaires de l'adulte (dont les particularités au cours de la grossesse)

IST_Société Française de Dermatologie Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement Transmissibles Le groupe "IST et SIDA" de la SFD vient de publier les "Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement Ttransmissibles" 2016 Sommaire Dépistage des MST/IST Gonococcie Infection à Chlamydia trachomatis Trichomonose Mycoplasmes génitaux Syphilis précoce Syphilis tardive Herpès génital Chancre mou Lymphogranulome vénérien Donovanose (granulome inguinal) Verrues génitales (condylomes) externes MST mineures Primo-infection VIH Urétrite masculine Leucorrhées Cervicite muco-purulente Ulcération génitale Orchi-épidydimite MST anorectales Balanite Traitement post-exposition sexuelle au VIH, VHB et VHC MST et grossesse MST chez les HSH Vaccinations Prévention des MST/IST Retrouvez tous les chapitres dans l'espace Recommandations du site de la SFD, rubrique "Pathologies infectieuses" Plus d'information Retour au listing des actualités

L’ANSM rappelle qu’aucun médicament homéopathique ne peut être considéré comme un vaccin contre la grippe Alors que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est en cours, l’ANSM rappelle qu’aucun médicament homéopathique ne peut être considéré comme un vaccin. En France, trois vaccins grippaux inactivés sont commercialisés et pris en charge par l’Assurance maladie dans le cadre de la campagne 2016 (Influvac, Immugrip et Vaxigrip). Dans son avis relatif aux vaccins anti-grippaux[1] , le Conseil supérieur d’hygiène publique de France rappelle que les médicaments homéopathiques ne peuvent se substituer à ces vaccins anti-grippaux notamment pour les personnes appartenant aux groupes pour lesquels cette vaccination est recommandée. Des médicaments homéopathiques avec Autorisation de mise sur le marché (AMM) peuvent avoir une indication dans la prévention ou le traitement de l’état grippal. Ces médicaments ne sont pas des vaccins. Lire aussi

Situation des approvisionnements en vaccins Dans le cadre de l'extension des obligations vaccinales applicables pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, l'ANSM a demandé aux laboratoires concernés de mettre à disposition les informations nécessaires au suivi de la couverture des besoins supplémentaires inhérents à cette extension d'obligation. L'extension d'obligation concerne onze valences en primo-vaccination du nourrisson âgés de 0 à 24 mois : Diphtérie - Tétanos - Poliomyélite - Coqueluche - Haemophilus influenzae b - Hépatite B - Pneumocoque - Méningocoque C - Rubéole - Rougeole - Oreillons. Un suivi régulier des approvisionnements, stocks disponibles et ventes des vaccins concernés a été mis en place par les laboratoires et partagé avec l'ANSM dès la fin de l'année 2017. Lire aussi : → La disponibilité des vaccins Couverture prévisionnelle des besoins en vaccins au niveau national Légende

2018-342 du 7 mai 2018 complétant la liste des maladies faisant l'objet d'une transmission obligatoire de données individuelles à l'autorité sanitaire JORF n°0107 du 10 mai 2018 texte n° 16 Décret n° 2018-342 du 7 mai 2018 complétant la liste des maladies faisant l'objet d'une transmission obligatoire de données individuelles à l'autorité sanitaire ELI: Alias: Publics concernés : médecins ; responsables des services et laboratoires de biologie médicale publics et privés ; agences régionales de santé ; Santé publique France. Le Premier ministre,Sur le rapport de la ministre des solidarités et de la santé,Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L. 3113-1, R. 3113-1, R. 3113-4 et D. 3113-6 ;Vu l'avis du Haut Conseil de la santé publique en date du 20 janvier 2017,Décrète : L'article D. 3113-6 du code de la santé publique est ainsi modifié :1° Le s) 1 devient le s) 1.1 ;2° Après le s), il est inséré un alinéa ainsi rédigé :« s) 1. Fait le 7 mai 2018. Edouard Philippe Agnès Buzyn

Etablissements médico-sociaux Maîtrise du risque infectieux en établissement médicosocial Fiches pratiques proposées par les CPias A partir de 2015, le format disponible est un fichier Word. Toute modification souhaitée d'une fiche doit être accompagnée et validée par un hygiéniste Chapitre I - Organisation des moyens de prévention dans l'établissement Moyens : Référent médical en hygiène : médecin coordonnateur (2015) Référent paramédical en hygiène : cadre de santé ou infirmier(e) coordonatrice ou IDE (2015) Correspondant en hygiène : IDE ou AS ou Agent de service hôtelier ou logistique (2015) Mission de l'équipe mobile d'hygiène (2013) Projet de convention relative à la prévention des risques infectieux dans les EHPAD (2015) Rapport d'activité médicale - Volet infectieux (2015) Formation : Programme de formation "médicaux" (V1) Programme de formation "paramédicaux" (V1) Liste des formations diplômantes en hygiène hospitalière présentées par Inter-région (V1) Chapitre II - Gestion de l'environnement et des circuits

Réponses rapides dans le cadre de la COVID-19 - Prophylaxie du VIH par ténofovir disoproxil / emtricitabine dans le cadre de l’urgence sanitaire La HAS a été saisie par la DGS le 3 mars 2021 pour la rédaction de « réponses rapides dans le cadre de l’urgence sanitaire » afin d’élaborer des propositions relatives à l’accompagnement des médecins de ville qui souhaiteraient primo-prescrire la prophylaxie pré-exposition (PrEP) du VIH par ténofovir disoproxil/emtricitabine (TRUVADA et ses génériques). Contexte Durant la crise sanitaire liée à la COVID-19, l’organisation et la continuité du suivi des personnes exposées au VIH doivent s’adapter pour garantir la qualité la sécurité des soins. L’étude pharmaco-épidémiologique EPI-PHARE réalisée à partir des données de remboursement du Système National des Données de Santé a permis d’évaluer la délivrance des médicaments de ville en France durant la période de confinement national et de post-confinement jusqu’au 13 septembre 2020, soit au total sur un suivi de six mois. Ces réponses rapides portent sur la prophylaxie pré-exposition du VIH par ténofovir disoproxil/emtricitabine.

Related: