background preloader

Comment mettre en place des travaux de groupe ?

Comment mettre en place des travaux de groupe ?
Mettre en place des travaux de groupes dans la classe n’est pas chose facile, et la première expérience se révèle être souvent peu fructueuse et très bruyante. Ne pas abandonner mais retenter l’expérience car c’est l’occasion d’apprentissages : autonomie, coopération... QUELS OBJECTIFS AUX TRAVAUX DE GROUPE ? La finalisation : le but prioritaire du travail en groupe n’est pas d’accéder à des apprentissages précis (qui feront l’objet des séances suivantes) mais d’accéder à "un besoin de savoir" : « Sur quelles difficultés le groupe a-t-il buté ? La socialisation : il s’agit de savoir organiser un travail en commun, de planifier les étapes, d’intégrer chacun dans le groupe. La confrontation : il s’agit ici d’utiliser l’interaction entre pairs afin de déstabiliser des représentations. Les questions susceptibles de réguler ce type de travail sont donc : « Sur quelles conceptions chacun a-t-il changé d’avis ? ( une phase de découverte individuelle, Related:  Travail en ilots-ateliersCoopérationTravail de groupe/cooperation

Des briques de Lego® pour animer des groupes de travail Si vous animez un groupe sur des questions stratégiques, vous disposez de nombreux outils pour mettre les participants en activité. Brainstorming, travail en petits groupes, utilisation de post-it et de techniques d'animation traditionnelles seront au menu. Avec les mêmes questions : Chacun pourra-t-il s'exprimer de manière équilibrée ?Va-t-on en sortir des idées pertinentes, originales et partagées ? Depuis quelques années, des facilitateurs utilisent des Lego® pour animer ce type de réunions. Beaucoup de facilitateurs ont été formés à la méthode et forment une communauté qui communique régulièrement sur cette approche. Les origines L'utilisation de Lego® pour animer une réunion remonte au milieu des années 90 quand Johann Roos et Bart Victor, alors enseignants à l'IMD de Lausanne l'utilisent... avec une équipe d'encadrement de l'entreprise qui produit les Lego®. Seymour Papert poursuit le constructivisme de Piaget et propose une approche constructionniste. Comment les utiliser ?

Passer à un apprentissage actif... Que faire lorsque le cours traditionnel “ne passe plus” et qu’il finit par décourager élèves et...enseignant ? Il faut tenter de pratiquer autrement et se lancer dans des situations d’apprentissage qui alternent travail de groupe et cours magistral, devenu alors un moment de réponses attendues et souhaitées par ceux qui auront d’abord cherché des solutions ensemble. Pédagogiquement, le cours magistral traditionnel ne me satisfait pas et il se révèle catastrophique au moment des contrôles. Les étudiants bavardent, peu d’entre eux cherchent la solution des exercices, ils attendent en général la correction pour la prendre en note. Aucun droit à l’erreur ne leur est accordé dans cette phase d’apprentissage, ce qui explique sans doute leurs réactions. J’ai donc voulu y remédier. A la rentrée, j’enseigne dans les trois classes du BTS mesures physiques. La classe en début d’année Les onze étudiants de la classe de TS 1 Pb sont très faibles en math. Un cours difficile Annexe 1 Contrôle blanc Bilan

Climat scolaire - Travailler en équipe avec les élèves : quels groupes ? pour quelles activités ? Comment composer un groupe de travail d'élèves ? Les activités proposées lors du travail en groupe n'entraînent pas les mêmes relations, les mêmes échanges. Cette ressource présente deux documents permettant de comprendre l'apprentissage coopératif pour constituer des groupes et proposer des activités et des objectifs ciblés. Dans la ressource « Quelles représentations avons-nous de l'apprentissage et de la coopération ? De nombreux enseignants tentent de faire travailler les élèves en groupe et sont parfois déçus du résultat obtenu : bruit, travail non réalisé ou par une partie des élèves seulement. Comment créer un groupe d'élèves ? Les regroupements Le document « Les différents critères de constitution des groupes de travail » définit les types de regroupement et dans quels cas ils sont utilisés : hétérogènehomogèneau hasardpar amitiépar proximitépar centre d'intérêt. Les objectifs On constitue différemment les groupes d'élèves selon les tâches que l'on souhaite leur fixer.

Travail de groupe... - Pratique L'union fait la force : partage des tâches, partage des connaissances, expériences enrichissantes... les avantages de travailler en groupe sont nombreux. Découvrez les vertus du travail en groupe ou du travail en équipe et apprenez les règles à respecter pour que chacun s'épanouisse ! Savoir travailler en équipe et se constituer un réseau est important dans vos études comme dans la vie professionnelle : sachez développer ces qualités très recherchées par les entreprises. Le casting Si vous le pouvez, choisissez votre équipe : constituez un groupe équilibré de personnes ayant le même niveau ou des niveaux qui ne sont pas extrêmement différents. Planifiez, organisez-vous ! Lors d'un premier rendez-vous, fixez les objectifs du groupe : en y associant un calendrier clair des rendez-vous, des actions et résultats à obtenir. Les avantages du travail de groupe. Le partage des tâches : le gain de temps Le partage des ressources de travail : manuels, cours, fiches... Attention ! 1. 2. 3. 4. 5.

Roux.pdf 12 jeux hors du commun pour favoriser l'esprit d'équipe « Encore un autre jeu stupide pour favoriser l'esprit d'équipe au sein de l'entreprise », déclare un employé insatisfait. Oups. Lorsque cette pensée traverse l'esprit de vos employés, vous pouvez considérer que votre stratégie pour renforcer l'esprit d'équipe n'est pas la bonne. Pour encourager vos collaborateurs à se connaître les uns des autres sans les ennuyer, voici 12 jeux pour favoriser l'esprit d'équipe dont vos collaborateurs raffoleront ! Les jeux ludiques renforçant l'esprit d'équipe 1. Durée : 5-6 minutesNombre de participants : un ou plusieurs petits groupesMatériel nécessaire : tout objet aléatoireRègles : donnez un objet à une personne dans chaque groupe. Objectif : cet exercice réalisé en équipe stimule la créativité et la capacité d'innovation. 2. Durée : 5-6 minutesNombre de participants : deux ou plusMatériel nécessaire : aucunRègles : le partenaire A partage quelque chose de négatif lui étant arrivé avec le Partenaire B. 3. 4. 5. 6. Vous avez aimé cette publication ?

Comme un petit bouquet de choux fleur... La découverte de la pédagogie de groupe se fait ici à travers l’interview menée auprès d’un professeur d’histoire et géographie, Didierjean, par Isabelle Collin formatrice. Une démarche décrite de façon concrète et convaincue et qui devrait lever bien des réticences et encourager ceux qui hésitent encore. J’ai découvert le travail en groupes dans les années soixante-dix en formation initiale à l’IPEC (Institut pédagogique de l’enseignement catholique). On baignait dans l’ambiance de Summerhill et de ses libres enfants, on lisait Karl Rogers et en Lorraine, on s’intéressait au travail personnalisé du Père Feder à Longwy. On doit travailler soi-même en équipe pour pouvoir convaincre les élèves du bien-fondé de cette technique, sinon elle est aussi creuse que vite abandonnée. Les premières mesures Composition des groupes Dans un premier temps, par affinités. Organisation du travail et rôle du professeur La discipline Le choix des travaux La production Les travaux Et les évaluations ?

30- Coopérer en classe de 6ème : pratiques d’élèves et d’enseignants, Collège Joseph Sébastien Pons, Perpignan, académie de Montpellier L’introduction d’éléments de la pédagogie coopérative dans une puis plusieurs classes, a amené une forte amélioration de la mise au travail et du climat scolaire. Ces résultats ont favorisé la mise en place d’une pédagogie coopérative sur toutes les classes du niveau 6ème. L’accueil des élèves est favorisé par un climat apaisé grâce à des éléments choisis de la pédagogie coopérative (accueil, aide et entraide, responsabilités, conseil des élèves hebdomadaire, travail réflexif autour de l’identité, de la gestion des émotions et de la communication...). Des plans de travail interdisciplinaires personnalisés permettent de travailler les compétences de manière spiralaire et de gérer la différenciation au travers des activités proposées. Pour accompagner cette mutation, les pratiques enseignantes se sont fortement outillées autour d’apports de la pédagogie Freinet, de la pédagogie coopérative (Sylvain Connac) ou ceux de Bucheton sur la maitrise de la langue.

Cette ressource qui a été écrit en 2011, a été inspiré des articles de Meirieu et de Jean Paul Roux. Dans cet article, l'auteur reprend les objectifs d'une séance de groupe. Il explique les différentes finalités à une séance de groupe, et reprend un fiche détaillé pour la préparation de séance. Il est très complémentaire aux autres ressources. Cependant cette article se centre dans le début de l'article par les objectifs du travail en groupe. Que peuvent-ils apporter? Ce qui est très intéressant. by yonyon02 Dec 7

Related: