background preloader

E-Merchandising ou techniques de merchandising sur un site web

E-Merchandising ou techniques de merchandising sur un site web
Related:  Mise en valeur de l'offre

La grande distribution et son vocabulaire spécifique Chaque métier comporte ses propres codes. Ses propres mots. Ce vocabulaire est nécessairement important afin d’éviter tout dialogue de sourd. Si vous débarquez en grande distribution, voici une liste non exhaustive de mots que vous serez amené à utiliser. Allée centrale : Allée située à l’entrée du magasin. Il s’agit d’une place de choix pour la mise en avant des produits. Allée transversale : C’est l’allée perpendiculaire à la précédente. Allotissement : Action opérée par l’industriel qui consiste à regrouper sous un même emballage plusieurs articles, en vue d’une promotion. Balisage : Ensemble des moyens fournissant aux clients diverses informations sur le produit présenté (étiquette de balisage, panneau d’information) Blister : Coque plastique transparente qui sert à emballer les produits et à les présenter en rayon Brun : Rayon TV, Hifi, audio, son Borne prix : Outils permettant aux clients d’obtenir le prix d’un produit par la lecture du gencod Cariste : Conducteur de chariot élévateur

L’e-commerce ne connaît pas la crise Le Baromètre e-commerce de l’ACSEL vient d’être publié pour le quatrième trimestre ainsi qu’un bilan annuel pour 2009. Selon cette étude menée avec le concours de Pricewaterhouse Coopers qui s’appuie sur les données transmises par les intermédiaires de paiement en ligne, les e-commerçants français ont enregistré un chiffre d’affaires de 6,6 milliards d’euros au quatrième trimestre 2009 soit une progression de 28% par rapport à la même période l’année 2008, pour un total de 74,2 millions de transactions (+26% en un an). Sur l’année 2009, 250 millions de transactions ont été enregistrées soit une progression de 33% par rapport à 2008, pour 22,49 milliards d’euros soit une augmentation de 31% par rapport à 2008. « La croissance accélérée observée au 4ème trimestre par rapport à l’ensemble de l’année est un signe très positif et laisse présager une très bonne année 2010 pour le e-commerce français », estime Pierre Kosciuko-Morizet, le président de l’ACSEL.

Trinity Advise | Conseil E-Business, Formations Web Management, E-commerce et E-marketing. AIR BERGER, le Marketing Olfactif, créateur d'ambiance et ou de logo olfactif grâce au diffuseur de senteurs La sélection des senteurs Avant de parfumer votre espace, nos conseillers détermineront avec vous la gamme des senteurs dont les qualités répondront le mieux à votre projet. Comprendre l'air du temps, dégager de manière précise les tendances olfactives du moment, telles sont également les prérogatives du Marketing Olfactif. Notre nouvelle collection, composée de 90 fragrances, couvre un champ olfactif parmi les plus étendus du marché. Note exotique ou note boisée, note verte ou note gourmande, c'est à vous de sentir. Votresignature olfactivesur mesure Vous souhaitez créer un logo olfactif unique à l’image de votre enseigne ? Vous souhaitez en savoir plus sur notre offre ? Par téléphone au 05 62 57 63 20 ou par email : info@scentair.fr Vos objectifs sont les notres Vous souhaitez créer des émotions chez vos clients, les inciter à s’attarder, à découvrir, à se laisser tenter par vos produits. N’hésitez plus, entrez dans l’AIR BERGER !

Le blog du Marketing Alternatif Retail 2.0 : le nouveau concept de magasins connectés de Puma Retail 2.0, c’est le nom du dernier concept de magasins chez Puma. L’idée : proposer une expérience d’achat connectée aux clients de l’enseigne. Récemment, la marque d’équipements sportifs a décidé d’initier un ré-agencement de ses points de vente suivant cette philosophie 2.0 qui offre, entre autres, la possibilité d’accéder au catalogue online de l’enseigne via des terminaux tactiles. Faire converger le shopping et la technologie dans le parcours client : voici l’objectif de la marque. Que trouve-t-on exactement dans les nouveaux magasins Puma ? - Des tablettes tactiles (iPad) sont à disposition des clients pour leur permettre d’acheter des produits du catalogue online européen. - Dans certains de ses magasins, Puma a aussi installé un mur de jeu pouvant être déplacé. Une expérience payante ? L’objectif de Puma est vraiment de créer une expérience en magasin unique, et cela passe par divers dispositifs. Articles similaires:

4 conseils pour placer ses produits en rayon et vendre, vendre, vendre ! Écrit par Luc-Olivier Lafeuille | 20 Février 2011 © Pumba - Fotolia.com Un article de Jean-François Goimier (Marketing Espaces de Vente) et de Luc-Olivier Lafeuille (Marketing et Communication) Le placement des produits dans un espace de vente doit respecter certaines règles si l’on ne veut pas avoir de mauvaises surprises. C’est presque bateau de les rappeler, mais à force d’être le nez dans son rayon ou son magasin, on finit par ne plus rien voir et surtout par perdre l’essentiel de la raison d’être d’une boutique : vendre. Comment s’y prendre ? 1- Les produits pour lesquels les clients viennent doivent être éloignés de l’entrée Si vous placez des produits attendus à l’entrée du rayon ou du magasin, une fois leur besoin satisfait, les clients se rendront à la caisse. Attention 1 : Les produits d'appel sont systématiquement des produits très concurrencés et à faible marge.Attention 2 : On ne fait pas de promotion sur les produits d’appels sauf à vouloir emm…der le concurrent ! Conclusion

Le marketing émotionnel, Patrice Laubignat Le marketing émotionnel se place dans l’héritage du marketing de la caresse… du nombril des clients : « la relation intelligente passe par le nombril de vos clients » (12) et une relation de personne à personne. L’objectif du livre est en effet de « revisiter le marketing de la relation client / marque, en mettant en avant l’humain avant le business, en partant du client et non de la marque, en parlant d’émotions, d’amour et non de fric » (23). Car « c’est davantage une posture philosophique qui distingue aujourd’hui le marketing émotionnel des théorisations scientifiques de la réponse aux besoins de clients toujours plus difficiles à suivre » (189), constat que Lipovetsky fait aussi dans Le bonheur paradoxal (cité par Patrice Laubignat p. 97-101), qui ouvre plus sur un marketing de l’offre que de la demande (190) comme nous l’évoquions dans 5 caractéristiques du postmodernisme. La solution viendra-t-elle alors par l’émotion ? Le credo du marketing émotionnel , de Kevin Roberts

Related: