background preloader

Assyria

Assyria
Overview map of the Ancient Near East in the 15th century BC (Middle Assyrian period), showing the core territory of Assyria with its two major cities Assur and Nineveh wedged between Babylonia downstream (to the south-east) and the states of Mitanni and Hatti upstream (to the north-west). Assyria was a major Semitic kingdom, and often empire, of the Ancient Near East, existing as an independent state for a period of approximately nineteen centuries from c. 2500 BC to 605 BC, spanning the Early Bronze Age through to the late Iron Age. For a further thirteen centuries, from the end of the 7th century BC to the mid-7th century AD, it survived as a geo-political entity, for the most part ruled by foreign powers, although a number of small Neo-Assyrian states arose at different times throughout this period. Centered on the Upper Tigris river, in northern Mesopotamia(Iraq), the Assyrians came to rule powerful empires at several times. Names[edit] Pre-history of Assyria[edit]

Quelle différence y a-t-il entre les Gaulois et les Celtes ? La différence entre les Gaulois et les Celtes est très ténue. Ces termes désignent tous les deux des peuples envahisseurs venus de l'est de l'Europe. La différence réside dans le fait que nous avons admis l'appellation « Celtes » pour qualifier les colons et le terme « Gaulois » pour ceux qui se sont installés sur le territoire de la France actuelle. Cela vous intéressera aussi [EN VIDÉO] Les Gaulois, ces fervents buveurs de vin Les Gaulois sont traditionnellement consommateurs de bière et d’hydromel mais, avec l’invasion romaine, ce peuple celte est rapidement devenu amateur de vin. Importée d’Italie, puis produite sur place, cette boisson s’est rapidement imposée en Gaule. Pour comprendre la légère différence qui subsiste entre les Gaulois et les Celtes, étudions l'origine du mot « Celte ». Les Gaulois et les Celtes, une origine commune La première apparition de cette terminologie vient de l'historien et géographe grec Hécatée de Milet, au VIe siècle avant J. Anecdote

Paléolithique supérieur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique supérieur, parfois également appelé Paléolithique récent[1], est la période de la Préhistoire qui est caractérisée par l’arrivée de l’Homme anatomiquement moderne en Europe, le développement de certaines techniques (lames, outils et armes en matières dures animales, propulseur, etc.) et l'explosion de l'art préhistorique. Il se situe entre 45 000 et 10 000 ans avant le présent et correspond à la fin de la Dernière période glaciaire. Il est précédé par le Paléolithique moyen et est suivi de l'Épipaléolithique (ou Paléolithique final). Le Paléolithique supérieur débute à l'arrivée en Europe de l'Homme moderne (Homo sapiens). Contexte climatique et environnemental[modifier | modifier le code] L'Europe au dernier maximum glaciaire, il y a environ 20 000 ans. Limites de la végétation au maximum glaciaire du Paléolithique supérieur. Évolution des techniques[modifier | modifier le code] Les chevaux de la Grotte Chauvet, Ardèche, France

Mégalithisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mégalithisme est un phénomène complexe, présent dans de nombreuses régions du monde, de la fin de la Préhistoire à nos jours. Le terme désigne une forme d'architecture néolithique consistant à ériger des mégalithes (du grec méga = grand ; lithos = pierre, littéralement de grandes pierres), la période au cours de laquelle ces édifices ont été érigés et leur étude scientifique par les archéologues qui tentent d'en comprendre le sens. Le mégalithisme a notamment revêtu une importance particulière en Europe pour les peuples du Néolithique. L'expression « art mégalithique » est également employée pour faire référence à l'usage de mégalithes, érigés par les groupes préhistoriques à des fins religieuses ou sépulcrales mais aussi comme observatoires astronomiques voire comme médium artistique. L'expression est plus généralement utilisée pour décrire l'art gravé sur des mégalithes. Le mégalithisme dans le monde[modifier | modifier le code]

Art néolithique L'art néolithique est extrêmement diversifié dans ses expressions. Les préoccupations esthétiques au Néolithique s'expriment à travers la décoration des objets utilitaires (céramique, haches polies) mais aussi par la réalisation de sculptures, de parures et d'œuvres rupestres. Il existe de grandes différences régionales. En Europe, l'art figuratif est souvent beaucoup plus schématique et moins réaliste que l'art animalier du Paléolithique. L'art néolithique du Sahara allie des représentations animales très réalistes et des figures anthropomorphes souvent schématiques. L’art néolithique européen[modifier | modifier le code] L’art mobilier néolithique[modifier | modifier le code] Outre de nombreux éléments ornementaux et cérémonials, l’art mobilier néolithique comprend une large gamme de formes de poteries et autres objets quotidiens. Dans le sud-est de l'Europe, du fait de l’influence orientale, la céramique peinte prédomine. Collier néolithique de perles en stéatite On trouve au Sahara:

Mésolithique Reconstitution d'une hutte de chasseurs-cueilleurs mésolithiques en Irlande. Le Mésolithique (du grec μέσος / mesos, « moyen » et λίθος / lithos, « pierre », littéralement « âge moyen de la pierre ») est la période chronologiquement et culturellement intermédiaire entre le Paléolithique qui le précède et le Néolithique qui lui succède. Les groupes humains de cette période perpétuent un mode de subsistance basé sur la chasse, la pêche et la cueillette, sous un climat tempéré proche du climat actuel, tout en commençant à se sédentariser, ou à réduire leurs déplacements saisonniers[1]. Les limites chronologiques du Mésolithique sont variables d'un continent à l'autre et d'une région à l'autre, ainsi que selon les auteurs. Le Mésolithique démarre au Proche-Orient et s'étend progressivement aux régions avoisinantes. Il s'achève avec l'adoption de l'agriculture et de l'élevage comme source alimentaire principale et le recours à la chasse et à la cueillette à titre seulement complémentaire. M.

Related: