background preloader

De l’utopie numérique au choc social, par Evgeny Morozov (Le Monde diplomatique, août 2014)

De l’utopie numérique au choc social, par Evgeny Morozov (Le Monde diplomatique, août 2014)
Dans la « salle de bains connectée », la brosse à dents interactive lancée cette année par la société Oral-B (filiale du groupe Procter & Gamble) tient assurément la vedette : elle interagit — sans fil — avec notre téléphone portable tandis que, sur l’écran, une application traque seconde par seconde la progression du brossage et indique les recoins de notre cavité buccale qui mériteraient davantage d’attention. Avons-nous brossé avec suffisamment de vigueur, passé le fil dentaire, gratté la langue, rincé le tout ? Mais il y a mieux. Comme l’affiche fièrement le site qui lui est consacré (1), cette brosse à dents connectée « convertit les activités de brossage en un ensemble de données que vous pouvez afficher sous forme de graphiques ou partager avec des professionnels du secteur ». Ce qu’il adviendra par la suite de ces données fait encore débat : en conserverons-nous l’usage exclusif ? Seront-elles captées par des dentistes professionnels ou vendues à des compagnies d’assurances ?

http://www.monde-diplomatique.fr/2014/08/MOROZOV/50714

Related:  Forum ouvert table rondeIA[LES COMMUNS]numérique[ PARTICIPATION ]

Deux types de personnes - Un mème parfait comme brise-glace Des doc authentiques très visuels et qui peuvent s’utiliser comme activité brise-glace ou pour apprendre à mieux se connaître, ça vous tente ? L’auteur du Tumblr 2 Kinds of People nous offre ce jeu de cartes sur un plateau et nous fait au passage découvrir le mème du « Deux types de personnes » . Cette habitude populaire, récurrente sur Internet mais aussi dans les conversations, nous amène à diviser de manière assez arbitraire les gens en deux catégories. Nombreux sont ainsi les sites à aborder le sujet via des photos ou des dessins présentant des détails de la vie quotidienne qui différent selon les habitudes ou la personnalité de chacun. Parfois comiques, souvent réducteurs, ces documents n’en gardent pas moins une part de vérité qui donne tout de suite envie de réagir : idéal pour la classe de langue mais également en introduction d’une séance de formation. Nombre de mots : 2582 motsTemps moyen de lecture : environ 12 mnNiveau : ★★☆☆☆ assez facile

Big-Data ou l'illusion déterministe - bertrandsimon.over-blog.com Dans un article daté du 21 avril 2014 le Nouvel Obs donne quelque pistes su ce que sont les Big-Data (BD dans le texte). On y décrit un monde à la Minority report où la publicité ultra-ciblée vous suit partout où vous allez. Dans sa chronique du 11 mars 2014, Xavier de la Porte nous montre à quel point tout ceci n'est peut-être plus tout à fait de la science-fiction et comment les BD peuvent "prédire" ou "voir" un certains nombre d'éléments qui vont bien au-delà des informations livrées directement par les données collectée. La quantité et la variétés des données ainsi que la puissance de calcul à disposition, permettent via des traitements statistiques, d'extraire des liens qui transforment nos comportements en éléments de prédiction pour vos futurs achats (c'est l'aspect trivial), mais aussi votre état de santé, l'évolution de vos idées ou de vos sentiments... Les applications commerciales semblent être la perspective essentielle des BD. Revenons maintenant à l'idée de contrôle.

Les communs, quelles définitions, quels enjeux ? / Geneviève Azam - Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail) PARANCE, Béatrice, DE SAINT-VICTOR, Jacques (dirs), 2014, Repenser les biens communs. Paris, CNRS Éditions, 314 p. PIBOU, Elsa (2013). Les algorithmes ont-ils pris le pouvoir ? Ils classent, recommandent, façonnent nos réseaux, régulent les marchés, détectent les criminels… Les algorithmes ont nos vies à l’œil, pour le meilleur et pour le pire. David est un ado qui aime bidouiller des programmations informatiques sans autorisation. En pleine guerre froide, il réussit à entrer sans le savoir dans le système informatique du réseau de défense militaire américain. L’algopolitique Par Hubert Guillaud le 20/05/15 | 6 commentaires | 2,448 lectures | Impression Dans Les lois de l’imitation, un livre de 1890, le sociologue et criminologue Gabriel Tarde avait définit l’avenir des statistiques comme le “nouvel oeil des médias de masse”. Il écrivait : “Les [journaux] alors deviendront socialement ce que sont vitalement les organes des sens. Chaque bureau de rédaction ne sera plus qu’un confluent de divers bureaux de statistique, à peu près comme la rétine est un faisceau de nerfs spéciaux apportant chacun son impression caractéristique, ou comme le tympan est un faisceau de nerfs acoustiques. Pour le moment, la statistique est une sorte d’œil embryonnaire, pareil à celui de ces animaux inférieurs qui y voient juste assez pour reconnaître l’approche d’un ennemi ou d’une proie”. Image : un visage humain sur Mars, via Wikipedia, exemple d’interprétation erronée de motif.

7 raisons qui font le succès des créateurs du Gore-Tex Vous ne le savez peut-être pas mais derrière le Gore-Tex, un tissu révolutionnaire, il existe une rare famille d’innovateurs de père en fils. Au fil des ans, Bill, Geneviève et leur fils Bob Gore ont construit une organisation tournée toute entière vers l’innovation. Je vous propose de découvrir les 7 raisons qui ont fait et font encore le succès de leur entreprise. Vous trouverez à la fin de l’article une vidéo de Terry Kelly, l’actuelle PDG de Gore. Les surprises de la voiture auto-pilotée - bertrandsimon.over-blog.com Notre soumission aux systèmes automatisés ou intelligents va très loin puisque nous leur confions même notre vie. Le magazine WIRED publiait le 6 mai 2014 une très intéressante chronique de Patrick LIN (cf lien en fin en bas de page) qui pose la question de la gestion des accidents automobiles dans le contexte particulier des voitures autonomes (comprendre les voitures à pilote automatique). En effet, dans une situation d'accident inévitable, comment la voiture doit-elle se comporter ?

Les communs ou la renaissance des corps intermédiaires 2/2 - Dans l’article précédent, j’ai expliqué pourquoi il me semblait problématique que la technique et le numérique soient évacués des discours alternatifs, tels qu’exprimés dans le film Demain. Une autre absence me semble significative. A aucun moment du film le mot communs n’est exprimé. Concertation sur le numérique : les 4 grands thèmes dévoilés Cette fois-ci, c'est presque bon. Après des mois de retards, le Gouvernement a donné le feu vert au Conseil National du Numérique (CNNUm) pour ouvrir sa plateforme de concertation publique sur la future loi sur le numérique, que doit présenter Axelle Lemaire en 2015. Le site est en effet accessible à l'adresse contribuez.cnnumerique.fr. Mais la concertation elle-même n'est toujours pas lancée. Les internautes et autres organisations intéressés par la consultation sont invités à communiquer leur adresse e-mail pour être notifié lors de l'ouverture effective de la concertation, pour laquelle aucune date n'est donnée. Mercredi, alors qu'elle présentait au nom du Gouvernement les grandes lignes de la "République numérique" qu'elle veut impulser, la secrétaire d'Etat au numérique avait affirmé que le lancement était "tout proche" :

Participation citoyenne à la loi numérique: illusion de démocratie ou réelle avancée? En moins d’une semaine, plus de 2 800 personnes y ont contribué. Samedi 26 septembre, le gouvernement a lancé une plateforme participative sur laquelle il a mis en ligne son projet de loi sur le numérique, en préparation depuis plus de deux ans. Le texte a été publié après une première phase consultative réalisée en 2014 par le Conseil national du numérique, qui en avait tiré un rapport de près de 400 pages. Au menu du texte de loi : 30 articles consacrés aux droits et liberté sur internet, dont la neutralité du web, le droit à l’oubli pour les mineurs ou “l’open data par défaut”, qui revient à obliger l’administration à mettre en ligne spontanément “documents et données des organismes publics.” “L’idée, c’est de construire la loi sur le numérique”, a affirmé Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique, dans une interview accordée à Libération. “Mis à part l’Islande, c’est la première fois qu’un Etat en Europe met en œuvre un tel exercice démocratique.”

Related: