background preloader

Pourquoi la déflation est-elle tout sauf une bonne nouvelle ?

Pourquoi la déflation est-elle tout sauf une bonne nouvelle ?
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé C'est l'augmentation des prix en juillet (par rapport à juillet 2013) dans la zone euro, soit le rythme d'évolution le plus faible depuis quatre ans et demi. Se faisant l'écho des déclarations, vendredi 1er août, de son premier ministre, Manuel Valls, François Hollande, dont les propos ont été rapportés par Le Monde, a estimé qu'il y avait un « vrai risque déflationniste » : « En France, l'inflation n'a jamais été aussi basse. Or, si une faible croissance pèse sur les rentrées fiscales, une faible inflation a également des conséquences budgétaires négatives sur les recettes comme sur la dette. » M. Mais pourquoi la déflation fait-elle peur ? Ce phénomène concerne en réalité tous les salariés, consommateurs, épargnants... 1. Certes, le phénomène de déflation n'est au départ que théorique. En termes savants, on dit que la déflation se caractérise par des anticipations générales de baisse des prix futurs. 2. 3.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/08/04/pourquoi-la-deflation-est-tout-sauf-une-bonne-nouvelle_4466555_4355770.html

Related:  didnews51Politique économiqueTerminale obligatoireComprendre

Attention, la mutation numérique n’est pas que technologique Par Barbara Chazelle, France Télévisions, Directions stratégie et prospective « Les responsables de la stratégie assimilent souvent la “transformation numérique” à un changement dans l’investissement technologique. Ses réelles conséquences vont, en fait, bien au-delà de la technologie, pour impacter l’infrastructure, l’organisation et le leadership. Elle est surtout inspirée par une attention renouvelée à l’expérience client dans son ensemble. » Dans son rapport « State of Digital Transformation 2014 », Brian Solis, l'un des plus importants experts américains du marketing numérique, fait état des stratégies et moyens mis en œuvre par les entreprises pour se réinventer. Ou à minima s’adapter à cette ère numérique.

Déchiffrage La croissance sur toutes les lèvres Quel est le point commun entre François Hollande, Ronald Reagan, Angela Merkel, le Front de gauche, l’UMP, Les Échos et Le Figaro ? Réponse : tous espèrent la croissance. Petit tour d’horizon pour le prouver. Ronald Reagan, président des États-Unis d’Amérique (1981-1989) : "Nous croyons qu’il n’y a pas de limite à la croissance et au progrès humain dès lors que les hommes et les femmes sont libres de réaliser leurs rêves" David Cameron, Premier ministre britannique depuis 2010 : "La croissance est la base essentielle de toutes nos aspirations"

Accumulation et exclusion Deux sorties récentes sur les effets du néolibéralisme et de la mondialisation au diagnostic partagé mais aux interprétations divergentes. Expulsions - Brutality and Complexity in the Global Economy Saskia SassenAcheter Brève histoire du néolibéralisme David Harvey Comment calcule-t-on l'évolution de la croissance ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé et Diane Jean L'Insee a douché mardi 24 juin les espoirs de croissance du gouvernement, annonçant une progression du produit intérieur brut (PIB, soit la valeur totale de production de richesse d'un pays) de seulement 0,7 % pour cette année alors que le premier ministre Manuel Valls avait récemment confirmé l'objectif de croissance de 1 %. « Tous les instituts nous laissent penser que nous atteindrons cet objectif », avait-il affirmé. En avril 2013, l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) avait prévu une augmentation de 0,6 point, presque moitié moins que l'objectif fixé par le gouvernement. Depuis, les prévisions ont été, pour certaines, revues à la hausse. Mais pourquoi ces différences entre instituts ? Et pourquoi cette difficulté à anticiper l'évolution de la croissance ?

FUITES – Comment le lobby des climato-sceptiques s’organise Des fuites révèlent les efforts des lobbys climato-sceptiques pour influer sur les politiques. AP Photo/Alexander F. Yuan Après le "Climate gate", c'est une petite revanche pour les climatologues : une fuite de documents confidentiels de l'institut Heartland, un cercle de réflexion libertarien basé à Chicago, met en lumière les efforts – et les montagnes de dollars – déployés dans le but de saper le travail des scientifiques établissant le réchauffement climatique.

La Chine baisse ses taux pour doper la croissance LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Harold Thibault (Shanghaï, correspondance) Bloquée en deçà de son objectif de croissance alors qu’approche la fin de l’année, la Chine s’est résolue à assouplir sa politique monétaire. La banque centrale de la deuxième économie mondiale a baissé ses taux directeurs, vendredi 21 novembre, pour la première fois depuis plus de deux ans. Elle réduit ainsi le coût de l’emprunt à un an de 40 points de base ; il passe à 5,6 %, tandis que la rémunération des dépôts baisse de 25 points à 2,75 %.

L'évolution des inégalités L'évolution des inégalités "L' histoire du siècle est celle d'une formidable réduction des inégalités au sein des nations industrielles, et d'un élargissement tout aussi considérable des inégalités entre les nations elles-mêmes. Pourtant, à partir du milieu des années 1980, une autre tendance est apparue. Les nations les plus riches ont vu resurgir le spectre d'une augmentation des inégalités, tandis que les pays pauvres les plus peuplés, en Asie, se sont engagés dans un processus de croissance rapide.

La croissance économique Objectif de la majorité des économistes et des gouvernements, la croissance économique est soumise à de nombreux débats. Est-elle en bout de course ? Est-elle nocive pour notre planète, donc pour l’humanité ? La croissance est un phénomène récent à l’échelle de l’humanité. Jusqu’au 16e siècle, la croissance du PIB n’a jamais excédé la croissance démographique ; pour le dire autrement, génération après génération, le niveau de vie individuel moyen est resté globalement stable. Avec la Révolution industrielle, au 19e siècle, la croissance a fait une entrée fracassante dans l’économie mondiale, mouvement qui s’est encore accéléré au milieu du 20e siècle.

Le lobby climatosceptique financé par le pétrolier Exxon Le géant américain a versé l'an dernier plus d'un million d'euros à plusieurs groupes d'influence luttant contre le contrôle des gaz à effet de serre, révèle la presse britannique. Le temps se couvre pour les climatosceptiques. Le quotidien britannique Times a révélé lundi que plusieurs organisations qui luttent contre les projets de limitation des gaz à effet de serre sont financées par le géant pétrolier américain ExxonMobil (maison mère d'Esso), à hauteur de presque un million de livres (1,2 million d'euros). Les climatosceptiques, qui réfutent la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique - quand ils ne mettent pas en cause le réchauffement lui-même -, s'opposent aux tentatives de régulations des émissions de gaz à effet de serre. De fait, leurs positions convergent donc avec les intérêts des groupes pétroliers. Parole non tenue

Japon : dernière chance pour les « abenomics » LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Marie Charrel Les chiffres sont de mauvais augure. En novembre, l’inflation japonaise n’a progressé que de 2,7 % sur un an, après 2,9 % en octobre, au plus bas depuis septembre 2013, selon les statistiques officielles publiées vendredi 26 décembre. Pire, la consommation a de nouveau reculé (– 2,5 %) sur le même mois, tandis que la production s’est effondrée de 0,6 %. Seule note positive : le taux de chômage est resté stable, à 3,5 %. Laissant craindre que l’économie nippone ne sombre à nouveau dans la récession, cet inquiétant tableau augmente encore un peu la pression sur les épaules du premier ministre Shinzo Abe.

Qu'est-ce qu'un paradis fiscal ? - Dessine-moi l’éco Transcription automatique corrigée Qu'est-ce qu'un paradis fiscal ? Les entreprises sont imposées sur leurs bénéfices, et les ménages sur leurs revenus. Ils peuvent chercher à réduire le montant de leurs impôts en transférant leurs bénéfices ou leurs revenus dans un paradis fiscal. L'OCDE, organisation internationale qui réalise des études économiques, a défini 3 critères pour qu'un pays soit considéré comme un paradis fiscal. Carte mentale sur les sources de la croissance économique Carte mentale sur les sources de la croissance économique Carte mentale sur les sources économiques de la croissance autour des notions de croissance extensive, intensive et endogène. Schéma fait à partir de Microsoft PowerPoint. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

USA : les nouvelles stratégies du lobby climato-sceptique Les éditorialistes américains et étrangers s'étranglent face à l'absurdité de la loi votée ce mois-ci par la Caroline du Nord. Tout remonte au printemps, lorsque les autorités fédérales américaines demandent à une commission scientifique d'évaluer les risques du réchauffement climatique sur cet Etat côtier. Selon le rapport, il faut s'attendre à une montée des eaux d'un mètre d'ici à la fin du siècle. Ce qui fait passer plus de 4 000 kilomètres carrés de terres dans la catégorie des zones inondées ou inondables. Intérêts économiques contre vérité scientifique Pour l'industrie touristique, les petits commerces et les habitants locaux, cette prévision est une catastrophe économique...dont ils refusent tout simplement les conclusions.

Pourquoi l'austérité n'est pas la bonne politique économique - Les Echos Politique Elysée : renvoyé en correctionnelle, Faouzi Lamdaoui démissionne Le conseiller « Egalité et diversité » de François Hollande, cité à comparaître en correctionnelle pour « abus de biens sociaux » pour des faits... Juppé salue «une bonne rencontre» avec Sarkozy

Related: