background preloader

Images Analyses : pédagogie et éducation à l'image

Images Analyses : pédagogie et éducation à l'image

Notes sur la structure informationnelle de la photographie [Lors de la dernière session de son séminaire Mythes, images, monstres, André Gunthert a développé une passionnante analyse sur L’illusion de la relique. Les malentendus de l’enregistrement photographique. Son exposé m'a remémoré un article publié en 2008 sur mon blog précédent, et que je présente à nouveau ci-dessous. L'objectif de cette reprise est de poursuivre le débat en proposant une interprétation selon la philosophie de l'information des questions théoriques liées à l'enregistrement et à l'indicialité. 1. La photographie et le cinéma sont souvent définis par leur caractère indiciel. De nombreux travaux théoriques ont ensuite repris, discuté et raffiné ce concept d‘index qui apparaît d’ailleurs bien plus complexe chez Peirce qu’il ne l’est dans la citation ci-dessus. Cette formulation indicielle est devenue extrêmement banale et l’on peut s’étonner que les études visuelles ne semblent pas avoir proposé d’autres concepts majeurs depuis plus de vingt ans. 2. Définition 1 Commentaire

“Sans retouche” Fig. 1. Anonyme, portrait de jeune femme, tirage moderne sur papier albuminé d’après négatif verre au collodion humide, 17,6 x 12,7 cm, vers 1875, coll. part. 1Au début des années 1990, alors que les images numériques envahissent les écrans, les théoriciens du visuel sont formels: ces simulacres n'ont rien de commun avec la bonne vieille photographie. Cette opinion s'appuie sur le constat de la nature des images, composées d'unités discrètes – les pixels –, qui abolirait le lien analogique avec le réel. Pourtant, comme s'ils soupçonnaient l'insuffisance de ce distinguo subtil, tous les spécialistes avancent un second argument: la facilité de modifier l'image grâce à la retouche numérique. 1 «When we look at photographs we presume, unless we have some clear indications to the contrary, tha (...) 2«Lorsque nous regardons des photographies, sauf claire indication du contraire, nous présumons qu'elles n'ont pas été retravaillées», écrit William J. 2 André Rouillé, La Photographie. 3 Cf.

Sémiotique versus iconique Venant compléter le panorama des théories contemporaines de l’image que la série d’ouvrages collectifs intitulée Penser l’image se propose de dresser depuis 2010, ce troisième et dernier volume dirigé par Emmanuel Alloa offre une voie d’accès privilégiée à un débat portant sur la lisibilité des images. Quels sont les processus perceptuels et cognitifs qui nous permettent de déchiffrer les images ? Ce qui est « visible » peut-il être également « lisible » ? L’image possède-t-elle des signes que le spectateur doit décoder, comme le fait le lecteur d’un texte ? Ou bien, au contraire, se soustrait-elle à toute opération de lecture ? S’agit-il d’envisager l’existence d’un mode de lecture non-textuel propre à l’image ? Les seuils de lisibilité Certains articles de ce recueil s’emparent en particulier avec finesse de la question des seuils de lisibilité – qu’est-ce qui fait basculer de l’appréhension de l’indéterminé à la détection de quelque chose de précis dans l’image ? Questions de méthode

Les images sont-elles à l'origine des tendances ? - Influencia Depuis l’année dernière et le livre « The Creative Focus », agences et annonceurs peuvent connaître les tendances visuelles de l’année en cours dans la communication. Comment ? Grâce au bilan annuel de Getty Images. Vous connaissez vous les « Vanguardians » ? Depuis l’année dernière, l’agence internationale de photos, un des premiers créateurs et distributeurs mondiaux de contenu visuel et autres médias numériques, propose en effet un bilan des tendances visuelles utilisées dans la communication. Si la tendance des « Vanguardians » s’illustre par des visuels démontrant la responsabilité sociale et économique des individus, la pub et le marketing surfent déjà dessus. INfluencia : quels sont l’ambition et l’intérêt de Getty Images en dressant un bilan des tendances visuelles de l’année à venir dans la communication ? INfluencia : vous avez évoqué vos données internes mais globalement, quelle data utilisez-vous pour arriver à prédire, à anticiper ces tendances ?

Lorsque les images bernent notre mémoire Pour nous informer sur l'état du monde, nous avons accès à des mots: aux descriptions, interprétations, démonstrations, opinions, des journalistes. Nous avons aussi accès à des images et à des vidéos. Que les mots puissent être trompeurs et peu fidèles à la réalité, cela semble évident. Après tout, le langage n'est qu'un moyen imparfait pour rendre compte du monde qui nous entoure. Il ne peut qu'être approximatif. Mais les photos? S'il en est ainsi, nous devrions être beaucoup moins sur nos gardes lorsque nous sommes confrontés à des photographies qu'à des textes. Et c'est bien comme cela que fonctionnent les consommateurs de presse, semble-t-il. De même on constate que la présentation d’une photo transforme notre mémoire du texte qui l’accompagne. Et pourtant, les photos sont elles-mêmes le produit d'une subjectivité. Outre cette forme de favoritisme, des manipulations plus grossières peuvent intervenir via la falsification de photographies. Des exemples de ce genre abondent.

Comment vos photos personnelles se retrouvent, à votre insu, sur Google Imaginez la scène: vous photographiez une fête particulièrement déjantée, avec moult invités déguisés, dépoitraillés ou dans un état d’ébriété avancée, parmi lesquels votre patron direct (pourquoi pas ?), votre épouse, et vous-même. Et le soir même, ces clichés se retrouvent en accès libre sur Google Images dès que vous y tapez vos nom et prénom. Vos photos privées accessibles à tous ? C’est l’expérience étrange qu’a vécue Alexandre, un architecte parisien, dans la nuit du 10 au 11 janvier. Les photos de sa famille, ses photos de vacances et des photos de lui totalement hirsute dans son lit. L'impact de la fonction "Instant upload" Comment ces photos privées ont-elles pu se retrouver sur Google Images ? Ensuite, si vous avez paramétré ces photos de telle sorte que leur accès soit public, elles peuvent être accessibles à n’importe quel habitant de la planète... Jusqu'à 6 semaines de délai pour les faire enlever de Google Une vigilance vraiment nécessaire Par Fleurpudlo, le 13/04/2011

Le droit à l’image des personnes physiques Chacun a droit au respect de sa vie privée (art. 9 du Code Civil). Le droit à l’image, en tant qu’attribut de la personnalité, fait partie de la vie privée. Toute atteinte au droit à l’image constitue de ce fait une violation de la vie privée. Le Droit à l’image des personnes est un droit absolu : CA. Le droit à l’image est-il applicable à Internet ? Conséquences pour la personne souhaitant diffuser une image d’une personne physique 1°) Obtention de l’accord express de la personne : Contenu de l’accord : L’accord doit porter sur la prise l’image elle-même ainsi que sur sa publication si cette image doit être publiée. 2°) Peut-on publier des photos de mineurs ? Oui, mais il faut l’accord exprès des deux parents. 3°) Exceptions à l’obtention de l’accord de la personne Accord tacite : Parfois, l’accord tacite peut se déduire du comportement de la personne. Il en est ainsi, par exemple, d’une personne physique participant à une manifestation et dont la photographie est prise. 5°) Sanctions

Supprimer toutes les métadonnées des photos Tutoriel facile sous Windows et Linux pour effacer toutes les informations de vos photos avant de les envoyer sur Internet Voilà un sujet que je n'ai jamais abordé sur ce blog, enfin en fait, non, pas tout à fait. Savez-vous que lorsque vous prenez des photos avec vos nouveaux smartphones rutilants ou même avec vos nouveaux petits APN, ceux-ci ne se gênent pas pour ajouter de nombreuses informations, et notamment des informations très précises comme la géolocalisation. De ce fait, il est tout à fait possible, lorsque vous mettez vos photos sur facebook, et bien sûr, partout ailleurs sur Internet de retrouver l'endroit où vous vous trouviez au moment de la prise de vue. Google, est à ce propos une entreprise qui propose des outils très puissants, qui vont justement faire ce genre de sale boulot, plutôt rapidement. Les EXIF servent à inscrire dans l'image, les informations de type matériel, date, ouverture, focale, ISO... Supprimer TOUTES les métadonnées d'une photo sous Linux

L'histoire de partage de photos Infographie Photo sharing has come a long way. 20 years ago the process of taking, processing, and distributing a photo could take weeks or longer. Now, mobile apps such as Instagram allow us share photos in seconds. What follows is a brief history of photo sharing—where we’ve been and where we’re going. Special thanks to @semil and @techcrunch. View an enlarged version of this infographic » Click here to download a .pdf version of this infographic. Want to display this infographic on your site? <b>++ Click Image to Enlarge ++</b><br /><a href=" src=" alt="The History of Photo Sharing"></a><br />Source: <a href=" History of Photo Sharing Infographic</a> Tweetables:

5 outils en ligne gratuits pour retoucher des photos La disparition de l’outil en ligne Picnik pour retoucher des photos et ajouter des effets fait que bien des internautes souhaitent trouver des alternatives à ce logiciel bien pratique que Google a décidé de stopper. NetPublic.fr présente 5 alternatives à Picnik.com. Elles ont pour point commun d’être gratuites, sans nécessité de s’inscrire et relatives faciles à prendre en main. PicMonkey L’outil en ligne gratuit PicMonkey permet de retoucher des photos et images. Pixlr Disponible en français, Pixlr permet à l’ouverture 4 choix ; créer une nouvelle image, ouvrir une image à partir de l’ordinateur, ouvrir une image à partir de son URL ou encore ouvrir un cliché dans la bibliothèque. Ipiccy Ipiccy séduit par une interface dépouillée de fonctionnalités associées à des icônes pour en faciliter la compréhension. 41 effets différents sont disponibles et 15 effets supplémentaires de retouche pour des portraits. Adobe Photoshop Express Editor FotoFlexer Licence :

Quelles différences y-a-t-il entre les différents formats Mpeg ? Toutes versions confondues, les normes MPEG sont des algorithmes de compression vidéo élaborés par un groupe d'experts, le Moving Picture Experts Group, qui opère sous les auspices de l'Organisation Internationale de Standardisation (ISO). Quatre versions se sont succédées, toutes n'ayant pas exactement les mêmes attributions. La norme MPEG1 a été le premier résultat de ces travaux sur la vidéo et a permis la compression efficace de données. Cette norme décompose une séquence vidéo en plusieurs parties qui remplissent toutes un rôle dans le codage et la compression d'une séquence. La norme MPEG2 a élargi le champ d'application du MPEG1, notamment en améliorant la qualité de l'image. Par rapport à MPEG1 dont le son était codé en MP3, le MPEG2 apporte le son Surround et Dolby AC3, et des canaux pour plusieurs langues. La norme MPEG3 est aujourd'hui tombée en désuétude. Enfin, créé en 1998, la norme MPEG4 a pour but de trouver un compromis entre qualité et taille des fichiers.

Dix techniques amusantes pour faire des photos différentes par DigitalRev Dans une nouvelle vidéo, les trublions de DigitalRev viennent de présenter dix “hacks” plus ou moins pertinents et gratuits pour vous faciliter la vie ou faire des photos différentes. De la vaseline sur l’objectif, un trépieds maison avec une corde, ou encore un bokeh artificiel, DigitalRev vient d’expliquer tout ça et plus encore dans une vidéo intitulée “Photography Hacks for Free”. Toujours avec le ton bien particulier qui caractérise ces joyeux lurons, l’équipe dévoile des techniques qui nous rappellent forcément les vidéos ingénieuses de COOPH qui sont elles à voir ou à revoir ici. + DigitalRev + via ISO 1200

Related: