background preloader

Les orques vivent un enfer dans les parcs. J'ai vu les coulisses de Marineland : révoltant

Les orques vivent un enfer dans les parcs. J'ai vu les coulisses de Marineland : révoltant
Related:  Orques en captivité.Marineland

La vie en captivité : 7 raisons de ne pas garder des orques en prison La vie en captivité 7 bonnes raisons pour lesquelles les orques ne devraient pas être détenues Adapté de l'ouvrage de David Kirby (2012)"Mort à SeaWorld : Shamu et la face obscure de la captivité des orques" Chaque année, des millions de gens payent le prix fort pour visiter SeaWorld ou d'autres lieux où les orques sont maintenus en captivité (le Marineland d’Antibes, par exemple, ou bien encore Loro Parque). Mais ils n’en perçoivent que l’aspect fastueux, brillant et joyeux : les salto arrière, les mignons baisers et les grands éclaboussements finaux, emblématiques de la mise en scène habituelle de tout spectacle d’épaulard. Mais ici, au contraire, pour votre information, nous allons mettre en en avant sept bonnes raisons pour lesquelles la captivité des orques doit être désormais considérée comme un moyen obsolète et cruel de divertir les humains. 1) La mortalité accélérée Kandu saigne à mort après une altercation avec une autre femelle. La preuve n'aurait pas pu être plus claire.

Marineland sues another publication Marineland's eighth lawsuit since 2012 is seeking $600,000 in damages from a Vancouver publication for a story it claims is “indifferent to the truth.” The park is seeking $500,000 for defamation and $100,000 in punitive damages from the weekly Georgia Straight and writer Travis Lupick for an article published and posted online April 28 titled ‘Vancouver Aquarium seals left blind or dead after transfer to Marineland.’ The article’s title has since been amended to ‘Vancouver Aquarium seals allegedly left blind or dead after transfer to other facility.’ Marineland filed its Statement of Claim July 28 at the St. The story, which hasn’t been removed from the paper’s website but has been updated, alleges five harbour seals transferred from the Vancouver Aquarium to Marineland in 2005 all fell ill from “poor water chemistry” related to spikes in chlorine and ozone levels. None of Marineland’s allegations have been proven in court.

SeaWorld, Southwest Airlines Ending Partnership Southwest Airlines and SeaWorld Entertainment are ending their 25-year-old marketing partnership, officials with both companies said Thursday, as the airline has been urged by animal rights activists to terminate the relationship. The partnership won't be renewed at the end of the year when the current contract expires. As part of the partnership, three Southwest airplanes had various SeaWorld animals painted on their bodies. Those planes will be returned to Southwest's traditional livery. SeaWorld officials said the decision was mutual. "Southwest and SeaWorld have enjoyed their long relationship, and wish each other continued success," the statement said. SeaWorld has parks in Orlando, Florida; San Antonio and San Diego. Southwest spokeswoman Marilee McInnis said it was a business decision as the airline intends to focus on international service. Earlier this year, animal rights activist held a rally and dropped off a petition at Southwest, urging the airline to end the relationship.

Droguées, peau brûlée par le soleil, blessures cachées par de la peinture: voici les horribles conditions de vie des orques à SeaWorld - RTL Info Les parcs d’attractions aquatiques SeaWorld sont dans la tourmente. Une grand-mère de Caroline du Sud a porté plainte contre eux après s’être rendu au parc d’Orlando en 2013 et avoir vu l’état des animaux. Selon Joyce Kuhl, les orques sont droguées, on peint leurs blessures pour les cacher et elles sont laissées dans des piscines si peu profondes qu’elles ont la peau brûlée par le soleil. Les brûlures sur leur peau seraient si vilaines que les employés seraient obligés de les recouvrir avec de l’oxyde de zinc noir Dans sa plainte, Mme Kuhl affirme que les orques sont laissées dans des bassins d’un peu plus de 2 mètres de profondeur où elles passent le plus clair de leur temps à rôtir. Elle a vu des orques se frapper la tête contre les parois de leur bassin et faire grincer leurs dents sur les murs et les sols Peta vs. La compagnie et des défenseurs des animaux se sont également livré une bataille sur les réseaux sociaux au sujet d'une campagne de SeaWorld sur le traitement des orques.

Marineland | Réponse de Marineland au projet de loi privé déposé par le sénateur Moore NIAGARA FALLS, ON, le 11 juin 2015 /CNW/ - Le sénateur Moore de la Nouvelle-Écosse et Elizabeth May de la Colombie-Britannique ont déposé aujourd'hui un projet de loi qui a comme principal effet de faire perdre leur emploi à des milliers d'Ontariens et de détourner le million de visiteurs que Marineland attire dans la région de Niagara vers leurs comtés, l'un sur la côte Est et l'autre sur la côte ouest. Il s'agit d'un projet de loi favorisant la création d'emploi et le tourisme sur les deux côtes au détriment de l'Ontario, ce qui entraîne la perte de milliers d'emplois à Niagara Falls et dans la région, et prive les Ontariens moyens d'avoir la chance de voir des mammifères marins. Lorsqu'on l'a interrogé à ce sujet, le sénateur Moore a déclaré qu'il ignorait les conséquences économiques que son projet de loi aura sur l'emploi en Ontario ou sur les Ontariens. En fait, « les estuaires sont des habitats d'été très importants pour les bélugas. M. Naomi Rose, septembre 2011 SOURCE Marineland

Bite Back exige l'arrêt du programme d'élevage des dauphins au Boudewijn Seapark (Belga) L'organisation de défense des droits des animaux Bite Back a exigé l'arrêt immédiat du programme d'élevage de dauphins au Boudewijn Seapark à Bruges. Dimanche, l'association s'est postée devant l'entrée du parc demandant que "cette prison pour dauphins ferme", a indiqué le porte-parole de Bite Back, Benjamin Loison. L'action de protestation a été provoquée par la mort, début juillet, du bébé dauphin baptisé Origi. Lorsque le cétacé est né le 23 juin dernier, l'organisation avait déjà exprimé son inquiétude. Elle estimait qu'il était intolérable que l'animal passe l'entièreté de sa vie en captivité.

L'affaire Kasatka et les orques tueuses d'Antibes - Dauphinlibre.be Le Marineland d’Antibes L’affaire Kasatka et les orques tueuses du Marineland d’Antibes Au contraire de leurs homologues qui vivent en liberté et n’’attaquent jamais l’homme (un seul cas recensé de bousculade, aucun mort), les orques captives sont dangereuses. Toutes, aux yeux de leurs propres dresseurs, sont des bombes à retardement. Stressées, désespérées, droguées, transformées en robots, privées de leurs amis, de leurs enfants, qu’’elles voient partir ou mourir sans pouvoir rien faire, isolées au sein de groupes mal assortis où l’’agressivité règne, confinées dans des bassins ridiculement petits, bon nombre d’’entre elles finissent par péter les plombs. On l’’a vu pour Ky, pour Tilikum, mais aussi pour l’’orque Kasatka et tant d’autres. Mais bien sûr, aucun pays gardant des orques en bocal n’échappe au phénomène. Death at Seaworld Death at seaworld : un livre de David Kirby Des orques tueuses en France ? Quelle est votre réaction après le drame de Sea world ? « Bien sûr. En effet. video

Freya, l’orque captive, meurt prématurément au Marineland d’Antibes | Mr Mondialisation Freya, l’orque captive, meurt prématurément au Marineland d’Antibes Le Marineland d’Antibes vient d’annoncer une bien triste nouvelle : la mort de leur matriarche suite à « une longue maladie ». Les militants s’indignent de cette nouvelle polémique qui frappe le fameux parc marin. En effet, l’animal vient à peine d’atteindre la moitié de sa moyenne d’âge normale. Elle s’appelait Freya Freya est une orque qui a été capturée par SeaWorld en 1982, à l’âge de 2 ans, au large des côtes islandaises. Crédit : thedodo.com De leur côté, les responsables des parcs affirment que leurs pensionnaires vivent mieux et plus longtemps dans leurs piscines car ils seraient protégés des dangers de l’océan. Freya fit au total 4 fausses couches, l’enfermant dans ce que certains pensent être une profonde dépression, et donna naissance à un petit mâle nommé Valentin. Une vie en captivité inadaptée par nature La préservation, le faux argument Après l’indignation, la mobilisation !

1. L’actualité environnementale avec Christophe Marie et Lamya Essemlali C'est pas du vent 2. Invité : Dominique Pialot Christophe Marie de la Fondation Brigitte Bardot et Lamya Essemlali présidente de Sea Shepherd France, témoigneront des massacres à l’encontre des globicéphales aux îles Féroé. Sites à voir : Zoom sur l’actualité environnementale aux Amériques. Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail... Le mail a bien été envoyé RFI dernières éditions Quand les orques se rebellent face à leur geôlier : l'Homme Orques dans le parc d'attraction de Mariland - France© Sébastien Davy Alors que les orques sont des mammifères sociaux, intelligents et qui sillonnent presque toutes les mers du globe, elles souffrent de leur captivité dans les delphinariums du monde entier. Ce qui est certain, c'est que leur souffrance loin d'être seulement physique, est également morale. Les orques ou épaulards (Orcinus orca) peuvent être vus dans pratiquement n'importe quel région marine, de l'équateur aux eaux polaires. Les orques mesurent de 7 à 9 m de long et pèsent entre 5 et 8,5 tonnes. Enfin, l'orque a une espérance de vie importante : les mâles peuvent vivre jusqu'à 50 à 60 ans et les femelles de 80 à 90 ans ! Les orques, des animaux sociaux... Les orques vivent en sociétés matriarcales, comme les éléphants qui font preuve d'une sentience remarquable et touchante. Les orques conservent des relations fortes même avec leurs fils adultes. Qui souffrent de la captivité dans les delphinariums Que pouvons-nous faire ?

Massive Protest Rocks Marineland Antibes Helene Hesselager O´Barry Reports from Marineland Antibes Mai Li O’Barry/Dolphin Project More than six hundred people including Dolphin Project’s Ric O’Barry and Blackfish star John Hargrove showed up to protest the confinement and commercial exploitation of killer whales in Marineland of Antibes, France. In captivity, these highly social and intelligent marine mammals, who normally swim up to 100 miles per day, are confined to minuscule concrete tanks and trained to perform shows for crowds of tourists. Ric O’Barry speaks to the crowd outside MarinelandPhoto: DolphinProject.com John Hargove and Ric O’Barry both attended the Antibes protest/Dolphin Project John Hargrove, who is a former senior killer whale trainer for SeaWorld and author of “Beneath the Surface,” was also present , adding a strong voice to the message that these magnificent marine mammals do not belong in captivity. Just last month, the female orca by the name of Freya died at Marineland, at 32 years of age. View All Posts

Pamela Anderson part à la rescousse des dauphins Par: rédaction 25/07/14 - 12h23 Source: AFP © photo news. Pamela Anderson, qui a depuis longtemps troqué son célèbre maillot rouge pour la cause des animaux, veut alerter sur la chasse séculaire de dauphins aux Iles Féroé, que certaines ONG qualifient de "massacre obsolète", en se rendant sur place la semaine prochaine. © reuters. Pamela Anderson et le fondateur de Sea Sheperd Paul Watson © ap. L'actrice canadienne doit donner une conférence de presse sur place mardi puis rencontrer les équipes de terrains des ONG Sea Sheperd et la Fondation Brigitte Bardot, qui viennent de lancer une nouvelle campagne contre les "grinds", a indiqué vendredi à l'AFP la Fondation Bardot. Lire aussi Le Danemark appelé à stopper les "tueries" aux îles Féroé

Related: