background preloader

Eolien en mer : GDF Suez remporte deux appels d'offres importants

Eolien en mer : GDF Suez remporte deux appels d'offres importants
Le consortium emmené par le groupe GDF Suez a remporté l'appel d'offres pour la construction et l'exploitation d'éoliennes au large du Tréport (Seine-Maritime) et de Noirmoutier (Vendée), a annoncé mercredi 7 mai, la ministre de l'écologie et de l'énergie, Ségolène Royal. Il contruira des dizaines d'éoliennes pour une capacité totale de 1 000 mégawatts (MW) – équivalant à la puissance d'un réacteur nucléaire. GDF Suez, en partenariat avec le portugais EDP Renewables et le français Neoen Marine, avait annoncé proposer une nouvelle turbine de 8 MW développée par Areva. Pour ce deuxième appel d'offres lancé en France pour des éoliennes en mer, ce consortium était face à un autre emmené par EDF. EDF Energies nouvelles, en partenariat avec l'allemand WDP offshore, avait annoncé proposer une turbine Haliade 150 développée par le français Alstom, d'une puissance de 6 MW.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/05/07/eolien-en-mer-gdf-suez-remporte-les-appels-d-offres-au-treport-et-a-noirmoutier_4413044_3234.html

Related:  Géographie des mers et des océansAMB_Mers & Océans

L'Europe, la puissance et la mer Dans cette évolution, la mer a pris une importance de plus en plus grande (facilité des échanges grâce aux navires, littoralisation du peuplement). La population augmente encore de façon sensible, alors que les ressources terrestres s'épuisent ou approchent de leurs limites en termes de développement durable. D'autres matières premières et sources d'énergies sont indispensables pour nourrir la population et subvenir à ses besoins. Evo Morales rêve (toujours) de la mer Candidat à un troisième mandat présidentiel en octobre, Evo Morales souffle sur les braises d'un conflit historique avec le Chili voisin sur un accès de la Bolivie à la mer en distribuant à tout-va dans le pays un ouvrage sur le sujet. Le président de la Bolivie Evo Morales est en campagne pour un nouveau et troisième mandat lors de l'élection du 12 octobre, et ses perspectives de réélection semblent confortables. Toutefois, le président a souhaité marquer un grand coup pour montrer à l'opinion publique son implication et "diffuser la cause de la Bolivie auprès de la communauté internationale", écrit le quotidien chilien La Tercera.

Le retour de la revendication maritime bolivienne , 2011, [en ligne], consulté le 26/01/2015, URL : La revendication maritime, réponse populiste à une crise politique bolivienne Le réveil des litiges frontaliers Références La haute mer : un espace aux frontières de la recherche géographique 1L’océan a longtemps été perçu comme une frontière et est encore considéré comme tel dans les recherches en géographie. Il est pourtant un lien pour les sociétés et aussi pour la géographie un pont intra et interdisciplinaire. Une des principales difficultés pour analyser l’océan tient à la nature propre de cet espace (liquide) et à son immensité qui lui confèrent une forte altérité. C’est un espace physique complexe qu’il est nécessaire de saisir car prédominant même si on ne peut se vouloir déterministe. Malgré le caractère changeant et mouvant de l’espace maritime une certaine permanence des phénomènes montre la dualité de ce milieu que l’on retrouvera fréquemment.

La mondialisation des activités halieutiques: brève analyse géohistorique La mondialisation des activités halieutiques: brève analyse géohistorique Mots clés: Économie-monde • Espace-monde • Géohistoire • Mondialisation • Pêche L’objectif de cette contribution est de proposer une analyse géohistorique de la mondialisation des activités halieutiques dont la montée en puissance s’effectue en étapes successives. Les activités des pêches relativement ubiquistes s’inscrivent, jusqu’au XVIIIe siècle, dans un processus de planétarisation porté majoritairement par deux économies-monde émergentes fortement «régionalisées» (européennes et japonaises).

L’acidification des océans aura d’importantes conséquences pour la biodiversité Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart Le fait est encore relativement méconnu du grand public : le changement climatique n’est pas la seule conséquence des émissions humaines de dioxyde de carbone (CO2). Celles-ci sont aussi responsables de l’acidification des océans, phénomène qui aura des conséquences importantes sur la biodiversité marine d’ici à la fin du siècle. Une trentaine de spécialistes internationaux de biologie marine ont conduit une synthèse des connaissances sur le sujet, rendue publique mercredi 8 octobre à Pyeongchang (Corée du Sud), au cours de la 12e Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique. Les auteurs rappellent d’abord que le phénomène ne se réduit pas à une prévision pour l’avenir, mais qu’il est d’ores et déjà mesurable. « Par rapport à la période préindustrielle, l’acidité des océans a augmenté d’environ 26 % », écrivent-ils.

Mers et océans : les espaces maritimes et leurs dynamiques contemporaines - Ressources classées - Histoire-géographie et éducation civique - Éduscol Ces dernières années, les enseignants en poste et les futurs enseignants sont confrontés à nouveau à la thématique maritime. Introduction Premièrement, la rénovation des programmes scolaires permet de traiter en classe un certain nombre d’enjeux majeurs (« nourrir les hommes », « les enjeux énergétiques », les « littoraux comme espace convoités » ou « acteurs, flux et réseaux de la mondialisation », « les mondes arctiques : une nouvelle frontière sur la planète », « espaces maritimes aujourd’hui : approche géostratégique »…).

La Réunion : remous autour du hub de CMA CGM CMA CGM projette d'implanter à La Réunion une plate-forme régionale de transbordement lui permettant de décharger ses navires en provenance d'Asie ou d’Europe pour ensuite réacheminer les marchandises vers l’Afrique de l’est, notamment. Le chiffre avancé atteint les 100 000 conteneurs par an à l’horizon 2018. Mais le groupe français, seul à ne pas encore avoir de hub dans l'océan Indien, à la différence de MSC ou Maersk, souhaite avoir la main sur le terminal portuaire. Un terminal aujourd'hui tenu par trois aconiers de la place (Somacom, SGM et SAMR). La CGTR Ports et docks a tenu le jeudi 23 octobre une assemblée générale pour dénoncer « les manœuvres » des aconiers installés. « Ils veulent faire peur aux dockers, leur disant que CMA CGM va venir avec ses propres employés. » Le patron de la fédération Ports et docks assure avoir déjà obtenu des garanties de CMA CGM sur cette question de l'emploi local.

Géographie des mers et des océans : les grands axes thématiques Ces dernières années, les enseignants en poste et les futurs enseignants sont confrontés à nouveau à la thématique maritime. En effet, premièrement, la rénovation des programmes scolaires permet de traiter en classe un certain nombre d’enjeux majeurs (« nourrir les hommes », « les enjeux énergétiques », les « littoraux comme espaces convoités » ou « acteurs, flux et réseaux de la mondialisation », « les mondes arctiques : une nouvelle frontière sur la planète », « espaces maritimes aujourd’hui : approche géostratégique »…). Deuxièmement, le renouvellement des questions aux concours du CAPES et des agrégations de Géographie et d’Histoire – à travers par exemple la « Géographie des conflits » ou la question « Canada-Etats-Unis-Mexique » ont aussi permis de placer l’étude des espaces maritimes dans les questions aux programmes. Enfin, ce champ nouveau - à l’articulation entre milieux, géoéconomie, géopolitique et géostratégie – rencontre un réel intérêt. 1.

Le porte-conteneurs Bougainville, le plus grand navire de la CMA-CGM-Oct 2015 François Hollande a inauguré le 6 octobre au Havre (Seine-Maritime) le porte-conteneurs Bougainville, le plus grand navire de la compagnie française CMA-CGM, troisième armateur mondial. Ce mastodonte affecté à la ligne Europe/Asie peut transporter 17 220 conteneurs. Visite guidée d’un rouage de la mondialisation. Bienvenue à bord du Bougainville. Le plus grand porte-conteneurs de la compagnie française CMA-CGM a été inauguré mardi 6 octobre au Havre (Seine-Maritime) en présence de François Hollande. Ce géant des mers – 398 mètres de long, 54 mètres de large - peut transporter 17 720 conteneurs EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur). La mer d'Aral complètement asséchée en un demi-siècle ENVIRONNEMENT - Les images satellite prises ces dernières années ne laissaient que peu d'espoir sur le sort qui attendait la mer d'Aral. Autrefois considérée comme l'un des plus grands lacs du monde, cette étendue d'eau s'est asséchée sur les 50 dernières années jusqu'à quasiment disparaître en 2014. Sur des clichés que vient de publier la Nasa, on découvre qu'il ne reste en effet qu'une minuscule portion du lac qui s'étendait dans les années 1960 sur plus de 65.000 km2 entre le nord du Kazakhstan et le sud de l'Ouzbékistan.

"Le transport maritime et les rivages de la mer" J.M. Miossec (idée schémas) Mer invisible, mer nourricière L’événement est passé inaperçu, comme souvent en France lorsqu’il s’agit des « choses de la mer ». Le 4 juin 2013, la compagnie internationale CMA-CGM (troisième opérateur mondial de transport maritime par conteneurs, environ 10 % du marché) inaugurait son porte-conteneurs « Jules Verne », à ce jour le plus grand du monde, et en profitait pour fêter son trente-cinquième anniversaire. François Hollande, en chemin pour l’inauguration de « Marseille, capitale de la culture 2013 », avait même fait une rapide escale pour prononcer un discours (très) rapide et (fort) convenu. Cet événement n’a guère été couvert par les médias nationaux.

Lancement de la première centrale française de géothermie marine > Géothermie La convention pour la construction de la première centrale de production thermo-frigorifique marine en France a été signée le 30 septembre 2014 à Marseille, entre plusieurs entités dont le Groupe Constructa, la Foncière des Régions et Cofely Services, filiale du groupe GDF Suez. Située en plein cœur de l'EcoCité Euroméditerranée, cette centrale, unique en son genre, symbolise l'innovation à la française et transforme la mer Méditerranée en source d'énergie durable pour un territoire de près de 500.000 m2 à Marseille. Ce projet doit permettre de développer un réseau de production de froid et de chaud à l’échelle de la façade maritime nord. Ce procédé industriel, d’origine 100% renouvelable, permettra de fabriquer du chaud en hiver et du froid en été, afin de chauffer ou rafraîchir des quartiers entiers d’Euroméditerranée 2. Ce système novateur de thalassothermie appelé « boucle à eau de mer », existe déjà à Monaco notamment et devrait bientôt l’être à la Seyne-sur-Mer (83).

Related: