background preloader

Complimentez, il en restera toujours quelque chose (1)

Complimentez, il en restera toujours quelque chose (1)
Alors que l’on entrevoit toute l’importance que l’évaluation va continuer de prendre à la rentrée, Alain Lieury, chercheur en psychologie cognitive, nous rappelle quelques grands épisodes de la recherche autour de la place de la note, notamment dans la motivation. Il nous livre également les résultats d’une de ses expériences, menée dans un collège. En cette période estivale, voici donc la saga des notes, feuilleton en quatre épisodes, à suivre à la rentrée. Un « marronnier » pour un journaliste est un thème qui revient périodiquement, comme le thème de la mémoire pour les révisions à l’approche des examens. L’évaluation en est un aussi puisque j’en ai toujours entendu parler au cours de ma carrière, notamment après Mai 68 où tout ce qui passait pour une contrainte était banni. Photo : Philippe Ibars L’Evaluation « contrôlante » : la carotte et le bâton Alain Lieury (A suivre) Alain Lieury, professeur de Psychologie cognitive Université européenne de Bretagne (Rennes 2) Sur la librairie Related:  DifficultésApproche par compétencesMOTIVATION ENCOURAGEMENTS

30 propositions pour encourager les enfants plutôt que les complimenter en classe et à la maison Complimenter consiste à dire une formule d’appréciation positive sur un fait, une action accomplie, passée ou sur un état, sur la personne. Par exemple, affirmer qu’un dessin est joli, qu’un enfant est un bon garçon/ une bonne fille car il/ elle a fini son assiette, qu’un enfant est beau. On peut féliciter gratuitement, énoncer un compliment à la va-vite, à l’envolée, en jetant un coup d’œil rapide au dessin que l’enfant nous tend fièrement, parfois même sans le penser. Le compliment n’engage pas la discussion, peut avoir un côté enfermant, l’enfant se voit coller une étiquette. Certains psychologues mettent même en garde contre les compliments contre-productifs. Les enfants peuvent même devenir dépendants des compliments, ne plus être capables d’agir sans compliment de la part d’un tiers, ils en oublient leur motivation intrinsèque. Encourager les enfants consiste plutôt à prendre le temps de les regarder en action ou à les questionner sur le fait ou le résultat.

Feedback et gommettes (2/4) Nous avons vu dans le précédent épisode de ce feuilleton de la note les effets de l’évaluation contrôlante, positifs en termes d’apprentissage pour ce qui relève du compliment. Passons à l’évaluation informative et à la forme à adopter. Faut-il noter les élèves ? Episode 1 : Complimentez, il en restera toujours quelque chose L’évaluation informative donne à l’évalué des informations sur le niveau de sa performance, comme en sport ou dans les jeux vidéo. L’évaluation informative : but et feedback Des étudiants doivent s’entraîner à soulever des haltères, sous le prétexte de mettre au point des exercices d’aérobic. Photo : Philippe Ibars Notes, lettres, ou gommettes ? Une autre dissociation est à faire entre le principe et le mode de l’évaluation. (à suivre) Alain Lieury, professeur de psychologie cognitive Université européenne de Bretagne (Rennes 2) Sur la librairie L’évaluation, plus juste et plus efficace : comment faire ?

Motivés, motivés (3/4) Nous avons vu dans les précédents épisodes que l’évaluation contrôlante n’est efficace que si elle passe par le compliment et que l’évaluation donnant un but et des informations permet d’arriver à de bien meilleurs résultats. Alain Lieury nous invite maintenant à observer ce qui renforce la motivation. Faut-il noter les élèves ? Episode 1 : Complimentez, il en restera toujours quelque chose Episode 2 : Feedback et gommettes L’idée de supprimer les notes, évaluation quantitative, a pour origine l’intuition que d’enlever des contraintes à l’élève est bénéfique à la motivation. Photo : Philippe Ibars A quelle motivation se fier ? Dans la théorie de l’autodétermination de Deci et Ryan, la motivation n’est pas unique et correspond à un continuum entre deux formes extrêmes : la motivation intrinsèque et l’amotivation ou démotivation. Compétition, rébellion et fuite Figure 1 : Les motivations (sous forme de pastilles) dépendraient à la fois du sentiment de compétence et du sentiment d’autonomie.

Motivés avec ou sans les notes ? (4/4) Nous avons vu précédemment certains ressorts positifs ou négatifs de la note selon son contexte. Alain Lieury et son équipe ont précisé cette théorie lors d’une expérience grandeur nature dans un collège. Faut-il noter les élèves ? Episode 1 : Complimentez, il en restera toujours quelque chose Episode 2 : Feedback et gommettes Episode 3 : Motivés, motivés Photo : Philippe Ibars L’enquête s’est déroulée en 2012 au Collège Louis Guilloux en Bretagne, sous l’instigation du principal, Loïc Fouillet, et de plusieurs professeurs de l’établissement. Figure 2 : Les élèves de 6e du collège où s’est déroulée l’expérience, sont à 84% motivés positivement Lorsqu’on sépare les scores des motivations selon les classes, « avec » ou « sans notes », on constate d’une façon générale que les résultats sont plutôt en faveur des notes en classe (Figure 3). Figure 3 : Les notes sont plutôt favorables aux motivation positives et au Sentiment d’efficacité scolaire (SEP scolaire) Pour en savoir plus Sur la librairie

La dyspraxie 6juillet2012 Par Arnaud Durand Fin d'année, la cloche retentit encore dans ma tête. Ce matin, je me suis réveillé en pleine forme à ... 6h30.Grrrrr. Bon avant de fignoler quelques bilans, j'ai pas mal pensé à un élève de notre collège qui souffre de dyspraxie. Bref, une maman d'élève nous avait déjà filé un document sur les dys , c'était naturel que je continue un peu cette recherche sur un moyen simple de savoir les difficultés que rencontre un dyspraxique à défaut de trouver pour un dyscalculique. Un enfant dyspraxique possède des difficultés pour faire des gestes vers un but précis. Bref toutes les tâches qui paraissent simples et qui en temps normal, permettent à l'élève de pouvoir effectuer une autre tâche en parallèle, accaparent toute l'attention d'un dyspraxique. En écrivant par exemple un élève dyspraxique, ne pourra pas écouter convenablement ce que dit l'adulte... Vidéo sous licence : Creative Commons license: Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 France

L’évaluation scolaire, une question de valeurs politiques L’actualité médiatique et politique appelle des réactions instantanées, des réactions « chaudes » qui font appel à des raccourcis procéduraux (« heuristics » en anglais – Pólya, 1945). Ces raccourcis intellectuels nous permettent de prendre des décisions rapides et logiques en puisant dans le répertoire de ressources et argumentations préconstruites, disponibles dans notre cerveau, que notre mémoire a accumulé au cours de nos histoires personnelles. De facto, ce type de rapport aux sujets d’actualités nous amène rarement à prendre du recul et ce tant sur le plan temporel, que réflexif. Le thème de l’évaluation scolaire n’échappe pas à cette tendance. Plus encore, il est affecté par des symboliques émotionnelles et des ancrages cognitifs qui font de la notation par exemple, une modalité d’évaluation allant de soi (Broadfoot 2000; Delandshere 2001), alors qu’elle n’existe que depuis le XVIIIe siècle (Broadfoot, 2000). Avant que le sujet ne devienne médiatique… En définitive… Bibliographie :

Premiers entraînements multisensoriels - Psychologie du Développement Sensori-Moteur, Affectif et Social Les travaux portant sur les troubles de l’apprentissage de la lecture suggèrent qu’une des difficultés de cet apprentissage résiderait dans le travail d’élaboration des connexions entre les représentations orthographiques des lettres et les représentations phonologiques correspondantes (Bryant et Bradley, 1985). C’est pour tenter de remédier à cette difficulté que ces auteurs ont préconisé l’utilisation d’une méthode « multisensorielle » d'apprentissage de la lecture qui ne sollicite pas uniquement les modalités sensorielles visuelle et auditive comme c'est le cas habituellement, mais également la modalité haptique. Le recours à la modalité haptique fournirait un moyen de favoriser la connexion, difficile à établir pour les jeunes enfants, entre les représentations orthographique et phonologique des mots. Cette approche multisensorielle se situe dans la continuité de certaines activités pédagogiques proposées d’abord par Ytard (1800/1964) puis par Montessori (1915, 1958).

4 étapes pour favoriser l’engagement des élèves dans les projets scolaires - Infobourg.com Dans son mémoire de maîtrise, l’enseignant Stéphane Côté a identifié 4 points qui semblent être des facteurs clés pour favoriser l’engagement de haut niveau des élèves dans les projets scolaires. Derrière chaque élément se trouve un concept central de l’approche : la motivation personnelle des jeunes. Ces 4 recommandations sont une sorte de conclusion à son projet de mémoire de maîtrise. Elle datent de… 2008, mais sont encore tout à fait d’actualité! On peut consulter le texte complet sur son site. 1. Les recherches de l’enseignant lui ont permis d’identifier qu’une erreur souvent commise par les pédagogues est de créer un climat favorisant la motivation extrinsèque plutôt qu’intrinsèque des élèves. 2. 3. Pour réussir en tant qu’enseignant dans une telle approche par projet, M. 4. Les TIC dans un projet favorisant un haut degré de motivation des élèves ne devraient surtout pas se résumer à mettre au propre une production écrite! À propos de l’auteur Audrey Miller Pour suivre l’auteur :

Related: