background preloader

Pour des devoirs facultatifs

Pour des devoirs facultatifs
Ah les devoirs… Grande histoire… En tant qu’enseignant on nous reproche toujours d’en donner trop ou bien pas assez. Alors quelle place pour les « devoirs » dans mon fonctionnement ? Je pense avoir trouvé une parade pour contenter tout le monde tout en gardant mes principes pédagogiques intacts. Dans un premier temps, pour clarifier ces derniers, je tiens à dire que les devoirs à la maison…comment dire… Je n’en vois pas l’utilité. Quand j’en donne, j’ai la sensation de me décharger d’une partie de mon travail auprès des parents de mes élèves. En gros, je n’ai pas eu le temps donc faites à ma place. Et puis soyons lucides, les élèves fragiles sont-ils vraiment ceux pour qui il faut déléguer notre travail de professionnel ? D’un autre côté, certains élèves sont en demande de poursuivre leurs travaux ou leurs découvertes (dans le cas d’une classe inversée) après la classe… Ce serait dommage de leur refuser la possibilité d’approfondir ou de revoir une notion. Je crois que j’ai une piste.

http://sicestpasmalheureux.com/2014/07/23/pour-des-devoirs-facultatifs/

Related:  Pas de devoirs à la maisonInovation pédagogiqueInnovation pédagogiqueMES RÉFLEXIONS..

Peut-on vraiment se passer des devoirs à la maison lorsque l'on est en primaire ? par Vincent Parizot , Christelle Rebière Une étude OpinionWay pour l'association ZupdeCo a révélé que 97% des parents des écoliers constatent que leurs enfants rentrent de classe avec des exercices à faire. Pourtant, les devoirs à la maison sont interdits aux élèves des écoles primaires et ce, depuis 1956. Est-il indispensable de donner des devoirs à la maison à ces écoliers ? Selon Rodrigo Arenas, secrétaire général adjoint de la FCPE, l'apprentissage devrait se limiter dans l'enceinte de l'établissement scolaire. Il appartient à l'élève de décider s'il veut réviser chez lui ou non. Le cahier des apprentissages pour remplacer les devoirs ? Dessin de Jack Kock pour les Cahiers Pédagogiques Supprimer les devoirs est une idée généreuse déjà assez ancienne, mais qui peine à s’imposer malgré les nombreuses restrictions ministérielles, et malgré le fait qu’il est connu et montré que les devoirs ne facilitent pas les apprentissages comme ils le devraient, et augmentent les inégalités scolaires. Pour beaucoup de parents, et d’enseignants, les devoirs restent indispensables car ils constituent le lien privilégié entre l’école et les familles. Aussi, il serait vain de supprimer les devoirs sans penser ce lien nécessaire. A ce titre, le cahier des apprentissages peut présenter de nombreux avantages comme outil pour tisser un nouveau lien entre les temps scolaires et extra-scolaires. L’une des attentes les plus fortes des familles est en effet de savoir ce qui se passe en classe, et qui est bien souvent une boîte noire pour elles.

Meirieu : Le plaisir d'apprendre Avec "Le plaisir d'apprendre", Philippe Meirieu nous donne un beau livre. Contre l'utilitarisme scolaire, il rappelle les exigences culturelles du métier et invite l'Ecole à chercher dans la culture les remèdes à l'ennui. Douze personnalités (F. Dubet, M. Les devoirs du soir ou le cauchemar des familles Cris, pleurs, menaces, bouderies, cahiers qui volent à travers la pièce, privations, punitions, et parfois paires de claques... Combien de soirées gâchées par les disputes autour de ces fameux devoirs, combien de scènes de ménage entre les parents en découlent quelques fois, combien d'accès de colère, d'angoisse et de culpabilité sont générés par ce rituel du soir dans les familles françaises ? C'est un fait de société que les devoirs - très innocemment donnés par des enseignants qui souhaitent que les élèves gagnent en compétences et en confiance en soi, en s'appropriant les sujets abordés dans la journée - tournent hélas trop souvent au conflit dévastateur entre les parents et les enfants.

Gestion du comportement Pour répondre au rallye-lien de PE pour la vie, je vais tâcher de faire le point sur les outils que j'ai utilisés cette année et sur les nouveautés que je veux installer à la rentrée. Pour lire les brillantes idées des autres profs blogueurs, cliquez sur le bouton : 1. L'indispensable subjectivité de l'évaluation Antipodes, n°156, avril 2002, 26-34 / GERARD, F.-M. / 2002 Télécharger la publication 1. Le rêve de l'objectivité Lors de nombreuses interventions relatives à l'évaluation, que ce soit à propos de l'évaluation d'actions de formation, de projets, de manuels scolaires ou encore des acquis des élèves, la réflexion que nous entendons le plus souvent est « nous faisons de l'évaluation, mais un peu n'importe comment, nous devrions faire une évaluation plus objective... ».

L’aide aux devoirs ne permet pas de lutter contre l’échec scolaire Les auteurs ont cerné les dysfonctionnements qui pèsent sur la boucle pédagogiques du travail des élèves (classe – devoirs – retour en classe – traitement). Ceux-ci sont nombreux : l’irrégularité du volume des devoirs, les notions insuffisamment maîtrisées par les élèves pour effectuer le travail, les consignes floues et les supports inadaptés, la fragmentation des savoirs et des supports (multiplicité des cahiers). Par ailleurs, certaines prescriptions fonctionnent comme un leurre dans la boucle pédagogique, comme l’apprentissage de liste de mots, cantonnant les élèves à des tâches de bas niveau cognitif, sans rapport évident avec les notions construites en classe. Certes l’élève peut mener ces tâches facilement, mais son apport réel aux apprentissages pose problème.

Une école s’attaque aux devoirs et améliore ses résultats avec le carnet d’apprentissage la gazette des enfants – 1894 Cela se passe au Québec mais cela aurait pu tout aussi bien se dérouler en France. Selon un article publié sur le site québécois « Les Actualités » (consulté le 29 octobre 2013) « depuis l’année dernière, les enseignants de l’école de la Passerelle ont pris un virage. Ils ont décidé de changer leurs pratiques en offrant une version améliorée des traditionnels devoirs et leçons. En effet, les élèves doivent lire, mais il y a très peu ou pas de devoirs à la maison. » Les ceintures de compétences - Le prof L’article est mis à jour le 15 septembre 2016, à la suite d’une évolution du dispositif. Les modifications apportées sont en marron. Bref historique La pédagogie institutionnelle a été élaborée par Fernand Oury (1920-1998) et Raymond Fonvieille (1923-2000). Son but est d’établir, de créer, et de faire respecter des règles de vie dans l’école, par des institutions appropriées – à l’opposé des écoles casernes. Si l’enfant perçoit le lieu classe comme un endroit de repères, de sécurité, de vie, où l’on peut régler des questions, il va progressivement prendre en charge sa vie d’écolier.

#sansdevoirs Cela se passe au Québec mais cela aurait pu tout aussi bien se dérouler en France. Selon un article publié sur le site québécois « Les Actualités » (consulté le 29 octobre […] Lire l’Article → Bizarrement, alors que les devoirs « à la maison » constituent une composante essentielle du « métier d’élèves » et qu’ils sont souvent présentés comme la condition sine qua non de la réussite, on […] Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages "Enseigner plus explicitement" semble être un levier efficace pour les apprentissages de tous les élèves, et particulièrement ceux les plus scolairement fragiles, les plus dépendants de l’action du maître, si on en croit les textes récents de l’institution scolaire, mais aussi plusieurs courants de la pédagogie ou de la recherche. "L’explicitation" contribuerait à réduire les inégalités scolaires. Encore faut-il savoir de quoi il s’agit, et quelles controverses ce terme peut susciter.

Définir des objectifs pédagogiques efficaces et cohérents grâce à la taxonomie de Bloom et la méthode SMART Une fois les besoins et attentes de formation analysés, définir vos objectifs pédagogiques constitue une étape fondamentale dans le développement de votre projet de formation. C’est le message que j’avais tenté de faire passer dans l’article de lundi : cette étape vous permet non seulement de baliser votre parcours, et aussi d’en faciliter l’évaluation. Toutefois il n’est pas toujours évident de définir facilement ses objectifs pédagogiques : quelles formulations utiliser ? faut-il nécessairement intégrer des verbes d’action ?

Elève chercheur, enseignant médiateur. - Le blog de l'amie scolaire : Questions de profs. Ce blog n'est pas un forum de débat entre partisans et adversaires de la pédagogie. Il veut être un lieu de réflexion et d'échanges pédagogiques destiné aux professi Après une longue absence sur le blog, je reviens, avec, en guise de brins de muguet, un livre qui m'a enthousiasmée, dont le titre est celui que j'ai donné à ce billet de mai. Il s'agit du dernier ouvrage de Britt-Mary Barth, professeur émérite d'université et chercheur, auteur d'ouvrages essentiels comme "L'apprentissage de l'abstraction" et "Le savoir en construction", ouvrage paru il y a peu, et qui devrait figurer en tête de toutes les bibliothèques d'enseignants et de formateurs d'enseignants. Brillante illustration de ce qu'on appelle une recherche-action, où le caractère indispensable de l'association théorie-pratique apparaît dans une lumineuse évidence, qui éclaire superbement ce que doit être notre métier. Au moment où la réflexion s'agite autour de la formation, ce livre est, à mon sens, un passage incontournable pour tous les débats autour de ce sujet. Expériences : Un mot de taille qui fait avancer la réflexion sur le travail de l'enseignant.

Related: