background preloader

Les consommateurs français très exigeants envers les distributeurs

Les consommateurs français très exigeants envers les distributeurs
Le comportement des consommateurs ainsi que leurs attentes évoluent sans cesse. Pour les distributeurs, qu'ils soient e-marchands ou retailers traditionnels, connaitre ces évolutions est capital, afin de déterminer s'ils sont en phase avec elles, et le cas échéant, s'adapter. Dans son étude intitulée "La nouvelle démocratie de la distribution", Oracle met en lumière le besoin croissant des consommateurs en informations produits, mais aussi la percée des "nouvelles" technologies dans le processus d'achat, et l'attente forte d'une expérience client personnalisée. "Quelques années en arrière, les distributeurs avaient une façon de gérer les clients de manière quasi dictatoriale, explique Franck Westrelin, directeur Oracle Retail Europe du Sud. Franck Westrelin, Oracle Cette prise de pouvoir du consommateur sur le distributeur se manifeste de plusieurs manières. Enfin, les Français sont très sensibles à la personnalisation de l'interaction avec le distributeur. Related:  DistributionDistri

L'omnicanal, un sujet concret pour 46% des directeurs de la relation client Les directeurs de la relation client s'engagent-ils sur la voie de l'omnicanal ? Oui, pour près de la moitié d'entre eux (46%), selon le dernier baromètre "Perspectives de la relation client", commandité par l'Agora des directeurs de la relation client et réalisé par ADM Value. En 2014, l'engagement dans une stratégie omnicanal, consistant à faire converger les canaux off line et on line et à exploiter le point de vente au travers du digital (usage du smartphone en magasin, système de click and collect, géolocalisation, etc.), reste stable par rapport à l'année dernière. Ainsi, 32% des responsables envisagent de mettre en place des projets dans ce sens d'ici un an, et 14% travaillent actuellement sur le sujet. A noter, l'investissement dans l'omnicanal est plus important dans les secteurs de la banque, de l'assurance et des biens de consommations. En parallèle, les directeurs de la relation client (440 participants) ont été interrogés sur le web to store. Méthodologie :

Big data : une mine d'or pour les commerçants physiques Ils sauront tout sur nos achats. Grâce aux technologies de mesures d'audience, telles les puces électroniques dissimulées dans les recoins des magasins, mais aussi aux cartes de fidélité - digitales ou non -, aux données d'achats... les faits et gestes des clients des magasins seront scrutés dans les moindres détails. Les professionnels du secteur, principalement anglo-saxons, réunis du 29 septembre au 1er octobre à la Défense dans le cadre du World Retail Congress, n'ont d'yeux que pour ces "big datas" réunis, entre autres, grâce à ces antennes que représentent nos smartphones et autres tablettes. Mais que font-ils exactement de ces données ? Du commerçant, vers "la foule" Tout d'abord, il faut noter qu'il y existe deux types d'interaction. Concrètement, à quoi peuvent bien servir des données sur le comportement de la foule? Réduction des coûts Plus largement, ses outils statistiques permettent de connaître quasiment en temps réel "la main d'œuvre nécessaire" pour absorber les flux.

Le nouveau smartphone d'Amazon : une mauvaise nouvelle pour le retail ? Très attendu par les professionnels comme par le grand public, Fire Phone, le nouveau smartphone d'Amazon, a été présenté hier, à Seattle, par le CEO du géant de l'e-commerce Jeff Bezos (photo). En quelques heures, ses nouvelles fonctionnalités, comme l'effet 3-D affiché à l'écran, ont déjà fait couler beaucoup d'encre. Mais à emarketing.fr, nous avons surtout réagi à l'impact que l'une d'entre elles risque d'avoir sur le commerce physique. Firefly, envol direct pour amazon.com Baptisée Firelfy (luciole), cette fonctionnalité permet à l'utilisateur de prendre en photo à peu près n'importe quel objet avant d'être dirigé vers la page d'amazon.com qui le propose à la vente. Activateur de showrooming ! Déjà très actif dans la guerre des prix, Amazon ajoute encore une arme à sa panoplie, face au commerce traditionnel.

Les nouveaux parcours d'achat omnicanaux passés au crible 46% des cyberacheteurs préparent en ligne leurs achats en magasin. Mais quels dispositifs web-to-store préfèrent-ils ? Et quel rôle confèrent-ils à leur smartphone ? Entre autres enseignements de la nouvelle étude e-commerce de CCM Benchmark (éditeur du JDN), qui analyse les comportements d'achat en ligne et en magasin des cyberacheteurs, il apparaît que tous secteurs confondus, 46% des acheteurs en ligne préparent leurs achats sur Internet avant de les finaliser en point de vente physique. Cette part monte même à 70% pour les produits high-tech et électroménagers, achats chers et engageants que les consommateurs préparent de plus en plus longuement sur le Web. La mode, les biens culturels, l'équipement de la maison et les jouets sont également majoritairement examinés en ligne avant d'être achetés en boutique. Consulter la disponibilité d'un produit en magasin Quels sont dès lors les dispositifs web-to-store et web-in-store les plus demandés ? Mieux que les bornes tactiles, le smartphone

Le commerce de proximité, un relais de croissance pour la grande distribution Question. Quel secteur d'activité représente quatre fois le chiffre d'affaires du Drive et fait jeu égal avec le Hard Discount? Les courses en lignes avec ses Houra.fr, Ooshop, et autres Auchan Direct? Un "univers" de 5349 magasins Dans son dernier "white paper" "La proxi: un format du passé en format d'avenir", l'institut IRI dresse un tableau prometteur de ce secteur qui fut longtemps "le parent pauvre, la victime expiatoire des grands mouvements de la distribution française". Sur cet "univers" de 5349 magasins, le chiffre d'affaires Produits de Grande Consommation (PGC) annuel représente "près de 8,5 milliards d'euros". Les MDD en force Un magasin de proximité propose en moyenne "un assortiment de 4000 références", note IRI, c'est-à-dire moitié moins que l'assortiment d'un petit Hypermarché (de 800 à 1000 mètres carrés) qui dispose en moyenne de 8000 références. Autre caractéristique, les commerces de proximité ont une part d'offre Marque De Distributeur (MDD) particulièrement forte.

les sept principales tendances du consommateur pour 2014 Nous sommes dans l’ère de la personnalisation, les consommateurs veulent un service plus personnalisé, qui les font se sentir spéciaux et uniques. Si les marques ne répondent pas à ce mandat, le consommateur a désormais la technologie nécessaire pour le faire par lui-même. Le mouvement du Selfie est le reflet de la popularité de cette tendance. Ce mouvement s’est connu grâce à Obama ou à Ellen Degeneres dans la récente gala des Oscars à Hollywood. Le Do It Yourself et son évolution à travers les imprimantes 3D est l’un des grands mouvements pour les prochaines années. Les segmentations classiques du marketing telles qu’elles sont connues, ne sont plus suffisantes. L’utilité est la valeur fondamentale du XXIème siècle. Dans l’ère de l’impatience, l’ère des 140 caractères et des vidéos de 6 secondes, tout porte à croire que l’attention diminue, mais peut-être ce qui se passe vraiment, c’est que nous devenons plus sélectifs. Qu’est ce leRetail Intelligence® ?

[HOTR] "La vraie transformation numérique du luxe va arriver d’ici quelques années" L’industrialisation de la filière du luxe laisse désormais place à la numérisation grâce à des entrepreneurs du numérique qui apportent une nouvelle valeur au luxe. Entretien avec Nicolas Colin, co-fondateur de l’accélérateur The Family et commissionnaire à la CNIL, dans le cadre de l’événement Hackers On the Runway dont L’Atelier est partenaire. Il rassemblera les acteurs du numérique et du luxe les 1er et 2 juillet 2014. L’Atelier : Le numérique va-t-il bouleverser le luxe ? Nicolas Colin : Le numérique va provoquer une redistribution des cartes dans la filière du luxe. Les marques du luxe se sont-elles déjà engagées dans le numérique ou alors sont-elles encore frileuses ? Le luxe est une filière très protégée par des marges élevées et par la puissance des marques. Comment se positionnent les marques par rapport aux réseaux sociaux ? Une marque en particulier est considérée comme celle qui est allée le plus loin à grande échelle sur ce volet-là, c’est Burberry.

Les calculs commerciaux : TVA, HT, TTC, marge... Que vous soyez vendeur ou bien gérant d'un commerce, vous devez maîtriser les calculs commerciaux sur le bout des doigts. Ce dossier synthétise les formules essentielles à connaître dans le cadre de votre métier ou activité professionnelle. Des fiches pratiques sont associées pour chacune des notions à calculer. Les formules à maîtriser : 1 - Le calcul des marges Pas facile de savoir ce qu'est une marge et surtout un taux de marge : par rapport aux achats, aux ventes ? Accéder à la fiche pratique sur le calcul des marges Pour vous aider nous mettons également à votre disposition un outil en ligne qui réalise les opérations pour vous. 2- Le calcul de la TVA Parmi les calculs commerciaux, voici un point clé qui ne doit pas avoir de secret pour vous. En B to B, soit dans les affaires interentreprises, le TTC est peu usité par le service commercial, car, client comme fournisseur, chacun raisonne en hors taxes. Accéder à la fiche pratique sur le calcul de TVA 3 - Le calcul des parts de marché

[Débat] Montebourg va-t-il "botter les fesses" de la grande distribution ? Que penser de la dernière sortie d'Arnaud Montebourg sur la grande distribution accusée de ne pas tenir ses engagements en faveur du sourcing hexagonal ? Le ministre compte demander aux enseignes des "actes de préférence pour le made in France ". Des rayons et des produits "bleu-blanc-rouge", en somme. L'information, largement relayée par les médias, a fait bondir Jacques Creyssel, délégué général de la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la grande distribution) sur RTL, qui a condamné des "propos totalement inacceptables et insultants pour les 750 000 salariés du secteur ". Mais que peut faire l'État pour susciter ces fameux "actes de préférence" pour le made in France ?

Retail : les articles sur ce thème - Page 1 DiaporamaQwartz, le premier centre commercial connecté Le 8 avril dernier, un nouveau centre commercial ouvrait ses portes en région parisienne. Son nom ? Qwartz. Sa particularité ? [Best Retail Brands 2014] Walmart, H&M, Woolworths et Natura dominent Interbrand, leader mondial du conseil aux marques, publie la 4e édition du rapport des marques de distribution les plus valorisées, le classement des Best Retail Brands (BRB) 2014. La révolution client : enjeux et principes de réalité Le sujet de la première conférence plénière, en ouverture de Stratégie Clients, a été l'occasion de revenir sur le nouveau visage de la relation client, dessiné par les clients eux-mêmes. Retail Labo #40 : Urban Outfitters à la conquête de l'Europe Ce 40e Retail Labo est aujourd'hui à Bruxelles, pour découvrir l'un des 40 magasins européens d'Urban Outfitters. Monoprix lance Fit', sa propre marque de sportswear Monoprix lance Monoprix Fit', sa marque propre dédiée aux sportives. Plus de drives que d'hypermarchés

Related: