background preloader

La bio Piratée

La bio Piratée
Le Troupeau aveugle de John Brunner (publié en 1972) est le chef d'oeuvre de l'écologie-fiction. C'était pour l'époque un ouvrage d'un pessimisme terrifiant, le plus dramatique de tout ce genre littéraire quant à ses descriptions poignantes de la pollution et de la destruction de l'environnement. 1972 est également l'année de publication de “L'Angoisse de l'an 2000” de Roger Heim, et de la création de la revue “la Gueule Ouverte”, “le Journal qui annonce la fin du monde”. Le titre anglais du “Troupeau Aveugle”, “The Sheep look up”, est emprunté au vers 125 du poème Lycidas de John Milton: «Les brebis affamées lèvent la tête (et ne sont point nourries)». Dans ce roman d'écologie-fiction, l'humanité se meurt soit de faim, soit de cancers provoqués par la pollution alimentaire et environnementale. John Brunner n'a pas vu venir, il est vrai, la pollution nucléaire généralisée et les délires des chimères génétiques: les cerises empoisonnées sur le gâteau toxique, excusons-le du peu. Notes

http://kokopelli-semences.fr/quoi_de_neuf/bio_pirate

Related:  Les supermarchés, une arnaque?Consommation - supermarchésInfos Perso SANTE & AstucesAGRICULTURE BIONATUROPATHIE

Les grands magasins nous ont arnaqués pendant des années: ils vont payer pour arrêter les poursuites Le montant total de la transaction atteint 174 millions d'euros. La sanction implique également plusieurs fournisseurs: Beiersdorf, Bolton, Belgium Retail Trading, Colgate - Palmolive, D.E HBC Belgium, GSK, Henkel, L'Oréal, Procter & Gamble, Reckitt Benckiser (Belgium) et Unilever. Les 18 entreprises ont reconnu l'infraction telle que mentionnée dans la décision et accepté la sanction qui leur est appliquée, selon l'auditorat de l'autorité belge de la Concurrence. Elles ont bénéficié à ce titre d'une réduction d'amende de 10%, ajoute-t-il. 31,6 millions d'amende pour Colruyt et 24,9 millions pour Delhaize Le groupe Carrefour a accepté de payer un montant de 36,4 millions d'euros, Colruyt de 31,6 millions d'euros, Procter & Gamble de 29 millions d'euros et Delhaize de près de 25 millions d'euros.

Aliments contaminés par des hydrocarbures : ce que les marques répondent (ou pas) foodwatch a écrit à tous les fabricants ou distributeurs en France des produits testés pour notre étude sur la contamination des aliments par des dérivés de pétrole. Découvrez quelles marques minimisent le problème ou esquivent, celles qui ne daignent pas répondre et celles qui ont commencé à prendre des initiatives pour protéger les consommateurs. Certaines sont favorables à une réglementation. Mais à quand le retrait des produits dangereux du marché ? Le problème de la contamination par les hydrocarbures de nos aliments conditionnés dans des emballages carton (souvent recyclé) est connu depuis des années par l’industrie et les autorités. Rappelons que les plus dangereuses de ces substances toxiques, les MOAH, sont suspectées d’être cancérogènes, mutagènes et de perturber le système endocrinien.

Ces aliments qui contiennent plus de fer que la viande rouge « Vous avez une petite carence en fer, pensez à manger de la viande rouge » , nombreux sont les gens qui ont entendu ce conseil de leur médecin. La viande n’est pas la meilleure source de fer, et de loin ! Nous avions déjà écrit un article sur le fer et l’importance de la vitamine C pour son assimilation. Souvent le fer d’origine végétale, appelé aussi fer non héminique, est décrié pour son taux d’assimilation faible, mais ce que ne disent pas les médecins c’est que le fer héminique (qui lui provient des produits animaux) se transforme en partie en fer non héminique à la cuisson. De plus une étude récente montre qu’il est préférable de consommer du fer non héminique plutôt que du fer héminique, en raison du taux d’oxydants présents dans les produits d’origine animale. A titre de comparaison, la viande hachée contient 2,6mg de fer pour 100gr, et la viande d’agneau 1,6mg.

La Bio Piratée, second épisode : Lima/Danival chez Hain Celestial A la suite de la publication de notre article (23) sur “La Bio Piratée” – qui a beaucoup circulé sur la Toile – et malgré que l’on m’eût prié instamment de prolonger cette investigation douloureuse, j’avais décidé d’enterrer ce dossier franchement déprimant en me disant que Hain Celestial, Monsanto et Goldman Sachs, à l’image de notre civilisation moribonde, ne faisaient que passer et qu’un jour la Terre-Mère recyclerait bien tout ce fatras biocidaire. Nonobstant, la semaine passée, je reçus ce courrier, transmis par une lectrice, de la Responsable Relations Clients chez Biocoop : La direction Filières et Produits Biocoop a creusé ce sujet et demandé à Lima et Danival leurs réponses dès juin 2013. La réponse de The Hain-Celestial Group (qui détient Lima et Danival) est très claire et fait foi pour Biocoop. « Le groupe Hain Celestial n’a aucune affiliation avec Monsanto et n’a jamais eu aucun lien avec cette société. Historique La société Hain Pure Food est créée en 1926 en Californie.

Le fameux traitement tibétain pour guérir la glande thyroïde. Voici un exercice tibétain très célèbre pour traiter la glande thyroïde. Cet exercice augmente le flux sanguin vers la glande afin de la purifier. Frottez vos paumes pour les réchauffer. Périco Légasse : «La grande distribution est devenue un fléau national» INTERVIEW - FIGAROVOX/ENTRETIEN - Alors que se poursuivent les manifestations d'éleveurs protestant contre les trop faibles prix de la viande qui ne leur permettent pas de couvrir leurs coûts de production, Périco Légasse analyse les raisons pour lesquelles le secteur agricole est en crise. Périco Légasse est rédacteur en chef de la rubrique vin et gastronomie à l'hebdomadaire Marianne. LE FIGARO. - Quelle est la responsabilité de la grande distribution dans la dégradation de la condition des éleveurs? Périco LEGASSE. - Si ce n'était que ça. Autant demander à l'insecte quelle est la responsabilité de l'araignée sur la toile dans laquelle il vient de se prendre.

Voici pourquoi l’alimentation industrielle cause des maladies chroniques Anthony Fardet est chercheur au département de nutrition humaine, Inra et université d’Auvergne, à Clermont-Ferrand. Anthony Fardet. Quand on demande au grand public à quoi il attribue le « potentiel santé » des produits laitiers, des agrumes, de la viande ou des produits céréaliers, il répond en majorité et respectivement le calcium, la vitamine C, les protéines et les fibres. Ces réponses, si elles sont partiellement vraies, sont aussi partiellement fausses.

Le magnésium - Quel magnésium choisir Citrate, bisglycinate, glycérophosphate, chlorure, oxyde... Suivez le guide pour faire votre choix parmi les nombreuses formes de magnésium disponibles sur le marché. Le magnésium est un minéral essentiel qui intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques indispensables, en particulier la production d'énergie. Le magnésium est apporté par l'alimentation (1000 calories - kcal - apportent en moyenne 120 mg de magnésium), mais il est surutilisé dans les situations de stress.

Agriculture biodynamique Accès rapide - Définition- Autres définitions- Vidéos Définition L'agriculture biodynamique prend la nature dans son ensemble afin de produire des aliments sans entamer la capacité des générations à réaliser le même objectif voire même à améliorer cette capacité. Le sol devient le composant le plus important dans ce type d'agriculture, en effet c'est de lui que toute la vie sur terre est dépendante, à vrai dire même que du seul premier mètre de terre. Lyme dans "Le Monde" : impressionnant supplément ! Aucun lecteur ne peut échapper à la spectaculaire photographie en tête de ce supplément Science&Médecine, celle d’une tique démesurément grossie, avatar de monstre de cauchemar prête à s’échapper de la page. Effet géant assuré ! Les autres images n’étant pas moins stupéfiantes. Avec ses près de 300 000 ventes, et en ajoutant ses double ou triple prises en main, le quotidien du soir donne un écho retentissant à la maladie. De plus en plus de médias s’emparent du sujet; la question est de plus en plus souvent affichée et le silence brisé.

Exclusif : la grande distribution veut faire payer les autres ! Marianne a été alerté ce matin du fait que différents fabricants de produits agroalimentaires, notamment dans le Grand Ouest, sont convoqués à la rentrée par des centrales d’achat pour renégocier à la baisse les prix de certaines denrées à base de viande. Depuis un mois déjà, la grande distribution, se doutant qu’elle allait tôt ou tard devoir mettre la main au porte-monnaie, réclame 1% de baisse aux agro-industriels sur leurs produits porcins. Aujourd’hui, il s’agit de 2 à 3% de remise sur les charcuteries et autres, en vue du surcoût que va supposer le réajustement des prix demandé par le gouvernement. Contraintes d’admettre que les tarifs d’achat qu’elle impose aux abattoirs est intenable pour les éleveurs français, du fait d’une concurrence insupportable des viandes étrangères, les grandes enseignes doivent en effet s’engager à payer — un peu — plus cher le kilo de bœuf, de porc et d’agneau.

Related: