background preloader

Hist. langue française

Hist. langue française
Related:  Langues du mondeFrancophonie & OIF

Histoire de la langue anglaise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’anglais est une langue germanique occidentale, dont les origines proviennent des dialectes anglo-frisons apportés sur l’île de Bretagne par les tribus germaniques venues s’y installer. Ensuite la langue a été influencée, surtout au plan lexical, par les langues des envahisseurs scandinaves et surtout normands. Le vieil anglais (Old English)[modifier | modifier le code] Origine géographique des invasions de tribus germaniques à partir du Ve siècle. Les localisations sont approximatives. Les dialectes germaniques, qui ont connu la première mutation consonantique, sont alors désignés sous le nom de vieil anglais, d'abord écrit en runes, puis avec l'alphabet latin, apporté par les scribes irlandais au VIIIe siècle. La seconde grande invasion linguistique fut le fait des Vikings, qui effectuèrent des raids sur la côte est de l'Angleterre à partir de 787 et commencèrent à s'y installer au milieu du IXe siècle. Et pour le Moyen Âge spécifiquement :

Séquence de sainte Eulalie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cantilène de sainte Eulalie, suivi du début du Ludwigslied pour mieux visualiser le texte Numérisation du parchemin (Réf. Bibliothèque municipale de Valenciennes 150 (olim 143) fol.141v) Origine[modifier | modifier le code] Depuis la découverte du texte en 1837 par Hoffmann von Fallersleben, la Séquence a soulevé de nombreux débats, notamment sur le sens énigmatique de son quinzième vers. On le date de 880 ou 881 et il est inclus dans une compilation de discours en latin de saint Grégoire, en plus de quatre autres poèmes, trois en latin et un en langue tudesque (langue germanique), le Ludwigslied. Le manuscrit fut conservé par l'abbaye amandinoise d'Elnone entre 1150 et 1790, date de son transfert à la bibliothèque de Valenciennes par les révolutionnaires[2]. Description du manuscrit[modifier | modifier le code] Étude du texte[modifier | modifier le code] La Séquence comporte vingt-neuf vers, sur quinze lignes : Notes :

Barère: Rapport du comité de salut public Citoyens, les tyrans coalisés ont dit : l'ignorance fut toujours notre auxiliaire le plus puissant ; maintenons l'ignorance ; elle fait les fanatiques, elle multiplie les contre-révolutionnaires ; faisons rétrograder les Français vers la barbarie : servons-nous des peuples mal instruits ou de ceux qui parlent un idiome différent de celui de l'instruction publique. Le comité a entendu ce complot de l'ignorance et du despotisme. Je viens appeler aujourd'hui votre attention sur la plus belle langue de l'Europe, celle qui, la première, a consacré franchement les droits de l'homme et du citoyen, celle qui est chargée de transmettre au monde les plus sublimes pensées de la liberté et les plus grandes spéculations de la politique. Ces puériles distinctions ont disparu avec les grimaces des courtisans ridicules et les hochets d'une cour perverse. Je commence par le bas-breton. Un autre département mérite d'attirer vos regards : c'est le département de Corse. Eh quoi ! Voici le projet : Art. Art.

Histoire de l'orthographe I - L'origine de l'alphabet 1) L'écriture L'Histoire commence avec l'écriture ; auparavant, c'est la Préhistoire. Il existe encore des civilisations purement orales, mais toutes les langues modernes, évoluées, ont besoin d'être écrites, ce qui est le seul moyen pour que la culture non seulement se perpétue, mais se renouvelle et se développe. Les premières manifestations d'une forme d'écriture datent de plusieurs dizaines de milliers d'années avant notre ère, et les spécialistes parlent d'une pré-écriture en cette période préhistorique. Le 2ème procédé, qui en découle, est dit analytique, ou idéographique. L'écriture phonétique (ou phonologique) témoigne d'une prise de conscience plus poussée de la nature de la langue parlée ; elle suppose un décorticage fin du langage oral, jusqu'à reconnaître et isoler les phonèmes fondamentaux (en petit nombre), ce qui suppose un niveau d'abstraction supplémentaire. 2) L'alphabet Puis viennent les alphabets consonantiques. II - L'alphabet latin 1) Origine

Histoire du français Le français ne fut jamais isolé: il reçoit et emprunte, donne et lègue; il s'affirme et se développe à l'abri du latin et contre lui. Il absorbe le norrois des Vikings danois pour en faire les Normands, après avoir avalé la langue des rois francs. Il se nourrit de l'occitan qu'il réduit; il ignore le breton avant de le mettre à mal, mais le basque lui résiste et il doit composer avec l'alsacien — venu des Alamans, tout comme les dialectes germaniques de Suisse. À la fin du XVIIIe siècle, la langue se replie dans le nord de l'Italie, mais s'étend vers la Corse et s'impose en Savoie. Dans l'ensemble, le français met à mal les langues et dialectes dans ce qu'on appellera plus tard l'«Hexagone». À partir du XVIe siècle, cette langue française s'était répandue hors d'Europe. Alain Rey, Frédéric Duval, Gilles Siouffi, 2007.

Ancien français Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La notion d’ancien français regroupe l'ensemble des langues romanes de la famille des langues d'oïl parlées approximativement dans la moitié nord du territoire français actuel, depuis le IXe siècle jusqu'au XIVe siècle environ. Origines et descendance[modifier | modifier le code] L'ancien français est l'ancêtre du français parlé aujourd'hui. Par exemple, on estime qu'à la veille de la Révolution française, les trois quarts de la population française parlaient un dialecte ou une autre langue. Importance de l'ancien français dans l'histoire linguistique[modifier | modifier le code] Évolutions et état de la langue[modifier | modifier le code] Au sujet des mutations de la langue antérieures à l'époque de l'ancien français, voir en particulier l'article Langues romanes. Phonologie[modifier | modifier le code] Système vocalique[modifier | modifier le code] Le bouleversement vocalique se présente comme suit : Syncope latine[modifier | modifier le code]

Language policy in France France has one official language, the French language. The French government does not regulate the choice of language in publications by individuals but the use of French is required by law in commercial and workplace communications. In addition to mandating the use of French in the territory of the Republic, the French government tries to promote French in the European Union and globally through institutions such as La Francophonie. The perceived threat from anglicisation has prompted efforts to safeguard the position of the French language in France. Besides French, there exist many other vernacular minority languages of France, both in European France, in Overseas France, and in French overseas territories. These languages are recognized by the article 75-1 of the French constitution.[1] In France proper, Corsican, Breton, Gallo, Basque, Franco-Provençal, Occitan and Catalan have an official status in the regions where they are spoken. History[edit] Académie française[edit]

Histoire de l'orthographe Devant le tollé des tenants de l'orthographe compliquée, la Commission de réforme a laissé le choix à chacun d'appliquer ou pas ses « recommandations ». Plus de vingt ans après, il reste encore du chemin à parcourir. Les grands dictionnaires d'usage, au départ réfractaires, introduisent progressivement les modifications orthographiques dans leurs pages, mais aucun, par exemple, ne propose encore les mots débarrassés de leur « î » ou « û » en graphie alternative. Pourtant, au vu des textes truffés de fautes que nous lisons quotidiennement sur internet et ailleurs, il resterait encore pas mal d'adaptations à effectuer pour que notre orthographe se mette à la portée du plus grand nombre. Nous avons vu que notre orthographe a été élevée au rang de patrimoine national dès sa première grande théorisation au XVIe siècle et que, depuis, y toucher relève du crime d'état. E-mails, textos, forums, sites internet...

Histoire des langues Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Confusion des langues, Gustave Doré Ce dessin se conforme à la tradition picturale : la punition divine frappe les humains pour leur ambition sans bornes à édifier Babel ; le motif mythologique est comparable à Prométhée, qui provoque la colère divine en dérobant le secret du feu. L’origine et l’histoire des langues ont toujours suscité l’intérêt des penseurs. De nombreux mythes tendent à donner aux langues une origine supranaturelle (Hermès, ...). La Bible donne quant à elle une origine divine aux langues (Tour de Babel). Pour éviter les querelles stériles et les thèses farfelues, la Société de linguistique de Paris avait en 1865 informé ses membres dans ses règlements qu'elle ne recevrait plus « aucune communication concernant [...] l'origine du langage »[1]. De nos jours, la discipline scientifique ayant pour objet l'étude de l'histoire et de l'évolution des langues est la linguistique comparée. Hermès, Zeus

Related: