background preloader

2009 - « Les médias et la crise »

2009 - « Les médias et la crise »

J'ai théorisé ma condition de cocu de l'histoire (F. Lordon) Frédéric Lordon, économiste critique, invité de Maja Neskovic. "Avec la crise, j'ai cru qu'à la télé, dans les journaux, ça allait changer. Qu'on allait tous les virer, ceux qui étaient censés nous informer mais qui n'avaient rien vu venir, les experts qui se succédaient sur les plateaux pour nous dire que le marché ça s'autorégulait et qu'il ne fallait pas s'inquiéter. J'ai attendu l'émission spéciale en direct présentée par Marie Drucker, Arlette Chabot et Laurence Ferrari, où ils seraient tous tout nus et où on leur repasserait leurs déclarations de l'époque. Puisque "rien n'est venu", @si a donné carte blanche à Maja Neskovic, ancienne enquêtrice d'Arrêt sur Images et observatrice (déçue) du traitement médiatique de la crise financière. La vidéo dure 81 minutes. Acte 1 - La condition de "cocu" des économistes hétérodoxes Que nenni : "J'ai reçu un certain nombre de sollicitations, mais je les ai déclinées à 95%", explique l'économiste. Acte 3 - Vrais et faux prophètes de la crise

La Stratégie de la Vaseline Frédéric Lordon est un économiste spécialisé dans la finance. C’est un économiste hors cadre, d’inspiration marxiste, dit-il lui même. Pédago, caustique et plein d’humour, ses analyses sont des bouffées d’air frais, mais il refuse la plupart des interviews dans les grands médias, et les accuse d’adopter la “stratégie de la vaseline”. Quelque chose a changé depuis septembre dans les médias. Ce discours Frédéric Lordon (et quelques autres) le tenait avant la crise. Très remonté contre les médias, Frédéric Lordon y fait des apparitions au compte goutte. Marie Varagna Adrien Kaempf Véronique Leroy FRÉDÉRIC LORDON EXPLIQUE POURQUOI CETTE SOLUTION DEVRAIT S’IMPOSER Frédéric Lordon est directeur de recherche au CNRS, spécialisé dans l’économie et surtout la finance. Liens L’intégrale de la conférence d’ACRIMED , sur la crise et les médias, le 5 février 2009 Le site de Frécéric Lordon (peu actualisé) Son blog sur le Monde Diplomatique Le site d’Elie Cohen , l’économiste qu’il cite souvent Ses livres:

Nov 2008 -Les disqualifiés, par Frédéric Lordon Si c’était une attraction de la Fête à Neu-Neu, pour y faire venir des intellectuels, on l’appellerait « le trombinoscope giratoire » — et pour les plus petits « le manège aux cornichons ». A la télévision, à la radio, dans la presse écrite, qui pour commenter l’effondrement du capitalisme financier ? Les mêmes, bien sûr ! Parmi eux, Nicolas Baverez est visiblement sonné et cherche son chemin parmi les gravats. D’autres sont moins désarçonnés et font connaître avec plus d’aisance que, si les temps ont changé, eux aussi sont prêts à en faire autant. « Cette bulle idéologique, la religion du marché tout-puissant, a de grandes ressemblances avec ce que fut l’idéologie du communisme (...). Celui qui, telle la Belle au bois dormant, se serait endormi avant l’été pour se réveiller et lire ces lignes aujourd’hui croirait sans doute avoir affaire une fois de plus à ces habituels fâcheux d’Attac ou bien de L’Humanité. Prophètes diplômés Nous y voilà. De tout cela finalement, qui se soucie ?

Related: