background preloader

Savez-vous que nous avons 3 cerveaux dans notre corps ?

Savez-vous que nous avons 3 cerveaux dans notre corps ?
Savez-vous que nous avons 3 cerveaux dans notre corps ? J’ai posé la question à quelques personnes de mon entourage et la réponse est toujours 2 alors je me lance avec ce billet ! Un cerveau dans notre tête avec les 3 parties : cortex, limbique et reptilien. Il contient 100 milliards de neurones. Un cerveau dans notre cœur qui contient 40.000 neurones. Son rôle est de gérer au plus près le rythme cardiaque, le fonctionnement du cœur. Maintenant, vous savez pourquoi on dit qu’on a pris une décision sur un coup de cœur. Le philosophe Blaise Pascal avait tout compris : “Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point”. Un cerveau dans notre ventre dit cerveau viscéral qui contient 200 millions de neurones, plus que dans le cerveau d’un chien. Maintenant, vous savez pourquoi on dit qu’on a pris une décision avec ses tripes. Les 3 cerveaux communiquent, échangent des informations mais ils sont autonomes. Quelques lectures pour aller plus loin : Le coeur a un cerveau : Sound Crazy? Related

http://www.axiopole.info/2014/07/12/trois-cerveaux/

Related:  johannefaustcococlovisCerveau

3 raisons d'être heureux sans être en couple – Nos Pensées L’amour est l’une des émotions que la vie nous invite à ressentir chaque jour, que ce soit en la partageant avec les autres, en aidant ou en aimant ceux qui nous entourent. Il est également admis par tous qu‘on nous enseigne, socialement, que l’amour est directement lié à une relation de couple. Et on nous dit que si nous ne vivons pas cette expérience, nous ne pourrons jamais sentir ce qu’est aimer, et être heureux. Cette construction empêche beaucoup de gens de vivre sa vie car on a tendance à suivre des lignes sociales directrices, imposées inconsciemment. Nous pensons que parce que nous n’avons pas de relation de couple, nous sommes bizarres ou tout simplement, nous n’avons rien à apporter aux autres, nous manquons de qualités à partager.

Le Livre Rouge - The Red Book of Jung - C.G. Jung "Les années durant lesquelles j’étais à l’écoute des images intérieures constituèrent l’époque la plus importante de ma vie, au cours de laquelle toutes les choses essentielles se décidèrent. Car c’est là que celles-ci prirent leur essor et les détails qui suivirent ne furent que des compléments, des illustrations et des éclaircissements. Toute mon activité ultérieure consista à élaborer ce qui avait jailli de l’inconscient au long de ces années et qui tout d’abord m’inonda.

7 films d’animation pour expliquer le cerveau aux enfants Les films d’animation suivants vont permettre aux enfants de mieux comprendre le fonctionnement de leur cerveau. Ces informations sont essentielles car elles vont leur permettre de renforcer leur confiance en eux, mieux réguler leurs émotions et faciliter leur apprentissage (mémoire, concentration). De plus, cela constitue une excellente introduction aux neurosciences ! À quoi sert le cerveau ? Source : 1 jour, 1 question La véritable raison des ruptures de couple – Nos Pensées Dans l’une des scènes du film «Youth» de Paolo Sorrentino, le personnage interprété par Rachel Weisz demande avec insistance à son père (Michael Caine) pourquoi son mari préfère une autre femme. Il essaie d’éluder la question et finit par lui dire : «car elle est bonne au lit». Cela nous montre qu’à défaut d’une bonne explication dans le cas d’une rupture, nous pouvons en inventer une qui nous protège.

Synchronicité et Paracelsica (Carl Gustav Jung). Synchronicité et Paracelsica La synchronicité représente de toute évidence l'un des nœuds théoriques principaux de la pensée et de l'œuvre de Jung. Alors que celui-ci en découvre très tôt la présence et les manifestations (il en parle dès 1930), en déclarant à propos du Yi King que ce dernier "repose en effet, non sur le principe de causalité, mais sur un principe non dénommé jusqu'ici - parce qu'il ne se présente que chez nous - auquel j'ai donné, à titre provisoire, le nom de principe de synchronicité", il ne se décide cependant à publier à son sujet de manière systématique et réglée que très tard dans sa vie, à la fin des années quarante et au début des années cinquante. S'il se résout à cet effort, c'est par un double souci d'élucidation scientifique et philosophique, ainsi que devant l'importance humaine du phénomène, et l'exigence intérieure du souci thérapeutique que l'a toujours animé.

« Aux frontières du cerveau » : voyage au pays des neurones Spécialiste des neurosciences, Giuseppe Gangarossa nous présente ce nouveau blog dédié aux recherches sur le cerveau. Le cerveau est une machine merveilleuse : il perçoit notre environnement et s’adapte à ses changements, il pense, il code, il décide, il apprend et il mémorise, il gère nos émotions et nos fonctions cognitives, il se trompe et il corrige… Mais si cette structure biologique a suscité depuis longtemps l’intérêt de milliers de scientifiques, son fonctionnement reste finalement peu connu. Les neurosciences, disciplines dévouées à l’investigation des mystères du système nerveux, occupent aujourd’hui une place centrale dans les domaines de la biologie ou de la médecine mais aussi au sein de la société. Car comprendre le fonctionnement du cerveau, cet organe caché dans sa boîte crânienne, c’est aussi mieux se connaître soi-même. Amas ordonné et harmonieux de cellules spécialisées, le cerveau a ainsi fasciné des centaines de philosophes, sociologues et artistes.

Avoir un/une compagnon/compagne qui nous complète, cela ne nous construit pas – Nos Pensées Depuis qu’Aristote a dit que l’amour, c’est une seule âme habitant deux corps, il semble que la concept du couple se soit adapté à cette philosophie. Cependant, ce dont on se souvient généralement, c’est qu’Aristote a aussi dit que «L’homme le plus puissant est celui qui est maître de lui-même». Certes, ces deux citations sont sorties de leur contexte, et certes, on ne sait pas vraiment ce qu’Aristote a pu vouloir dire par là, mais pourtant, elles nous permettent d’introduire le thème de cet article : L’amour en couple peut être très enrichissant, mais il est aussi utile de savoir qu’il n’est pas nécessaire.

Théorie de la Synchronicité Et si les coïncidences avaient un sens ? Notre monde fourmille de coïncidences qui peuvent être frappantes. Carl Gustav Jung a défini la synchronicité comme une coïncidence temporelle de deux ou plusieurs événements sans lien causal entre eux et possédant un sens identique ou analogue. Tout comprendre sur les neurones miroirs en moins de 3 minutes Les neurones miroirs s’activent aussi bien quand on exécute une action que lorsqu’on regarde quelqu’un exécuter cette même action. Le même réseau de neurones s’activent chez les personnes qui activent une action et chez celles qui les observent. Les neurones miroirs servent à imiter les actions vues mais ils jouent aussi un rôle dans le déchiffrage des intentions et émotions d’autrui. Nous avons une tendance naturelle à être en sympathie (forme de fusion entre soi et autrui ) plutôt qu’en empathie (ressentir ce que ressent l’autre tout en gardant une perspective propre).

Il est facile de vivre une belle relation de couple, si tant est que l'on sache comment faire – Nos Pensées Une relation de couple se fonde sur l’amour, le respect, la confiance et la réciprocité. Jusque là, rien de surprenant. Mais alors, pourquoi nous coûte-t-il tant de maintenir une relation de couple stable ou encore d’être heureux ensemble ? La réponse à cette question, c’est fondamentalement que l’on ne sait pas vivre ensemble. Coïncidences et synchronicités Des hasards trop insignifiants pour ne pas être remarquables... Selon les dictionnaires, une coïncidence correspond à des événements qui se produisent ensemble par hasard, c'est-à-dire à la suite d'un concours de circonstances. Mais, certaines de ces coïncidences, que Jung a nommées « synchronicités », sont plus complexes et chargées de sens en laissant une profonde et troublante impression au témoin. L’impression d’un ordre préétabli, d’une véritable connexion entre l'esprit et la matière, entre notre psychisme intérieur et le monde extérieur. On peut classer dans les coïncidences les nombreux exemples où l'on rêve ou pense à quelqu'un que l'on n'a pas vu depuis longtemps et que l'on rencontre ou dont on reçoit des nouvelles au cours des jours suivants. Même les rationalistes les plus acharnés avouent avoir vécu ce genre d'expériences qu'ils attribuent au simple " hasard".

Related: