background preloader

Parasites et maladies des arbres et arbustes - Rustica, le site de la planète jardin

Parasites et maladies des arbres et arbustes - Rustica, le site de la planète jardin
Arbres et arbustes | 01/12/2010 Sachez reconnaître les maladies et parasistes des arbres et arbustes pour les traiter naturellement au jardin d'ornement et au verger. Araignée rouge, carpocapse, cloque, moniliose... connaître les ennemis des arbres et arbustes du jardin pour les traiter naturellement - F. Marre - M. Voici une liste de ce qui guête vos arbres et arbustes : Araignée rouge Acarien. Bactériose Maladie. Balanin des châtaignes et des noisettes Coléoptère perçant les fruits verts. Brunissure cryptogamique La base des rameaux brunit ; ils sèchent, et des pustules noirâtres apparaissent. Carpocapse La chenille rosâtre à tête brune de ce papillon creuse les fruits, qui tombent prématurément. Chancre bactérien L’écorce est rongée. Chermès Petits insectes suceurs. Cloque Champignon. Cochenille Insecte suceur. Criblure Champignon. Larve d’insecte xylophage Larves blanchâtres creusant des galeries dans le bois, qui se dessèche d’un coup. Maladie des pochettes Champignon. Maladie du corail Champignon. Related:  jardin

La protection contre des maladies d'arbres intégrée aux pratiques sylvicoles Gaston Laflamme 1 Résumé Afin de protéger les peuplements forestiers de l'Est canadien, c'est l'action directe contre les feux de forêts et les insectes défoliateurs qui a surtout été privilégiée jusqu'à maintenant. Introduction Dans l'Est canadien, la protection des forêts s'est d'abord concentrée sur la lutte directe contre les feux de forêts. Les forêts de l'est du Canada subissent aussi l'attaque de plusieurs espèces d'insectes défoliateurs des arbres. Les maladies des arbres causées par des champignons pathogènes sont quelque peu restées dans l'ombre des catastrophes mentionnées précédemment. Afin de palier aux moyens traditionnels de lutte par pulvérisation, qui nécessitent d'ailleurs des installations coûteuses et une organisation complexe, notre approche consiste à intégrer aux pratiques sylvicoles des mesures visant à contrer le développement d'épiphyties de champignons pathogènes forestiers. Matériel et méthodes Élagagedes pins rouges: Élagage des pins blancs: Résultats Discussion

Bosch - Extension de garantie gratuite - Enregistrez votre outil Tous les outils électroportatifs Bosch sont vérifiés et testés avec le plus grand soin; ils sont soumis à des contrôles qualité très stricts afin de vous accompagner durablement dans tous vos projets. Gage de cet engagement permanent vers l'excellence, Bosch a donc décidé de vous accorder une extension de garantie d’un an aux 2 ans de garantie constructeur valables pour tous les outils électroportatifs grand public et instruments de mesures destinés aux particuliers (outils sans fil avec leurs chargeurs et batteries inclus) achetés neufs, sont donc exclus de cette capacité d'extension les produits Bosch obtenus par la conversion de points ou en récompense dans le cadre de programmes de fidélité quelque soit leurs promoteurs.. Ainsi, en vous enregistrant par internet dans les 30 jours suivant l'achat, la garantie habituelle (2 ans pour les particuliers) est prolongée à 3 ans (batteries et chargeurs inclus). En 3 étapes seulement, vous bénéficiez de la garantie 3 ans Bosch.

Les Solutions vertes - Des arbres et des arbustes en santé Au printemps, enlevez la protection hivernale des arbustes et coupez les branches mortes ou blessées. La fertilisation des arbres à maturité se fait tôt le printemps au tard l’automne, lorsque la croissance est terminée. Arrosez l’arbre généreusement pour amolir le sol avant de fertiliser ou appliquer l’engrais après une pluie abondante. Creusez des trous à la limite du feuillage et répartissez dans ces trous un engrais riche en azote et en potassium (poudre d’os, algues, émulsion de poisson). Remplissez-les de sable et de compost. Taillez les haies et les arbustes à feuillage au printemps, avant l’éclosion des bourgeons. Au printemps, enlevez la protection hivernale des petits conifères et fertilisez-les avec un engrais riche en azote et en potassium. Contrairement au jardin, les arbres sont souvent négligés, souffrent de malnutrition et sont attaqués par les insectes et les maladies. Richard, Jean. 1980. Collaborateurs : Sylvie Deslauriers, agronome.

Ce qui arrive quand vous décidez de créer votre propre sécurité alimentaire - Re-informe.com Si vous êtes las de lire les étiquettes à l’épicerie en essayant de trouver de la vraie nourriture qui ne va pas vous tuer, je compatis. Ne vous inquiétez pas, il y a une solution et c’est génial. En réalité, vous n’avez pas besoin de dépendre des industries alimentaires ou du gouvernement pour vous garder en bonne santé. Et pourquoi le feriez-vous d’ailleurs? Le gouvernement est assez corrompu, quel qu’il soit. Tout ce dont vous avez besoin est un peu d’espace (à condition que vous ne viviez pas dans une grotte, et dans ce cas vous auriez à faire pousser des champignons de Paris.). Il y avait une pelouse, là! Ca a commencé avec huit plates-bandes surélevées de 1,80 x 1,20m avec des planches de 3m x 2,5cm x 25cm récupérées d’une grange. Les plates-bandes ont été bordées de carton, puis arrosées, puis remplies de compost frais. La plupart des graines ont été semées directement, et quelques-unes ont été mises à germer dans une petite serre à arceaux. Et de belles betteraves. Des physallis.

Pathologie végétale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pathologie végétale ou phytopathologie est la science qui étudie les maladies des plantes, surtout des plantes cultivées. La distinction entre une maladie et un problème d'ordre physiologique n'est pas toujours facile à faire. À la fin de cet article est placée une énumération de problèmes physiologiques pouvant être confondus avec des maladies. Les maladies des plantes sont dues à divers organismes : champignons, oomycètes, bactéries, virus, viroïdes, phytoplasmes, protozoaires, nématodes et plantes parasites. Ils ne deviennent pathogènes que dans certaines circonstances. On les regroupe sous l'appellation d'organismes « phytopathogènes ». Types de maladies[modifier | modifier le code] Voir page Maladie des plantes Maladies bactériennes[modifier | modifier le code] Maladies virales[modifier | modifier le code] Exemple : Virus mosaïque Maladies cryptogamiques (dues à des champignons)[modifier | modifier le code]

Comment faire pousser du gingembre chez soi Vous connaissez déjà sûrement les grandes propriétés curatives du merveilleux gingembre. Peu de plantes médicinales possèdent un passé thérapeutique aussi fourni que cette racine au goût de citron piquant, si agréable au palais. Vous aimeriez cultiver votre propre gingembre chez vous ? Pourquoi est-il intéressant de cultiver son propre gingembre ? 1. Vous faites peut-être partie des gens qui pensent que le gingembre est une plante exotique qui pousse uniquement en Orient. 2. Le gingembre est un grand anti-inflammatoire, idéal par exemple pour le syndrome pré-menstruel. Comment cultiver du gingembre chez soi ? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Sources:WikiHowTropical Permaculture

BIOSURVEILLANCE » Le bulletin de santé du végétal sur les rails Feu les avertissements agricoles. Un ou plusieurs bulletins de santé du végétal (BSV) ont déjà été publiés en ce début janvier 2010 dans la plupart des régions françaises. Le Centre a commencé dès septembre 2008. D’autres régions sont seulement sur le point de le faire comme l’Aquitaine. Mais certaines sont encore à constituer leur réseau de surveillance comme en Ile-de-France. La diffusion des premiers bulletins s’effectue en concordance avec l’arrêt de diffusion des Avertissements agricoles par les anciens services régionaux de la Protection des végétaux. Les enjeux sont donc de taille aussi bien sur le plan financier, économique, qu’en termes d’organisation et d’image. Des comités de pilotage ont été mis en place dans toutes les régions pour déterminer le réseau de surveillance et veiller ensuite au respect de la charte nationale d’observation. Chaque année, le budget est remis en jeu après examen des différentes utilisations des enveloppes octroyées au niveau régional.

Réveillez vos graines et noyaux Maintenant que le froid est installé, il est temps de penser à faire germer les noyaux des arbres fruitiers. Une méthode simple et efficace consiste à les sortir de leur sommeil en leur faisant subir le froid hivernal : c'est la stratification ou le réveil de la dormance par le froid. La stratifi-quoi? Si certains noyaux sont protégés par une coque incassable, c'est pour qu'ils ne germent pas pendant la saison chaude, une fois la fructification passée. Les graines et noyaux concernés par cette méthode sont, de manière non exhaustive, les noyaux de pêche, de nectarine, de brugnon, d'abricot, de cerise, d'amande, de noix et noisette, de châtaigne (sans la bogue !)... Comment faire ? La méthode la plus simple consiste à installer ces graines en strates dans un substrat de sable humide (ou 50/50 terreau et sable). Le pot doit être ensuite disposé près d'un mur au nord. Ainsi disposés, les noyaux ne gèleront pas, mais seront ramollis au fil du temps par l'humidité du sable et le froid.

Le virus de la sharka des espèces fruitières et ornementales du genre prunus Table des matières Introduction Le virus de la sharka (PPV) provoque une maladie grave chez les arbres fruitiers à noyau. Cette maladie a été observée pour la première fois sur des pruniers en Bulgarie, d'où lui est venu son nom de sharka ou variole du prunier. Le virus de la sharka appartient à la famille des potyviridés ou potyvirus. Figure 1. Symptômes Les symptômes de la sharka varient souvent d'un cas à l'autre et peuvent être confondus avec les signes d'autres troubles physiologiques comme les carences ou les dommages causés par les pesticides. Figure 2. Sur les feuilles des arbres infectés, les symptômes se traduisent par des taches rondes, des ponctuations (figure 3) et des plages chlorotiques pâles ou jaunes, ainsi que des réseaux jaunâtres le long des nervures, des nervures décolorées (figure 4), et des déformations. Figure 3. Figure 4. Figure 5. Les pruniers et les abricotiers sont touchés plus gravement que les pêchers et les nectariniers. Souches Figure 6. Figure 7. Figure 8.

10 plantes et légumes que vous pouvez faire repousser indéfiniment Plutôt que de gaspiller des restes de légumes et de plantes dont vous n’avez plus besoin, pourquoi ne pas les faire repousser ? DGS vous présente 10 plantes et légumes que vous pouvez replanter indéfiniment ! 1. Pommes de terre et patates douces Coupez les pommes de terre en morceaux relativement gros avant de les plonger à moitié dans de l’eau. 2. D’abord, retirez le chapeau du champignon et plantez la tige dans un mélange de terre et d’engrais : il faut qu’une petite partie de la tige dépasse, pas plus. 3. Coupez la partie des racines pour ne laisser qu’un ou deux centimètres du bulbe. 4. Si vous coupez la partie supérieure d’une tige de basilic ou de menthe, vous pouvez la faire repousser en la faisant tremper dans l’eau. 5. Pour faire repousser ces deux plantes, il suffit de plonger la partie coupée de la tige dans de l’eau (changée quotidiennement). 6. 7. Le gingembre peut repousser tout seul si vous le replantez dans du terreau. 8. 9. 10.

Sols : déjà des dommages « quasi irréversibles » en France Après de 10 de recherches, la France vient de publier l’état de santé de ses sols. Bétonnage intensif, pollution à l’arsenic ou au PCB, le bilan du GISSOL révèle des dommages parfois « quasi irréversibles ». Lancée en 2001, l’étude approfondie des sols français vient de faire l’objet d’un premier rapport exhaustif réalisé par le Groupement d’intérêt scientifique sol, entité créée à cet effet. « Au coeur de grands enjeux planétaires » comme la sécurité alimentaire, le changement climatique, la disponibilité en eau de qualité ou la biodiversité, les sols sont pourtant peu étudiés, souligne le GISSOL. Le groupement placé sous l’égide du ministère de l’Agriculture et de l’Ecologie rappelle en préambule que « la qualité d’un sol ne se juge pas dans l’absolu ». Dommages « quasi irréversibles » D’autres dommages passés sont « difficilement réversibles » affirme le rapport. Bétonnage, 1er sujet d’inquiétude Et cette tendance s’accélère depuis quelques années. Erosion méconnue mais inquiétante

Related: