background preloader

Chiffres_Cles_2014.pdf

Chiffres_Cles_2014.pdf

La formation tout au long de la vie La formation continue repose sur l’obligation, pour les employeurs, de participer au financement de la formation continue des salariés, et sur le droit, pour ces derniers, à se former sur leur temps de travail. Dans chaque branche professionnelle, les employeurs appliquent les accords nationaux interprofessionnels négociés par les partenaires sociaux. Les salariés ayant perdu leur emploi peuvent également bénéficier de programmes de formation. Leurs financements reposent principalement sur l’assurance chômage, les régions ou l’État. L'État Deux départements ministériels sont particulièrement concernés par la formation professionnelle continue. Le ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Ce ministère : Le ministère de l’Éducation nationale organise et finance, sur le budget de l’État, la formation professionnelle initiale des jeunesa une mission opérationnelle de formation continue d’adultes. Les régions Les employeurs Pôle Emploi Les bénéficiaires

Vente en ligne (e-commerce) L'ouverture d'un commerce en ligne implique de respecter les obligations liées à la protection des données personnelles des internautes. Une donnée personnelle fait référence à toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable, directement ou non, grâce à un identifiant ou à un ou plusieurs éléments propres à son identité. Exemple : Il peut s'agir d'un nom, d'un prénom, d'une adresse électronique, d'une localisation, d'un numéro de carte d'identité, d'une adresse IP, d'une photo, etc. Sur votre site marchand, vous pouvez collecter ces données personnelles pour constituer des fichiers de clients à condition de respecter la réglementation en vigueur. Ainsi, au-delà d'une obligation générale de sécurité et de confidentialité des données personnelles recueillies, vous avez 2 obligations à respecter : Informer l'internauteObtenir son consentement Informer l'internaute La collecte des données personnelles doit être réalisée de manière transparente.

Le multicanal s'impose plus lentement qu'en B to C - La stratégie multicanal Difficile de faire un état des lieux du multicanal en B to B. Devant le peu d'enquêtes quantitatives, et face à une certaine discrétion des acteurs, il n'est possible de dégager que des tendances et des témoignages. Très utilisé selon les uns, peu pour les autres, où en est vraiment le multicanal dans le monde professionnel ? « L'usage du multicanal en B to B est hétérogène. Combinaisons efficaces « Il existe des combinaisons efficaces, mais pas de combinaisons magiques », prévient Hervé Fuks. Relance téléphonique Le fax, en revanche, semble perdre rapidement du terrain en matière de marketing direct, mais reste très employé pour la signature d'une commande. « Il ne reste plus qu'une minorité de nos clients qui l'utilise, en général pour des produits bas de gamme », raconte Eliette Francès, directrice adjointe Data Service chez Kompass. Le “canal humain” primordial « En B to B, le canal principal, c'est le commercial ! Et la valeur client ? HP en appelle au jeu

Commerce de détail d’habillement Archives Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ? Compétences Qualification professionnelle Aptitudes commerciales Maîtrise de la gestion Spécificités Poids des investissements Importance de la qualité de l'emplacement Intensité de la concurrence Vie privée Niveau de rémunération Degré des contraintes horaires Facilité de remplacement Le secteur du commerce de détail de l’habillement est en perte de vitesse sous l’effet d'un recul de la consommation de textile et d'habillement. Les professionnels se trouvent mis à mal par une évolution profonde de la société : dans un contexte économique plus tendu, les clients portent désormais une attention très forte aux prix. En outre, si les chaînes spécialisées et les indépendants restent les deux principaux circuits de distribution (assurant plus de la moitié des ventes), le secteur connaît des mutations structurelles contribuant à accentuer les difficultés. Tendances L’organisation du marché 60% des entreprises du secteur n'emploient aucun salarié.

Panorama du secteur A l'avenir, les tablettes et le mobile, qui ne représentaient que 7 % du trafic en France en 2012, seront des leviers incontournables et feront appel à une nouvelle génération de professionnels qualifiés. Selon une enquête de la Fevad, 19 % des internautes envisagent en effet d'utiliser leur tablette et 15 % leur mobile pour commander sur Internet en 2014. Ainsi 58 % des utilisateurs de téléphones mobiles les utilisent pour comparer les prix, 38 % pour obtenir des informations sur des produits, 22 % pour lire les commentaires d'autres internautes et seulement 7 % pour scanner des QR codes (étude de Shopatron). Le e-commerce ne se limite pas au seul réseau internet. Le marché mondial du m-commerce pourrait représenter près d'un quart de l'ensemble des revenus de l'e-commerce fin 2017. Les professionnels du e-commerce doivent donc s'adapter en permanence. Le "Drive to store" pourrait également modifier le paysage de l'e-commerce dans un avenir proche.

Acheter sur Internet en toute sécurité Faire son shopping sur Internet est une tendance qui se développe de plus en plus en France. Cependant, cet acte qui se veut banal peut comporter quelques risques. Heureusement des solutions permettent de faire ses achats sur Internet en toute sécurité. Acheter sur Internet, un acte de plus en plus simplifié La Toile permet d'acheter des biens et services de toute nature sans se rendre dans un magasin: voyages, billetterie, applications, livres, musique, épicerie… Les Français après avoir montré quelques réticences à l'achat sur Internet se laissent de plus en plus séduire par ce nouveau moyen de consommer. À savoir: selon une étude de l'Insee parue en juin 2013, 56% des Français ont déclaré avoir fait un achat en ligne en 2012, contre 32% en 2007, soit une augmentation de 75%. Le shopping sur Internet n'est pas sans risque Le principal risque contenu dans l'achat sur Internet intervient au moment du paiement. Des précautions indispensables pour acheter sur Internet

FICHIERS B TO C: LE MULTICANAL PEINE A S'IMPOSER - Dossier - Données Une partie de la profession s'en émeut. Le marché de la location de fichiers d'adresses Business to Consumer serait en décroissance. Faux, rétorquent les courtiers. Mais pour se vendre, l'adresse doit être travaillée autrement, si possible en fonction de l'appétence du destinataire pour les canaux de contacts. Le Syndicat national de la communication directe ne dispose pas de chiffres éloquents, mais le nouvel indicateur France Pub (département études du groupe Hersant Média)/ UFMD (l'Union française du marketing direct) indique un contexte favorable. Coup de fouet sur les offres La solution? Paul Adam (ITL): «Le renouveau du courtage d'adresses B to C est lié aux acteurs qui ne pensaient pas commercialiser leurs bases auparavant.» Les clés du succès des campagnes relèvent donc de la mutualisation des bases et de la pertinence des scores appliqués pour en extraire de bonnes sélections. Des segmentations plus fines Quel avenir pour le multicanal? Didier Farge (Conexance MD):

Lancement d'une marque streetwear Trouvez des Etudes qui correspondent à votre projet et consultez gratuitement les Résultats partiels. Achetez les Résultats complets et un rapport vous sera envoyé pour chaque Etude. Pour toute information, consultez notre FAQ ou contactez-nous directement. Espace Résultats - Créer mon compte N°1360 - Lancement d'une marque streetwear Objectif de l'étude : Etude menée auprès d'hommes dans le cadre de la création d'une marque de t-shirt streetwear.L'étude vise à : Déterminer les habitudes des répondants concernant leurs achats de t-shirts, Déterminer l'intérêt des répondants pour cette marque de t-shirt streetwear, Déterminer les attentes des clients potentiels. Le tarif des résultats d'études varie en fonction du nombre de personnes interrogées et de la zone géographique sélectionnée. Espace Résultats - Souscription alerte Email

Un label européen pour les organismes de formation aux métiers de l'Internet Un label de qualité européen vient d’être mis en place pour valoriser les organismes de formation aux métiers de l'Internet adaptés au marché de l’emploi. Dans le domaine de l’Internet en Europe, on constate aujourd'hui que les entreprises ont des difficultés à trouver les compétences dont elles ont besoin sur le marché du travail. D’un autre côté, de nombreux jeunes diplômés ou personnes sortant de formation professionnelle peinent à trouver un emploi. L’Observatoire International des Métiers de l’Internet regroupe des organismes de formation, des entreprises, des associations professionnelles, et analyse les métiers tels qu’ils sont exercés en Europe. À ce jour, une dizaine de profils de fonction ont été publiés accompagnés de recommandations pour les organismes de formation. Mettre en avant les formations qui permettent de développer à la fois des compétences techniques et des compétences transversales est l’objectif de l’Observatoire International des Métiers de l'Internet.

Point de vue régional : le commerce en ligne, menace ou opportunité - Blogue — Médialog Je suis un acheteur local. J’aime le commerce de proximité et je suis conscientisé à l’idée que nous avons un devoir de citoyen envers notre économie locale. C’est important si on veut préserver un minimum de choix, de services et d’emplois dans notre communauté. L’autre jour dans une boutique locale, j’ai vu deux dames essayer des vêtements et noter les numéros de produits et les grandeurs afin de ne pas se tromper dans leur commande en ligne. À mon avis, les commerçants locaux doivent réagir rapidement à cette menace. La résistance des commerçants vient souvent de l’incertitude du retour sur l’investissement. Ça ne sert à rien de bousculer les choses. Chaque étape est importante. 85 % des internautes ont consulté, en 2013, au minimum une source d’information en ligne avant de procéder à un achat en ligne ou en magasin.40% des internautes trouvent importante la présence des entreprises, grands comme petits détaillants, sur les réseaux sociaux.

Marketing Le marketing[1], ou la mercatique[1],[2],[3], est un ensemble de techniques de ventes et leur mise en œuvre. Il ne faut pas confondre le marketing, ainsi entendu, avec le marketing management, souvent appelé lui aussi, par commodité, « marketing » et qui est, lui, la gestion de l’ensemble complexe des méthodologies permettant à l’organisation d’être et de rester compétitive dans un univers concurrentiel dynamique. Cette culture organisationnelle présente deux dimensions fondamentales : les clients (au sens large) et l’entreprise, dimensions qu’elle doit chercher à prendre en compte simultanément de façon équilibrée[4]. Marketing vs marketing management[modifier | modifier le code] Le marketing est un état d'esprit, un art et une science[5], une culture générale de l'organisation, une façon de penser, du ressort, in fine, de la gestion des ressources humaines. Études critiques du marketing et de la consommation Différentes définitions du marketing[modifier | modifier le code] 1970. 1960.

E-COMMERCE | Introduction au e-commerce I. E-commerce A) Présentation (définition) Le « Commerce électronique » (ou e-Commerce ) est l’utilisation d’un média électronique pour la réalisation de transactions commerciales. Il s’agit généralement de la vente de produits à travers le réseau internet, mais le terme de e-Commerce correspond également aux mécanismes d’achat par internet (pour le B-To-B). Le concept de e-commerce a fait son apparition au moment des premières transactions faites par des moyens électroniques. Le commerce électronique ou vente en ligne, désigne l’échange de biens et de services entre deux entités sur les réseaux informatiques. C’est grâce à Michael Aldrich que les transactions en ligne ont été inventées en 1979. Le fait que les TIC et internet se soient démocratiser dans les foyers a permis la participation aux mutations du commerce. B) Historicité Les débuts et l’évolution du commerce électronique sont fortement liés avec l’évolution et la démocratisation d’Internet. C) Evolution

Bilan e-commerce en 2013. Evolution et perspectives 2014. | Agence DnD 1 – Les chiffres clés du E-Commerce en 2013 Selon le bilan réalisé par la Fevad (fédération E-Commerce et vente à distance) le 31 janvier 2014, les ventes sur Internet ont progressé de 13,5% en 2013 pour atteindre 51,1 milliards d’euros. À titre de comparaison, les ventes en ligne avaient progressé de 19% en 2012 et de 22% en 2011. Cette hausse constante du chiffre d’affaire du E-Commerce français s’explique par une augmentation du nombre de consommateurs (+5% par an) et de la quantité de transactions réalisées au cours de l’année (18 transactions effectuées par acheteur en 2013 contre 16 en 2012). Le panier moyen a quant à lui baissé pour s’afficher à 84,5€ contre 87,5€ en 2012, en enregistrant son plus bas historique au 4ème trimestre 2013 à 83€. Le nombre d’offres disponibles sur le E-Commerce français a également augmenté puisque la quantité de sites E-Commerce s’est accrue de 17% (soit 20 000 nouveaux sites) pour atteindre 138 000 sites actifs en 2013.

Related: