background preloader

Course à l'audience, uniformisation, le journalisme Web tiré vers le bas

Course à l'audience, uniformisation, le journalisme Web tiré vers le bas
Sur les sites Internet d'information, les audiences sont-elles les rédactrices en chef? Le gros problème des rédactions Web, c'est que les journalistes ne font pas de vraie analyse statistique des données dont ils disposent. Lors de mes observations au sein des rédactions, j'ai pu entendre : "Ça n'a pas marché, on ne va pas le refaire." On peut d'ailleurs modifier le destin d'un article en changeant son titre, en fonction de la popularité de certains mots clefs, voire en le repostant en continu pendant 48 heures sur les médias sociaux pour exploiter à fond son potentiel de clics. Tous les rédacteurs en chef ont l'oeil rivé à "Chartbeat" (dont le fondateur défend maintenant le "Web de l'attention" plutôt que la culture du clic, ndlr), outil de mesure d'audience en temps réel. La notion de ligne éditoriale a-t-elle disparu? Face à la pression du marché, il y a une forte tension entre un impératif de quantité et la qualité, c'est-à-dire une ligne éditoriale respectable. Méthodologie Related:  DocPourVae

Ethique et Nouvelles Technologies: Le Web au Crible de l’Ethique Journalistique: UNESCO-CI La diffusion de l’information sur le web renouvelle de façon aiguë la question de l’éthique de l’information. Formidable moteur du journalisme, par les nouveaux espaces d’enrichissement des contenus et des libertés qu’il permet, l’outil que constitue le réseau mondial porte aussi les germes de nouvelles dérives commerciales, manipulatoires et massificatrices. Des précautions d’usage, une grande hygiène professionnelle, s’imposent aux journalistes comme aux citoyens avertis, avec une formation spécifique, dès l’école, pour maîtriser les pièges de la “toile”. Internet lance de grands défis aux médias, les faisant passer de l’économie de l’offre à l’économie de la demande, avec des conséquences économiques et sociales considérables. Internet lance de grands défis aux journalistes, en les mettant sous contrôle, sous surveillance, en concurrence, en les sommant de re-justifier leur utilité sociale. Les journalistes français se ruent sur Internet. Un enjeu social considérable

Vélo do Brasil, le road-movie de la coupe du monde “Velo do Brasil” c’est l’épopée de deux cyclistes, Raphaël Krafft et Alexis Monchovet, qui ont décidé de parcourir le Brésil à vélo alors que le pays s’apprête à vivre pendant un mois au rythme de la Coupe du monde de football. De Belém (Nordeste) à Rio de Janeiro, les deux compagnons se servent de leur mode de transport pour rencontrer des Brésiliens et raconter leur quotidien à une “période charnière de son histoire”. “Velo do Brasil” a commencé sur les réseaux sociaux (Facebook,Youtube, Instagram) et se prolonge à la télévision sur France 4 avec une websérie quotidienne dans laquelle Raphaël et Alexis racontent l’avancée de leur périple à deux roues. Raphaël Krafft est notre invité de cette semaine. Partis le 20 mai de Sao-Luis au Nord du pays, les deux complices se sont fixés pour objectif d’arriver à Rio de Janeiro à l’occasion de la finale de la Coupe du monde le 13 juillet . Un événement mondial qui libère le mécontentement local Image: Instagram velodobrasil

Mutation des métiers de l'imprimerie Causes du chômage Ceux qui cherchent les causes du chômage confondent le plus souvent les effets et les causes. Ainsi parmi les causes invoquées on parle souvent de l'évolution technologique qui supprimerait les emplois, ou de la haute productivité qui diminuerait le temps nécessaire de travail, ou encore du coût du travail qui empêcherait l'embauche parce que trop élevé, etc. Peu de gens réfléchissent au fait que le travail est en principe le moyen de créer la richesse, et que ne pas l'utiliser c'est se refuser à créer la richesse. En réalité, le chômage est dû au mode de rétribution de la société marchande, qui ne distribue pas les gains de productivité aux gens qui en ont besoin, empêchant ces derniers de signaler leurs besoins sur le marché. Le cas de l'imprimerie L'imprimerie est particulièrement touchée par le chômage. Que l'imprimerie, qui a la chance d'appartenir à un secteur porteur, soit touchée par le chômage montre bien qu'elle n'est pas encore entrée dans le futur.

The Future of News Is Not An Article | nytlabs ← Research, thoughts, and process from The New York Times R&D Lab In May of this year, Facebook announced Facebook Instant Articles, its foray into innovating the Facebook user experience around news reading. A month later, Apple introduced their own take with their Apple News app, which allows “stories to be specially formatted to look and feel like articles taken from publishers’ websites while still living inside Apple’s app”. There has been plenty of discussion about what these moves mean for the future of platforms and their relationship with publishers. But platform discussions aside, let’s examine a fundamental assumption being made here: both Facebook and Apple, who arguably have a huge amount of power to shape what the future of news looks like, have chosen to focus on a future that takes the shape of an article. Rather than look to large tech platforms to propose the future of news, perhaps there is a great opportunity for news organizations themselves to rethink those assumptions. Letting go of old constraints 1. 2. 3.

Les combats syndicaux (in «Les journalistes ont-ils encore du pouvoir», Hermès n° 35, mars 2003 | Le Blog d'Olivier Da Lage Les combats syndicaux (Télécharger en pdf) Par Olivier Da Lage Les syndicats de journalistes, dont les membres rassemblent environ 15 % des journalistes français, sont des structures très légères et aux ressources financières modestes, surtout lorsqu’on les compare à leurs homologues européens. Bien que ces combats s’apparentent au « syndicalisme de bifteck », ils ont été très fédérateurs dans la profession et ont rendu au syndicat une confiance qu’ils avaient parfois en partie perdue sur leur capacité à influer le cours des choses. En effet, la lutte contre la concentration de la presse – thème déontologique s’il en est – est une succession d’échecs : les ordonnances de 1944 étaient lettre morte avant d’être abrogées par les nouvelles lois des années 80, pas davantage appliquées. La question déontologique Mais les syndicats ne laissent pas de côté pour autant la question déontologique. Les limites du droit C’est bien ainsi que l’entendent les premiers membres de la Commission de la carte.

nytlabs Tagging and annotation have long been some of the most important tasks that a news organization undertakes. The tags that we attach to articles enable nearly everything that happens to that article after publication: how we recommend related content to readers, how search engines index our site, how ads are targeted and more. Currently, at The New York Times, those tags are applied at the article level. Yet when we look at an article we can see that it actually contains many smaller component parts, like a fact, a person, a recipe or an event. If we could begin to annotate and tag these components, it would enable us to do so much more with that information. Fine-grained annotation within an article is a difficult problem that has historically been approached in two ways, both of which have their own challenges. This prototype is comprised of a simple text editor (shown on the left), supported by a set of networked microservices (visualized on the right).

L’enseignante, le journaliste et les réseaux sociaux Présentation Laurence Juin : enseignante de français, histoire-géo et éducation civique en lycée professionnel à La Rochelle, a introduit l’usage des réseaux sociaux dans sa pédagogie depuis septembre 2009. Jean-Christophe Dupuis-Rémond : enseignant en webjournalisme à l’Université de Metz et journaliste spécialisé, pilote depuis septembre 2010 la cellule web de France 3 Lorraine où il défriche interactions et nouvelles écritures journalistiques. Présents et très actifs sur les réseaux sociaux, en particulier Twitter, nous suivons nos avancées et réflexions réciproques dans l’usage des réseaux sociaux: Jean-Christophe en journalisme, Laurence dans l’éducation. A la lecture de nos tweets, de nos blogs, de nos expériences et interactions partagées (Jean-Christophe est intervenu dans la classe de Laurence pour la rédaction d’une Charte Facebook), nous constatons régulièrement que nous sommes confrontés aux mêmes problématiques d’usages. a) Dans l’enseignement B) Dans le journalisme II. B. A.

Creative community for the Collaborative Economy Le journalisme tous azimuts est l'affaire de tous Le journalisme est une des professions les plus affectées par les nouvelles technologies… de l'information. Loin d'être une affaire à débattre lors de discrets congrès corporatistes, cela nous concerne tous, reporters, acteurs de la vie publique et public au sens large. C'est ce qu'explique un des pionniers en la matière Dan Gillmor dans un livre au titre provocateur: "We the Media," (Nous les médias). Au cœur du travail de Gillmor on trouve l'idée que ceux qu'il appelle les "Big médias" traitent l'information comme une conférence, ou comme un cours magistral (le détenteur du savoir propage la bonne parole) alors que les nouvelles TIC permettent de les aborder sous forme de séminaire ou, mieux encore de "conversation". San Francisco, Californie, le 27.oct.04 L'imprimerie, à laquelle nous devons livres mais aussi journaux, a bien donné lieu à la fin des clercs, aux prolégomènes de la démocratie et à la première production à la chaîne de l'ère industrielle. We The Media

Collaborative Cities | The Documentary - An interactive documentary featuring inspiring entrepreneurs and communities in a new economy built around sharing and collaboration. Hadopi : les journalistes lui disent-ils vraiment "merci" La loi de 2009, dite Hadopi, apparaît très clairement en faveur des éditeurs. Elle leur simplifie les démarches et instaure un réel régime dérogatoire du droit d’auteur pour les journalistes. La presse écrite papier subit depuis une dizaine d’années un déclin de son chiffre d’affaire qui n’est pas sans rapport avec la numérisation des journaux et surtout la gratuité des sites Internet de presse rendue obligatoire en raison de l’abondance d’informations sur Internet. Malgré l’existence d’aides étatiques, nombre de de journaux n’arrivent pas aujourd’hui à éponger les dettes accumulées ces dernières années. Et se maintiennent seulement avec la publicité. I – La relation éditeur-journaliste avant la loi Hadopi Les journalistes bénéficient d’une présomption de salariat dès lors qu’ils sont embauchés par un éditeur et sont, ainsi, souvent soumis aux directives d’un rédacteur chef. II – La réforme des droits d’auteur des journalistes par la loi Hadopi

Au camping de la bidouille Transposez les énergies créatives des bidouilleurs urbains au milieu des montagnes à 1600 mètres d'altitude. Sans eau ni électricité. Laissez mijotez. Hackerspaces et fab labs sont venus planter leurs tentes au festival A Pado Loup pour tester et questionner la pertinence des technologies numériques face aux contraintes naturelles. Et rencontrer d'autres milieux alternatifs DIY, artistiques et écolo. L’arrivée se fait par un chemin arpenté et caillouteux, sous un soleil de plomb du 15 août, entouré de montagnes, de pins, de mélèzes et prairies en manque d’eau. L’hôte du festival, Bilou, la cinquantaine est entouré d’une ribambelle d’enfants, cousins, frères, soeurs et amis venus participer et prêter main forte sur l’organisation du festival. Bidouille dans l'herbe sèche et serre transformée en hacklab - (cc) Ophelia Noor L’innovation dans la contrainte Les bidouilleurs se retrouvent sous une petite serre aménagée en hacklab pour la durée du festival. Le challenge ? L’écodesign militant

Hadopi contre le droit d’auteur des journalistes : c’est confirmé « Section 6 « Droit d’exploitation des œuvres des journalistes « Art. L. 132-35. - On entend par titre de presse, au sens de la présente section, l’organe de presse à l’élaboration duquel le journaliste professionnel a contribué, ainsi que l’ensemble des déclinaisons du titre, quels qu’en soient le support, les modes de diffusion et de consultation. « Est assimilée à la publication dans le titre de presse la diffusion de tout ou partie de son contenu par un service de communication au public en ligne ou par tout autre service, édité par un tiers, dès lors que cette diffusion est faite sous le contrôle éditorial du directeur de la publication dont le contenu diffusé est issu ou dès lors qu’elle figure dans un espace dédié au titre de presse dont le contenu diffusé est extrait. « Art. « Art. « Art. « Art. « Art. « Ces exploitations donnent lieu à rémunération sous forme de droits d’auteur, dans des conditions déterminées par l’accord individuel ou collectif. « Art. « Art. « Art. « Art.

Hadopi contre le droit d'auteur des journalistes Le projet de loi dit Hadopi, qui a été repoussé il y a peu par l’Assemblée nationale dans des conditions rocambolesques, repassera devant la chambre à la fin du mois et a de fortes chances d’être voté. Or, il contient un amendement qui attaque frontalement le droit d’auteur des journalistes, alors même que les défenseurs de la loi prétendent défendre celui des artistes. Paradoxe ? Droits d’auteurs des journalistes… Dès le premier examen du projet de loi dit « Hadopi », des syndicats de journalistes nous ont alertés sur le danger que faisait peser un amendement sur leur droit d’auteur. Autrement dit : au lieu d’être payés, comme c’est le cas aujourd’hui, à chaque publication d’un même article sur un nouveau support, les journalistes ne seront payés qu’une fois et tous les titres de presse du groupe pour lequel ils travaillent pourront réutiliser à leur guise leurs papiers. … et droit des industries de l’information et de la culture

Related: