background preloader

Clay Shirky's Internet Writings

Clay Shirky's Internet Writings
Related:  Info Web

Grand Emprunt : Emprunt National 2010 Place des TICs dans la lutte contre le réchauffement climatique - techtoc.tv, web-tv communautaire La lutte contre le réchauffement climatique est au coeur de tous les débats. Pourquoi en irait-il autrement pour les Technologies de l'information ? D'ailleurs les TICS ne sont-elles pas un facteur aggravant dans la lutte contre le réchauffement climatique...surtout quand on sait qu'elles émettent autant de CO2 que le secteur aérien ? Pour répondre à l'invitation à participer à ce tournage, veuillez sélectionner l'option appropriée ci-dessous. I confirm my response, and also send a word to the organizers: Below, I explain my motivation to the organizers: You have no friends that are available to join this webcast. You are a lecturer, journalist, blogger, speaker and you need the source video file? Fee: 1800€ Video file command Fee: 1980€ NB. Be careful, you're about to acquire the source file that permits generating this video techtoc.tv. This does not in any way correspond to an assignment of copyright or opening any proprietary and / or commercial exploitation of this file.

Why Are the Rich So Good at the Internet? Pew Internet has released a report finding that income is the strongest predictor of whether, how often, and in what ways Americans use the web. The report adds nuance--and a few surprises--to existing research on America's digital divide. It even suggests the existence of a tipping point, where Internet use takes off at a certain income level. A lot of this makes intuitive sense. "Many of these households are not impoverished," the report's author, Jim Jansen, tells Fast Company. The report, an umbrella analysis of three Pew surveys conducted in 2009 and 2010, compares Internet use among American households in four different income brackets: less than $30,000 a year; $30,000-50,000; $50,000-75,000; and greater than $75,000. As might be expected, the wealthier used the Internet more. Age did have some effect, and rural regions were a good deal less wired than their urban peers. The relationship between money and Internet use is a real puzzle.

Le père d'Internet inquiet : le Web est en danger ! Dans un texte long de six pages (en anglais), Tim Berners Lee - co-inventeur du World Wide Web - explique que le Web est en danger. Sans faire l'impasse sur le moindre sujet sensible, ce dernier évoque la neutralité du Net, Facebook ou encore l'essor des applications. Il réitère notamment ses voeux de voir Internet rester ouvert et universel, pour que chacun puisse y avoir accès, peu importe où il se trouve et avec quelle machine il se connecte. Mais ces principes sont aujourd'hui menacés selon lui. Déjà, des logiciels comme iTunes ou des services comme Facebook dressent pour lui des murs autour des informations qui "ne sont accessibles qu'à l'intérieur de cercles fermés". "Il faut être membre de ces services et disposer de ces logiciels pour avoir accès à tout Internet" précise-t-il. Autre cible, les FAI qui ralentissent ou bloquent l'accès à certains services pour leurs propres intérêts et ceux de partenaires. Idem en ce qui concerne les gouvernements.

The Mobile Device Is Becoming Humankind's Primary Tool (Infographics Feature) Worldwide Mobile Data Usage Forecast, by Region Chart 1: Western Europe and the Asia-Pacific region will account for nearly 60 percent of worldwide mobile data traffic by 2014. But emerging markets such as Central and Eastern Europe, Latin America, and the Middle East and Africa, having started with relatively small numbers, are growing the fastest. Source: Cisco Mobile-Phone Accounts Approach Level of World Population Chart 2: Mobile service is among the fastest-spreading technologies in history. Note: These data track accounts, not individuals, and some people have two or more accounts. Source: International Telecommunication Union Changes in Mobile Internet Activities, 2006-2011 Percentage of respondents reporting or projecting mobile activities Chart 3: E-mail is the most common Internet application that people report using on their mobile devices in a typical week. Source: Bridge Ratings/eMarketer

Social Bookmarking and Annotating The driving force behind the Web 2.0 revolution is a spirit of intellectual philanthropy and collective intelligence that is made possible by new technologies for communication, collaboration and information management. One of the best examples of collective intelligence in action are the wide range of social bookmarking applications that have been embraced in recent years. Social Bookmarking Overview Designed as information management tools that allow users to categorize web finds through the use of tags---keywords that allow for easy searching and grouping of content---social bookmarking applications take advantage of the wisdom of millions of users to identify resources worth exploring. In their simplest form, social bookmarking applications allow users to organize their own personal bookmarks in an online forum accessible from any computer connected to the internet. For example, I'm always highly motivated by Will Richardson. Well, you can....and I do! Social Bookmarking and Teamwork

De la boîte à idée à l’innovation 2.0 « De la boîte à idée à l’innovation 2.0, l’Innovation collaborative dans tous ses états », tel est le titre du nouveau point de vue issu du cabinet de conseil Bearing Point. Ce rapport a été conduit en partenariat avec Air Liquide, la Direction Générale de Modernisation de l’Etat, Reunica, Orange, la SNCF et Veolia Environnement. Il s’appuie sur 70 entretiens auprès de décideurs de l’innovation et près de 60 dispositifs d’innovation collaborative associant clients ou salariés. Bonne nouvelle, l’étude annonce une tendance très claire à l’adoption de l’innovation collaborative, faisant état d’une véritable lame de fond pour les entreprises. Ainsi, à fin 2009, 75% des grands groupes ont mis en place un ou plusieurs dispositifs d’innovation associant les salariés. On retrouve les exemples des entreprises telles que DELL (Ideastorm) ou Starbucks (MyStarbucks Idea) mais également un grand nombre de cas français tels que la SNCF avec son initiative »TGV lab ». L’Innovation Salariée

Cisco: 50 Billion Things on the Internet by 2020 [Infographic] The Internet of Things, when real world objects are connected to the Internet, is a trend that we've been actively tracking since early 2009. So far a lot of big technology infrastructure and solutions companies have gotten behind the trend, for the simple reason that they see a huge market opportunity. As more and more 'things' go on the Net, it creates more demand for network infrastructure like sensors and routers. Cisco has designed an infographic that offers a simple example of how Internet of Things will affect you in your everyday life. There has been some contention about the number of connected things and by when. Regardless, as the infographic below shows, the number of things connected to the Internet has already exceeded the number of people on earth. Infographic via All Things D

[Infographie Médias] Qui consomme quoi et quand? Cette infographie réalisée par l’équipe de MBAOnline.com, détaille la consommation des médias par tranches d’âges et par tranches horaires. En tout, 5 générations ont été étudiées et 15 activités, connectées ou non, ont été matérialisées par différents pictogrammes. Le résultat est intéressant, on apprend par exemple que: Au réveil les 18-29 ans se partagent entre l’écoute d’information à la radio et la consultation des news sur Facebook.Tandis que les plus jeunes préfèrent, eux, écouter de la musique sur leur baladeur.La generation X et les Baby Boomers se dirigent pour leur part majoritairement vers la radio.Sans surprise, de 20h à 23H la télé reste le média le plus consommé.

La surveillance massive d’Internet révélée En partenariat avec WikiLeaks, OWNI révèle l'existence d'un nouveau marché des interceptions massives, permettant d'écouter toutes les télécommunications à l'échelle d'une nation. Ses acteurs vendent leurs produits en Europe, aux États-Unis et à des dictatures. WikiLeaks rend public aujourd’hui près de 1 100 documents internes, plaquettes commerciales et modes d’emploi des produits commercialisés par les industriels des systèmes de surveillance et d’interception des télécommunications. Ces nouvelles fuites montrent un marché de la surveillance de masse représentant désormais cinq milliards de dollars, avec des technologies capables d’espionner la totalité des flux Internet et téléphoniques à l’échelle d’une nation. Marchand d’armes de surveillance Dans nos démocraties, la commercialisation, et l’utilisation, de ces systèmes de surveillance et d’interception des télécommunications est strictement encadrée. Silence radio Amesys est un industriel, fabricant de matériel.

La carte d’un monde espionné OWNI en partenariat avec Wikileaks vous propose cette carte interactive permettant d'identifier toutes les sociétés à travers le monde qui développent et vendent des systèmes d'interception massives. Depuis le mois de septembre dernier, OWNI, en partenariat avec WikiLeaks et cinq autres médias, a mis à jour les activités et les technologies des sociétés – souvent proches des services de renseignement et des institutions militaires – à l’origine de ce nouveau marché de l’interception massive. Pour une part très significative, ces industriels discrets sont implantés dans des démocraties occidentales. Ils fournissent en matériels d’écoutes et d’interception de masse leur propre gouvernement mais aussi de nombreuses dictatures. Ces matériels appartiennent à cinq grandes catégories : Les Spy Files sont diffusés par WikiLeaks à cette adresse. Application pensée par Paule d’Atha, réalisée par Abdelilah el Mansouri au développement et Marion Boucharlat au graphisme /-)

Ruralité : le développement des équipements et usages numériques se passe très bien du (très) haut débit Une lecture approfondie du rapport 2012 du CREDOC apporte des éclairages nouveaux sur la soi-disant « fracture numérique » entre ville et campagne. Les habitants des territoires ruraux sont en réalité très bien équipés en informatique, internet et téléphonie et les usages qu'ils en font n'ont rien à envier à ceux des citadins. Cédant aux sirènes des lobbyistes les poussant à déployer de la fibre optique partout et pour tous, les élus de nos territoires ne sont-ils pas en train de se tromper de cheval de bataille ? Comment faire entendre les voix des plus pauvres et des moins diplômés qui réclament, non pas davantage de débit, mais des abonnements moins chers et un accompagnement pour apprendre à maîtriser les promesses du numérique ? « Fracture numérique », sort de ce corp(u)s ! Que veut-on savoir ? Grâce aux données du CREDOC, nous pouvons analyser si ces disparités d'accès aux infrastructures à très haut débit entre les territoires, s'observent aussi dans les pratiques des habitants.

Guide : quelle messagerie sécurisée choisir ? - Tech Depuis Snowden, PRISM et le scandale de la NSA, les messageries chiffrées ont le vent en poupe, poussant progressivement les utilisateurs et les sociétés à investir dans un chiffrement accessible et simples. Suivez notre guide et découvrez les messageries sécurisées gratuites disponibles sur Android, iOS et autres. Depuis Apple et sa promesse de ne jamais déverrouiller l’iPhone jusqu’à Facebook et le chiffrement de WhatsApp, les entreprises commerciales multiplient leurs efforts pour garantir aux utilisateurs la possibilité de discuter ou de stocker des données à l’abri des regards indiscrets. Par conscience ou par paranoïa, les internautes du monde entier exigent de plus en plus de pouvoir communiquer entre eux sans que les entreprises ou les États ne puissent savoir ce qu’ils se disent. La première question à se poser est celle de l’accès éventuel aux messages en clair par l’éditeur de la solution de messagerie. Tableau récapitulatifTableau récapitulatif des messageries Lire

Related: