background preloader

La civilisation Etrusque : origines et histoire

La civilisation Etrusque : origines et histoire
Peuple habitant l'Italie dans l'Antiquité et qui prospéra au VIIe siècle, les Étrusques restent un mystère sur bien des points. D'où viennent-ils ? Comment vivaient-ils ? Pourquoi ont-ils disparus ? Cohabitant avec leurs voisins Celtes, Romains et Grecs, ils laisseront une trace importante dans la culture romaine qui leur survivra. Origines et implantation de la civilisation Etrusque L'origine des Etrusques est aujourd'hui encore assez floue. Les Etrusques vont d'abord fonder Tarquinie, une cité proche la mer Thyrénienne, puis se développer sur la zone côtière et l'intérieur des terres. Organisation politique et religieuse Les Etrusques forment des cités-états, parfois regroupées par 12 (dodécapoles), unies par des liens religieux, mais non politiques. Jusqu'au Ve siècle avant J. Non loin des villes se trouvaient les grandes nécropoles. Sciences Les Etrusques avaient une bonne connaissance de l'anatomie humaine. La langue et les arts L'armée La fin d'une civilisation Bibliographie

http://www.histoire-pour-tous.fr/civilisations/4905-la-civilisation-etrusque-origines-et-histoire.html

Related:  ÉtrusquesarmandopietroEtrusqueLatin

Avant Rome étaient les Étrusques Ce peuple venu on ne sait d'où, à la religion terrifiante, à l'écriture mal déchiffrée, intrigue toujours les historiens. Cet automne, deux superbes expositions traquent le mystère fascinant de cette civilisation apparue à la fin du IIe millénaire avant notre ère. Source Le Figaro Magazine En avril 1836, deux archéologues amateurs découvrent à Caere, l'actuelle Cerveteri, sur la côte tyrrhénienne, une tombe dont le riche mobilier, miraculeusement intact, est fabuleux: des pièces d'orfèvrerie, des bijoux, du mobilier, de la vaisselle, intégralement en or le plus pur. L'Étrurie aux 12 cités "Avant la suprématie romaine, les Étrusques exerçaient au loin leur puissance, sur terre et sur mer : on en trouvera une preuve dans le nom des deux mers, qui baignent la presqu’île italique : la mer toscane à l’ouest et la mer adriatique à l’est - son nom vient d’Atria colonie étrusque ; les Grecs appellent ces mers Tyrrhénienne et Atriatique. Les Étrusques se rapprochèrent des côtes et fondèrent deux fédérations de douze peuples, la première du côté de l’Apennin, en direction de la mer Atriatique, la seconde de l’autre côté de l’Apennin avec le même nombre de colonies, une par métropole. Ces colonies contrôlaient tout le pays de la plaine du Pô jusqu’aux Alpes, à l’exception de l’angle formé par le pays vénète au bord du golfe." (1) Étrurie padane et Étrurie centrale. Le territoire étrusque est d’abord un espace culturel, car il n’existe pas d’Etat étrusque. Étrurie campanienne.

Alphabet étrusque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. L’alphabet étrusque était l'alphabet utilisé par les Étrusques pour noter leur langue. Il comporte 26 lettres (dans le modèle d'alphabet) dont quatre ne sont jamais utilisées en étrusque (B C D O). Origine des Étrusques Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Comme dans le cas de beaucoup d'autres peuples, les avis des historiens, antiques et modernes, diffèrent à propos de l'origine des Étrusques, exogène (Lydienne) ou autochtone (Villanovienne), sans que l'une soit nécessairement exclusive de l'autre. Selon Jean-Paul Thuillier, dès l'Antiquité, les différentes traditions se réfèrent très majoritairement à une origine orientale anatolienne[1], mais « le caractère mythique, fantaisiste ou idéologique de ces théories antiques a conduit aujourd'hui les chercheurs à laisser quelque peu de côté la question des origines », le débat restant donc ouvert et « loin d'être clos »[2]. Hypothèse orientale[modifier | modifier le code] Selon Hérodote, ils auraient émigré de Lydie, en Asie Mineure, à cause d'une longue famine qui aurait poussé leur roi Atys à envoyer la moitié de son peuple à Smyrne, d'où ils se seraient embarqués pour l'Ombrie sous l'autorité de son fils Thyrrénos[1],[3].

Étrusques - Larousse Peuple de l'Italie ancienne, qui prospéra à partir du viie s. avant J.-C. et qui fut soumis par les Romains. Origine Hérodote raconte que les Étrusques étaient venus d'Asie Mineure. Écriture, langue et inscriptions étrusques L’écriture étrusque est lisible puisqu’elle est écrite dans un alphabet qui diffère peu de l’alphabet grec. Ce sont donc probablement les Grecs qui leur ont transmis l’alphabet. Le plus ancien des abécédaires connus, celui de Marsiliana d’Albegna, date du début VIIe siècle. Cet alphabet comporte vingt-six lettres mais la langue étrusque ne comporte que 22 sons. Il inclut des signes inusités des Grecs mais connus des Lydiens (la consonne « F » correspond ainsi à un « 8 »). L’ordre de classement des lettres est quelque peu différent et certains caractères n’existant pas en grec font l’objet d’une transcription particulière.

Origine des Etrusques On sait encore peu de chose des étrusques, les éléments sur lesquels se base l'histoire de cette civilisation remontent à l'antiquité grecque et romaine. Hérodote, le grand historien grec offre une reconstitution des origines, mais les Etruscologues et les archéologues remettent aujourd’hui fortement en cause les seules interprétations d'Hérodote, dont la théorie est très diffusée parmi les écrivains classiques. Son récit semble en effet trop s’inspirer des mythes et des légendes, qui dans l'antiquité tendaient à relier les origines des Etrusques, peuple occidental, à une migration venue de l'Orient, de Lydie, sous le guide d’un grand chef Thyrrénien, après la grave famine d’une époque mythique ayant suivi la guerre de Troie. Hérodote rappelle la légende des peuples venus de Lydie : « Les coutumes de Lydie sont semblables aux grecques, sauf qu'elles font des prostituées de leurs filles.

Les Etrusques - Bellitalie On peut dire de la civilisation étrusque, que par sa splendeur florissante et pluriséculaire, elle était non seulement la première grande, bien organisée et pleinement consciente civilisation italienne, mais par son ascendance et son curieux rapport à la civilisation grecque, elle fut aussi le premier pont vers l'introduction du développement en Italie. Les Étrusques sont entre les Grecs et les Romains, pour les premiers se sont des imitateurs et des héritiers, pour les seconds des éducateurs et presque des pères. Si les livres sont nombreux, encore plus le sont les musées. Les richesses de la civilisation étrusque, ses œuvres artistiques étonnantes, sont le témoignage d'une civilisation extraordinaire dont personne d’autre au monde ne peut se vanter.

Related: