background preloader

Interview : Pierre Lévy

Interview : Pierre Lévy
JDN. Depuis plusieurs années, vous cherchez à mettre au point des dispositifs, des langages informatiques, qui permettent de manipuler des connaissances. Avec un peu de recul aujourd'hui, quel est le sens de cette recherche ? Pierre Lévy. Nous disposons avec l'informatique et les réseaux de nouveaux supports de communication et d'expression symbolique. La manipulation directe des objets visuels à l'écran par la main, l'hypertexte, les icônes, les simulations graphiques interactives de phénomènes complexes, l'interconnexion générale des documents, les moteurs de recherche, les forums en ligne et les mondes virtuels multiparticipants représentent les premiers pas d'une avancée qui se poursuivra dans les années et les siècles à venir. L'équipe que je suis en train de réunir au Canada et dans le monde s'est clairement fixé pour tâche de contribuer à la constitution de cette troisième strate symbolique. Vous distinguez aujourd'hui différents types de connaissances. Related:  Imagi Nation

IEML (Information Economy Meta Langage) Présentation du langage par son créateur, Pierre Levy Denis Failly – « Pierre Levy, vous lancez le site consacré à IEML(Information Economy Meta Language), pourriez vous nous expliquer en quelques mots ce qu’est ce langage » ? Pierre Levy – « Dans mon esprit, IEML est la langue de l’intelligence collective ou « surlangue » dont je parlais dans l’introduction de mon livre intitulé L’Intelligence collective (La Découverte, 1994), et cela pour au moins trois raisons : IEML bâtit, pour commencer, un pont entre langues naturelles. N’importe quel graphe de mots écrit dans une langue naturelle au moyen d’un éditeur IEML peut être lu dans n’importe quelle autre langue naturelle supportée par le dictionnaire IEML. Dans un style sobre, c’est un système d’adressage sémantique des documents numériques. IEML peut nous permettre de franchir ce seuil cognitif parce qu’il réunit deux propriétés généralement séparées : Denis Failly – « A qui s’adresse IEML ? La liste n’est pas close. La Cyberculture

UNE LECTURE MÉMÉTIQUE DE CET AUTEUR Samedi 14 mai 2011 6 14 /05 /Mai /2011 11:38 Voici un texte que je vous demande de lire avec un regard de méméticien c'est à dire en ne considérant que l'espace du savoir, son évolution, ses mutations et son devenir dans une perspective d'écologie cognitive... Les objets de connaissance privilégiés de l’Espace du savoir sont les intellectuels collectifs et leurs mondes. Les intellectuels collectifs, c’est-à-dire des communautés humaines communiquant avec soi, se pensant elles-mêmes, partageant et négociant en permanence leurs relations et leurs contextes de significations partagées.Leurs mondes, c’est-à-dire leurs ressources, leurs environnements, leurs connexions cosmopolites avec les êtres, les signes et les choses, leurs implications dans les diverses machines cosmiques, techniques et sociales qui les traversent. Le monde d’un intellectuel collectif n’est rien de stable ni d’objectif. Mon commentaire à propos de cet extrait 1ère diff le 8 février 2006... Partager l'article ! inShare

Premier Café Fing : rencontre avec Pierre LEVY « InternetActu.n Compte rendu par Philippe Durance Le premier café FING organisé le 13 mars 2003 au café " le père Tranquille " à Paris, a été l’occasion d’un échange avec Pierre Levy, penseur de " l’intelligence collective ", autour de ses nouveaux travaux. Pierre Lévy est le titulaire de la chaire de recherche du Canada sur l’intelligence collective à l’université d’Ottawa. Dans le cadre de cette chaire, P. Lévy porte deux ambitions : Fédérer des recherches sur le champ émergeant de l’intelligence collective (beaucoup de dénominations derrière un concept commun telles que intelligence connective / global brain / homme symbiotique / noosphère) Proposer un modèle particulier de l’intelligence collective, directement sous la forme d’un logiciel. Le concept de l’intelligence collective Les technologies sont des faciliteurs dans ce domaine. Pour cette première ambition, il n’y a pas de théorie particulière de l’intelligence collective. Un modèle de l’intelligence collective Ce n’est pas de l’idéalisme. Réponse :

Civilian 'hacktivists' fight terrorists online Jeff Bardin, 54, logs into an Al Qaeda website from his home office in Barre,… (Brian Bennett / Los Angeles…) BARRE, Mass. — Working from a beige house at the end of a dirt road, Jeff Bardin switches on a laptop, boots up a program that obscures his location, and pecks in a passkey to an Internet forum run by an Iraqi branch of Al Qaeda. Soon the screen displays battle flags and AK-47 rifles, plus palm-lined beaches to conjure up a martyr's paradise. "I do believe we are in," says Bardin, a stout, 54-year-old computer security consultant. Barefoot in his bedroom, Bardin pretends to be a 20-something Canadian who wants to train in a militant camp in Pakistan. "You have to look and smell like them," he explains. Bardin, a former Air Force linguist who is fluent in Arabic, is part of a loose network of citizen "hacktivists" who secretly spy on Al Qaeda and its allies. "This is a domain of warfare where an individual can make a difference," Maj.

Pour l'intelligence collective, par Pierre Lévy (Le Monde d FACE à l’irruption des nouvelles technologies de la communication et de l’information, certains penseurs mettent en garde contre les dérives et les dangers que cela suppose pour la démocratie. D’autres, comme l’auteur de l’article ci-dessous, y voient, au contraire, l’occasion d’un nouvel élan pour la participation civique des citoyens. Sa thèse, en particulier, de « l’intelligence collective » est séduisante qui annonce, grâce aux performances du multimédia, une nouvelle étape du projet républicain garantissant « l’accès de tous au savoir ». par Pierre Lévy, octobre 1995 Aperçu L’intelligence collective est le projet d’une intelligence variée, partout distribuée, toujours valorisée et mise en synergie en temps réel. Savez-vous combien de temps les agents de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) consacrent à recueillir des informations sur les compétences des personnes qui viennent s’y inscrire pour la première fois ? L’intelligence collective est fondée, (...) Vous êtes abonné(e) ?

Qu'est-ce que le virtuel? Pierre Lévy Table des matières Retour Un mouvement général de virtualisation affecte aujourd'hui non seulement l'information et la communication mais aussi bien les corps, le fonctionnement économique, les cadres collectifs de la sensibilité ou l'exercice de l'intelligence. La virtualisation atteint même les modalités de l'être ensemble, la constitution du "nous" : communautés virtuelles, entreprises virtuelles, démocratie virtuelle... Quoique la numérisation des messages et l'extension du cyberespace jouent un rôle capital dans la mutation en cours, il s'agit d'une vague de fond qui déborde amplement l'informatisation. Faut-il craindre une déréalisation générale ? Jamais, sans doute, le changement des techniques, de l'économie et des moeurs n'ont été si rapides et déstabilisants. Comme on le verra tout au long de ce livre, le virtuel, rigoureusement défini, n'a que peu d'affinité avec le faux, l'illusoire ou l'imaginaire. Dans le premier chapitre, "Qu'est-ce que la virtualisation ?"

Médias, culture et cognition : entretien avec le philosophe Pierre Lévy Entretien avec Pierre Lévy (découvrez également son site Internet, ainsi que son compte Twitter). Retranscription intégrale d'une heure d'échanges avec le philosophe. « Pierre Lévy est un philosophe qui a consacré sa vie professionnelle à la compréhension des implications culturelles et cognitives des technologies numériques, à promouvoir leurs meilleurs usages sociaux et à étudier le phénomène de l’intelligence collective humaine. (Source : le site de l'IEML). Pierre Lévy est entre autres l’auteur des ouvrages suivants : Les technologies de l’intelligence (1990), L’intelligence collective (1994), Qu’est-ce que le virtuel ? L’entretien s’est focalisé sur les thématiques suivantes : les médias, les nouvelles technologies et leur rapport avec la connaissance, la cognition. Question : Vous semblez penser qu'une « nouvelle ère » au niveau des médias et de la connaissance s'offre à nous. Je peux répondre à cette question très rapidement : en deux heures et demie, par exemple !

La coordination des groupes Document préparé par le groupe Intelligence Collective de la Fing à partir des contributions et relectures de François Ansermet, Godefroy Beauvallet, Jacques Chaurand, Jean-Michel Cornu, Bruno Decroocq, Laura Garcia, Malo Girod de l’Ain, Isabelle Gonon, Thierry Groussin, Yann Le Guennec, Emmanuel Josse, Daniel Kaplan, Arnaud Lafont, Janique Laudouar, Pierre Levy, Pierre Magistretti, Daniel Memmi, Jean-Christophe Mielnik, Roger Nifle, Joël Quinqueton, Jean-Michel Penalva, Michel Paillet, Bernard Prieur Smester, Sebastien Sauteur. Rapporteur : Jean-Michel Cornu. Version finale du 19 août 2005 Sommaire Annexe 1 : Tableau des tâches de coordination Annexe 2 : Comment aller plus loin ? 1. Le monde est complexe L’effet global n’est pas la somme des actions individuelles Dans notre monde, les hommes échangent entre eux, les groupes interagissent entre eux, nous disons qu’il est « complexe ». La fin de la connaissance totale Ce que l’on comprend de la complexité Les limites de cette approche 2.

Kakuei Tanaka - a political biography of modern Japan: Introduction "I have nothing to regret." With those words, at age seventy-one, the political career of Kakuei Tanaka came to an end. It was a career that had lasted through sixteen terms in the House of Representatives, beginning in 1947 and ending in 1990. After a virtual four-year disappearance from public life, Tanaka made the announcement from his political stronghold in the city of Nagaoka, Niigata Prefecture, on October 14, 1989. At the time of his stroke, Tanaka was officially listed as an Independent Dietman, just one of 512 legislators in the Lower House of Representatives. Influential Dietman Kozo Watanabe once said of Tanaka, "He is a genius born once in several hundred years. Said famous journalist Takashi Tachibana, "Tanaka has established a dictatorial leadership faction within the ruling party that can replace a Prime Minister at its discretion. Career-long rival Takeo Fukuda said, "Tanaka's retirement would have no particular impact on the political world The Hawk T. Emaki

TheFeature :: It's All About The Mobile Internet Mobile Phones, Ritual Interaction and Social Capital By Howard Rheingold, Thu Apr 21 12:00:00 EEST 2005 One scientist who observes the way people use mobile phones suspects "mobile telephone communication seems to be better at developing the social fabric than does PC-based Internet interaction." But, he cautions, the new fabric might be too tightly knit in some ways. Rich Ling spends hours in public places, noting in minute detail how people act when using their phones, as well as interviewing and surveying hundreds of phone users. Ling uses Robert Putnam's definition of social capital as "the degree to which a group uses mechanisms such as social networks, trust, reciprocity and shared norms and values to facilitate collaboration and cooperation." Social capital derives value from loose networks as well as dense ones, however. Ling zeroed in on the way mediated encounters might change the ways social networks interacted.

Related: