background preloader

Interview : Pierre Lévy

Interview : Pierre Lévy
JDN. Depuis plusieurs années, vous cherchez à mettre au point des dispositifs, des langages informatiques, qui permettent de manipuler des connaissances. Avec un peu de recul aujourd'hui, quel est le sens de cette recherche ? Pierre Lévy. Nous disposons avec l'informatique et les réseaux de nouveaux supports de communication et d'expression symbolique. La manipulation directe des objets visuels à l'écran par la main, l'hypertexte, les icônes, les simulations graphiques interactives de phénomènes complexes, l'interconnexion générale des documents, les moteurs de recherche, les forums en ligne et les mondes virtuels multiparticipants représentent les premiers pas d'une avancée qui se poursuivra dans les années et les siècles à venir. L'équipe que je suis en train de réunir au Canada et dans le monde s'est clairement fixé pour tâche de contribuer à la constitution de cette troisième strate symbolique. Vous distinguez aujourd'hui différents types de connaissances.

UNE LECTURE MÉMÉTIQUE DE CET AUTEUR Samedi 14 mai 2011 6 14 /05 /Mai /2011 11:38 Voici un texte que je vous demande de lire avec un regard de méméticien c'est à dire en ne considérant que l'espace du savoir, son évolution, ses mutations et son devenir dans une perspective d'écologie cognitive... Les objets de connaissance privilégiés de l’Espace du savoir sont les intellectuels collectifs et leurs mondes. Les intellectuels collectifs, c’est-à-dire des communautés humaines communiquant avec soi, se pensant elles-mêmes, partageant et négociant en permanence leurs relations et leurs contextes de significations partagées.Leurs mondes, c’est-à-dire leurs ressources, leurs environnements, leurs connexions cosmopolites avec les êtres, les signes et les choses, leurs implications dans les diverses machines cosmiques, techniques et sociales qui les traversent. Le monde d’un intellectuel collectif n’est rien de stable ni d’objectif. Mon commentaire à propos de cet extrait 1ère diff le 8 février 2006... Partager l'article ! inShare

intelligence collective Pour l'intelligence collective, par Pierre Lévy (Le Monde d FACE à l’irruption des nouvelles technologies de la communication et de l’information, certains penseurs mettent en garde contre les dérives et les dangers que cela suppose pour la démocratie. D’autres, comme l’auteur de l’article ci-dessous, y voient, au contraire, l’occasion d’un nouvel élan pour la participation civique des citoyens. Sa thèse, en particulier, de « l’intelligence collective » est séduisante qui annonce, grâce aux performances du multimédia, une nouvelle étape du projet républicain garantissant « l’accès de tous au savoir ». par Pierre Lévy, octobre 1995 Aperçu L’intelligence collective est le projet d’une intelligence variée, partout distribuée, toujours valorisée et mise en synergie en temps réel. Savez-vous combien de temps les agents de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) consacrent à recueillir des informations sur les compétences des personnes qui viennent s’y inscrire pour la première fois ? L’intelligence collective est fondée, (...) Vous êtes abonné(e) ?

Médias, culture et cognition : entretien avec le philosophe Pierre Lévy Entretien avec Pierre Lévy (découvrez également son site Internet, ainsi que son compte Twitter). Retranscription intégrale d'une heure d'échanges avec le philosophe. « Pierre Lévy est un philosophe qui a consacré sa vie professionnelle à la compréhension des implications culturelles et cognitives des technologies numériques, à promouvoir leurs meilleurs usages sociaux et à étudier le phénomène de l’intelligence collective humaine. (Source : le site de l'IEML). Pierre Lévy est entre autres l’auteur des ouvrages suivants : Les technologies de l’intelligence (1990), L’intelligence collective (1994), Qu’est-ce que le virtuel ? L’entretien s’est focalisé sur les thématiques suivantes : les médias, les nouvelles technologies et leur rapport avec la connaissance, la cognition. Question : Vous semblez penser qu'une « nouvelle ère » au niveau des médias et de la connaissance s'offre à nous. Je peux répondre à cette question très rapidement : en deux heures et demie, par exemple !

De l intelligence collective (2eme partie) « Blabla et Chroniques d'un dérangé Blabla et Chroniques d'un dérangé Précédemment, j’évoquais comment la France était un bien mauvais modèle en terme de projet de société. Et je mettais en contradiction le bénéfice individuel et le bénéfice collectif. C’est précisément ici, que le concept d’intelligence collective intervient. J’emprunte ici un exemple frappant de l’article déjà évoqué. Une colonie de fourmis ou d’abeilles est l’illustration parfaite d’éléments qui pris individuellement ont une utilité réduite. - La nécessité d’avoir des objectifs sociaux clairement établis. Est-ce vraiment le cas? - En perpétuel mouvement. Il existe, de part le monde, quelques pays (Canada et pays nordiques notamment) qui usent – en partie – de ce concept mais dont le défaut majeur reste un objectif sociétal flou. Reste une question essentielle: Quel projet de société choisir?

TheFeature :: It's All About The Mobile Internet Mobile Phones, Ritual Interaction and Social Capital By Howard Rheingold, Thu Apr 21 12:00:00 EEST 2005 One scientist who observes the way people use mobile phones suspects "mobile telephone communication seems to be better at developing the social fabric than does PC-based Internet interaction." But, he cautions, the new fabric might be too tightly knit in some ways. Rich Ling spends hours in public places, noting in minute detail how people act when using their phones, as well as interviewing and surveying hundreds of phone users. Ling uses Robert Putnam's definition of social capital as "the degree to which a group uses mechanisms such as social networks, trust, reciprocity and shared norms and values to facilitate collaboration and cooperation." Social capital derives value from loose networks as well as dense ones, however. Ling zeroed in on the way mediated encounters might change the ways social networks interacted.

Une science de l’intelligence collective ? L’intelligence collective peut-elle constituer un projet scientifique et si oui lequel ? C’est l’entreprise qui occupe Pierre Lévy depuis plusieurs années. Son dernier article mérite donc un examen particulier au-delà des clichés dont il est souvent victime. L’intelligence collective peut-elle constituer un projet scientifique et si oui lequel. C’est l’entreprise qui occupe Pierre Lévy depuis plusieurs années. Son dernier article mérite donc un examen particulier au-delà des clichés dont il est souvent victime. Voici donc mes quelques réflexions sur ce texte dont le but n’est pas d’en proposer un résumé mais plutôt une tentative de mise en avant de certains points qui m’ont paru importants. L’article pourra être lu de différentes manières. L’entreprise de Pierre Lévy est ambitieuse (trop ?) Le texte permet de bien comprendre les objectifs d’IEML qui étaient restés parfois obscurs même si le désir d’une nouvelle langue ou idéographie est présente depuis longtemps chez Lévy. collective.

Conversando sobre la Web 2.0 | Debates : Educación y TIC | educ. - A Internet e a Web deixaram há algum tempo de ser uma espécie de mundo à parte. Poderá dizer-se que já habitamos um cibermundo? Fará ainda sentido fazer a distinção entre mundo online e offline? El creciente ritmo de adopción social de las tecnologías de la información está contribuyendo a un proceso imparable de digitalización y virtualización de muchas de nuestras experiencias vitales cotidianas. El correo electrónico, la mensajería instantánea, el chat y los mensajes de SMS han cambiado las prácticas sociales y comunicativas de una generación para la que las distinciones entre el mundo real y el mundo virtual hace tiempo que han comenzado a desdibujarse. El mundo virtual se constituye y experimenta como un espacio que se superpone y acopla al espacio del mundo físico. - Que factor pensa ter contribuído mais para o aparecimento desta Web social? - Os utilizadores estão cada vez mais dispostos a partilhar tudo na Web - fotos, pensamentos, episódios da sua vida.

pierre levy Le renouveau de la logotechnie leibnizienne Depuis plusieurs années, Stephen Wolfram, l’inventeur de Mathematica, poursuit un ambitieux objectif : transformer nos connaissances aujourd’hui exprimées maladroitement de manière linguistique en des représentations algorithmiques, directement traitables par un ordinateur. L’équipe progresse toujours un peu plus dans la construction de cet immense chantier. Le projet de Wolfram s’inscrit dans une longue tradition en intelligence artificielle et dans une tendance technologique forte. La langue algébrique universelle de Leibniz Dans un billet de 2009, Stephan Wolfram présentait l’essence de son projet Wolfram Alpha comme étant précisément une tentative de "rendre la connaissance computable" pour contourner le problème quasiment insoluble de l’analyse du langage naturel. "après avoir fait cela, lorsqu’il surgira des controverses, il n’y aura plus besoin de discussion entre deux philosophes qu’il n’y en a entre deux calculateurs. Calculons !

Le monde selon Google, par Pierre Lazuly Internet, avec ses 3 milliards de pages, est souvent décrit comme la plus complète des encyclopédies : une incomparable documentation mise gracieusement à notre disposition, et des outils qui savent répondre dans la seconde à la moindre de nos interrogations. Les moteurs de recherche sont si performants qu’il suffit de quelques mots épars pour retrouver une information quand la mémoire nous fait défaut. Ces outils incontournables sont, paradoxalement, de moins en moins nombreux : seules quatre entreprises américaines parviennent encore à proposer à un public mondial un service de qualité. Avant de prétendre aiguiller l’internaute dans un volume de données sans cesse croissant, il faut en effet pouvoir mobiliser des milliers d’ordinateurs pour parcourir la Toile et répertorier l’information disponible. Taille de l’article complet : 2 367 mots. Vous êtes abonné(e) ? Connectez-vous pour accéder en ligne aux articles du journal. Vous n'êtes pas abonné(e) ? Accès sans abonnement

Related: