background preloader

Rap_cybercriminalite.pdf

Rap_cybercriminalite.pdf

http://www.justice.gouv.fr/include_htm/pub/rap_cybercriminalite.pdf

Related:  La CybercriminalitéCybercriminalité - rapport de recherche C. G.tranquard_groupe_droit

Les escroqueries sur Internet / Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité Escroqueries : que dit la loi ? L'Article L313-1 du Code Pénal définit ainsi l'escroquerie : "le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manoeuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. L'escroquerie est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 375 000 euros d'amende". Reconnaître l'infraction : zoom sur les escroqueries les plus fréquentes sur Internet Transaction bancaire effectuée en ligne à un prix onéreux, sans retour du bien ; "Le phishing": vous recevez un courriel de votre banque vous demandant votre identifiant de connexion et votre mot de passe de consultation de votre compte en ligne.

Etude Juniper et Rand : portrait détaillé du marché noir de la cybercriminalité 01net. le 25/03/14 à 10h40 Saviez-vous que les données d’une carte bancaire européenne avaient plus de valeur sur le marché noir du cybercrime qu’une carte nord-américaine ? Saviez-vous que le printemps arabe ou les soulèvements égyptiens ont eu une influence sur les vols de données en ligne ? Et que Twitter, tout ouvert qu’il est, est un des outils de prédilection de communication des hackers qui animent le petit monde parallèle du cybercrime ? Non ?

Lutte contre la cybercriminalit 55 recommandations pour renforcer la protection des internautes Le groupe de travail interministériel chargé d'élaborer une stratégie globale de lutte contre la cybercriminalité et présidé par le Procureur général Marc Robert a remis son rapport le 30 juin 2014, aux ministres Christiane Taubira, Arnaud Montebourg et Bernard Cazeneuve et à la secrétaire d'Etat au Numérique Axelle Lemaire. Trois objectifs se dégagent : améliorer la sensibilisation des publics, la prévention des infractions et la réponse répressive. « Face aux nouvelles pratiques délictuelles et criminelles résultant des nouvelles technologies, il faut adapter nos outils et construire une stratégie offensive, structurée et structurante ». En quelques mots introductifs, la garde des Sceaux résume les enjeux de la lutte contre la cybercriminalité, ajoutant que cette stratégie doit être plus efficace dans la prévention et dans la répression.

La protection contre la cybercriminalité / Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité Pour vous protéger contre les infractions commises sur les réseaux informatiques, il existe trois types de mesures, concernant votre ordinateur, vos enfants et les achats effectués sur Internet. La protection de votre ordinateur : Un logiciel antivirus régulièrement mis à jour protège votre ordinateur contre les virus et les logiciels indésirables. Une barrière de protection dite "fire wall" empêche les piratages (intrusions) dans votre ordinateur personnel ou sur un réseau informatique. La protection de vos enfants :

Cyberespionnage : les opposants à la loi sur le renseignement manifestent 01net. le 13/04/15 à 17h23 « Je suis sur écoute », « Non à la surveillance de masse », « #UnfollowMe », « Protégez nos libertés ». Telles ont été les slogans scandés aujourd’hui, 13 avril, près de l’Assemblée nationale, où plusieurs centaines de personnes se sont réunies vers 12h30 pour manifester contre le projet de loi sur le Renseignement. Ce texte est examiné ce lundi pour la première fois par les députés.Plusieurs associations, regroupées dans « l'Observatoire des libertés et du numérique » avaient appelé à protester contre ce projet de loi, parmi lesquelles le syndicat de la magistrature, le syndicat des avocats de France, Amnesty International, Attac, la Ligue des droits de l'Homme, le Syndicat National des Journalistes, le SNJ-CGT, Solidaires, la Quadrature du Net ou Droit au Logement.

Zapping de la Cybercriminalité #01 Toutes les deux semaines, je partagerai avec vous les actualités les plus intéressantes en matière de cybercrime et de lutte contre la cybercriminalité. Si les cybercriminels préfèrent généralement rester dans l’ombre via leurs forums underground (ou blackmarket), certains d’entre eux n’hésitent pas non plus à innover en matière de marketing “grand public” en exploitant les réseaux sociaux. C’est le cas remonté par des chercheurs de RSA qui ont découvert une page Facebook vantant les mérites de botnets, malwares et autres exploits.

Qu'est-ce-que la cybercriminalité ? / Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité La cybercriminalité est le terme employé pour désigner l'ensemble des infractions pénales qui sont commises via les réseaux informatiques, notamment, sur le réseau Internet. Ce terme désigne à la fois : Les atteintes aux biens : fraude à la carte bleue sur Internet sans le consentement de son titulaire; vente par petites annonces ou aux enchères d'objets volés ou contrefaits; encaissement d'un paiement sans livraison de la marchandise ou autres escroqueries en tout genre; piratage d'ordinateur; gravure pour soi ou pour autrui de musiques, films ou logiciels. Les atteintes aux personnes: diffusion d'images pédophiles, de méthodes pour se suicider, de recettes d'explosifs ou d'injures à caractère racial; diffusion auprès des enfants de photographies à caractère pornographique ou violent; atteinte à la vie privée. Tous ces faits sont punis d'une peine d'emprisonnement (5 ans maximum) et d'une amende (375 000 euros maximum).

Ce que prévoit le projet de loi sur le renseignement L'examen du projet de loi sur le renseignement a débuté lundi 13 avril à l'Assemblée nationale. En préparation depuis près d'un an mais examiné en procédure accélérée au Parlement, le texte compte notamment renforcer la surveillance d'Internet, et, de l'aveu même de ses défenseurs, légaliser des dispositifs déjà mis en œuvre. Pour ses nombreux détracteurs issus de la société civile, ce projet de loi donne bien trop de latitude aux services de renseignement et ne prévoit pas assez de contre-pouvoirs. Pour ses partisans, notamment le ministère de l'intérieur, il s'agit de donner, pour la première fois, un cadre légal cohérent aux services tenant compte des évolutions technologiques, et notamment d'Internet. Lire : La galaxie des opposants au projet de loi sur le renseignement

Cybercrime Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un cybercrime est une « infraction pénale susceptible de se commettre sur ou au moyen d’un système informatique généralement connecté à un réseau ». Il s’agit donc d’une nouvelle forme de criminalité et de délinquance qui se distingue des formes traditionnelles en ce qu’elle se situe dans un espace virtuel, le « cyberespace ». Cybercriminalité La réussite de la montée en puissance de ces unités conditionne grandement la capacité générale de la gendarmerie, en matière de cybercriminalité, à remplir avec efficacité et synergie sa mission à tous les échelons. Au niveau central Dès 1998, la Gendarmerie nationale a identifié l'enjeu que représentent les nouvelles technologies en mettant en place des structures et des formations adaptées :

Loi sur le renseignement : les députés ont adopté les articles qui fâchent 01net le 16/04/15 à 08h42 25 députés ont voté pour le texte, 5 contre. Manifestation et protestations n'y auront rien changé. Comme on s’y attendait, l'Assemblée nationale a adopté dans la soirée du 15 avril 2015 les mesures sur la surveillance des données Internet du projet de loi sur le renseignement, en y intégrant un amendement du gouvernement visant à apaiser les inquiétudes des hébergeurs de ces données. L'article 2 du projet de loi discuté en première lecture par les députés, impose aux opérateurs télécoms, aux hébergeurs et aux grandes plates-formes Internet un dispositif d'analyse automatique des données (un algorithme) destiné à « révéler une menace terroriste », que ses opposants ont qualifié de « boîte noire ».

Cybercriminalité : la Commission européenne multiplie les actions Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Jean-Pierre Stroobants (Bruxelles, bureau européen) La Commission européenne a présenté, lundi 10 février, son premier rapport sur la cybercriminalité élaboré, par le centre EC3, qu'elle a créé en janvier 2013 pour tenter d'endiguer ce phénomène et soutenir l'action des Etats membres. Selon les données récentes d'un Eurobaromètre, 12% des utilisateurs européens d'Internet ont déjà vu leur boîte de courriels ou leur site piratés et 7% ont été victimes de fraudes via leur carte bancaire. Lire aussi : Tout ce que vous voulez savoir sur les escroqueries en ligne Depuis un an, le centre EC3 a participé à dix-neuf opérations de la lutte à grande échelle contre des groupes de cybercriminels. Les plus marquantes – Ransom I et II – consistaient en l'injection d'un virus bloquant des ordinateurs et indiquant à leur usager qu'ils avaient visité des sites évoquant des activités illégales.

Related: