background preloader

Politique de lecture publique

Politique de lecture publique
Une prise en compte du contexte local « Appréhendées désormais dans leur environnement urbain, dans leur tissu social et dans un réseau culturel plus large, placées au centre d’une politique du livre et de la lecture, les bibliothèques publiques, outils collectifs au service de la communauté, affirment leurs missions et proposent des orientations. » TASECH-FÖRSTE Danielle. Concevoir, réaliser et organiser une bibliothèque . Cercle de la librairie, 2006. Tout projet de création de bibliothèque ne peut être conçu sans une définition au préalable par la collectivité de sa politique de lecture publique. La politique de lecture publique est définie en synergie avec les autres politiques de la collectivité et du territoire, elle est bien sûr en étroite interaction avec la politique culturelle mais aussi éducative, sociale et économique. Retour au menu Une volonté politique affirmée Elle se décline dans les domaines suivants : L'amélioration de l'offre de services aux habitants

http://mediatheque.seine-et-marne.fr/politique-de-lecture-publique

Related:  Lecture publique et intercommunalitéLa lecture publiqueLecture publique (bibliothèques et médiathèques)Lecture / EcritureBibliothèque et territoire

Bibliothèques en territoires, 1 : La lecture publique intercommunale en 10 leçons Je commence, après un préambule à propos de Paris métropole, la saison 2 de ma série dont la saison 1 s’est déroulée d’octobre 2008 à novembre 2010 sous le titre Les bibliothèques et le millefeuille territorial. Le principe demeure : à partir d’un petit bout de la lorgnette (la lecture publique), traiter de l’organisation territoriale de la France et de ses (tentatives de) réformes, avec l’idée que l’éclairage donné sur un secteur parmi d’autres de l’action publique peut contribuer à l’intelligibilité de l’ensemble. Je garde la liberté de traiter cette question dans le désordre, par petites touches, sans souci de coller systématiquement à l’actualité (et sans me l’interdire). Intercommunalité et bibliothèques : voilà un sujet souvent présenté comme compliqué, plein d’embûches et d’incertitudes. Il y a du pour et du contre, on ne sait plus qu’en penser.

La lecture publique en France Le 18 novembre 1966, un Comité interministériel, présidé par le Premier ministre, mettait à son ordre du jour les problèmes de la lecture publique en France. Ce comité décidait de confier à un groupe de travail l'étude approfondie de ces problèmes et la recherche des moyens propres à les résoudre. Le groupe de travail que présidait M. Bibliothèques de lecture publique Un des ennemis les plus insidieux des bibliothèques est un déficit en terme de communication et d’image. La représentation symbolique et perspective de la bibliothèque s’appauvrit, elle se banalise. Elle fonctionne sur le mode du silence, elle lutte contre le bruit dans et hors les murs, elle ne fait plus événement ni pour elle, ni pour le public. La construction des bibliothèques monumentales – Bibliothèque nationale de France, bibliothèques municipales à vocation régionale – exprime la volonté de retrouver une visibilité éclatante perdue, une reconnaissance de forme qui s’impose aux yeux de tous. L’architecture de prestige et d’image lutte contre le silence ; la matière et la forme doivent forcer l’attention, contraindre la curiosité, rendre la culture incontournable à la vue comme à l’esprit. Mais le manque de visibilité n’est pas réductible à un plan d’urbanisme.

Les collectivités locales et la lecture publique Un projet de loi relatif à l'action des collectivités locales en faveur de la lecture publique, préparé par le ministre de la Culture, le secrétaire d'Etat aux grands Travaux et le secrétaire d'Etat chargé des collectivités locales a été présenté par Jean-Pierre Sueur au conseil des ministres du mercredi 22 avril. Ce projet vise, six ans après le transfert des compétences en matière de culture, à réformer la dotation de l'Etat aux collectivités territoriales, avec un double objectif : favoriser la lecture publique en milieu rural et équilibrer au niveau régional le projet de la Bibliothèque de France. Il s'agit, en fait, d'une part, d'une nouvelle distribution de la dotation générale de décentralisation (DGD) des communes et des départements, et d'autre part, d'une majoration provenant du secrétariat d'Etat aux grands travaux destinée à encourager la création de bibliothèques municipales à vocation régionale.

La lecture publique : un enjeu fondamental des politiques publiques ? La Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC) tenait le 18 mars 2005 à la Bibliothèque nationale de France (BnF) un colloque intitulé « La lecture publique : un enjeu fondamental des politiques publiques ? ». La journée a été dense et variée, ce qui a permis de tenir en haleine un auditoire nombreux d’élus et de bibliothécaires. Éric Gross, directeur du livre et de la lecture, a souligné la volonté du ministère de relancer une politique de développement de la lecture publique, dans un contexte de relative stagnation des inscrits en bibliothèque. L’action en faveur des publics « délaissés » (handicapés, détenus, comités d’entreprise) va être encouragée. Les moyens du concours particulier seront réorientés vers l’investissement.

Intercommunalité et bibliothèques Les principes de l’intercommunalité ont été expérimentés avec la création des villes nouvelles dans les années soixante-dix. La notion d’intercommunalité a pris de plus en plus d’ampleur ces dernières années avec plusieurs nécessités : réduire le nombre de structures communales avec l’arrivée de l’Europe, permettre une mutualisation et un développement économique en regroupant des collectivités, favoriser une gestion commune dans différents domaines, que ce soit pour l’aménagement du territoire, la lutte contre les inégalités, etc. La loi du 12 juillet 1999 relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale 1 a mis en place un ensemble de dispositifs pour permettre la création d’établissements publics à caractère intercommunal (EPCI), dont les fonctions changent avec la taille des communes et l’importance des populations. – l’approfondissement de la solidarité financière ; – des règles de fonctionnement unifiées dans un souci de transparence ;

Lecture publique L’expression "lecture publique" apparait pour la première fois dans le décret, signé par le général de Gaulle le 19 août 1945, instituant la Direction des bibliothèques de France et de la Lecture publique (DBLP). Aujourd’hui, la notion de "Lecture publique" recouvre l’ensemble des actions et pratiques mises en œuvre par les bibliothèques accueillant ou desservant les publics dans son acception la plus large, au sein de l’aire géographique dans laquelle elles sont situées. C’est le cas des médiathèques ou bibliothèques municipales ou intercommunales, mais aussi celui des médiathèques ou bibliothèques départementales. Au niveau national, on peut également citer, comme établissement phare de la lecture publique, la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou, qui accueille gratuitement le public dans toutes ses composantes. Ressources

La lecture publique, quelle lecture publique ? Simultanément ou presque, je rencontre cette semaine un mémoire sur les compétences territoriales en matière de lecture publique, à l’occasion des soutenances de mémoires DCB à l’enssib, et le dernier billet de Dominique Lahary faisant le point sur « la lecture publique intercommunale en 10 leçons« . Ajoutez à cela l’actualité politique qui valide la création des métropoles, le serpent de mer du débat sur les compétences croisées des différents niveaux d’administration locale, et une ambiance de campagne électorale qui débute sur fond de municipales et, par conséquent, d’intercommunalité. Le cadre de la lecture publique

État et lecture publique en région mise à jour le 22 mai 2015 L’Association des bibliothécaires français s’élève contre les menaces pesant sur les moyens consacrés par l’État à la lecture publique en région, et notamment sur le dispositif de mise à disposition de conservateurs d’Etat dans les bibliothèques classées. Ce dispositif avait fait l’objet d’un début de réexamen, nécessaire, dans le cadre d’un groupe de travail piloté par la Direction du livre et de la lecture sur les grandes bibliothèques en région.

La France compte 16 300 lieux de lecture publique en 2016 Le ministère de la Culture et de la Communication va publier le 11 mai son édition 2016 des Chiffres Clés, statistiques de la culture et de la communication, qui atteste d’un secteur culturel français dynamique et attractif, avec notamment 16 300 lieux de lecture publique comptabilisés. Les Chiffres clés, statistiques de la culture et de la communication, document réalisé chaque année par le ministère de la Culture et de la Communication, à paraître le 11 mai aux éditions de La Documentation française, montre que la France est un territoire culturellement attractif. En 2015, elle a attiré 83,8 millions de touristes étrangers, dont la moitié citent la visite culturelle parmi les ... Lire la suite (1 300 caractères) S’abonner à livres Hebdo

Bibliothèques et intercommunalité : les professionnels n’identifient toujours pas le modèle à suivre La gestion intercommunale des bibliothèques publiques est-elle forcément un atout ? Quel est le modèle de transfert le plus performant ? Malgré de nombreuses études ou monographies sur le sujet, les professionnels peinent toujours à dégager des réponses. Ils en ont à nouveau fait le constat le 1er octobre 2013, lors d’une journée organisée à Roubaix (Nord) par l’Association des directrices et directeurs de bibliothèques municipales et de groupements intercommunaux des grandes villes de France (ADBGV).

Related: