background preloader

Le sexe du cerveau : pourquoi Catherine Vidal a tort

Le sexe du cerveau : pourquoi Catherine Vidal a tort
Où l’on découvre que le message inlassablement répété par Catherine Vidal n'est pas conforme à l'état de la science. Ce billet est une version légèrement réduite d’un article écrit avec Franck Ramus, qui paraîtra dans la revue Science… et pseudosciences début juillet, au sein d’un dossier sur les différences entre femmes et hommes. La neurobiologiste Catherine Vidal est connue du grand public pour s’exprimer régulièrement sur la question des dissemblances entre hommes et femmes. Son point de vue est qu’il n’existe aucune différence cérébrale ou cognitive notable entre hommes et femmes qui ne puisse s’expliquer par des effets purement culturels. L’argumentaire de Vidal a été déployé au fil des années dans un nombre considérable de livres (voir par exemple ici, ici, là ou là), articles (dans Le Monde, L'express, Libération, Rue89, La Recherche, etc.), films documentaires (voir ici ou là), conférences et interviews. L'intelligence et la taille du cerveau Les différences cérébrales Références

http://www.scilogs.fr/raisonetpsychologie/le-sexe-du-cerveau/

Related:  Féminin ou masculin ?SexyTFE

En finir avec la fabrique des garçons Quelque chose ne tourne pas rond chez les garçons. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : au collège, ils représentent 80% des élèves sanctionnés tous motifs confondus, 92% des élèves sanctionnés pour des actes relevant d’atteinte aux biens et aux personnes, ou encore 86% des élèves des dispositifs Relais qui accueillent les jeunes entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire. Tous ces garçons ont-ils des problèmes, des troubles du comportement et/ou de l’apprentissage ? Eh bien non, loin s’en faut. Des travaux récents (1) montrent que leurs transgressions et leurs difficultés scolaires sont, le plus souvent et quel que soit leur milieu social d’origine, des conduites liées à la construction même de leur identité masculine. Tous les premiers vendredis du mois, Libération publie en partenariat avec le magazine en ligne de l’organisme ( une analyse scientifique originale.

Rehane, 26 ans, vient d’« une famille croyante où le sexe est tabou » « Il y avait un clivage entre ce que je vivais chez moi et ce que je vivais hors de chez moi, comme s’il s’agissait de deux mondes opposés et irréconciliables. » Rehane nous raconte sa Vie de baise. Belle paire de chaussures, belle gueule et beau costard, Rehane, 26 ans, sort à peine du boulot quand je le rencontre. Il a sorti un mensonge à sa copine pour venir témoigner. L’une des particularités de Rehane, dit-il, c’est qu’il est d’origine marocaine et musulmane. Il fait partie de cette génération « issue de l’immigration », élevée « aux traditions » et « éduquée à l’école française », comme il dit. Un corps, deux sexes - rts.ch - émissions - 36.9° Autrefois appelés hermaphrodites, les personnes intersexes seraient des milliers en Suisse sans qu’en général leur entourage ne sache rien de leur différence. Pourtant depuis quelques années, certaines sortent de l’anonymat pour réclamer une nouvelle approche médicale de leur situation. XX ou XY? Le genre a une grande importance dans notre société et détermine une bonne part de nos actions et de celles de notre entourage.

Homme / Femme : comprendre et dépasser les clichés Premier constat : une majorité de femmes s’est déplacée ! Sur la trentaine de participants, plutôt jeunes – entre 20 et 35 ans – on ne compte que cinq hommes. D’emblée, Christine Détrez précise qu’il ne faut pas se leurrer : acquis du féminisme ou pas, les stéréotypes ont la vie dure !

Une championne d'athlétisme devenue prostituée de luxe Suzy Favor Hamilton lors du JO 2000. Suzy Favor Hamilton. Ce nom ne vous dit certainement pas grand chose, et pourtant, cette spécialiste du 1 500 mètres a disputé pas moins de trois Olympiades entre 1992 (JO de Barcelone) et 2000 (JO de Sydney). C'est d'ailleurs à l'occasion de la finale du 1 500 mètres féminin disputée lors des Jeux Olympiques de Sydney que la coureuse de demi-fond se fait connaître mondialement après avoir chuté à quelques encablures de la ligne d'arrivée et être sortie du stade dans un fauteuil roulant. Mais rassurez-vous, tout va bien depuis cet épisode et le malaise de Suzy n'est plus qu'un lointain mauvais souvenir.

L'anthropologue et le système sexe/genre Notes C’est ainsi que le grand anthropologue britannique Edward E. Evans-Pritchard qui a étudié les Azandé, une ethnie soudanaise, avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, n’a publié son article intitulé « Sexual inversion among the Azande » qu’après avoir pris sa retraite, et dans une revue américaine, American Anthropologist (n° 72,1970, p. 1428-1434). Citons pour exemple Rommel Mendès-Leite, Bisexualité, le dernier tabou, Paris, Calmann-Lévy, 1996,279 p. ; Catherine Deschamps, Le miroir bisexuel, Paris, Balland, 2002,300 p.

VIDEO. En 1.400 photos, un jeune transgenre montre sa transformation L'Américain Jamie Raines, aujourd'hui 21 ans, en avait 18 lorsqu'il a commencé la testostérone pour conformer son apparence, sa voix et son corps à son identité. Né dans un corps de fille, Jamie vit aujourd’hui beaucoup mieux dans le corps d’un jeune homme, comme il le raconte à "Buzzfeed", grâce à trois ans de traitement que le jeune homme a photographié jour après jour pour un timelapse unique en son genre. "Au départ, je ne voulais le faire que pendant la première année de traitement", raconte-t-il. "Mais je n'avais toujours pas de poils de barbe au bout des 12 premiers mois." C'est à partir de la seconde année de traitement que Jamie commence à remarquer des transformations plus profondes :

Fière et ultra-sexy, le mannequin grande taille Ashley Graham éblouit la Fashion Week de New York Ashley Graham a encore frappé, avec ses formes pulpeuses et son visage d'ange. Une femme qui nous décomplexe. Véritablement ! L'homosexualité est-elle biologique ? - 30 décembre 2013 La plupart des ouvrages disponibles en français présentent l’homosexualité comme la résultante d’une enfance ou d’un environnement particulier voire d’un choix, et ce, au mépris des données scientifiques. Tous les livres sauf un, celui de Jacques Balthazart, à la tête du Groupe de recherches en neuroendocrinologie du comportement à l’université de Liège. Pour lui l’homosexualité a une composante biologique importante. Nos confrères de «BoOks» l’ont rencontré. A lire aussi dans leur numéro de décembre. BoOks «Biologie de l’homosexualité», c’est un titre plutôt hardi, non?

Tours : la justice lui accorde la mention «sexe neutre» sur son état-civil Le tribunal de grande instance de Tours (Indre-et-Loire) a ordonné à l'état-civil de la mairie de modifier l'acte de naissance d'une personne intersexuée mais enregistrée comme étant de sexe masculin pour y apposer la mention «sexe neutre». 14 Oct. 2015, 06h49 | MAJ : 14 Oct. 2015, 08h07 C'est une première en France : ni vraiment homme et ni vraiment femme, un Tourangeau de 64 ans a été reconnu de «sexe neutre» à Tours (Indre-et-Loire) par un jugement rendu le 20 août 2015. Un calendrier avec de jolis modèles ronds ? Ça existe, et le résultat est vraiment magnifique ! Les femmes pulpeuses ont le vent en poupe. Belles et terriblement charnelles avec leurs formes voluptueuses, elles plaisent autant que les autres et n’ont absolument rien à leur envier… C’est la raison pour laquelle, elles aussi, ont droit à leur calendriers annuels leur rendant hommage !

Florence TAMAGNE, Histoire de l'homosexualité en Europe. Berlin, Londres, Paris. 1919-1939, Paris, 2000, Seuil, 692 p. 1Florence Tamagne présente dans ce livre dense, mais qui aurait parfois gagné à être plus ramassé, l'essentiel d'une thèse soutenue en 1998. Il faut se réjouir de cette publication, les travaux sur l'histoire de la sexualité étant fort rares. L'histoire de l'homosexualité présente de surcroît des difficultés propres. JO : le nouveau «test de féminité» très contesté Avant de se lancer dans la compétition, certaines athlètes devront passer une autre épreuve dont elles se passeraient bien: les fameux tests de féminité. Publié en juin, le nouveau règlement du Comité olympique international (COI) fixant les critères hormonaux de la féminité suscite de vives critiques. Du critère gynécologique… Mis au point pour empêcher les hommes de se faire passer pour des femmes, ces tests n'ont cessé de changer de méthode à mesure que l'on mettait à jour leur inefficacité.

Voici 15 phrases typiques que les filles qui ont des gros seins entendent sans arrêt ! La 4 est inévitable ! Souvent, quand on est une fille avec une forte poitrine, on entend diverses remarques de la part de notre entourage. Et ce sont toujours les mêmes qui reviennent ! Au début, c’est marrant… Et puis, au bout d’un moment, c’est lassant.

Related: